Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

retour à la page d'accueil

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 

Cinquième programmation 2017 - 2018

  Un grand soir de Judith Davis - France - 2016 - Fiction- 12 min

 

 

 

Jeudi 28, vendredi 29 juin, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 juillet 2018

« VENT DU NORD » de Walid Mattar ❶❸❺❻❾

(Tunisie - 2018 - 1h29 avec Philippe Rebbot, Mohamed Amine Hamzaoui, Kacey Mottet Klein)

 

 

« NOBODY'S WATCHING » de Julia Solomonoff ❷❹❼❽

(Argentine - 2018 - 1h41 avec Guillermo Pfening, Elena Roger, Rafael Ferro)

Nord de la France. L'usine d'Hervé est délocalisée. Il est le seul ouvrier à s'y résigner car il poursuit un autre destin : devenir pêcheur et transmettre cette passion à son fils. Banlieue de Tunis. L'usine est relocalisée. Foued, au chômage, pense y trouver le moyen de soigner sa mère, et surtout de séduire la fille qu'il aime. Humour et humanité se conjuguent pour dénoncer les absurdités du système économique mondial.

 

Nico est un comédien argentin célèbre tout juste installé à New York. Dans l'attente de trouver un rôle, il enchaîne les petits boulots pour s'en sortir…Sa vie affective et sociale s'en trouve bouleversée. Quand un ancien amant lui rend visite, tout vacille, l’obligeant à se confronter aux raisons de son exil. La ville de New York insolite et contrastée nous livre ses secrets à travers le regard rêveur de Nico.

  Afterwork de Luis Uson, Andrés Aguilar - 2017 - Animation - 6 min

 

 

 

Jeudi 21, vendredi 22, dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 juin 2018

 

« THE RIDER » de Chloé Zhao ❶❸❺❻❾

(USA - 2018 - 1 h 45 avec Brady Jandreau, Tim Jandreau, Lilly Jandreau)

 

 

« LA JUSTE ROUTE » de Ferenc Török ❷❹❼❽

(Hongrie - 2018 -1h31 avec Péter Rudolf, Bence Tasnádi, T Szabó Kimmel)

Brady, jeune cow-boy, indien de la tribu des Lakotas, est contraint d'abandonner les compétitions de rodéo après un tragique accident. Il doit alors réapprendre à vivre. Chloé Zhao, adoptée par l'Amérique new-yorkaise progressiste, connue pour Les chansons que mes frères m'ont apprises, questionne le mythe de l'homme américain. Elle rend hommage aux oubliés de l'Amérique profonde. Des paysages sublimes.

Grand prix - Deauville 2017. Prix Quinzaine des Réalisateurs - Cannes 2017

 

1945. Un paisible village hongrois au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Un mariage se prépare. Et puis, tels des fantômes, deux hommes arrivent lentement vers le village. Tout le monde les a reconnus. « Ce sont des juifs déportés qui viennent récupérer leurs biens » La tension monte. Le destin des mariés va être bouleversé. Ce film curieux, sorte de western hongrois, tourné en noir et blanc développe un suspens étonnant.

  Pocket Money de Matt Durrant - Australie - 2014- Fiction - 10 min

 

 

 

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 juin 2018

« 9 DOIGTS » de Francois-Jacques Ossang ❷❹❼❽

(France - 2018 - 1h38 avec Paul Hamy, Damien Bonnard, Gaspard Ulliel)

 

 

 

« LAND » de Babak Jalali ❶❸❺❻❾

(Italie - 2018 -1h50 avec Rod Rondeaux, Florence Klein, James Coleman)

La nuit, dans une gare, un homme du nom de Magloire prend la fuite. Sans bagages et sans avenir. Comme il tombe sur un paquet d'argent, les ennuis commencent. Une bande est à ses trousses, dont il finit otage, puis complice. C'est la bande de Kurtz. Suite à un braquage raté, ils embarquent tous à bord d'un cargo dont le tonnage suspect est aussi volatile que mortifère. Rien ne se passe comme prévu dans ce polar.

Prix de la mise en scène Festival du Film de Locarno 2017.


Land se déroule au Nouveau-Mexique, dans la réserve indienne de Prairie Wolf et ses alentours.

Trois frères appartenant à la grande famille des Aigle-Jaune. Raymond, l'aîné, est un alcoolique repenti. Il travaille dans une exploitation de gros bétail pour nourrir sa famille. Wesley, le deuxième, côtoie quotidiennement la population blanche aux abords de la réserve, surtout Sally, propriétaire d’un bar. Floyd, le plus jeune, se bat sur le front afghan.

Land est un western moderne qui rend hommage à une culture rarement représentée de la sorte au cinéma.

  Baka de Arvid Klapper - Allemagne - 2016 - Fiction - 9 min

 

 

Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 juin 2018

« LA ROUTE SAUVAGE » de Andrew Haigh ❶❸❺❻❾

(USA - 2018 - 2h01 avec Charly Plummer, Steve, Chloé Sevigny)

 

 

 

 

« ATELIER DE CONVERSATION » de Bernhard Braunstein ❷❹❼❽

(Autriche -2018 - 1h10 - documentaire)

Charley Thompson, 15 ans, a appris à vivre avec un père irresponsable. Tout juste arrivé dans l'Oregon, il se trouve un travail saisonnier chez un entraîneur de chevaux et se prend d'affection pour un vieux pur-sang. Un jour, il décide de s'enfuir avec, dans l'espoir de retrouver une tante adorée dont la vie l'a séparé. Ils entament un long voyage à travers les montagnes et les étendues arides du Nord-Ouest américain. 

Un voyage bouleversant dans ces espaces et surtout la reconstruction d'un adolescent en quête inlassable d'un foyer.

Prix pour Charlie Plummer - Mostra de Venise

Soirée débat jeudi 7 juin à 20h.
Dans la Bibliothèque publique d'information, au Centre Pompidou à Paris, des personnes venant des quatre coins du monde se rencontrent chaque semaine, dans l'atelier de conversation pour parler français. Les réfugiés de guerre côtoient les hommes d'affaire, les étudiants croisent les victimes de persécutions politiques. C'est dans ce lieu rempli d'espoir où les frontières sociales et culturelles s'effacent, que des individus, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d'égal à égal.

  Je suis ton meilleur ami de David Chausse, Ambroise Sabbagh - France - 2016 - Fiction - 2 min

 

Jeudi 31 mai, vendredi 1er, dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 juin 2018

« MES PROVINCIALES » de Jean-Paul Civeyrac ❷❸❺❻❾

(France - 2018 - 2h 17 avec Andranic Manet, Gonzague Van Bervesseles, Corentin Fila)

 

 

« LA CAMÉRA DE CLAIRE » de Sang-Soo Hong ❶❹❼❽

(Corée du Sud -2018 - 1h09 avec Isabelle Huppert, Min-Hee Kim, Jang Mi Hee)

Étienne monte à Paris pour faire des études de cinéma à l’université. Il y rencontre Mathias et Jean-Noël qui nourrissent la même passion que lui. Mais l’année qui s'écoule va bousculer leurs illusions…

Le choix du noir et blanc, la place centrale des livres et la récurrence de la musique classique confèrent à ce film d'apprentissage une délicate distanciation.

 

Lors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Manhee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée. Claire se promène dans la ville et rencontre Manhee qu'elle prend en photo avec son Polaroid. Claire semble capable de voir le passé et le futur.

Isabelle Huppert, au milieu d’un trio d’acteurs coréens, joue le rôle d’une mystérieuse poétesse munie d’un Polaroid aux accents magiques.

  Grounded de Lucas Durkheim - France - 2016 - Animation - 4 min

 

 

Jeudi 24, vendredi 25, dimanche 27, lundi 28 et mardi 29 mai 2018

« FROST » de Sharunas Bartas ❷❹❼❽

(Lituanie - 2018 - 2h00 avec Mantas Janciauskas, Lyja Maknaviciute, Vanessa Paradis)

 

 

«  A L’HEURE DES SOUVENIRS » de Ritesh Batra ❶❸❺❻❾

(GB - 2018 - 1h48 avec Jim Broadbent, Charlotte Rampling, Michelle Dockery

Rokas et Inga, un couple de jeunes Lituaniens, conduisent un van d’aide humanitaire depuis Vilnius jusqu’en Ukraine. Au fur et à mesure de leur voyage, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Ils traversent les vastes terres enneigées, à la dérive entre des vies déchirées et les débris de combats. En s’approchant de la ligne de front, ils se découvrent l’un l’autre et appréhendent peu à peu la vie en temps de guerre.


Dans son magasin de photographie de Londres, Tony mène une existence tranquille. Sa vie est bousculée lorsque la mère de Veronica, son premier amour, lui fait un étonnant legs : le journal intime d’Adrian, son meilleur ami du lycée. Replongé dans le passé, Tony va être confronté aux secrets les plus enfouis de sa jeunesse. Les souvenirs sont-ils le pur reflet de la réalité ?

Adaptation du roman Une fille qui danse de Julian Barnes par le réalisateur de The Lunch Box.

  Imposteur de Élie Chapuis - France - 2013 - Animation - 6 min

 

 

Jeudi 17, vendredi 18, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 mai 2018

«CALL ME BY YOUR NAME» de Luca Guadagnino ❷❹❼❽
(USA - 2018 - 2h12 avec Arnie Hammer, Timothé Chalamet)

 

 

 

« LES BONNES MANIÈRES » de Juliana Rojas, Marco Dutra ❶❸❺❻❾ Interdit aux moins de 12 ans

(Brésil - 2018 - 2h15 avec Isabel Zuaa, Marjorie Estiano, Miguel Lobo)

Été 1983. Elio 17 ans, passe ses vacances dans la villa que possède sa famille en Italie. Il joue de la musique, lit et flirte avec son amie Marzia. Son père professeur et sa mère traductrice lui transmettent outre une éducation élaborée basée sur l'esprit d'ouverture et la bienveillance. Un jour, Oliver, un séduisant Américain vient travailler auprès du père d’Elio. Récit touchant de l'éducation sentimentale dans la sublime campagne italienne.

Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de l'enfant à naître. Alors que les deux femmes, victimes de l'intolérance,  se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme. La réalité sociale va flirter avec le fantastique. São Paulo, magnifique et magique, est l'autre personnage du film. Un film inventif, audacieux, à l'originalité constante.

Prix spécial du jury au Festival de Locarno

  Tranche de campagne de Hannah Letaïf - 2015 - Animation - Belgique - 6 min

 

 

Jeudi 10, vendredi 11, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 mai 2018

« IL FIGLIO, MANUEL » de Dario Albertini ❶❸❺❻❾

(Italie - 2018 - 1 h37 avec Andréa Lattanzi, Francesco Antonelli)

« NI JUGE, NI SOUMISE » de Jean Libon et Yves Hinant ❷❹❼❽

(Belgique - 2018 - 1h39 - documentaire)

 

Manuel vient d'avoir 18 ans, il est temps pour lui de quitter le foyer pour jeunes dans lequel il a vécu ces dernières années en raison de l'incarcération de sa mère. Toutefois, la liberté retrouvée a un goût amer. Pour que sa mère obtienne l'assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu'il peut veiller sur elle. Interprétation magistrale du jeune acteur. Un film bouleversant, héritier du néo-réalisme italien.

Un prix au Festival Premiers plans d'Angers.


Ni Juge, ni Soumise est le premier long-métrage des fondateurs de « Strip-tease », émission culte de la télévision belge. Pendant 3 ans, les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez, au cours d'enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Cinéma du réel parfois drôle, parfois cruel et dérangeant, avec une juge à la personnalité peu commune.

Lundi 14 mai 2018 - 19h30 -Salle Lauberty MCNA

« AMERICAN BEAUTY » de Sam Mendes

(USA - 2000 - 2h02 avec Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch)

Ciné-Philo en partenariat avec la MCNA. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Un pavillon bourgeois discrètement cossu, dissimulé dans une banlieue résidentielle. C'est ici que vivent Lester Burnhamm, sa femme Carolyn et leur fille Jane. L'agitation du monde et sa violence semblent bien loin ici. Mais derrière cette respectable façade se tisse une étrange et grinçante tragi-comédie familiale.

Quatrième programmation 2017 2018

 

 

Jeudi 3, vendredi 4, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 mai 2018

« TESNOTA, UNE VIE A L’ÉTROIT »de Kantemir Balavoine ❶❹❼❾

(Russie - 2018 - 1h58 avec Darya Zhovner, Veniamin Kats, Olga Dragunova)

 

« L’USINE DE RIEN » de Pedro Pinho ❸❺❻

(Portugal - 2017 - 2h57 avec José Smith Vargas, Carla Galvão, Hermínio Amaro)

1998, Nord-Caucase. David et sa fiancée sont kidnappés. Une rançon est réclamée. Dans cette communauté juive, appeler la police est exclu. Pour sauver David, chacun, à sa façon ira au bout de ses choix, au risque de bouleverser l’équilibre familial.

 

 

 

De vrais ouvriers portugais jouent leur rôle dans une usine d’ascenseurs menacée de délocalisation et reprise à leur compte par ses travailleurs. Ils s’accrochent. Autour de ce motif central, la coopérative cinématographique « Terratreme » qui les filme s’est mise à délirer joyeusement en défendant le collectif. C’est nouveau, intrigant, unique, pas « rien » !

Jeudi 3 mai à partir de 18h

« WAKE IN FRIGHT » De Ted Kotcheff

(Australie - 1971 - 1h54 avec Donald Pleasence, Gary Bond, Chips Rafferty)

L'ACNE au Charbon !

John Grant, un jeune instituteur, fait escale dans une petite ville minière de Bundayabba avant de partir en vacances à Sydney. Le soir, il joue son argent et se soûle. Ce qui devait être l'affaire d'une nuit s'étend sur plusieurs jours...

  Event Horizon de Joséfa Celestin - Grande-Bretagne - 2016 - Fiction - 11 min

 

 

 

 

Jeudi 26, vendredi 27, dimanche 29, lundi 30 avril et mardi 1er mai 2018

« TAKARA, LA NUIT OÙ J’AI NAGÉ » de Damien Manivel, Kohei Igarashi

(France, Japon - 2018 - 1h19 avec Takara Kogawa) ❹❼❽

 

 

 

« MADAME HYDE » de Serge Bozon ❶❸❺❻❾

(France - 2018 - 1h35 avec Isabelle Huppert, Romain Duris, José Garcia)

Les montagnes enneigées du Japon. Takara, le fils du poissonnier n’arrive pas à s’endormir. Il dessine un poisson sur une feuille qu’il glisse dans son cartable. Le matin, sa silhouette zigzague dans la neige, vers la ville pour donner le dessin à son père.

Le rapport au temps a quelque chose de magique, ici réellement à hauteur d'enfant : la nuit ne semble jamais s'achever, le jour ne jamais venir, la journée d'école buissonnière s'étire à l'infini.


Madame Géquil prof de physique essaie péniblement d'enseigner à des élèves odieux. Un jour, frappée par la foudre, elle perd connaissance et, quand elle revient à elle, elle se sent complètement différente... Madame Géquil réussira-t-elle à maîtriser la puissante et dangereuse Madame Hyde qui est aussi en elle maintenant ? Entre la comédie potache au lycée et l’odyssée fantastique imprégnée de poésie.

 

 

  Supervenus de Frédéric Doazan - France - 2013 - Animation - 3 min

 

Jeudi 19, vendredi 20, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 avril 2018

« LES GARCONS SAUVAGES » de Bertrand Mandico ❸❺❻❾

(France- 2018- 1h50 avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel)

« LES DESTINÉES D'ASHER » de Matan Yair ❶❹❼❽

(Israël - 2017- 1h34 avec Ami Smolartchik, Keren Berger, Jacob Cohen)

 

Au début du XXe siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont repris en main par Le Capitaine, le temps d'une croisière répressive sur un voilier. Vertigineuse épopée fantastique à la croisée des genres.

 


17 ans, perturbateur et impulsif, Asher est aussi doté de charme et de sagesse. Alors que son père le voit comme le successeur naturel de l’entreprise familiale, Asher trouve en son professeur de littérature, un autre modèle masculin. Ce film nous offre une réflexion généreuse sur la pédagogie.

Lundi 23 avril Salle Lauberty partenariat MCNA – 19h30


« TO BE OR NOT TO BE » de  Ernst Lubitsch
(USA - 1947 - 1h30 avec Carole Lombard, Jack Benny, Robert Stack)

Analyse filmique par C. Lebaupin enseignante en cinéma
Durant la Seconde Guerre mondiale, entre Varsovie et Londres, une troupe de comédiens parvient à déjouer un plan de la Gestapo...
  En cordée de Matthieu Vigneau - France - 2016 - Fiction - 13 min

 

 

Jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 avril 2018

« RAZZIA » de Nabil Ayouch ❶❹❼❽

(Maroc - 2017 - 1h49 avec Maryam Touzani, Arieh Worthalter, Abdelilah Rachid)

 

« CENTAURE » de Aktan Arym Kubat ❸❺❻❾

(Kirghizistan - 2018 - 1h29 avec Aktan Arym Kubat, Nuraly Tursunkojoev)

A Casablanca, entre le passé et le présent, cinq destinées sont reliées sans le savoir. Différents visages, différentes trajectoires, différentes luttes, mais une même quête de liberté… Nabil Ayouch, réalisateur de  Much loved où il dénonçait le sort des femmes au Maroc, signe à nouveau de beaux portraits d'où émanent la complexité de la vie et le bruit d’une révolte qui monte.

 


Dans les bidonvilles de la capitale du Kirghizistan, Centaure, autrefois voleur de chevaux mène une vie paisible avec sa femme et son fils à qui il aime conter les légendes du passé. Un jour, Satyr se présente chez lui et le défie de voler le plus célèbre des chevaux. Centaure parle de la transmission, de la liberté perdue d'un pays dont sa mythologie fait des chevaux « les ailes des hommes ».

L'originalité de ce film, sans édulcorer le constat pessimiste, réside dans sa légèreté de ton et son humour discret.

 

La moufle de Clémentine Robach - France - 2014 - Animation - 8 min

 

 

 

 

Jeudi 5, vendredi 6, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 avril 2018

« APRÈS L’OMBRE » de Stéphane Mercurio ❷❸❹❼❽

(France - 2018 - 1h33 - Documentaire)

 

 

 

 

 

« PROBLEMSKI HOTEL » de Manu Riche ❶❺❻❾

(Belgique - 2017 - 1h51 avec Tarek Halaby, Gôkhan Girginol, Evgenia Brendes)

Dans le cadre du Festival Diversité

Séance du jeudi 20h en présence de la réalisatrice

Comment vivre après la prison ? Comment aller de l'avant « après l'ombre » ? D'anciens prisonniers, hommes et femmes, montent sur scène pour faire entendre leur douleur, leur reconstruction, leurs craintes.

Ce film fort saisit le travail rigoureux d’un metteur en scène avec ces comédiens « extraordinaires ». Il est indispensable pour ceux qui cherchent à comprendre, à réfléchir, à aider.

 

Au cœur de Bruxelles. Dans un grand bâtiment abandonné, des sans-papiers de toutes nationalités errent tels des fantômes, comme hors du temps. Bipul, amnésique et polyglotte, sert d'interprète aux uns et aux autres dans cette tour de Babel contemporaine. 

La mise en scène fait la part belle aux cadrages troublants. Un ancien de l'émission Strip-Tease signe un 1er film poétique et envoûtant où l'humour flirte parfois avec l'absurde.

  Rêve d’enfant de Christophe Gérard - France- 2015 - Animation - 10 min

 

 

 

 

 

Jeudi 29, vendredi 30 mars, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 avril 2018

 

« BELINDA » de Marie Dumora ❷❸❹❼❽

(France - 2018 - 1h47 - documentaire)

 

 

 

 

« L’INSULTE » de Ziad Doueiri ❶❺❻❾

(Liban - 2018- 1h52 avec Adel Karam, Rita Hayek, Kamel El Basha)

 

Film ACID dans le cadre du Festival Diversité

Séance du jeudi 20h en présence de la réalisatrice.

Portrait émouvant d'une jeune femme saisi à 9, 15 et 23 ans.

Belinda, issue d'une famille Yéniche vit en foyer avec sa sœur, puis elles sont séparées. Une jeune fille qui fait tout pour se reconstruire, fonder une famille, se marier, tiraillée entre les visites aux parloirs et les difficultés sociales. Malgré ses diverses ruptures Belinda conserve tout au long des années et des épreuves un remarquable appétit de vivre et des rêves d'avenir.

 

A Beyrouth, de nos jours, une insulte qui dégénère conduit Toni (chrétien libanais) et Yasser (réfugié palestinien) devant les tribunaux. De blessures secrètes en révélations, l'affrontement des avocats porte le Liban au bord de l'explosion sociale mais oblige ces deux hommes à se regarder en face.

Ce long métrage intelligent signé par le réalisateur de L’Attentat sonde avec délicatesse les séquelles de

  Feux de Mali Arun - France - 2015 - Fiction -14 min

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 15, vendredi 16, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 mars 2018

 

« HEARTSTONE » de Anar Gudmundsson. ❶❸❻❾

(Islande - 2017 - 2h09 avec Baldur Einarsson, Blaer Hinriksson, Dilja Valsdottir)

 

 

 

« I AM NOT A WITCH » de Rungano Nyoni ❷❼❽

(Zambie - 2017 - 1h34 avec Maggie Mulubwa, Henri B.J Phiri)

 

 

Un port isolé d'Islande. Deux garçons, Thor et Christian, vivent un été mouvementé. L'un tente de conquérir le cœur d'une fille ; l'autre se découvre des sentiments pour son meilleur ami. Chronique d'une adolescence au milieu de paysages immenses. Le film accueille tous ses émois jusqu’aux plus délicats, douloureux, destructeurs.

Premier film primé dans de nombreux festivals.

 

Shula, 9 ans, est accusée de sorcellerie par les habitants de son village et envoyée dans un camp de sorcières, camp qui existe réellement. Entourée de femmes bienveillantes, condamnées comme elle par la superstition des hommes, la fillette se croit frappée d’un sortilège. Réalisé par une femme, ce film rare d'Afrique noire est une fable subtile sur la condition féminine.


Dimanche 18 mars 2018 – 11h et 19h ❺ - Séances gratuites

Fête du Court métrage en partenariat avec le CineMazarin

11h Les Courts des Grands (1h 34) et 19h En Haut de l'Affiche (1h14).

 

Lundi 19 mars 2018 - 19h30 -Salle Lauberty MCNA

 

« DANS LA PEAU DE JOHN MALKOVICH » de Spike Jonze

(USA - 1999 - 1h52 avec John Cusack, Cameron Diaz, John Malkovich)

Ciné-Philo en partenariat avec la MCNA. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.


Craig Schwartz est marionnettiste de rue, mais ne parvient pas à vivre de son art. Lotte, son épouse, s'intéresse beaucoup plus à ses animaux qu'à lui. Devant leurs difficultés financières, le jeune homme trouve un emploi au sein de l'entreprise Lester. Il découvre une porte dérobée et l'emprunte. Celle-ci le conduit pour quinze minutes à l'intérieur de John Malkovich. Cette prodigieuse découverte va lui permettre de changer de vie.

  Moms on Fire de Joanna Rytel - Suède -2016 - Animation - 12 min

 

 

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 mars 2018 -

« JUSQU'À LA GARDE » de Xavier Legrand ❶❸❺❻❾

(France - 2017 - 1h33 avec Denis Ménochet, Léa Drucker, Mathilde Auneveux)

 

 

« L’AMOUR DES HOMMES » de Mehdi Ben Attia ❷❹❼❽

(Tunisie - 2018 - 1h45 avec Hafsia Herzi, Raouf Ben Amor, Haythem Achour)

Semaine des Droits de la Femme

Divorce et conflit pour la garde d'un enfant avec pour toile de fond une terreur familiale. Pour protéger son fils, Miriam demande la garde exclusive, mais la juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu'elle considère bafoué. Pris en otage, l'enfant va tout faire pour empêcher que le pire arrive dans ce thriller poignant.

Prix de la mise en scène, Lion d'argent, et prix du meilleur premier film à la Mostra de Venise.

 

Tunis, aujourd'hui. Amel est une jeune photographe. Quand elle perd son mari, tout bascule. Elle reprend goût à la vie en photographiant des garçons de la rue, et sans craindre d'être scandaleuse fait le choix de les regarder comme les hommes regardent les femmes. Elle découvre ainsi que sa liberté dépend d’elle-même et non pas de son rapport aux hommes.

Tunis et Hafsia Herzi sont à égalité les deux personnages du film.

Prix du jury au Festival d'Annecy

 

Troisième programmation 2017 2018

  Rhapsody de Constance Meyer - France – Fiction- 2015 - 15 min
 

Mercredi 7 mars 2018 - 19h30 au Lycée A Colas

Séance gratuite ouverte à tous

« UN CHEVALIER À LA HAVANE » de Serge Sándor

(France - 2010 - Documentaire - 52 min)

 En présence du réalisateur Serge Sándor

Ce film a été tourné lors d'une création théâtrale avec des malades mentaux, durant quatre mois dans l’Hôpital de Mazorra à La Havane.

Une centaine de patients interprètent La Vie du Chevalier de Paris, un poète vagabond, qui vécut et mourut dans ce même hôpital, et devint un personnage mythique à La Havane, une légende du patrimoine cubain.

  As it used to be de Clément Gonzalez - Afrique du sud– 2013 – Fiction – 8 min

 

 

 

Jeudi 1er , vendredi 2, dimanche 4 , lundi 5 et mardi 6 mars 2018

« THELMA » de Joachim Trier ❶❹❼❽

(Norvège - 2017 - 1h 56 avec Eili Harbor, Okay Kaya)

 

 

 

« LE SEMEUR » de Marine Francen ❸❺❻❾

(France - 2017 - 1 h 40, avec Pauline Burlet, Alban Lenoir)

Thelma, une jeune et timide étudiante, vient de quitter la maison de ses parents ultra-dévots pour étudier dans une université d'Oslo. Là, elle est secrètement attirée par la très belle Anja. Peu à peu submergée par des crises d'épilepsie de plus en plus fréquentes, elle se découvre d'étranges pouvoirs. L'auteur d'Oslo, 31 août signe un beau récit onirique et fantastique qui explore les troubles inconscients.

 

1852. L'armée de Louis-Napoléon Bonaparte écrase la résistance des Républicains. Dans son village cévenol, Violette assiste à la rafle de tous les hommes. Après des mois passés dans un isolement total, Violette et les autres jeunes filles se font un serment : si un homme vient, il sera celui de toutes afin que la vie continue... Un intrus " sème " le trouble.

Un vent de féminisme inattendu dans ce film tout en délicatesse.

Prix International des Jeunes Réalisateurs - St Jean-de-Luz 2017

D'après le livre L'Homme semence de Violette Ailhaud

  Fuck l’amour de François Zabaleta – France – 2015 – Fiction – 6 min

 

Jeudi 22, vendredi 23, dimanche 25 , lundi 26 et mardi 27 février 2018

 

« ICE MOTHER » de Bohdan Slàma ❶❸❺❻❾

(Tchèquie -2017 - 1h45 avec Zuzana Kronerová, Pavel Novy, Marek Daniel)

 

 

 

« MARIA BY CALLAS » de Tom Volf   ❷❹❼❽

(France - 2017 - 1h53 - Documentaire)


Hana, 67 ans, se sent seule depuis la mort de son mari. Ses deux fils lui rendent régulièrement visite, mais les repas de famille se terminent invariablement en disputes... Lorsque Hana rencontre Broňa, elle fait connaissance avec un groupe de nageurs en eau libre dont la spécialité est de braver les rivières glacées. Elle s’initie à la baignade en eau froide, apprenant à son tour à repousser ses limites.

Film drôle, émouvant, absurde donc très tchèque !

 

"Il y a deux personnes en moi, Maria et La Callas…" Artiste en quête d'absolu devenue icône planétaire, femme amoureuse au destin hors du commun, Maria by Callas est le récit d’une vie exceptionnelle à la première personne. Callas dévoile Maria, et révèle une personnalité aussi enflammée que vulnérable. Un moment d'intimité auprès d'une légende et toute l'émotion de cette voix unique au monde.

  Si j’étais le bon Dieu...de Cordell Barker – Canada -2015 -8 min

 

 

Jeudi 15, vendredi 16, dimanche 18 , lundi 19 et mardi 20 février 2018

« LE MUSEE DES MERVEILLES » de Todd Haynes ❸❺❻❾

(USA- 2017 - 1h57 avec Oakes Fegley, Millicent Simmonds, Julianne Moore)

 

 

« SOLEIL BATTANT » de Clara et Laura Laperrousaz  ❶❹❼❽

(France- 2017 - 1h35 avec Ana Girardot, Clément Roussier, Agathe Bonitzer)

 

Deux enfants sourds, Ben et Rose, vivant sur deux époques distinctes 1927 et 1977 font une fugue qui va les mener à New York au Muséum d’Histoire Naturelle .

Le réalisateur américain de Carol a réussi à joindre le trajet d’une vie au tracé de l’histoire du cinéma, et rend hommage au cinéma muet.


Pour les vacances, Gabriel et Iris retournent au Portugal dans une maison de famille avec leurs filles, Emma et Zoé, d'irrésistibles jumelles de 6 ans. Le passé du couple se réveille. Emma est débordée par un trop grand secret, qu'elle ne peut partager avec sa jumelle. Histoire d'une famille touchée par une tragédie, sous le soleil écrasant de l'été.

Jeudi 15 février 19h - L'ACNE au Charbon !

« MACADAM A DEUX VOIES » de Monte Hellman

(USA – 2008 - 1h 42 avec James Taylor, Warren Oates, Laurie Bird)

Deux garçons taciturnes traversent le sud-ouest américain à bord de leur Chevy 55 grise. Une jeune fille les rejoint dans leur périple, jusqu’à ce que leur chemin croise une rugissante GTO 70 jaune. Son conducteur leur propose un marché : le premier d’entre eux qui atteint Washington gagne le véhicule de l’autre…
 

Correspondance pelliculaire de Bruno Bouchard- France – 2017 – 7 min

Fukushima, 5 ans après de Eve Ceccarelli – France- 2016 – Animation - 4 min

 

 

 

 

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 février 2018

« CARRÉ  35 » de Eric Caravaca ❶❸❺❼❽

(France 2017-1h07- documentaire)

 

 

 

 

«VERS LA LUMIÈRE» de Naomi Kawase ❷❹❻❾

(Japon - 2018 - 1 h 43 avec Masatoshi Nagase, Ayame Misaki)

 

"Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est là qu’est enterrée ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette sœur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes."

 


Misako passe son temps à décrire les objets, les sentiments et le monde qui l'entoure. Son métier d'audiodescripteur de films la passionne. Lors d'une projection, elle rencontre Masaya, un photographe au caractère affirmé dont la vue se détériore progressivement.

Après Les Délices de Tokyo, une réflexion sur la perception du réel et la capacité du cinéma à le susciter. Une histoire de lumière à atteindre en soi.

Prix du meilleur réalisateur au Festival de Venise.

  Deux escargots s’en vont de Jean-Pierre Jeunet, Romain Segaud - France - 2016 - Animation – 3 min

 

 

 

Jeudi 1, vendredi 2, dimanche 4 , lundi 5 et mardi 6 février 2018

« THARLO, LE BERGER TIBETAIN » de Pema Tseden ❺❻❼❽

(Chine-2018-2h03 avec Shidé Nyima, Yangshik Tso )

 

 

 

Séance exceptionnelle Festival Tandem

le mardi 6 février 19h

 

Tharlo, berger tibétain, mène une existence paisible, éloigné des réalités du monde. A près de quarante ans, il est convoqué par les autorités locales qui remarquent sa formidable mémoire. Sa vie va brusquement basculer quand il doit se rendre à la ville afin de faire une photo pour sa première carte d’identité.

Premier Tibétain à intégrer la prestigieuse Académie du Film de Pékin.

 

Correspondance pelliculaire de Bruno Bouchard- France – 2017 – 7 min

En partenariat avec Tandem en présence d’Éric Caravaca et d'Arnaud Catherine.

« CARRÉ  35 » de Eric Caravaca

Voir le résumé semaine suivante

Mercredi 24 janvier 2018 – 19h30 – Lycée Alain Colas

Carte blanche à l'APARR (Association des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel de Bourgogne-Franche-Comté)

 

« ETRE SANS AVOIR » de Christophe Ferrux

(France – 2013 – 1h20 - Documentaire)

en présence de Mélanie Lhuillery, chargée de mission à l'APARR et du réalisateur.

Séance gratuite ouverte à tous


Comment peut-on vivre heureux aujourd'hui ? Comment peut-on vivre pauvre et heureux aujourd'hui ? A 57 ans, Jean-Paul n'a qu'un seul regret, c'est d'avoir travaillé 2 ans dans sa vie, « 2 ans de trop ». Ce qui sonne comme une provocation n'est pas une ode à la paresse mais plutôt la profession de foi d'un homme qui pratique « sa décroissance » depuis 35 ans...

  Semaine du 24 janvier au 30 janvier :

Festival Télérama

Un programme spécifique sera disponible.

  A Heap of Trouble de Steve Sullivan – Grande-Bretagne -Fiction – 4 min

 

Jeudi 18, vendredi 19, dimanche 21 , lundi 22 et mardi 23 janvier 2018

« CORPS ET ÂMES » de Ildiko Enyedi  ❶❺❻❾

( Hongrie-2017-1h56 avec Alexandra Borbély, Morcsanyi Gésa, Réka Tenki)

 

 

« BROOKLYN YIDDISH » de Joshua Z. Weinstein❹❼❽

(2017 - USA - 1h 21 avec Menashe Lustig, Ruben Niborski, Yoel Weisshaus)

Maria et Endre travaillent dans la même entreprise. Chaque nuit, ils vivent un rêve partagé dans la peau d'une biche et d'un cerf. Quand ils découvrent ce fait extraordinaire, ils tentent de trouver dans la vie réelle le même amour que celui qui les unit, la nuit, sous une autre apparence.

Ours d'Or Festival de Berlin


Dans le quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn, Menashe se bat pour la garde de son fils. Ayant perdu sa femme, la tradition hassidique lui interdit de l'élever seul. Mais le Grand Rabbin lui accorde de passer une semaine avec lui. Clash entre deux cultures : d’un côté l’Amérique moderne, de l’autre un microcosme archaïque. L’émotion, très retenue, devient l’atout de cet étonnant film. Le portrait d'un homme subtil et émouvant.

Prix du Jury au Festival du cinéma américain de Deauville 2017

  Vaysha, L’aveugle de Theodore Ushev– Animation – Canada - 2016 - 8 min

 

 

 

Jeudi 11, vendredi 12, dimanche 14 , lundi 15 et mardi 16 janvier 2018

« EN ATTENDANT LES HIRONDELLES » de K Moussaoui et M Ameline ❷❹❼❽

(France - 2017 - 1 h 53 avec Mohamed Djouhri, Sonia Mekkiou)

 

 

« MAKALA » de Emmanuel Gras ❶❸❺❻❾

(France – 2017 - 1h36 - Documentaire)

 

Trois histoires liées par un fil ténu dans l'Algérie contemporaine. Un riche promoteur immobilier est confronté à un cas de conscience, une jeune femme tiraillée entre passion et raison, un médecin hospitalier ambitieux rattrapé par son passé. 

Ce premier film d'une rare maîtrise suggère le poids du passé. La musique, de Bach au raÏ, apporte des contrepoints apaisants. 

 

Au Congo, un jeune villageois espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il entreprend alors sur son petit vélo un périlleux voyage jusqu’à la capitale pour vendre sa lourde cargaison, fruit de son travail. Armé d’une volonté tenace, il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves. Portrait d’un héros ordinaire, plein d’humilité.

Grand Prix de la Semaine de la Critique Cannes 2017

Prix du jury au Festival d'Annecy

Lundi 8 et mardi 9 janvier 2018

 

«BRAGUINO » de Clément Cogitore ❻❼❽❾

(France - 2017 - 0h50 documentaire)

Au milieu de la taïga sibérienne se sont installées deux familles vivant en autarcie mais ne se parlant pas. Seul un long voyage sur le fleuve Ieniessei permet de rejoindre Braguino. Sur une île du fleuve une autre communauté se construit : celle des enfants.

Un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d'un conflit ancestral.

Prix au Festival de San Sebastian 2017

 

Deuxième programmation 2017 2018

  Foudroyés de Eric (dit Bibo) Bergeron - Fiction - 2015 - 12 min

Jeudi 21, vendredi 22 décembre 2017

 

« RÊVES EN ROSE » de Dusan Hanak ❶❷❸

(Slovaquie - 1977 version restaurée en 2017 - 1h21 avec Juraj Nvota, Iva Bittova)

Juché sur son vélo, Jakub, facteur rêveur et magicien en herbe, jongle entre les colis et les services rendus aux villageois. Son regard croise celui de la belle gitane Jolanka. Tous deux, vont rêver d'un premier et grand amour, malgré la pression sociale imposée par leurs communautés respectives. Pour le vivre pleinement, il y aurait bien une issue possible...

Une version de Roméo et Juliette opposant communautés Rom et slovaque en pleine guerre froide. Le seul film tchèque a avoir été exporté dans les années 70.

  Les animaux domestiques - le chat de Jean Lecointre - Animation - 2016 - 4 min

 

 

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17 , lundi 18 et mardi 19 décembre 2017

« A BEAUTIFUL DAY » de Lynne Ramsay ❶❸❺❻❾

(GB - 2017 - 1h25 avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov)

 

« LA LUNE DE JUPITER » de Kornél Mundruczó ❷❹❼❽

(Hongrie - 2017 - 2h03 avec Zsombor Jéger, Merab Ninidze)

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence…

L’essentiel du film réside sur la combinaison d’éléments astucieusement assemblés les uns aux autres par l’ingéniosité de sa réalisatrice.

Prix d’interprétation masculine etdu meilleur scénario Cannes 2017.


Un jeune migrant syrien se fait tirer dessus alors qu'il traverse illégalement la frontière. Au lieu de mourir, Aryan découvre qu'il a le pouvoir de léviter. Jeté dans un camp de réfugiés, il s'en échappe avec l'aide du Dr Stern, un médecin juif en quête de rédemption, qui compte bien monnayer ce don. Le directeur du camp les poursuit.

Ce pamphlet social rageur décrit un monde en mutation. Un ovni baroque où le fugitif apporte l'espoir. Grand Prix - Étrange Festival, Paris 2017

  Le repas dominical de Céline Devaux - Animation - 2015 - 14 min

 

 

Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10 , lundi 11 et mardi 12 décembre 2017

« POUR LE RECONFORT » de Vincent Macaigne ❸❺❻❾(France - 2017 - 1h31 avec Emmanuel Matte, Pascal Reneric, Laure Calamy)

 

 

« TAXI SOFIA » de Stephan Komandarev   ❶❹❼❽

(Bulgarie - 2017 - 1h43 avec Vassil Vassilev, Ivan Barnev, Assen Blatechki)

Pascal et Pauline reviennent sur les terres de leurs parents après des années de voyage, et se retrouvent dans l'impossibilité de payer les traites du domaine. Ils se confrontent à leurs amis d'enfance qui eux, d'origine modeste, n'ont jamais quitté leur campagne. Et à Emmanuel surtout.

Vincent Macaigne, avec sa bande d’acteurs, s’inspire de La Cerisaie de Tchekhov pour analyser le thème de l’héritage.


Un petit entrepreneur chauffeur de taxi à Sofia découvre que le montant du pot de vin qu’il doit verser pour obtenir son prêt a doublé. Désemparé, confronté à l'injustice de la société, l’homme tue le banquier et se suicide. Le drame suscite un débat national. La dernière scène rappelle les conséquences de cette violence économique ordinaire qui fait des ravages en Europe de l’Est.

 

 

 

Jeudi 30 novembre, vendredi 1er, dimanche 3 , lundi 4 et mardi 5 décembre 2017

 

« SANS ADIEU » de Christophe Agou ❷❸❹❺❻❾

(France - 2017 – 1h39 - Documentaire)

 

 

jeudi 16h, lundi 20h et mardi 16h.

« EX LIBRIS : THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY » de Frederick Wiseman

(USA - 2017 - 3 h 17 - Documentaire)

Semaine du documentaire

En partenariat avec l'ACID Séance en présence de Pierre Vinour, producteur.

Dans le Forez, Claudette, 75 ans, et ses voisins paysans comme elle, sentent bien que la société consumériste les ignore tout en grignotant ce qui leur reste de patrimoine et de savoir-faire. Mais tous ne sont pas du genre à se laisser faire.

Sans Adieu est la magnifique peinture d’une humanité debout.


Le cinéaste investit The New York Public Library, la 3ème plus grande bibliothèque du monde. Grâce à ses 92 sites, cette grande institution rayonne et participe à la cohésion sociale des quartiers de New York, notamment des plus pauvres comme le Bronx. La NYPL montre l'étendue du spectre d'activités proposées. Ceux qui y travaillent sont inventifs et généreux.

Wiseman est le réalisateur de La Danse, In Jackson Heights.

  13 figures de Sarah Beauchesne au 71, rue Blanche de Véronique Aubouy - Documentaire/Captation - 1993 - 4 min

 

 

 

Jeudi 23, vendredi 24, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 novembre 2017

« JEUNE FEMME » de Léonor Seraille ❶❸❺❻❾

(France - 2017- 1h37 avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Soulemane Seye Ndiaye)

 

 

« LA REGION SAUVAGE » de Amat Escalante ❷❹❼❽

(Mexique - 2017 - 1h39 avec Ruth Ramos, Simone Bucio, Jesus Meza)

Interdit aux moins de 16 ans.

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Portrait d'une jeune femme singulière, au caractère bien trempé confrontée à la solitude d'une grande ville, remarquablement interprété par une actrice ultra volcanique.

Caméra d'Or Cannes 2016


Dans une petite ville du Mexique, un couple en pleine crise fait la rencontre d’une jeune fille gravement blessée. Elle évoque un chien, mais leur fait découvrir une cabane isolée où vivent deux scientifiques et la mystérieuse créature qu’ils étudient. Le pouvoir de la bête semble être irrésistible…

Un psychodrame familial.

Prix du meilleur réalisateur au Festival de Venise.

Lundi 27 novembre - Salle Lauberty MCNA – 19h30

« THIS IS ENGLAND » de Shane Meadows

(GB - 2007 - 1h37 avec Thomas Turgoose, Stephen Graham, Jo Hartley)

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers Agglomération. Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma

1983. Shaun, 12 ans, habite avec sa mère dans une ville côtière du nord de l'Angleterre. Garçon solitaire, c'est pour lui le début des vacances d'été, lorsqu'il rencontre un groupe de skinheads locaux. Avec eux, Il découvre le monde des fêtes, du premier amour et des Dr Martens. Le ton change quand Combo, un skinhead raciste et plus âgé, sort de prison. Portrait cru d'une Angleterre grisâtre, éternellement hantée par les fantasmes d'Orange Mécanique.

  Une tête disparait de Franck Dion - Animation - 2016 - 9 min

 

 

 

Jeudi 16, vendredi 17, dimanche 19 , lundi 20 et mardi 21 novembre 2017

« DEMAIN ET TOUS LES AUTRES JOURS »de Noémie Lvovsky ❶❸❺❻❾

(France - 2017 - 1h31 avec Luce Rodriguez, Noémie Lvovsky, Mathieu Amalric, Anaïs Demoustier)

 

« AVANT LA FIN DE L’ETE » de Maryam Goormaghtigh ❷❹❼❽

(Susse - 2017- 1h20 avec Arash, Hossein, Ashkani)

 

Mathilde a 9 ans. Ses parents sont séparés. Elle vit seule avec sa mère, une personne fragile à la frontière de la folie. Elles s’aiment d’un amour fou et inconditionnel. D’un drame poignant et fantasque, la réalisatrice de Camille redouble a réussi à tirer une fable unique, poétique et poignante.



Après 5 ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer en Iran. Espérant le faire changer d’avis, ses deux amis l'entraînent dans un dernier voyage à travers la France.

Beau premier film dans lequel l’opposition entre deux cultures est le prétexte à un road-movie bouleversant de tendresse et d’amitié.

  Carousel de Kal Weber - Fiction - 2016 - 5 min

 

 

Jeudi 9, vendredi 10, dimanche 12 , lundi 13 et mardi 14 novembre 2017

« LA BELLE ET LA MEUTE » de  Kaouther Ben Hania ❶❸❺❻❾

(Tunisie - 2017 - 1h40 avec Mariam Al Ferjani, Ghanem Zrelli)

 

 

« LES FILLES D’AVRIL » de Michel Franco ❷❹❼❽

(Mexique - 2017 - 1h43 avec Emma Suárez, Ana Valeria Becerril, Enrique Arrizon)

 

Lors d'une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, elle erre dans la rue en état de choc. 
Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité.

A partir de ce cauchemar, la réalisatrice explore les codes du cinéma de genre : thriller et film d’horreur.

Valeria est enceinte, et amoureuse. A seulement 17 ans, elle décide avec son petit ami de garder l'enfant. Débordé, le couple qui vit avec la sœur aînée de Valeria appelle à l'aide la mère des filles : Avril. Celle-ci, ne fois arrivée, prend les choses en mains, et remplace progressivement sa fille dans son quotidien... Jusqu'à franchir la limite.

Dans ce drame familial, Emma Suarez, la Julieta d’Almodovar délivre son rôle le plus dérangeant.

Prix du jury - Un Certain Regard - Cannes 2017.


  La belle fille et le sorcier de Michel Ocelot - Animation - 1992 - 4 min

 

 

 

Jeudi 2, vendredi 3, dimanche 5 , lundi 6 et mardi 7 novembre 2017

Semaine de l'animation !!!

« LOU ET L'ÎLE AUX SIRÈNES » de Masaaki Yuasa ❶❸❺❻❾

(Japon - 2017 - 1 h 50 - animation)

 

 

 

« DANS LE RECOIN DE CE MONDE » de Sunao Katabuchi ❷❹❼❽

(Japon - 2017 - 2 h 06 - animation)

Semaine de l'animation !!!

À la suite du divorce de ses parents, Kai, un collégien solitaire, quitte Tokyo pour un village de pêcheurs. Le jeune ado se réfugie dans la musique. Lou, une jeune sirène attirée par ses compositions, va chambouler l'ordre établi. Les villageois sont inquiets.Ce film destiné à un public familial déborde d'énergie et de trouvailles visuelles. Une ode à la mer, colorée et inventive.

Cristal du long métrage au Festival d'Annecy.


La jeune Suzu quitte Hiroshima en 1944, à l'occasion de son mariage avec un homme inconnu, pour vivre dans la famille de son mari à Kure, un port militaire. La guerre rend le quotidien de plus en plus difficile. Malgré cela, Suzu cultive la joie de vivre. Mais en 1945, un bombardement va éprouver son courage. Au-delà de l'évocation historique d'un coin du monde tour à tour radieux et ravagé, un inoubliable portrait de femme. Une adaptation tout en délicatesse d'un manga de Fumiyo Kôno.

Prix du jury au Festival d'Annecy.

Jeudi 26, vendredi 27, dimanche 29 , lundi 30 et mardi 31octobre 2017 ❶❷❸❺❻❼❽❾

« HAPPY END » de Michael Haneke

(France – 2017 – 1h48 avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz)

"Tout autour le Monde et nous au milieu, aveugles." Haneke tente de montrer que notre monde ne cesse de s'écrouler via une autodestruction programmée. Il saisit l’impossible empathie des êtres, l’enfermement sur soi et l’obscénité de situations qui ne nous font même plus réagir. Un drame bourgeois glaçant avec un Jean-Louis Trintignant magistral
 

Première programmation 2017 2018

  I Want Pluto to be a Planet again de Marie Amachoukeli - Animation - 2016 – 11 min

 

 

 

 

Jeudi 19, vendredi 20, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 octobre 2017

« A CIAMBRA » de Jonas Carpignano ❶❺❼❽

(Italie – 2017 - 2h00 avec Damiano Amato et Iolanda Amato)

 

 

« SAYONARA » de Kôji Fukada ❷❸❹❻❾

(Japon – 2017 - 1h 52 avec Bryerly Long, Geminoid F, Hirofumi Arai)

Pio a 14 ans et veut grandir vite. Comme son grand frère Cosimo, il boit, fume et apprend l’art des petites arnaques de la rue. Le jour où Cosimo n’est plus en mesure de veiller sur la famille, Pio va devoir prendre sa place. Ce rôle trop lourd pour lui va vite le dépasser et le mettre face à un choix déchirant.

Prix label Europa Cinemas à la Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2017.

 

Dans un futur proche, le Japon subit une attaque terroriste qui provoque une catastrophe nucléaire majeure. Tania, jeune femme atteinte d’une maladie incurable, attend à la campagne une éventuelle évacuation. Elle est accompagnée de son androïde personnelle, elle-même endommagée.

Kôji Fukada (Harmonium) nous livre ici un film inclassable d’une beauté foudroyante, un memento mori qui rappelle le cinéma de Tarkovski.

Mercredi 18 octobre 19h30. Soirée au lycée Alain Colas

« 24 MENSONGES PAR SECONDE » de Bruno Bouchard

En présence du réalisateur.

Projet participatif et ludique initié par le collectionneur d'objets pré-cinéma Bruno Bouchard, 24 mensonges par seconde propose de faire renaître, de prolonger l’éclat et la magie de la pellicule.

il a récupéré des kilomètres de films et de bandes annonces, destinés à la destruction. Son objectif n’est pas de les collectionner mais de leur donner une nouvelle vie et d’interroger le rapport à la matière. Bruno Bouchard en découpe des séquences de 10 secondes qu’il confie au hasard de ses rencontres. Du monde entier reviennent des morceaux de pellicule grattées par des réalisateurs connus, par des lycéens, etc.

Jeudi 12 octobre 2017 – 19h

« GHOST WORLD » de Terry Zwigoff

(Allemagne- 2002- 1h55 avec Thora Birch, Scarlett Johansson)

L'ACNE au Charbon !

Enid et Rebecca n'ont jamais vraiment eu d'affinités avec les autres lycéens, qu'elles trouvent bêtes et immatures. La fin de l'année approche et c'est avec un grand soulagement qu'elles vont laisser derrière elles tous ces losers. Elles décident d'habiter ensemble et de vivre sans contraintes.Peinture juste et ironique du délicat passage à l'âge adulte.

12 octobre 2017. 20h

« LE SEL DE LA TERRE » de Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado

(Brésil - 2014- 1h50 - Documentaire)

Dans le cadre du Mois de la Photo en Nièvre, en partenariat avec le Ciné-Photo Club Nivernais.

Depuis 40 ans, le photographe Sebastiao Salgado témoigne des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode. Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses. Hommage à la beauté de la planète.

  Le coin de Charlie Belin - Animation - 2016 - 3 min

 

 

Jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 octobre 2017

« FAUTE D'AMOUR » d' Andreï Zvyagintsev ❶❸❺❻❾

(Russie - 2017 – 2h07 avec Maryana Spivak, Matvey Novikov)

 

 

« OUT » de György Kristóf ❷❹❼❽

( Slovaquie – 2017 - 1h 28 avec Sandor Terhes, Éva Bandor, Judit Bárdos)

Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif: Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans, jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Par le réalisateur de Leviathan. Prix du Jury Cannes 2017.

 

Ágoston, la cinquantaine, quitte sa famille pour la Lettonie avec l’espoir de trouver un emploi. Il parvient en Mer Baltique. Son périple le plonge dans un océan d’événements et de rencontres inattendus : une femme solitaire, un Russe aux intentions hostiles et un étonnant lapin empaillé.

  Portraits de voyage, Côte d'Ivoire : le Wax de Bastien Dubois - Animation - 2013 - 3 min

 

 

 

Jeudi 5, vendredi 6, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 octobre 2017

« GABRIEL ET LA MONTAGNE » de Felipe Barbosa ❶❺❼❽

(Brésil - 2017 - 2h07 avec Pedro Zappa, Caroline Abras)

 

 

 

« UNE VIE VIOLENTE » de Thierry de Peretti ❷❸❺❻❾

(France - 2017- 1h47 avec Jean Michelangeli, Henry-Noël Tabary, Cédric Appietto)

Avant d'intégrer une prestigieuse université américaine, Gabriel décide de partir un an faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d'immersion au cœur de nombreux pays, son idéalisme en bandoulière, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain.

En retrouvant les gens que Gabriel a croisés les deux mois avant sa mort, le réalisateur ressuscite son ami disparu.

Prix de la Révélation France 4, Cannes 2017.

 

Malgré la menace de mort qui pèse sur sa tête, Stéphane décide de retourner en Corse pour assister à l'enterrement de Christophe, son ami d'enfance et compagnon de lutte, assassiné la veille. C’est l’occasion pour lui de se rappeler les événements qui l’ont vu passer de la délinquance au radicalisme politique et à la clandestinité.

Polar dense et noir aussi haletant que politique.

Lundi 2 octobre – 19h30 -Salle Lauberty MCNA

« LE SILENCE » de Ingmar Bergman

(Suède - 1963 – 1h45 avec Ingrid Thulin, Gunnel Lindblom, Jorgen Lindstrom)

Ciné-Philo en partenariat avec la MCNA. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Anna, Ester et Joan font halte dans un hôtel de luxe désuet et désert au cours d'un voyage, dans un pays désolé et en guerre dont ils ne comprennent pas la langue. La solitude dévoile leurs problèmes affectifs.

Jeudi 28 septembre 2017 – 20h

« MANDELA : UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTÉ » de Justin Chadwick

(Afrique du Sud – 2013 - 2h 19 avec Idris Elba, Naomie Harris, Tony Kgoroge)

En partenariat avec le Parc Saint Léger

Le film raconte le destin passionnant d'un homme ordinaire qui sut faire triompher ses convictions dans une Afrique du Sud rongée par quarante années d’apartheid.

Adepte de la non-violence dans un premier temps, il passe dans la clandestinité et prône l’action armée. Il connaîtra la prison. Sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique. Il sera le premier Président de la République d’Afrique du Sud élu démocratiquement.

  14 de Juliette Coutellier - Animation - 2015 – 7 min

 

 

Jeudi 28, vendredi 29 septembre, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 octobre 2017

« I AM NOT MADAME BOVARY » de Feng Xiaogang

❶❺❻❾

(Chine - 2017 - 2h18 avec Fan Bingbing, Guo Tao, Dan Peng)

 

 

 

« LES DERNIERS JOURS D’UNE VILLE » de Tamer El SaÏd

❸❹❼❽

(Egypte – 2016 – 1h58 avec Khalid Abdalla, Mohamed Gaber, Etimad Ali Hassan)

Une modeste villageoise, livre un combat contre la bureaucratie chinoise afin que justice lui soit rendue, suite à une histoire de divorce. Elle persiste à défendre son droit jusqu'à monter les échelons de la hiérarchie et faire siffler les oreilles de Pékin.

Une situation ubuesque inspirée d'un fait réel. Une satire politique tragi-comique de la Chine actuelle.Le film surprend en adoptant une image circulaire, procédé qui trouve son origine dans la tradition picturale chinoise.


Entre documentaire et fiction, ce film est une sorte de journal intime ouvert à l'imaginaire. Khalid, jeune réalisateur égyptien, veut faire un film qui tendrait un miroir honnête à sa ville, Le Caire. Il filme une ville secouée par les manifestations de l’hiver 2010, un an avant le début de la révolution.

 Parfois déroutantes, les déambulations du promeneur solitaire nous ouvrent un chemin sensible à travers un dédale de souvenirs, de sensations.

  Parmi les sirènes de Marie Jardillier – Fiction – 2016 – 12 min

 

 

 

 

 

Jeudi 21, vendredi 22, dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 septembre 2017

« UNE FEMME FANTASTIQUE » de SEBASTIÁN LELIO ❶❸❺❻❾

(Chili - 2017 - 1h44 avec Daniela Vega, Francisco Reyes, Luis Gnecco)

 

 

 

 

« PATAGONIA, EL INVIERNO » de Emiliano Torres ❷❹❼❽

(Argentine – 2017 - 1h35 avec Alejandro Sieveking, Cristian Salguero,Adrian Fondari)

 

D'une beauté particulière, Marina, jeune transsexuelle, chante dans un bar. Un homme élégant, la cinquantaine, s'approche, un verre à la main pour l'écouter. On comprend vite qu'ils ne sont pas inconnus l'un pour l'autre. Ce qui devait rester secret éclate au grand jour... L'amante est confrontée à l'épouse délaissée.

Daniela Vega est chanteuse dans la vraie vie. Un premier grand rôle.

Ours d'argent du Meilleur Scénario à Berlin 2017.

 

Dans un ranch isolé de Patagonie, le vieil Evans est congédié et remplacé par Jara, un homme plus jeune. Dans des conditions extrêmes, la confrontation est inévitable. Ponctué de somptueux et énigmatiques paysages, le film raconte la solitude, la rudesse du travail et la difficulté de laisser sa place.

Prix Spécial du Jury - Festival de San Sebastian.

  Samsung Galaxy de Romain Champalaune - Documentaire - 2015 – 6 min

 

 

 

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 septembre 2017

« ENTRE DEUX RIVES » de Kim Ki-duk ❶❺❻❾

(Corée du Sud – 2016 – 1h54 avec Ryoo Seung-bum, Lee Wong-geun)

 

 

 

« LUMIERES D'ETE » de Jean Gabriel Periot

❷❸❹❼❽

( France -1h 23 avec Hiroto Ogi, Akane Tatsukawa)

 

Un matin, un modeste pêcheur nord-coréen va relever ses filets sur les eaux du lac servant de frontière entre les deux Corée. Suite à une panne, son bateau dérive vers la Corée du Sud. Accusé d’être un espion il est arrêté. L’enquêteur ne comprend pas qu’il veuille rentrer chez lui malgré la dictature. Le pêcheur, de suspect, deviendra outil de propagande…

Ce film renvoie dos à dos les autorités des deux Corée avec un humour. Très émouvante interprétation de Ryoo Seung-bum.


Akihiro, réalisateur japonais, vivant à Paris se rend à Hiroshima pour interviewer des survivants de la bombe atomique. Profondément bouleversé par ces témoignages, il fait une pause et rencontre dans un parc une étrange jeune femme. Petit à petit, il se laisse porter par la gaîté de Michiko et décide de la suivre pour un voyage improvisé à travers la ville, jusqu'à la mer.

  Untitled 1 de Masha Godovannaya - Expérimental - 2006 – 4 min

 

 

 

Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 septembre 2017

« UNE FEMME DOUCE » de Sergei Loznitza ❷❹❼❽

(Lituanie - 2017 - 2h23 avec Vasilina Makovtseva, Marina Kleshcheva)

 

❶❸❺❻❾

«  A MON AGE, JE ME CACHE ENCORE POUR FUMER » de Rayhana

( Algérie – 2017 - 1h30 avec Hiam Abbass, Fadila Belkebla, Nadia Kaci)

 

Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l'histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable.

L'arbitraire d'une société gangrenée par la corruption.


Alger, dans le huis-clos d'un hammam, loin du regard accusateur des hommes, mères, amantes, vierges ou exaltées islamistes se confrontent, s'interpellent entre fous rires, pleurs et colères, Bible et Coran...avant le sifflement d'un poignard et le silence de Dieu.

  Le prince des joyaux de Michel Ocelot - Animation – 1992 – 13 min

Lundi 4 et mardi 5 septembre 2017

❻❼❽❾

« NOTHINGWOOD » de Sonia Kronlund

(France - 2017 - 1 h 25 – Documentaire)

Au cœur des montagnes d'Afghanistan, Salim Shaheen a réussi à tourner une centaine de séries Z dont il est la vedette principale. Une carrière débordante qui a fait de lui une star. Le virus du cinéma a changé son destin. Sonia Kronlund, connue pour Les Pieds sur Terre, sur France Culture, l'a remarqué et suivi sur un tournage. Documentaire malicieux.

Cinquième programmation 2016 2017

  Caïds de François Troukens – Fiction - 2016 – 11 min

Dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 juillet 2017

« DE TOUTES MES FORCES » de Chab Chenouga.

(France – 2017 - 1 h 38 avec Khaled Alouach, Yolande Moreau)

Nassim est en première dans un grand lycée parisien et semble aussi insouciant que ses copains. Personne ne se doute qu’en réalité, il vient de perdre sa mère et rentre chaque soir dans un foyer. Malgré la bienveillance de la directrice, il refuse d’être assimilé aux jeunes de ce centre. Tel un funambule, Nassim navigue entre ses deux vies, qui ne doivent à aucun prix se rencontrer…

  Caïds de François Troukens – Fiction - 2016 – 11 min

Jeudi 29, vendredi 30 juin 2017

 

« TOMBÉ DU CIEL » de Wissam Charaf

(Liban – 2016 – 1h10 avec Raed Yassin, Rodrigue Sleiman, Said Serhan)

Pour son premier film le réalisateur choisit d'évoquer les séquelles de la guerre civile dans le Liban d'aujourd'hui. Il le fait à travers le burlesque, la satire, loin du drame social. Deux frères vont se retrouver, l'un garde du corps à Beyrouth, surveille les soirées huppées de la capitale. L'autre ancien milicien, supposé mort depuis vingt ans, « tombe du ciel ». Le duo nous entraîne dans un pays où la paix, les voitures de luxe et les night-clubs font bon ménage avec les armes, les explosions et les hommes de main.
  Joséphine Arthus de Zoé Gabillet – Fiction - 2014 – 12 min

Lundi 26 et mardi 27 juin 2017

« DE SAS EN SAS » de Rachida Brakni et Raphaël Clairefond

(France - 2017 - 1h22 - avec Fabienne Babe, Zita Hannot, Samira Brahmia)

En une brûlante journée d’été 2013, Fatma et sa fille Nora prennent la route pour la prison de Fleury-Mérogis. Sur le parking, une petite foule de visiteurs attend déjà. La porte de l’établissement s’ouvre. Une première porte, un premier sas, un premier couloir... C’est le début d’un trajet infernal jusqu’au parloir, mené par un petit groupe d’individus composites. Prix du public au Festival Entrevues de Belfort.

  Joséphine Arthus de Zoé Gabillet – Fiction - 2014 – 12 min

Jeudi 22, vendredi 23 et dimanche 25 juin 2017

« LUMIÈRE ! L’AVENTURE COMMENCE » de Thierry Frémaux

(France – 2017 - 1h 30 Documentaire)

En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent les tout-premiers films de l’histoire du cinéma. Ce montage de films Lumière est un pur ravissement. La mise en perspective, précise, argumentée, mélancolique et admirative de Thierry Frémaux ajoute à la féerie de ce spectacle émouvant, au cœur de l’origine du cinéma. Le commentaire, ludique et érudit, renseigne sur des détails peu connus de la vie et de l’œuvre des frères.

  Clumsy Little Acts of tenderness de Miia Tervo - Fiction – 2015 – 9 min

Jeudi 8, vendredi 9 et dimanche 11 juin 2017

« FÉLICITÉ » de  Alain Gomis

(France – 2017 – 2h03 avec Véronique Beya Mputu, Papi Mpaka, Gaetan Claudia)

Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Cette mère courage va remuer ciel et terre pour faire soigner son fils, gravement blessé suite à un accident de moto.

Le film, qui oscille entre néo-réalisme urbain et visions fantasmagoriques en pleine forêt est une sorte de chant, d’hymne à la nuit où la musique joue un rôle essentiel.

Grand prix du jury – Berlin 2017

  We ate the Children last de Andrew Cividino – Fiction – 2011 – 13 min

Dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 juin 2017

« L’AUTRE CÔTE DE L’ESPOIR » de Aki Kaurismäki

(Finlande – 2017 - 1h38 avec Sherwan Haji, Sakari Kuosmanen, Ilkka Koivula)

Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine change de vie et ouvre un restaurant. Khaled, jeune réfugié syrien, voit sa demande d’asile rejetée mais décide de rester dans la capitale finlandaise. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant et décide de l'aider.

Ce drame, très actuel est un antidote jouissif à la xénophobie et à la désespérance.

Ours d’argent Berlin 2017

 

We ate the Children last de Andrew Cividino – Fiction – 2011 – 13 min

Jeudi 1er, vendredi 2 juin 2017

« GRAVE » de Julia Ducournau . 

(France- 2017 - 1 h 38 - Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella)

Interdit aux moins de 16 ans.

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école vétérinaire. Après avoir été forcée, comme tous les autres bizuts, d'avaler un rein de lapin, Justine chavire.

Julia Ducournau réalise un premier long métrage audacieux, film mutant, récit d'apprentissage gore où se mêlent sexualité, plaisirs carnassiers, phobies et pulsions de mort.

 

Un obus partout de Zaven Najjar – Animation – 2015 – 9 min

Lundi 29 et mardi 30 mai 2017

« TRAMONTANE » de Vatche Boulghourjian

(Liban – 2017 - 1h 45 avec Barakat Jabbour, Julia Kassar, Michel Adabashi)

Rabih, un jeune chanteur aveugle, est invité avec sa chorale à se produire en Europe. Lors des formalités pour obtenir son passeport, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Un mensonge qui l’entraîne dans une quête à travers le Liban, à la recherche de son identité. Son périple dresse aussi le portrait d’un pays meurtri par les conflits.

 

Un obus partout de Zaven Najjar – Animation – 2015 – 9 min

Jeudi 25, vendredi 26 et dimanche 28 mai 2017

« JE DANSERAI SI JE VEUX » de  Maysaloun Hamoud 

(Palestine - 2017- 1h 42 avec Mouna Hawa, Sana Jammelieh, Shaden Kanboura)

Layla, Salma et Nour, 3 jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d'origine et à l'abri des regards réprobateurs. Mais le chemin vers la liberté est jalonné d'épreuves.

Les musiciens de la BO du film, très réussie sont des artistes majeurs de la scèneunderground. Ce film a obtenu une pluie de récompenses.

 

17 mai au 23 mai: Semaine du Documentaire

Un programme spécifique est disponible sur la page d'accueil du site.

Lundi 15 mai 2017 - 19h

« MATRIX » de Lana et Lilly Wachowski

(USA - 2009 - 2h15 avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers Agglomération.

Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus. Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ?

  Nuisible de Tom Haugomat – Animation – 2012 – 12 min

lundi 15 et mardi 16 mai 2017

« CERTAINES FEMMES » de Kelly Reichardt

(Etats-Unis – 1h47 – 2016 avec Kristen Stewart, Lily Gladstone, Michelle Williams, Laura Dern)

Quatre femmes font face aux circonstances et aux challenges de leurs vies respectives dans une petite ville du Montana, chacune s’efforçant à sa façon de s’accomplir.

Avec peu de mots, une méditation latente, Certaines Femmes est un film actif sur des femmes qui conduisent leur vie et travaillent dur dans un décor de plaine immense. Visage et paysage se confondent. Du beau cinéma indépendant.

  Nuisible de Tom Haugomat – Animation – 2012 – 12 min

jeudi 11, vendredi 12, dimanche 14 mai 2017

« DANS LA FORÊT »de Gilles Marchand

(France -2017 - 1h43 avec Jérémie Elkaïm, Timothé Vom Dorp, Théo Van de Voorde)

Tom 8 ans est hanté par des visions morbides mais son frère ne le croit pas.

Leur père, divorcé et installé en Suède, accueille les deux garçons pour les vacances d’été. Il décide de les emmener passer quelques temps dans une cabane au beau milieu d’une immense forêt. D’abord ravis, les enfants finissent par être effrayés du comportement obscur de ce père qui se révèle instable. A-t-il vraiment l’intention de repartir ?

  The Devil de Jean-Gabriel Periot – Fiction - 2012 – 8 min

lundi 8, mardi 9 mai 2017

« LES FLEURS BLEUES » de Andrzej Wajda

(Pologne – 2017 - 1h 38 avec Boguslaw Linda, Aleksandra Justa, Bronislawa Zamachowska)

Dans la Pologne d’après-guerre, un célèbre peintre, figure majeure de l’avant-garde, enseigne à l’École Nationale des Beaux-Arts de Lodz. Il est considéré par ses étudiants comme le grand maître de la peinture moderne mais les autorités communistes ne partagent pas cet avis. Expulsé de l'université, rayé du syndicat des artistes, il subit, malgré le soutien de ses étudiants, l’acharnement des autorités qui veulent le faire disparaître et détruire toutes ses œuvres.

L’ultime chef-d’œuvre de Wajda : un testament magnifique et poignant, qui fait rimer peinture et politique.

  The Devil de Jean-Gabriel Periot – Fiction - 2012 – 8 min

Jeudi 4, vendredi 5, dimanche 7 mai 2017

« LOVING » de Jeff Nichols

(USA – 2016 - 2h04 avec Ruth Negga, Joel Edgerton)

 

En 1958, Mildred , une femme noire, et Richard Loving, un homme blanc, originaires de Virginie, se marient. Ils sont arrêtés et inculpés. La loi interdit les mariages interraciaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie : l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

Jeff Nichols, réalisateur talentueux de Take Shelter et Midnight Special, a choisi la sobriété pour redonner vie à cette histoire vraie

Jeudi 4 mai 201719h

L'ACNE au Charbon, dans le cadre des Jeudis du Charbon

« SOMBRE » de Philippe Grandrieux

(France – 1998 - 1h 52 avec Elina Löwensohn, Marc Barbé, Geraldine Voillat)

Interdit aux moins de 16 ans

Jean tue. Il rencontre Claire, elle est vierge. Claire aime Jean. Elle reconnaît à travers les gestes de Jean, sa maladresse, sa brutalité, elle reconnaît ce qui obscurément la retient elle aussi hors du monde. Frappée jusqu'alors du désespoir d'une vie non vécue, cette rencontre la redonne à la lumière. C'est un conte. L'amour est ce qui nous sauve, fut-il perdu, d’emblée, perdu.

Lundi 3 (14h et 19h) et mardi 4 (16h30 et 19h) avril 2017

« SAC LA MORT » de Emmanuel Parraud

(France – 2017 - 1h18 avec Patrice Planesse, Charles-Henri Lamonge, Nagibe Chader)

Dans le cadre du festival DiVeRsiTé et en partenariat avec l'ACID

Séance du lundi 3 à 19h en présence du réalisateur

À la Réunion, Patrice tente de ne pas sombrer dans la folie d'une île hantée par les croyances syncrétiques. Vengera-t-il la mort de son frère ? Il fuit dans un étrange road-movie immobile. Le cinéaste a rencontré les acteurs par hasard et il est devenu leur complice. Le film est un hommage à Patrice et à sa manière de voir le monde.

  Rêve d'enfant de Christophe Gérard – Animation – 2015 - 10 min

Jeudi 30 (16h15 et 19h), vendredi 31 (19h) mars et dimanche 2 (10h45 et 19h) avril 2017

« LE SECRET DE LA CHAMBRE NOIRE » de Kiyoshi Kurosawa

(Japon – 2017- 2h11 avec Tahar Rahim, Constance Rousseau, Olivier Gourmet)

Stéphane, ancien photographe de mode, vit seul avec sa fille Marie qu'il retient auprès de lui. Elle devient son modèle pour de longues séances de pose. Quand Jean, un nouvel assistant, pénètre dans cet univers trouble, il réalise qu'il va devoir sauver Marie. Kurosawa hanté par la figure du fantôme est une valeur sûre du cinéma fantastique.

Jeudi 30 mars 2017 19h

« LES AMANTS ELECTRIQUES » de Bill Plympton

(USA – 2013 – 1h16 - animation)

L'ACNE au Charbon, dans le cadre des Jeudis du Charbon

Jake et Ella se rencontrent dans un accident d'auto-tamponneuse et s'éprennent follement l'un de l'autre. Mais c'est sans compter le machiavélisme d'une garce qui sème le trouble chez les amoureux transis. Jusqu'où la jalousie la mènera-t-elle ?

  Les pieds sous la table de François Morel - Fiction – 1993 – 8 min

Dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 mars 2017

« LE RUISSEAU, LE PRE VERT ET LE DOUX VISAGE» de Yousry Nasrallah.

(Egypte -1 h 55 avec Laila Eloui, Menna Shalaby, Ahmad Abdallah )

Une famille de cuisiniers s'affaire pour préparer un grand mariage. Femmes en tenue extravagantes, danses sensuelles, chansons, hymne au plaisir, à la liberté, célébration de la vie. Des amours secrètes se dévoileront au cours du mariage. Mais un crime est commis.

  Les pieds sous la table de François Morel - Fiction – 1993 – 8 min

Jeudi 23 (16h30 et 20h30) et vendredi 24 (18h) mars 2017

«LES DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS» de Julie Bertuccelli

(France – 2016 - 1h 25 Documentaire)

Dans le cadre du Festival Itinéraires Singuliers et du Festival DiVeRsiTé

La séance du jeudi 23 à 20h 30 sera suivie d'un temps de lecture de textes de Babouillec proposé par la comédienne Brigitte Ghislain

A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle ne parle pas, ne sait pas tenir un stylo mais elle réussit à communiquer grâce à un alphabet et à traduire son univers intérieur. Elle devient poétesse sous le nom de Babouillec. La réalisatrice de La Cour de Babel nous fait pénétrer à l'intérieur d'un monde inconnu, étrange et fascinant.

  Sur le toit de Damià Serra Cauchetiez – Fiction – 2015 – 11 min

Lundi 20 et mardi 21 mars 2017

« LE DISCIPLE » de Kirill Serebrennikov.

(Russie- 2016- 1h58  avec Petr Skvortsov, Victoria Isakova, Antovn Vasiliev)

Pris d’une crise mystique radicale, un adolescent bouleverse sa mère, ses camarades et son lycée tout entier, par ses questions. Les adultes sont vite dépassés par les certitudes du jeune homme qui ne jure que par les Écritures. Seule Elena, son professeur de biologie, tente de s'opposer à lui. La mise en scène percutante, rythmée, ne laisse pas le temps de souffler.

 

Sur le toit de Damià Serra Cauchetiez – Fiction – 2015 – 11 min

Mardi 14 (16h30 et 19h), jeudi 16 (16h30 et 19h), vendredi 17(19h), dimanche 19 (11h et 19h) mars 2017

«NERUDA» de Pablo Larrain

(Chili – 2017 – 1h48 avec Luis Gnecco, Gael García Bernal, Mercedes Morán)

Dans le cadre du Festival Tandem,

La séance du mardi 14 mars à 19h sera précédée de lectures de poèmes par Brigitte Ghislain comédienne.

A la fin des années 40, le poète chilien communiste est déclaré traître au régime populiste en place.Il doit fuir. Dans un étrange jeu de cache-cache avec l'inspecteur chargé de l'arrêter, Neruda développe sa puissance créatrice et devient le symbole de la liberté. Un anti-biopic éblouissant et engagé.

Mercredi 15 mars 2017 à 19h30

Au Lycée Alain Colas, Salle multimédia .

Carte Blanche à Act'Aura, société de production créée par d'anciens élèves de l'option cinéma.

  Je suis orientée de Olivier Riche - Fiction – 2015 – 2 min

Dimanche 12 (10h40 et 18h45) et lundi 13 (14h et 18h45) mars 2017

« AMERICAN HONEY » de Andrea Arnold

(GB – 2017 - 2h44 avec Sasha Lane, Shia LaBeouf, Riley Keough)

Star, une adolescente, quitte sa famille dysfonctionnelle et rejoint une équipe de vente d’abonnements de magazines, qui parcourt le midwest américain en faisant du porte à porte. Aussitôt à sa place parmi cette bande de jeunes, elle adopte rapidement leur style de vie déjanté. Le film magnétise une troupe d’acteurs à l’énergie folle.

Prix du Jury Cannes 2016.

  Je suis orientée de Olivier Riche - Fiction – 2015 – 2 min

Jeudi 9 et vendredi 10 mars 2017

«LE PARC» de Damien Manivel

(France– 2017 - 1 h 12 avec Naomie Vogt-Roby, Maxime Bachellerie)

L'action se passe dans un parc. C'est l'été,deux adolescents ont leur premier rendez-vous. Ils sont intimidés, puis au gré de la promenade se rapprochent peu à peu, tombent amoureux. La lumière d'abord éclatante puis déclinante nous ouvre sur l'imaginaire et le danger. Sous une simplicité apparente, le film nous emmène très loin.

  Je suis un OGM de Christophe Faizant – Fiction – 2015 - 2 min

Lundi 6 et mardi 7 mars 2017

« MANCHESTER BY THE SEA » de Kenneth Lonergan

(USA – 2016 - 2h16 avec Casey Affleck, Michelle Williams, Kyle Chandler)

Lee Chandler a dû quitter la ville de son enfance, Manchester By The Sea proche de Boston, pour s’installer dans une métropole lui apportant l’anonymat et un boulot alimentaire. Mais, il va devoir y retourner malgré le drame qu’il a vécu. Construit sur de nombreux flash-back, le film est une véritable tragédie portée par une chanson de Dylan.

Lundi 6 mars 2017 à 19h00

« LA PRISONNIÈRE DU DÉSERT » de John Ford

(USA – 1956 – 2h00 avec John Wayne, Natalie Wood, Jeffrey Hunte)

Salle Lauberty MCNA

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers Agglomération. Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma.

Texas 1868. La famille d'Aaron Edwards est décimée par une bande de Comanches qui attaquent son ranch et enlèvent ses deux fillettes. Ethan, le frère d'Aaron, découvre le drame et se lance sur les traces des ravisseurs avec deux autres compagnons.

 

Je suis un OGM de Christophe Faizant – Fiction – 2015 - 2 min

Jeudi 2, vendredi 3, dimanche 5 mars 2017

« LA JEUNE FILLE SANS MAINS » de Sébastien Laudenbach

(France - 2016 - 1h 13 - Animation)

En donnant forme à ce conte des frères Grimm, cruel avec fin heureuse, le réalisateur a fait un film d'animation lumineux qui s'adresse à tous.

En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Il rompt le pacte et choisit de lui couper les mains pour garder sa fortune. Loin de sa famille, la jeune fille fait des rencontres surprenantes. Véritable choc esthétique visuel et sonore.

Deuxième programmation 2016 2017

  Shuffle de Stéphane Kahn – Expérimental – 2015 – 3 min
Dimanche 26 (11h et 19h !!!), lundi 27 (16h30 et 19h) et mardi 28 février (16h30 et 19h) 2016

«  LE CONCOURS » de Claire Simon

(France – 2016 – 1h59 – Documentaire)

C'est le récit du concours d'entrée de la Femis, grande école de cinéma française.

Chacun rêve de cinéma, mais aussi de réussite. Espoirs, angoisse, les jeunes gens rêvent et doutent.

De l'arrivée des candidats aux délibérations des jurés, le film explore la confrontation entre deux générations et le difficile parcours de sélection.

Prix du meilleur documentaire – Mostra 2016

  Shuffle de Stéphane Kahn – Expérimental – 2015 – 3 min
Jeudi 23 (16h30 et 19h), vendredi 24 février (19h) 2016

« L'ORNITHOLOGUE » de João Pedro Rodrigues

(Portugal - 2016 -1h 57 avec Paul Hamy, João Pedro Rodrigues, Han Wen)

Fernando, un ornithologue, descend le Douro en kayak dans l’espoir d’apercevoir des spécimens rares de cigognes noires. Absorbé par la majesté du paysage, il se laisse surprendre par les rapides et échoue plus bas. Il se réveille au milieu d'une nature hostile. Bientôt l'irrationnel s'en mêle. Le religieux aussi. Un film solaire.

Prix de la mise en scène – Locarno 2016

  Manoman de Simon Cartwright – Animation – 2015 – 10 min
Dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 février 2017

« THE FITS » de Anna Rose Holmer

(USA - 2016 - 1 h12 avec Royalty Hightower, Alexis Neblett, Da Sean Minor)

Toni, 11 ans, s'entraîne dans la salle de boxe avec son grand frère. Elle découvre qu'à l'étage au-dessus, un groupe de filles apprennent une variante très physique du Hip-Hop, le Drill. Attirée par leur énergie, Toni abandonne peu à peu la boxe pour la danse.

La jeune réalisatrice filme les émois de la jeunesse comme une chorégraphie sonore. Des scènes musicales stupéfiantes jouées par une véritable troupe de " Dance ".

Prix au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016.

  Manoman de Simon Cartwright – Animation – 2015 – 10 min
Jeudi 16 (16h30 et 19h), vendredi 17 février (19h) 2017

« HARMONIUM » de Kôji Fukada.

(Japon - 2016 - 1h58 avec Tadanobu Asano,Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi)

Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille, jusqu'au jour où Toshio offre emploi et logis à un ancien ami qui sort de prison. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l'harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié.

Harmonium pose la question du système familial, il ébranle et fait apparaître le lien qui perdure, malgré tout.

Prix du jury à un Certain Regard Cannes 2016.

Lundi 13 février 19h (horaire avancée)

« PANDORA » de Albert Lewin

(USA -1951 - 2h02 avec James Mason, Ava Gardner, Nigel Patrick)

Salle Lauberty MCNA

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers Agglomération.

Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

A Esperanza, un village de la côte espagnole, Pandora, une jeune Américaine, est indifférente aux riches prétendants qui la courtisent. Après avoir finalement accepté d’épouser un coureur automobile, elle rencontre le propriétaire d’un yacht qui n’est autre que le Hollandais Volant de la légende, condamné à errer sur les mers et à ne redevenir humain que six mois tous les sept ans. Or, sa malédiction ne sera levée que s’il rencontre une femme qui, par amour, acceptera de mourir pour lui.

  Sous tes doigts de Marie-Christine Courtès - Animation – 2014 – 13 min
Dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 février 2017

« HEDI, UN VENT DE LIBERTÉ » de Mohamed Ben Attia

(Tunisie - 2017 - 1 h 33 avec Majd Mastoura, Rym Ben Messaoud, Sabah Bouzouita)

Kairouan peu après le printemps arabe. Hedi est un jeune homme indifférent à ce qui l'entoure. Il travaille sans enthousiasme comme commercial et reste soumis aux conventions sociales. Alors que son mariage - arrangé par sa mère - approche, son patron l'envoie à Mahdia où il rencontre Rim, une femme indépendante séduisante. 

HEDI, " calme " en arabe, est une brillante étude de caractère, la métaphore aussi d'une Tunisie sur laquelle a soufflé le vent de la liberté


Semaine du 18 au 24 janvier 2017

Festival Télérama : L'occasion de voir ou revoir quelques uns des films de l'année 2016.

Pour les 20 ans du festival une avant-première et un film choisi par les lecteurs du magazine sont en bonus.

Programme

Jeudi 1er, vendredi 2 décembre 2016

« SING STREET » de John Carney

(Irlande – 2016 - 1h46 avec Ferdia Walsh-Peelo, Luc Boynton, Jack Reynon)

Dublin, années 80, la pop, le rock, le métal, la new wave passent en boucle sur les Walkman.
Conor, un lycéen dont les parents sont au bord du divorce, est obligé de rejoindre les bancs de l’école publique. Afin d'échapper à la violence et pour impressionner la jolie et mystérieuse Raphina, il décide de monter un groupe de rock.

  Discipline de Christophe M. Saber - Fiction – 2014 – 12 min
Jeudi 17 (16h30 et 19h), vendredi 18 novembre (19h) 2016

« POESÌA SIN FIN »de Alejandro Jodorowsky

(Chili - 2016 - 2 h 08 avec Adan Jodorowsky, Pamela Flores, Brontis Jodorowsky)

Dans l'effervescence de Santiago, pendant les années 1940 et 50, "Alejandrito" Jodorowsky âgé d'une vingtaine d'années décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est introduit dans le cœur de la bohème artistique et intellectuelle de l'époque et y rencontre de nombreux jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l'Amérique Latine.

Le récit burlesque, coloré, extravagant de la vie d'un artiste aux multiples facettes.


Première programmation 2016 2017

  97 % de Ben Brand – Fiction – 2013 - 8 min

Jeudi 13 et vendredi 14 octobre 2016

« VIVA » de Paddy Breathnach

(Irlande - 2016 - 1h40 avec Jorge Perugorrĺa, Luis Alberto Garcĺa, Héctor Medina Valdès)

Le réalisateur irlandais de ce film s'est longtemps immergé dans les quartiers pauvres de La Havane avec sa toute petite équipe, sans déranger les habitants.

Jesus, un tout jeune homme, se débrouille comme il peut pour survivre... Coiffeur de métier, il s'occupe des vieilles dames, mais aussi des perruques de Mama qui tient un cabaret d'artistes travestis. Sous le nom de Viva, il va monter sur scène et y faire sensation.

Un film émouvant, chaleureux et optimiste.

Jeudi 13 octobre 2016 - 19h30

« QUAND LA PANTHÈRE ROSE S'EMMÊLE » de Blake Edwards

(Grande-Bretagne - 1977 - 1h58 - avec Peter Sellers, Herbert Lom, Lesley-Anne Down)

L'ACNE au Charbon !

Traumatisé par la chance de son adjoint Clouseau, l'inspecteur Dreyfus est interné dans un hôpital psychiatrique. Un chef d’œuvre d'humour.

 

Ama de E Almeida, L Huang - K Mansoureh - J Robert - J Peuportier et T Unser – Animation – 2015 – 3 min

Jeudi 6, vendredi 7, dimanche 9, lundi 10 et mardi 11 octobre 2016

« FOLLES DE JOIE » de Paolo Virzì

(Italie – 2016- 1h58 avec Valeria Bruni Tedeschi, Micaela Ramazzotti, Bob Messin).

Attention : Séance de dimanche 19h annulée

Beatrice, mythomane bavarde au comportement excessif, Donatella jeune femme tatouée, fragile et introvertie sont des patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique. Lors d'une sortie en ville, elles se font la belle, bien décidées à trouver le bonheur et à donner un sens à leurs vies brisées.

Dans cette variation à peine dissimulée de Thelma et Louise, Paolo Virzi s'attache aux personnages et à leur pouvoir comique. Valeria Bruni Tedeschi est inégalable dans son rôle d’excentrique.

 

Une évasion de Pierre Le Gall - Fiction – 4 min

 

Jeudi 29, vendredi 30 septembre, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 octobre 2016

« RESTER VERTICAL » de Alain Guiraudie.

(France – 2016 - 1h40 avec Damien Bonnard, India Hair, Raphaël Thiéry, Christian Bouillette)

Soirée rencontre avec Raphaël Thiéry, acteur, jeudi 29 à 20h30

Léo est à la recherche du loup sur le grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant.Mais très vite Léo se retrouve seul avec un bébé sur les bras . Seul, pas vraiment, car son chemin croise plusieurs hommes. Tout bouge tout le temps, dans ce suspens existentiel en milieu rural.

Alain Guiraudie, après L'Inconnu du Lac, confirme son originalité, sans concession aux normes.

Lundi 3 octobre 2016 - 19h30. Salle Lauberty MCNA

« L'ANNÉE DERNIÈRE À MARIENBAD » de Alain Resnais

(France – 1961 – 1h34 avec Delphine Seyrig, Giorgio Albertazzi, Sacha Pitoëff)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers Agglomération. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Dans un hôtel immense et baroque, un homme retrouve une femme, et prétend qu’ils se sont déjà rencontrés, un an auparavant. Devant les réserves de la femme, il tente de la persuader, et lui raconte ce qu’il s’est passé entre eux. L’expérience de Resnais sur le temps est ici poussée à son paroxysme, la chronologie des événements est en fait totalement bouleversée. La temporalité peut ainsi être considérée comme un véritable labyrinthe.

 

A domicile de Bojina Panayotova - Fiction – 2009 – 9 min

Jeudi 22, vendredi 23, dimanche 25 (10h45 et 20h), lundi 26 (14h et 20h) et mardi 27 (16h30 et 20h) septembre 2016

« SIERANEVADA » de Cristi Puiu

(Roumanie – 2016 – 2h53 avec Mimi Branescu,Judith State, Bogdan Dumitrache)

Bucarest, trois jours après l'attentat contre Charlie Hebdo et quarante jours après la mort de son père, Lary, 40 ans, va passer son samedi au sein de la famille réunie à l'occasion de la commémoration du défunt. Forcé à affronter ses peurs et son passé et contraint de reconsidérer la place qu'il occupe à l'intérieur de la famille, il sera conduit à dire sa part de vérité.

Cristi Puiu signe un film satirique, un drame familial ample et ambitieux.

  Man on the chair de Dahee Jeong - Animation – 2014 – 7 min

Dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 septembre 2016

« LA SAISON DES FEMMES » de Leena Yadav

(Inde– 2016- 1h56 avec Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte,Surveen Chawla)

Inde, un coin reculé du Gujarat, de nos jours. Quatre femmes osent s'opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles rêvent d'amour et d'ailleurs.

La réalisatrice détourne les codes bollywoodiens en proposant un film audacieux où le spectateur passe de l'effroi au rire sans pathos.

  Man on the chair de Dahee Jeong - Animation – 2014 – 7 min

Jeudi 15, vendredi 16 septembre 2016« BELLA E PERDUTA » de Pietro Marcello

(Italie – 2016 – 1h27 avec Tommaso Cestrone, Sergio Vitolo, Gesuino Pittalis)

Qui est cette belle et perdue ? L'Italie bien sur !

Cela commence comme un documentaire : Tommaso, simple berger, veille jusqu’au jour de sa mort sur un palais abandonné dans la région de Naples en proie aux pillages et réduit à l’état de décharge par la Camorra.

Cela continue en fiction : Polichinelle émerge des profondeurs du Vésuve à l'appel du berger. Il voyage à travers les paysages sublimes de l’Italie, entre mythe et réalité.

« Le film permet de faire rêver le spectateur, lui permet d’espérer - mais sans abandonner le réel ». ACID

 

La grosse bête de Pierre-Luc Granjon – Animation – 2013 – 6 min

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11 (10h45 et 20h), lundi 12 (14h et 20h) et mardi 13 (16h30 et 20h) septembre 2016

" TONI ERDMANN " de Maren Ade

(Allemagne – 2016 - 2h42 avec Peter Simonischek, Sandra Hüller, Michael Wittenbom)

Quand Inès, femme d'affaires d'une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne supporte pas le moindre désordre, mais lorsque son père lui pose la question " Es-tu heureuse ? ", son incapacité à répondre est le début d'un bouleversement profond. Ce père encombrant fait tout pour l'aider à retrouver un sens à sa vie en s'inventant un personnage, le facétieux Toni Erdmann. Une satire moquant l'ordre établi, une comédie hilarante et d'une audace surprenante.

Prix de la Critique Internationale Cannes 2016

 

Vous voulez une histoire ? de Antonin Peretjatko - Fiction – 2014 – 10 min

Jeudi 1er, vendredi 2, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 septembre 2016

« LA LOI DE LA JUNGLE » de Antonin Peretjatko

(France – 2016 – 1h39 avec Vincent Macaigne, Vimala Pons, Pascal Légitimus)

Marc Châtaigne, stagiaire au ministère de la norme, est envoyé en Guyane pour la mise aux normes européennes du chantier Guyaneige : première piste de ski indoor d’Amazonie destinée à relancer le tourisme en Guyane. De mésaventure en mésaventure, on lui affuble un coéquipier. Pas de chance c’est une pin-up. Pire : elle a du caractère.

Une des comédies les plus réjouissantes de ces dernières années. Un film fantaisiste, potache et finalement politique.

 

5e programmation 2015 2016

  Rhinocéros au galop de Erik Schmitt et Stephan Müller - Fiction - 2013 - 15 min

Jeudi 30 juin, vendredi 1er, dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 juillet 2016

« L’HISTOIRE DU GÉANT TIMIDE » de Dagur Kari

(Islande -2015 - 1h34 avec Gunnar Jónsson, Ilmur Kristjánsdóttir)


Fùsi aura bientôt 45 ans et il vit toujours chez sa mère. Renfermé, complexé, solitaire. Il joue avec des soldats de plomb à reconstituer des batailles. " Un titan à l'âme d'enfant, rejeté par les autres."

Bagagiste à l'aéroport de Reykjavik, il doit subir les plaisanteries stupides de ses collègues.

Le morne cours des choses va se trouver bousculé grâce à un cadeau : un abonnement à un club de danse country. 


  3x3 de Nuno Rocha - Fiction - 2009 - 6 min

Jeudi 23, vendredi 24, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 juin 2016

« ROOM »  de Lenny Abrahamson

(Irlande - 2016 - 1h58 - avec Brie Larson, Jacob Tremblay, Joan Allen)

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité du spectateur.

Une mère et son fils de 5 ans vivent seuls dans une pièce. Kidnapping, séquestration : le petit Jack est né prisonnier. Joy décide de faire croire à son fils que le monde s'arrête aux murs de leur chambre. Mère lumineuse et dévastée, elle va tout risquer pour lui offrir une chance de s'échapper.

Ce film inspiré de faits réels survenus en Autriche montre ensuite un retour bien difficile vers l'humanité.

Oscar de la meilleure actrice pour Brie Larson.

la présentation de Franceline

  La quarantième marche de Nicolas Saada - Fiction - 2011 - 6 min

Séance supplémentaire vendredi 17 à 14h15.

Jeudi 16, vendredi 17, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 juin 2016

« DALTON TRUMBO » de Jay Roach

(USA - 2016 - 2h04 avec Bryan Cranston, Diane Lane, Helen Mirren)

Hollywood, la Guerre Froide. Au sommet de son art, le scénariste Dalton Trumbo est accusé d'être communiste. Placé sur la Liste Noire, il ne peut plus travailler. Il va contourner cette interdiction en menant dans l'ombre un long combat vers sa réhabilitation. Plongée réjouissante dans l’âge d’or du cinéma, avec une équipe de comédiens formidables.

  Autogrill de Théophile Gibaud - Animation - 2014 - 5 min

Jeudi 9, vendredi 10, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 juin 2016

« SOLEIL DE PLOMB » de Dalibor Matanic

(Croatie -2016- 2h03 avec Tihana Lazovic,Goran Markovic, Nives Ivankovic)

Trois étés, trois époques (1991, 2001, 2011), trois histoires d'amour contrariées par la guerre et la haine interethnique dans un même lieu : un coin de paradis, au bord d'un lac yougoslave qui sera séparé en deux pays différents, la Croatie et la Serbie. Un même duo assure un lien symbolique entre les récits. Prix du Jury Un certain Regard Cannes 2015. la présentation de Franceline

 

Autogrill de Théophile Gibaud - Animation - 2014 - 5 min

SEMAINE DU DOCUMENTAIRE du 1er au 7 juin 2016

Programme téléchargeable : Recto et Verso

Lycée Alain Colas 18h : Mercredi 1er juin – en partenariat avec le CAUE et en présence du réalisateur

« CONSTRUIRE ENSEMBLE LA RUE AUGUSTE DELACROIX » de Jacques Kebadian et Sophie Ricard

 

CineMazarin :

Jeudi 2 juin ; « IN JACKSON HEIGHTS » de Frederic Wiseman

Vendredi 3 juin 20h30: « FREE TO RUN » de Pierre Morath séance en présence de professionnels du running.


Dimanche 5 juin : « NO LAND'S SONG » de Ayat Najafi

Lundi 6 juin : « L'HOMME QUI RÉPARE LES FEMMES » de Thierry Michel et Colette Braeckman

Mardi 7 juin : « LE BOIS DONT LES RÊVES SONT FAITS » de Claire Simon

  Zéro de Tony T. Datis - Fiction - 2015 - 10 min

 

Jeudi 26, vendredi 27, dimanche 29, lundi 30 et mardi 31 mai 2016

« MIDNIGHT SPECIAL » de Jeff Nichols

(USA - 2016 - 1h51 avec Michael Shannon, Kristen Dunst, Sam Shepard)

Fuyant d'abord des fanatiques religieux et des forces de police, Roy, père de famille et son fils Alton, se retrouvent bientôt les proies d'une chasse à l'homme à travers tout le pays,. Ce père risque tout pour sauver son fils et lui permettre d'accomplir son destin. Un destin qui pourrait bien changer le monde pour toujours. Le réalisateur de Take shelter, Mud nous envoûte à nouveau.

 

la présentation de Franceline

  3D No glasses de Luis Garone - Animation - 2011 - 2 min

Jeudi 19, vendredi 20, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 mai 2016

« UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS » de Hong Sang-Soo

(Corée du Sud -2015 - 2h01 avec Jae-yeong Jeong, Kim Min-Hee, Yeo-jeong Yoon)

Par erreur, le cinéaste Ham Chun-Su arrive avec un jour d'avance à Suwon. Il fait la connaissance d'une artiste nommée Yoon Hee-Jung qui lui présente ses tableaux. Ils passent du temps ensemble et finissent par se rapprocher.

Le réalisateur de In Another Country déploie ici une belle puissance émotionnelle dans des tonalités douces-amères.

la présentation de Franceline

Mercredi 18 mai 2016 19h30

« LA PUCE ET L'OREILLE » de Pierre Semet

Lycée Alain Colas, en présence du réalisateur

L'oreille, c'est celle de l'accordeur. Depuis plus d'un siècle, il travaille sur un objet familier et immuable : le piano. La puce, c'est celle qui provoque depuis trois décennies des mutations technologiques et culturelles auxquelles rien ni personne ne semble échapper.

 

Un ogre de Gérard Ollivier - Animation - 2011 - 6 min

Jeudi 12 (16h30 et 20h30), vendredi 13 (10H45), dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 mai 2016

« LES OGRES » de Léa Fehner

(France - 2015 – 2h24 avec Adèle Haenel, Marc Barbé, François Fehner)

Mona, Monsieur Déloyal, François, Inès et Chignol sillonnent les routes de France, unis par la passion du théâtre et le refus d’une existence bourgeoise : des ogres qui avalent pêle-mêle la route, les joies et les chagrins.

Chronique flamboyante d’un théâtre itinérant. C’est une balade magique, déjantée.

la présentation de Franceline

 

Total Freak de Andrew Ellmaker - Fiction - 2013 - 9 min

Jeudi 5, vendredi 6, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 mai 2016

« CE SENTIMENT DE L'ETE » de Mikhaël Hers

(France – 2015 - 1h46 avec Anders Danielsen lie, Judith Chemia, Marie Rivière , Féodor Atkine)

Au milieu de l'été, Sasha, 30 ans, décède soudainement. Alors qu'ils se connaissent peu, son compagnon et sa sœur se rapprochent. Ils partagent comme ils peuvent la peine et le poids de l'absence, entre Berlin, Paris et New York. Ce film est probablement l'un des plus beaux et des plus justes sur le deuil et la vie qui se poursuit.

Grand prix du Festival international de Bordeaux.

la présentation de Franceline

Lundi 9 mai 19h30

« PROFESSION : REPORTER » de Michelangelo Antonioni

(Italie – 1975 – 2h06 avec José Maria Caffarel, James Campbell, Manfred Spies)

Salle Lauberty

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre.

Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe

David Locke est un reporter américain basé en Afrique. Un jour où il se rend à son hôtel, il découvre le corps sans vie d'un homme lui ressemblant étrangement dans la chambre voisine. Il décide de prendre son identité et de vivre une nouvelle vie qu'il espère plus passionnante...

Quatrième programmation 2015 2016

  Pato extraterrestre de Pedro Sancho - Fiction - 2014 - 9 min
Jeudi 28 (16h30), vendredi 29 avril, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 mai 2016

«THE ASSASSIN » de Hou Hsiao-Hsien

(Taïwan– 2015 - 1 h45 avec Shu Qi, Chang Chen, Yun Zhou)

Chine, IX siècle. Nie Yinniang revient dans sa famille après de longues années d’exil.  Son éducation a été confiée à une nonne qui l’a initiée dans le plus grand secret aux arts martiaux. Véritable justicière, sa mission est d'éliminer les tyrans. Elle va devoir choisir : sacrifier l'homme qu’elle aime ou rompre pour toujours avec  "l'ordre des Assassins ». Le réalisateur de Les Fleurs de Shanghaï revient en beauté avec ce film pictural, lent et harmonieux.

Prix de la mise en scène Cannes 2015.

Jeudi 28 avril 2016 20h30

« L’ENFANT SAUVAGE » de François Truffaut

( France- 1970 – 1h30 avec Jean-Pierre Cargol, François Truffaut, Jean Dasté)

En partenariat avec le Parc Saint Léger, dans le cadre de l'exposition de Eva Kot’átková Mute Bodies (Becoming Object, Again)

L'histoire d'un "enfant-loup" découvert en 1798, en pleine forêt. D’après le récit écrit par un médecin au début du siècle.

 

Safe de Moon Byoung-go - Fiction - 2012 - 13 min

Jeudi 21, vendredi 22, dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 avril 2016

«A SECOND CHANCE» de Suzanne BIER.

(Danemark – 2014 - 1h42 avec Nikolaj Coster-Waldau,Maria Bonnevie).

Andreas, un jeune inspecteur prometteur gère les crises de Simon, son coéquipier récemment divorcé. Quand il rentre de son service, il a le bonheur de retrouver sa femme et leur nouveau-né. Un matin, leur équipe est appelée pour une violente dispute chez un couple de junkies. Ils découvrent sur place un nourrisson laissé pour compte.

Ce film oscille en permanence entre thriller dramatique et crise familiale.

Prix du jury au Festival international du film policier à Beaune.

vendredi 22 avril à 20h

Hiroshima Mon Amour de Alain Resnais

L'ACNE s'associe à l'événement du Musée de Marzy et de la Médiathèque J Jaurès : Hiroshima, mon amour 1959 - Rosalie Blum 2016, regards croisés

Projection au CinéMazarin le vendredi 22 avril à 20h en présence de de Sylvette Baudrot monteuse et de Jean Léon, premier assistant réalisateur. Rencontre animée par Jean Douchet.

  Moonlight Serenade de Laurent Firode - Fiction - 2014 - 9 min

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 avril 2016

« C’EST L’AMOUR » de Paul Vecchiali

(France-2016-1h37 avec Pascal Cervo, Astrid Adverbe, Julien Lucq)

Odile soupçonne Jean, son mari, de la tromper. Elle décide de lui rendre la pareille et accomplit sa vengeance dans les bras de Daniel, qui, lui, partage la vie d’Albert. Un amour irrépressible naît entre Odile et Daniel : il aura des conséquences inattendues. Aux dépens de Jean comme d’Albert.

  Cheese de Hannah Cheeseman - Fiction - 2014 - 5 min
Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 avril 2016

« BELGICA » De Felix Van Groeningen

(Belgique – 2016 - 2h07 avec Tom Vermeir, Stef Aerts, Hélène De Vos)

Deux frères très différents : Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée. Ce dernier propose à son frère de l’aider à faire tourner son bar. Sous l'impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines le bar à la mode. Le groupe d'électro-rock belge Soulwax a composé la musique du film.

Du réalisateur de Alabama Monroe.

Mercredi 6 avril 2016 - 19h30

Séance au lycée Alain Colas

Sélection de courts métrages de réalisateurs locaux

  Peripheria de David Coquard-Dassault - Animation - 2015 - 12 min

Jeudi 31 mars, vendredi 1er, dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 avril 2016

« MAD LOVE IN NEW YORK » de Ben & Josh Safdie

(USA- 2016- 1h37 avec Arielle Holmes, Caleb Landry Jones, Buddy Duress)

Interdit aux moins de 12 ans.

A New York, un couple de vagabonds toxicomanes, entretenant une relation conflictuelle, se bat contre leur addiction. Le film est issu de la rencontre avec Arielle Holmes, SDF récemment sevrée qui, aidée par les deux frères Safdie a d’abord raconté son incroyable histoire sous la forme d’un roman. Ils en ont tiré le film avec Holmes dans le rôle principal. Du vrai cinéma indépendant US. Une vision juste et réaliste de la vie des junkies new-yorkais.

Grand prix au festival international de Tokyo 2015.

  Timber de Nils Hedinger - Animation - 2014 – 5 min

 

 

 

 

 

Jeudi 24 (16h30 et 20h30), vendredi 25, dimanche 27, lundi 28 et mardi 29 mars 2016

SEMAINE QUÉBÉCOISE.

« FÉLIX ET MEIRA » de Maxime Giroux

« CHORUS » de François DELISLE

SEMAINE QUÉBÉCOISE.

Partenariat avec l'AMTCN (Association des Musiques Traditionnelles du Conservatoire de Nevers) dans le cadre du projet « La Nièvre rencontre le Québec

Jeudi 24 mars 16h30 et 20h30, vendredi 25 mars 18h 2016

« FÉLIX ET MEIRA » de Maxime Giroux

(Canada – 2014 - 1 h 45 avec Hadas Yaron, Martin Dubreuil, Luzer Twersky)

Tout oppose Félix et Meira. Lui, francophone, québécois pur sirop d'érable, mène une vie sans responsabilité ni attache. Elle, est une jeune femme juive orthodoxe, mariée et mère d’un enfant, s’ennuyant dans sa communauté. Rien ne les destinait à se rencontrer et pourtant ...

Prix du meilleur film canadien au Festival du film de Toronto en 2014

À l’issue de la projection du jeudi 20h30, L’AMTCN et l’ACNE vous proposent un moment à partager en musique avec le groupe MATAWA.


Dimanche 27, lundi 28 et mardi 29 mars 2016

« CHORUS » de François DELISLE

(Canada – 2015 - 1h36 avec Sébastien Ricard, Fanny Malette, Geneviève Bujold)

Le jour où leur fils a disparu, un après-midi après l’école, la vie d’Irène et Christophe s’est brisée. Chacun de son côté a survécu à sa façon, lui au Mexique, elle en reprenant sa carrière au sein d’une chorale. Dix ans après, un appel de la police les amène à se retrouver…

Ce cinéaste élabore un récit plein de pudeur sur un sujet grave.

 

Le mur de Samuel Lampaert - Fiction - 2015 - 10 min

Jeudi 17, vendredi 18, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 mars 2016

« LE TRÉSOR » de Corneliu Porumboiu

(Roumanie - 2015 - 1h30 avec Toma Cuzin, Adrian Purcărescu, Corneliu Cozmei)

Le scénario est organisé autour du personnage de Costi, jeune père de famille vivant à Bucarest dans un équilibre fragile. Un jour, son voisin lui confie qu’il est certain qu’un trésor est enterré dans le jardin de ses grands-parents ! Costi se laisse entraîner dans l’aventure et accepte de louer un détecteur de métaux. La chasse au trésor s’avère vite absurde. Costi, perdu dans un jardin infini, emmène avec lui le spectateur, accentuant la montée du suspense et des situations burlesques. La Roumanie n’en a pas fini avec ses vieux démons du communisme.

Un Certain Regard Cannes 2015

 

Allez hop ! de Juliette Baily - Animation - 2013 - 7 min

Jeudi 10, vendredi 11, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 mars 2016

« 45 ANS » de Andrew Haigh
(Royaume-Uni - 2015 - 1h35 avec Charlotte Rampling, Tom Courtenay)

Pendant les préparatifs de leur 45ème anniversaire de mariage, Geoff reçoit une nouvelle : le corps de son premier grand amour, disparu 50 ans auparavant dans les glaces des Alpes, vient d’être retrouvé.

Superbement porté par ses deux acteurs principaux, le film interroge avec intelligence les relations de couple et ses éternels doutes.

Un beau film, sensible et cruel, sur le temps qui passe.

Ours d'argent du Meilleur Acteur et de la Meilleure Actrice Festival de Berlin 2015

Lundi 14 mars 2016

« L'ENFANCE NUE » de Maurice Pialat

(France – 1969 – 1h23 avec Michel Terrazon, Linda Guntenberg, Raoul Billerey)

Salle Lauberty MCNN à 19h30

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma.

Après plusieurs tentatives auprès de familles d'accueil, un gamin de l'Assistance Publique trouve compréhension et réconfort auprès d'un vieux couple. Malheureusement, il provoque un accident de circulation. Il est envoyé dans un centre de redressement...

Jeudi 10 mars 2016 20h

« FASTER PUSSYCAT KILL ! KILL ! » de Russ Meyer

(USA – 1985 – 1h23 avec Tura Satana, Haji, Lori Williams)

L'ACNE au Charbon !

Trois pulpeuses créatures (c'est peu dire) partent en virée dans leurs bolides de course. Varla, experte en arts martiaux et égérie de ce groupe d'amazones, déclenche un véritable carnage pour s'approprier le magot d'un vieillard vicelard, impuissant et voyeur.

  Ascension deT Bourdis, M de Coudenhove, C Domergue, F Vecchione et C Laubry - Animation - 2013 - 7 min
Dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 mars 2016

« L'ÉTREINTE DU SERPENT » de Ciro Guerra

(Colombie - 2015 - 2 h05 avec Jan Bijvoet, Brionne Davis, Nibio Torres)

Karamakate, un chaman amazonien puissant, dernier survivant de son peuple, vit isolé dans les profondeurs de la jungle. Des dizaines d'années de solitude ont fait de lui un "chullachaqui", un humain dépourvu de souvenirs et d'émotions. Sa vie est bouleversée par l'arrivée d'un ethnologue allemand et d'un botaniste américain à la recherche d'une plante sacrée. Ils entreprennent ensemble un étonnant voyage filmé en un noir et blanc superbe, à travers l'espace et le temps.

Une rêverie luxuriante sur les traces de Fitzcarraldo.

 

Ascension deT Bourdis, M de Coudenhove, C Domergue, F Vecchione et C Laubry - Animation - 2013 - 7 min

Jeudi 3 et vendredi 4 mars 2016

« NAHID » de Ida Panahandeh

(Iran - 2016 - 1 h 44 - avec Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Navid Mohammadzadeh)

Nahid, jeune divorcée, vit seule avec son fils de 10 ans dans une petite ville au bord de la mer Caspienne. Selon la loi iranienne, la garde de l'enfant revient au père, mais ce dernier a accepté de le céder à son ex-femme à condition qu'elle ne se remarie pas.

Bientôt Nahid est amoureuse d'un nouvel homme. Mère ou amante ? Dilemme à l'Iranienne.

Le très beau portrait d'une femme forte qui refuse la fatalité de sa condition première.

Prix Spécial du Jury - Un Certain Regard Cannes 2015.

 

A single life de Marieke Blaauw, Joris Oprins, Job Roggeveen - Animation - 2014 - 2 min

Jeudi 25, vendredi 26, dimanche 28, lundi 29 février et mardi 1 mars 2016

« AU DELÀ DES MONTAGNES » de Jia Zhang Ke

(Chine - 2015 - 2h06 avec Zhao Tao, Sylvia Chang, Dong Zijian)

Dans les années 90, une jeune femme de la province de Shanxi se sépare de son ami pour épouser le riche propriétaire d'une mine. Ce choix scellera le reste de sa vie et celui de son futur fils, Dollar. C'est un récit en trois parties, qui se déroule sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie comme promesse d’une vie meilleure. Sélection Festival de Cannes 2015.
 

Skallamann de Maria Bock - Fiction - 2011 - 12 min

Dimanche 21, lundi 22, mardi 23 février 2016

« BELIERS » de Grimur Hakonarson

(Islande – 2015 - 1h33 avec Sigurôur Sigurjonsson, Théodor Juliusson, Charlotte Boving)

Dans une vallée isolée d’Islande, deux frères qui ne se parlent plus depuis quarante ans vont devoir s’unir pour sauver ce qu’ils ont de plus précieux : leurs béliers. Le cinéaste fait en creux le portrait de cette fraternité contrariée. Le très beau dénouement de Béliers donne à ce film pittoresque une dimension mythique. Prix du jury Un Certain Regard à Cannes.
 

In passing de Alan Miller - Fiction - 2013 - 5 min

Jeudi 18, vendredi 19 février 2016

"L'IDIOT !" de Yuri Bykov

(Russie – 2015 – 1h52 avec Artem Bystrov, Natalia Surkova, Dmitry Kulichkov)

Dans une petite ville de Russie Dima, un jeune plombier, doit gérer les canalisations de logements sociaux. Un soir, lors d’une inspection de routine, il découvre une énorme fissure qui court le long des façades de l’immeuble. Selon ses calculs, le bâtiment est sur le point de s’effondrer et d’ensevelir les 800 locataires qui y vivent. Une course contre la montre va s’engager… Un authentique suspense une nuit durant, où l'on suit un héros idéaliste confronté à une classe dominante corrompue et à une classe opprimée désabusée et alcoolisée.
 

French Kiss de Céline Groussard - Fiction - 2013 - 2 min

Jeudi 11 vendredi 12, dimanche 14, lundi 15, mardi 16 février 2016

« LES DELICES DE TOKYO -AN » de Naomi Kawase

(Japon - 2015 - 1h53 avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida)

Tokue, une femme de 70 ans est embauchée pour travailler dans un magasin de dorayakis, pâtisseries traditionnelles japonaises. Elle a le secret d'une recette exquise, et la petite échoppe devient un endroit incontournable. Mais derrière le succès rapide se cache un drame douloureux... Naomi Kawase reprend des thèmes qui lui sont chers comme la transmission, le temps qui passe, le sens de l'existence. Sélection Un Certain Regard Cannes 2015.
 

Duku Spacemarines de Nicolas Liautaud, Alice Suret-Canale, Hugo Paquin, Nicolas Dubois - Animation - 2012 - 4 min

Jeudi 4 vendredi 5, dimanche 7, lundi 8, mardi 9 février

« CHANT D'HIVER » de Otar Iosseliani

(Géorgie – 2015 - 1 h57 avec Rufus, Amiran Amiranashvili, Mathias Jung)

Dans un Paris poétique, des gamines en patins à roulettes dérobent des objets à des passants, des nobles déchus croisent des clochards traqués par la police... Otar mêle les époques, les intrigues, les personnages, et ce Chant d'Hiver loufoque se fait chant mélancolique, à la manière du titre tiré d’une vieille chanson géorgienne : « C’est l’hiver, ça va mal, les fleurs sont fanées, mais rien ne nous empêchera de chanter ».
  Aubade de Mauro Carraro - Animation - 2014 - 5 min

Jeudi 28 vendredi 29, dimanche 31 janvier, lundi 1er, mardi 2 février 2016

« A peine j'ouvre les yeux » de Leyla Bouzid

(Tunisie – 2015 - 1h42 avec Baya Medhaffar, Ghalia Benali, Montassar Ayari)

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d'un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits. Un premier film surprenant sur la Tunisie de Ben Ali, l'ardent désir de sa jeunesse d'enfin vivre sa vie. Prix du public Mostra de Venise 2015.

Lundi 1er février 19h30. Salle Lauberty MCNN.

Le Salon de Musique de Satyajit Ray

( Inde – 1958 – 1h40 avec Chhabi Biswas, Ganda Pada Basu, Kali Sarkar)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe

Le Bengale dans les années 20. Biswanbhar Roy, aristocrate et grand propriétaire terrien a passé l’essentiel de sa vie à assouvir sa passion pour les fêtes musicales, les concerts donnés dans le salon de musique de son palais. Cette passion l’a ruiné, alors que dans le même temps son voisin Mhim Ganguli, bourgeois, prospérait et cherchait également à rivaliser avec lui sur le plan musical. Peu à peu, Roy s’est enfoncé dans la contemplation passive et nostalgique de sa propre décadence. Le Salon de Musique est un monument du cinéma, une véritable œuvre d'art.

semaine du mercredi 20 au mardi 26 janvier 2016

Festival Télérama

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE de Arnaud Desplechin 2H03 Jeudi : 19H05 – Samedi : 14H – Dimanche : 16H30 – Lundi : 21H20

Mia Madre de Nanni Moretti 1h42 Jeudi : 21H20 – Samedi et Lundi : 16h30 – Dimanche : 14h – Mardi : 19h05

LIFE d’Anton Corbijn – 1h51 - Mercredi : 19h05 – Vendredi : 16h30 – Samedi et Dimanche : 21h20 - Lundi : 14h

BIRDMAN de Alejandro Gonzalez Inarritu – 1h59 Jeudi : 14h – Vendredi : 21h20 – Samedi : 19h05 – Mardi : 16h30

PHOENIX de Christian Petzold – 1h38 Mercredi : 21h20– Jeudi : 16h30 - Vendredi : 19h05 – Mardi : 14h

BACK HOME de Joachim Trier - 1h49 Mercredi : 16h30 - Vendredi : 14h –Dimanche et Lundi : 19H05 – Mardi : 21h20

PHANTOM BOY de Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli 1h24 Mercredi : 14h – Dimanche : 11H

 

Heureux anniversaire de Pierre Etaix - Fiction- 1962 - 12 min

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, lundi 18, mardi 19 janvier 2016

« IXCANUL » de Jayro Bustamante

(Guatémala – 2015 - 1h31- avec Maria Mercedes Coroy, Maria Telon, Manuel Antún)

Maria et ses parents, employés dans une plantation de café vivent en dessous du volcan, ixcanul en «cakchiquel», langue parlée par les descendants des Mayas. Leurs conditions de vie sont primitives et les parents voudraient que leur fille épouse le contremaître de la plantation. Le sort en décide autrement, Maria doit aller à l’hôpital et là, le monde moderne s’empare du film, bouleverse la vie des êtres comme il modifie le style du film. D’une beauté plastique à couper le souffle, « Ixcanul » interprété par des non-professionnels remarquables navigue entre des sentiments poignants et une réalité implacable. Nombreux prix dont l’Ours d’Argent à la Berlinale 2015.

Lycée Alain Colas

Mercredi 13 janvier - 19h30

Sélection de films des débuts du cinéma par Pascal Rigaud

Nouveauté ! Séance au lycée Alain Colas Mercredi 13 janvier - 19h30 Sélection de films des débuts du cinéma par Pascal Rigaud, collectionneur.
 

Corridor de Frédérique Ortega - Animation - 2011 - 11 min

Dimanche 10, lundi 11et mardi 12 janvier 2016

« LE BOUTON DE NACRE » de Patricio Guzmán

(Chili - 2015 - 1 h 22)

Cinq ans après Nostalgie de la lumière, le cinéaste conte une histoire sur l'eau, le Cosmos et nous-mêmes. Elle part de deux mystérieux boutons découverts au fond de l'Océan Pacifique, près des côtes chiliennes aux paysages surnaturels de volcans, de montagnes et de glaciers. Nous entendons ainsi la parole des indigènes de Patagonie, des premiers navigateurs anglais et des prisonniers politiques sous la dictature de Pinochet. Certains disent que l'eau a une mémoire. Ce film émouvant et poétique montre aussi qu'elle a une voix.
 

Corridor de Frédérique Ortega - Animation - 2011 - 11 min

jeudi 7et vendredi 8 janvier 2016

« LE CARAVAGE » de Alain Cavalier

(France - 2015 - 1 h 12 avec Bartabas - Documentaire)

Chaque jour, de bon matin, l'artiste équestre Bartabas travaille avec Caravage, son cheval préféré. Chacun guide l'autre. Leurs corps unifiés arpentent harmonieusement les manèges du Fort d'Aubervilliers. Alain Cavalier en témoin de cette intimité a patiemment filmé l'alezan sous tous les angles et sous toutes les allures, dans l'espoir de restituer sa beauté. On voit aussi les soins apportés à l'animal, la relation fusionnelle avec son maître. Un film silencieux et apaisant où l'émotion n'exclut pas la malice.
 

In my merry oldsmobile de Dave Fleischer - Animation - 1931 - 6 min

Lundi 4 et mardi 5 janvier 2016

« LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES » de Chloé Zhao

(USA - 2015 - 1h34 avec John Reddy, Jashaun St. John, Taysha Fuller)

La jeune cinéaste d'origine chinoise porte un regard chaleureux sur le monde indien d'aujourd’hui et dresse le portrait d'une communauté minée par l'alcool et la drogue. Entre documentaire et fiction, cette chronique familiale, brutale et tendre, sur l’identité et l'émancipation décrit la réserve indienne Pine Ridge, dans le Dakota. Le départ du frère aîné laisse la famille désemparée et, surtout, sa jeune sœur de 13 ans. Comment va-t-elle affronter l'avenir sans son aide ? Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015 et au Festival de Sundance 2015

Deuxième programmation 2015 2016

  Beauty de Rino Stefano Tagliafierro - Animation - 2014 - 9 min

Jeudi 17, vendredi 18 décembre 2015

« FRANCOFONIA, LE LOUVRE SOUS L’OCCUPATION » de Alexandre Sokourov

(Russie – 2015- 1h28 avec Louis-Do de Lencquesaing, Benjamin Uterah, Vincent Nemeth)

1940. Paris, ville occupée. Et si le Louvre était bombardé, que deviendrait Paris ? Jacques Jaujard, directeur du Louvre, et le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des œuvres d’art en France – s’allient pour préserver les trésors du Musée. Une méditation humaniste sur l’art, le pouvoir et la civilisation, Alexandre Sokourov nous livre son portrait du Louvre.

  Chaud lapin de Flora Andrivon, Soline Bejuy, Maël Berreur,Géraldine Gaston Alexis Magaud - Animation - 2014 - 5 min

Jeudi 10, vendredi 11, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 décembre 2015

« NOTRE PETITE SOEUR » de Hirokazu Koreeda

(Japon - 2015 - 2h08 avec Haruka Ayase, Masami Nagasawa)

Trois sœurs, Sachi, Yoshino et Chika, vivent ensemble à Kamakura. Par devoir, elles se rendent à l’enterrement de leur père, qui les avait abandonnées une quinzaine d’années auparavant. Elles font alors la connaissance de leur demi-sœur, Suzu, âgée de 14 ans. D’un commun accord, les jeunes femmes décident d’accueillir l’orpheline dans la grande maison familiale…

  The Fresh Lobster - Anonyme - Fiction/Animation - 1948 - 6 min

Jeudi 3, vendredi 4, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 décembre 2015

 

« THE LOBSTER » de Yorgos Lanthimos

(Grèce -1h58 - 2015 avec Colin Farrell, Rachel Weisz, Jessica Barden)

Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme sœur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. David choisit le homard. Les dîners et soirées se succèdent pour favoriser les rencontres. L'absurde se mêle à la gêne.

Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de rebelles, les Solitaires.

The Lobster est un film aussi drôle qu'angoissant qui dénonce la dictature du couple, dans une société ultra-organisée à la Big Brother.

Prix du jury Cannes 2015

 

Ce chemin devant moi de Mohamed dit Hamé Bourokba -Fiction - 2012 - 15 min

Dimanche 29,lundi 30 novembre, mardi 1er décembre 2015.

 

« FATIMA  » de Philippe Faucon

(France– 2015 - 1h19 avec Soria Zeroual, Zita Hanro, Kenza-Noah Aiche )

Après La Désintégration, Philippe Faucon filme une histoire d'intégration. Fatima, immigrée marocaine, élève seule ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima veille inlassablement sur ses deux filles enchaînant les travaux de ménage. Elle consigne dans des cahiers en arabe ce qu'elle ne peut leur dire en français. Intelligent, sensible, digne et sans apitoiement, Fatima montre une réalité que nous ne voyons pas.

Jeudi 12, vendredi 13 et dimanche 15 novembre 2015

« LAMB » de Yared Zeleke

(Ethiopie – 1h34 - 2015 avec Rediat Amare, Kidist Siyum, Welela Assefa)

Ephraïm, petit Ethiopien des terres volcaniques, a pour amie Chuni, une brebis. Sa mère meurt lors d’une famine, son père l‘envoie, accompagné de sa brebis, chez des parents éloignés. Son oncle lui ordonne d’abattre sa brebis pour une fête à venir. Que faire pour la sauver ?

Lamb navigue entre le conte et une intrigue réaliste, et allie suspense, tendresse et voyage initiatique.

Sélection Un Certain Regard - Cannes 2015.

  La nuit américaine d'Angélique de Joris Clerté - Animation - 2013 - 7 min
Jeudi 15, vendredi16, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 octobre 2015

« Much loved » de Nabil Ayouch

(Maroc - 2015 –1h 48 - avec Loubna Abidar, Asmaa Lazrak, Halima Karaouane, Sara Elmhamdi-Elalaoui)

Ce film plein d’humanité évoque la vie de quatre prostituées à Marrakech, aujourd'hui. Elles tentent de vivre leur quotidien en tant que femmes épanouies, en recouvrant le jour la dignité qu'elles perdent la nuit. Joyeuses et complices, dignes et émancipées, elles surmontent la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant.

Sélection à la Quinzaine, Cannes 2015

Nouveauté : Charbon of Death, soirée cinéma - concert en partenariat et au Café Charbon

Jeudi 15 octobre 19h

« La Nuit des Morts-Vivants » de George A Romero

Interdit aux moins de 16 ans

Consulter le programme complet de la soirée.

Lundi 12 octobre 19h30. Salle Lauberty MCNN

Miracle à Milan de Vittorio De Sica ( Italie - 1951 - 1h3 avec Francesco Golisano, Brunella Bovo, Emma Grammatica)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Toto, garçon simple, réputé pour ses miracles, s’établit dans un bidonville de Milan et découvre des hommes pauvres mais solidaires.

  With nature there are no special effects, only consequences de Flatform - Expérimental - 2007 - 2 min

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 octobre 2015

Cemetery of Splendour "de Apichatpong Weerasethakul

(Thaïlande - 2015 - 2 h 02 - avec Jenjira Pongpas, Banlop Lomnol, Jarinpattra Rueangram)

Des soldats atteints d'une mystérieuse maladie du sommeil sont transférés dans un hôpital de fortune. Jenjira, une vieille dame bénévole, se porte volontaire pour s'occuper de Itt, un beau soldat. Elle se lie aussi d'amitié avec Keng, une jeune medium qui aide les proches des hommes endormis à parler aux esprits. 

Cet hôpital improvisé est construit sur un ancien cimetière où les esprits de rois querelleurs thaïlandais, continuant leur guerre, ont pris le contrôle de ceux des soldats.

Un chant poétique et hypnotique ancré dans les souvenirs d'enfance du réalisateur de Oncle Boonmee (Palme d'or 2010). 

  Dans les eaux profondes de Sarah Van Den Boom - Animation - 2014 - 12 min

Jeudi 1, vendredi 2, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 octobre 2015

« The Grief of Others» de Patrick Wang (USA- 2014-1h43 avec Wendy Moniz, Trevor St. John, Oona Laurence)

Adapté d'un roman de Leah Hager Cohen salué par la critique américaine, Le Secret des autres raconte l'histoire d'une famille hantée par son passé. Une visite inattendue va à la fois rouvrir des blessures enfouies et offrir une voie de sortie. Sélection ACID Cannes 2015.
  Berceuse pour 17 gratte-ciels, 192 immeubles et 13 851 habitants de Antoine Janot - Expérimental - 2015 - 2 min

lundi 28 et mardi 29 septembre 2015

Youth de Paolo Sorrentino

(Italie – 2015 - 1h58 avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz)

Fred et Mick, deux vieux amis compositeur et chef d’orchestre, approchant les quatre-vingts ans, profitent de leurs vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes Suisses. Ils savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble. Même si les personnages incarnent ici des octogénaires, le réalisateur n'a pas souhaité faire un film sur la maladie et la vieillesse.

Sélection officielle Cannes 2015. Par le réalisateur de La Grande Bellezza.

  Berceuse pour 17 gratte-ciels, 192 immeubles et 13 851 habitants de Antoine Janot - Expérimental - 2015 - 2 min
Jeudi 24, vendredi 25, dimanche 27 septembre 2015

Aferim ! de Radu Jude

(Roumanie – 2015 -1h48 avec Teodor Corban, Mihai Comanoiu, Toma Cuzin)

Partenariat avec l’Amicale Nevers – Curtea de Arges pour ses 25 ans.

1835. Un policier et son fils parcourent la campagne roumaine à la recherche d’un esclave gitan accusé d’avoir séduit la femme du seigneur local. Tel un shérif d'opérette dans les Balkans sauvages, le fonctionnaire ne perd pas une occasion d’apprendre à son rejeton le sens de la vie. Se jouant des clichés du western d’antan, Aferim ! se moque avec cynisme et mordant de l’intolérance des hommes, avec un humour noir qui résonne avec le climat politique et social actuel.

Ours d'Argent du Meilleur réalisateur Berlinale 2015

  Conto de vento de Claudio Jordao – Fiction - 2010 – 12 min

Jeudi 17, vendredi 18, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 septembre 2015

« Les Mille et Une Nuits » de Miguel Gomes.

(Portugal – 2015 avec Crista Alfaiate , Chico Chapas, Luisa Cruz)

Volume 2 : jeudi 16h30 ; dimanche 10h45 ; lundi 19h

Volume 3 : jeudi 19h ; vendredi 18h ; dimanche 19h ; lundi 14h ; mardi 16h30 et 19h

Volume 2 « Le Désolé » 2h 05

Histoires vraies : un homme traduit en justice car le chant de son coq dérange ses voisins, un petit chien devient « l’âme » d’une tour d’habitation désertée.

  

Volume 3 « L’Enchanté » 2h 11

Suivent « Les trois magnifiques » qui énoncent face à la caméra la colère et le désespoir.

Cette trilogie qui a été réalisée en une année passe d’une tonalité à une autre, joue avec le spectateur, lui permet d’aller au-delà des apparences pour ré-enchanter le quotidien. 

  Indah Citra de Sarah Feruglio - Animation - 2014 - 5 min

Jeudi 10, vendredi 11, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 septembre 2015

« Les Mille et Une Nuits » de Miguel Gomes.

(Portugal – 2015 avec Crista Alfaiate , Chico Chapas, Luisa Cruz)

Attention : Les 3 films peuvent être vus dans n'importe quel ordre.

Volume1 : jeudi 16h30 ; vendredi 18h ; dimanche 10h45 et 19h00 ; lundi 19h et mardi 16h30

Volume 2 : Jeudi 19h ; lundi 14h et mardi 19h

La colonne vertébrale de tous ces récits est inspirée des fameux contes arabes dans le monde moderne.

Volume 1 « L’Inquiet » -  2h11.

A cause de la situation économique catastrophique du Portugal, le cinéaste envoie des journalistes chargés de couvrir de semaine en semaine l’actualité.

L’histoire contée par Shéhérazade met en scène des pontes de l’Europe venus imposer des mesures drastiques. Ils rencontrent un magicien noir pour faire face à leur “impuissance”.

Volume 2 « Le Désolé » 2h 05

Histoires vraies : un homme traduit en justice car le chant de son coq dérange ses voisins, un petit chien devient « l’âme » d’une tour d’habitation désertée.

 

Le vagabond de St Marcel de Rony Hotin - Animation - 2012 - 8 min

vendredi 4, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 septembre 2015

« Mustang» de Deniz Gamze Ergüven

(Turquie – 2015 - 1 h 37 avec Günes Sensoy, Doga Zeynep Doguslu, Tugba Sunguroglu).

Séances supplémentaires jeudi 16h30 et 19h45

Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs terminent l'année scolaire en s'amusant avec des garçons sur la plage, ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Leur grand-mère se lamente, leur oncle promet une remise au pas. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites. A travers cette histoire parfois drôle, parfois difficile, ces adolescentes rayonnent dans leur combat quotidien et nous touchent profondément.

Jeudi 3 septembre16h30 - 20h30

« Sans Soleil » de Chris Marker

(France – 1982 – 1h44 Documentaire)

En partenariat avec le Parc Saint Léger, en prolongement de l’exposition de Fabian Marti

Des lettres d’un caméraman free-lance sont lues par une femme inconnue. Deux pays ont particulièrement retenu son attention : le Japon moderne et la Guinée-Bissau après sa révolution manquée. Il s’interroge sur cette représentation du monde. Quelles images en garder ? Ce film traite seulement des anecdotes, des métamorphoses d’objets, de la divinité des chats et des jeux vidéo, pour en faire un collage lyrique.

 

La douce de Anne Larricq - Animation - 2011 - 9 min

Lundi 31 août et mardi 1 septembre 2015

« Une seconde mère » d' Anna Muylaert

(Brésil – 2014 - 1 h 52 avec Régina Casé, Michel Joelsas)

Une femme s'occupe d'un enfant avec toute la tendresse possible, comme une mère qu'elle n'est pourtant pas. Elle a laissé sa propre fille pour devenir domestique corvéable à merci dans la haute bourgeoisie. Celle-ci s'est lassée de l'attendre, jusqu'au jour où elle lui demande de l'accueillir momentanément. La belle effrontée que rien ne semble impressionner puise sa détermination dans un pesant secret. Ce film est formidablement humain.

Jeudi 2, vendredi 3, dimanche 5, lundi 6, mardi 7 juillet 2015

Loin de la foule déchaînée de Thomas Vinterberg

(Grande-Bretagne – 2015 - 1h59 avec Carey Mulligan, Juno Temple, Michael Sheen )

Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.
  Matou de Isamu Hirabayashi - Expérimental - 2011 - 4 min

Jeudi 25, vendredi 26, dimanche 28, lundi 29, mardi 30 juin 2015

L’épreuve de Erik Poppe

(Norvège - 2015 - 1h57 - avec Juliette Binoche, Nikolaj Coster-Waldau, Mireille Darc)

Rebecca est une photographe de guerre de renommée internationale. Alors qu’elle est en reportage en Afghanistan, elle est gravement blessée par l'explosion d'une bombe. De retour chez elle en Irlande, elle doit affronter une autre épreuve. Elle va devoir jongler entre sa vie de famille et son travail. Comment Rebecca- étonnante Juliette Binoche - va- t-elle choisir face à cet ultimatum? Renoncera t-elle à sa volonté de dénoncer la tragédie humaine de son époque ?
  Egaro de Bruno Salamone - Animation - 2011 - 6 min

lundi 22, mardi 23 juin 2015

Citizenfour de Laura Poitras

(USA- 2015 - 1h54min - documentaire avec Glenn Greenwald, Kevin Bankston, Julian Assange, Edward Snowden)

En 2013, Edward Snowden déclenche l’un des plus grands séismes politiques aux Etats-Unis en révélant des documents secret-défense de la NSA (National Security Agency). Sous le nom le code « Citizenfour», il contacte la documentariste américaine Laura Poitras. Elle part le rejoindre à Hong Kong et réalise en temps réel Citizenfour, un document historique unique aux allures de thriller paranoïaque et un portrait intime d’Edward Snowden.
  Egaro de Bruno Salamone - Animation - 2011 - 6 min

Jeudi 18, vendredi 19, dimanche 21 juin 2015

“La Duchesse de Varsovie” de Joseph Morder

(France - 2015 - 1h26min avec Alexandra Stewart, Andy Gillet)

En présence du réalisateur le jeudi 18 à 20h30

Valentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin exprime de plus en plus le besoin de connaitre le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler. Il découvrira alors pourquoi on l’a surnommée la duchesse, et pourquoi ce surnom la contrarie tant. Mise en scène inovante : Joseph Morder a choisi de tourner en studio devant des toiles peintes.

 

L' argent des autres de Philippe Prouff - Fiction - 2013 - 12 min

Jeudi 11, vendredi 12, dimanche 14, lundi 15, mardi 16 juin 2015

« Une belle fin» de Uberto Pasolini

(Italie - 2015-1h27 avec Eddie Marsan, Joanne Froggatt, Karen Drury)

John May, homme solitaire, a une passion pour son travail. Il a pour mission de retrouver les proches des personnes décédées. Malgré sa bonne volonté, il est toujours tout seul à leurs obsèques, à rédiger, consciencieusement, leurs éloges… Jusqu’au jour où atterrit sur son bureau un dossier qui va bouleverser sa vie : celui de Billy Stoke, son propre voisin. Le producteur de The full Monty réalise un deuxième film plein d’humanisme questionnant nos rapports à autrui.
 

Portraits de voyage, Pakistan : le basant de Bastien Dubois - Animation - 2013 - 3 min

Jeudi 4, vendredi 5, dimanche 7, lundi 8, mardi 9 juin 2015

Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin

( France – 2015 – 1h55 avec Quentin Dolmaire, Lou Roy Lecollinet, Mathieu Amalric)

Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient… De son enfance à Roubaix… Des crises de folie de sa mère… Du lien qui l’unissait à son frère Ivan, enfant pieux et violent…Il se souvient… De ses seize ans… De son père, veuf inconsolable… De ce voyage en URSS... Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob… De ses études à Paris, de sa rencontre avec le docteur Behanzin… Et surtout, Paul se souvient d’Esther. Elle fut le cœur de sa vie.
 

L' invité de Guy Jacques - Animation - 1984 - 9 min

dimanche 31 mai, lundi 1 mardi 2 juin 2015

« Les Merveilles » de Alice Rohrwacher

(Italie - 2015 - 1 h 50 - avec Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Alba Rohrwacher)

Au milieu des années 1990. Dans un village en Ombrie, Gelsomina et ses trois jeunes soeurs voudraient profiter de la fin de l'été pour s'amuser. Volontairement tenues à distance du monde par leur père apiculteur, elles veulent participer à un jeu télévisé Village des merveilles. Martin, un jeune délinquant allemand en réinsertion débarque dans la famille... Un film tout en visages, en gestes, en paysages, en instants. Les Merveilles célèbre un monde pas encore domestiqué. Grand Prix du Festival de Cannes 2014 
 

L' invité de Guy Jacques - Animation - 1984 - 9 min

Jeudi 28, vendredi 29 mai 2015

“La Sapienza” de Eugène Green

(Italie - 2015 - 1 h 45 - avec Fabrizio Rongione, Christelle Prot, Ludovico Succio)

Alexandre Scmid est un architecte brillant mais en panne d'inspiration. Accompagné par sa femme Aliénor, il part en Italie pour étudier l'oeuvre de Francesco Borromini. À Stresa, ce couple croise la route d'un frère et d'une soeur. Une rencontre imprévue et décisive. Sapienza mêle science et sagesse, vie actuelle et civilisation d'autrefois, âge mûr et jeunesse. Un film lumineux pénétré par la musique de Monteverdi.
 

Le robot des étoiles de Jérôme Debusschère - Fiction - 2012 - 6 min

Mercredi 20 mai (16h00 séance spéciale lycéens) Jeudi 21, vendredi 22, dimanche 24, lundi 25, mardi 26 mai 2015

« Crosswind. La croisée des vents » de Martti Helde

(Estonie – 2014 - 1h27 avec Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm)

Choix des lycéens de l’option cinéma du lycée Alain Colas

Le 14 juin 1941, sur ordre de Staline dix mille Estoniens sont arrachés à leurs foyers et condamnés aux travaux forcés en Sibérie. Durant 15 ans, Erna, envoyée avec sa fillette près de Novosibirsk écrira à son mari disparu dans un autre camp. Ces lettres servent de fil rouge au récit : mots simples d’une humanité poignante qui disent l’enfer quotidien. Ni documentaire, ni reconstitution romanesque, le réalisateur propose une œuvre plastique d’une grande inventivité doublée d’un témoignage inestimable. Entre l’Histoire et notre imaginaire.

Lundi 18 mai 19h30

« Le Festin de Babette » de Gabriel Axel

(Danemark – 1987 - 1h42 avec Stéphane Audran, Bodil Kjer, Birgitte Federspiel)

salle Lauberty MCNN

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre.

Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Pour échapper à la répression de la Commune en 1871, Babette débarque sur la côte sauvage du Jutland au Danemark. Elle devient la domestique des deux très puritaines filles du pasteur. Après quatorze années d'exil, elle reçoit des fonds inespérés qui vont lui permettre de rentrer dans sa patrie. Elle propose avant son départ de préparer un diner français. Oscar du Meilleur film étranger 1988

 

La maison de poussière de Jean-Claude Rozec - Animation - 2013 - 11min

Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 mai 2015

« Voyage en Chine » de Zoltan Mayer

( France – 2015 - 1h36 avec Yolande Moreau, Qu Jing Jing, André Wilms)

Liliane, infirmière de province décide de se rendre en Chine afin de rapatrier le corps de son fils mort dans un accident. Liliane ne lui avait jamais rendu visite. Un voyage de deuil qui va rapidement prendre la forme d’un voyage initiatique, entre road- movie et histoire d’amour… Yolande Moreau est encore une fois bouleversante. Zoltan Mayer, photographe d'origine, a tiré des images magnifiques de ce voyage en Chine.
 

La gagne de Patrice Deboosere - Fiction - 2014 - 12 min

Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 mai 2015

Taxi Téhéran” de Jafar Panahi (2014 - Iran - 1h22min)

Installé au volant de son taxi, Jafar Panahi sillonne les rues animées de Téhéran. Afin de tourner sans se faire remarquer, l’équipe a placé trois caméras dissimulées dans le taxi. N’ayant pas de place pour d’autres membres de l’équipe technique Jafar Panahi a dû, tout seul, gérer le cadre, le son, le jeu des acteurs et son propre jeu, tout en conduisant son taxi. Au gré des passagers qui se succèdent et se confient à lui, il dresse le portrait de la société iranienne entre rires et émotion. Ours d'or au Festival de Berlin 2015, malgré l’interdiction de Jafar Panahi de faire des films.

Jeudi 16, vendredi 17, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 avril 2015

"Phoenix" de Christian Petzold

(Allemagne -2014 – 1h38 avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld et Nina Kinzerdorf)

1945 dans les ruines de Berlin, Nelly, défigurée à Auschwitz , retrouve un nouveau visage à la suite d'une opération. Son mari, serveur au Phoenix ne la reconnaît pas. Il lui propose de se faire passer pour sa femme, donc pour elle-même, censément disparue, afin de récupérer sa fortune. Film porté par le couple de Barbara.
  Subconscious password de Chris Landreth – Animation – 2013 – 10 min

Lundi 13 et mardi 14 avril 2015

« Hard Day » de Kim Seong-Hung

(Corée du Sud 2015 -1h51  avec Lee Seon-gyoon, Jo Jin-woong, Shin Jung-Keun)

En retard aux obsèques de sa mère, l’imprudent commissaire Gun- su renverse un pauvre homme, et se débrouille pour le faire rentrer, ni vu ni connu, dans le cercueil de sa défunte mère. L’affaire découverte, on nomme son partenaire pour mener l’enquête. L’unique témoin de l’accident le fait chanter. La spirale de la guigne ne fait que commencer… Film d’un humour burlesque d’une noirceur absolue qui rappelle la veine des frères Cohen.
 

Subconscious password de Chris Landreth – Animation – 2013 – 10 min

Jeudi 9, vendredi 10, dimanche 12 avril

« Coming Home » de Zhang Yimou

(Chine-2014-1h49-avec Chen Daoming, Gong Li, Zhang Huiwen )

Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Tout en dénonçant les heures noires du maoïsme, Zhang Yimou nous immerge dans une magnifique histoire d'amour. La beauté poignante de l'actrice Gong Li, sa présence intense, apportent une grande force à cette histoire.
 

L' équation de Mathieu Hippeau – Fiction – 2013 – 11 min

Jeudi 2, vendredi 3, dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 avril 2015

"Loin des Hommes" de David Oelhoffen

(France-Maroc-2014-1h41 avec Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek).

1954. L'Algérie se révolte et veut son indépendance. Daru, instituteur, escorte Mohammed, villageois accusé de meurtre, jusqu'à la gendarmerie. Les deux hommes que tout oppose vont apprendre à se comprendre, à regarder les effets de la colonisation. Quête de liberté, splendeur des grands espaces de l'Atlas algérien. D'après la nouvelle L'hôte de Albert Camus
 

Gli Immacolati de Ronny Trocker – Fiction – 2013 - 13'30

Lundi 30, mardi 31 mars 2015

"Le Scandale Paradjanov" de Serge Avédikian et Olena Fetisova

(France – Ukraine – 2014 - 1h35 avec Serge Avedikian, Yulia Perasild, Karen Badalov).

Hommage vibrant au grand réalisateur soviétique d'avant-garde, à la fois poète, plasticien et touche-à-tout. Personnage dissident dont l'anticonformisme lui a valu cinq ans de prison. Le film se déroule sur les trente dernières années de sa vie alors qu'il est assigné à résidence à Tbilissi, capitale de la Géorgie.

Lundi 30 mars 2015

L'Enfance d'Ivan de Andrei Tarkovski

( Russie – 1962 - 1h35 avec Nikolai Burlyayev, Valentin Zubkov, Dimitri Miljutenko)

salle Lauberty MCNN à 19h30 Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma.

Orphelin depuis l'assassinat de sa famille par les nazis, Ivan, 12 ans, est devenu éclaireur au sein de l'armée soviétique. Contre l'aval de ses supérieurs, il accepte une dernière mission délicate.

 

Gli Immacolati de Ronny Trocker – Fiction – 2013 - 13'30

Jeudi 26, vendredi 27 et dimanche 29 mars 2015

"Pasolini" de Abel Ferrara

(Italie - 2015 - 1 h 24 - avec Willem Dafoe, Riccardo Scamarcio, Ninetto Davoli)

Le 1er novembre 1975, le réalisateur Pier Paolo Pasolini vit la dernière journée de sa vie avant d'être mystérieusement assassiné sur la plage d'Ostie. Ce jour-là, à Rome, il retrouve son amant et fait d'autres rencontres. Ses proches le mettent en garde : ses articles incendiaires contre le pouvoir sont dangereux. Abel Ferrara a fait de cette journée un résumé symbolique de son existence. Vision toute personnelle de ce génie multiforme et singulier.
 

Mille-pattes et crapaud de Anna Khmelevskaya – Animation – 2013 – 10 min

lundi 23 et mardi 24 mars 2015

« La terre éphémère » de George Ovashvili

(Géorgie-2014-1h40- avec İlyas Salman, Mariam Buturishvili, Irakli Samushia )

Sur le fleuve Inguri, frontière naturelle entre la Géorgie et l’Abkhazie, des bandes de terres fertiles se créent et disparaissent au gré des saisons. Un grand-père et sa petite fille tentent de faire pousser du maïs sur une de ces îles éphémères. Conte silencieux et cruel sur la nature, à la photo somptueuse.
 

Mille-pattes et crapaud de Anna Khmelevskaya – Animation – 2013 – 10 min

Jeudi 19, vendredi 20 et dimanche 22 mars 2015

« Fidelio, L'odyssée d'Alice » de Lucie Borleteau

(France - 2015 - 1 h 37 avec Ariane Labid, Melvil Poupaud, Anders Danielsen Lie).

 

Printemps du cinéma : 22 au 24 mars, 3,50 € la séance.

Alice, 30 ans, a réussi à intégrer le milieu très masculin de la marine marchande. En tant que mécanicienne, elle embarque sur le cargo Fidelio. À terre elle laisse un amoureux, Félix. À bord elle en retrouve un autre : le commandant du bateau, Gaël son premier amour. Elle fait une découverte troublante... La réalisatrice capte dans ce premier film très maîtrisé les plus divers aspects de la vie à bord. Attachant portrait de femme intrépide voguant au gré de ses désirs amoureux. 

  MeTube : August Sings Carmen 'Habanera' de Daniel Moshel – Expérimental – 2013 - 4 min

Lundi 16 et mardi 17 mars 2015

Mon Amie Victoria de Jean-Paul Civeyrac

(France - 2014 - 1h35min avec Guslagie Malanda, Pierre Andrau, Nadia Moussa)

Victoria, fillette noire de milieu modeste, n'a jamais oublié la nuit passée dans une famille bourgeoise, à Paris, chez le petit Thomas. Adulte, elle croise de nouveau celui-ci et de leur brève aventure naît Marie. Mais Victoria attend sept ans avant de révéler l'existence de l’enfant à Thomas et à sa famille qui lui proposent alors de l'accueillir régulièrement. Peu à peu, Victoria comprend qu'elle restera toujours une étrangère. Le film donne à percevoir l'assignation subie du fait de la couleur de peau. Adapatation superbe du roman de Doris Lessing
 

MeTube : August Sings Carmen 'Habanera' de Daniel Moshel – Expérimental – 2013 - 4 min

Jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15 mars 2015

« Eau argentée » de Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan

(Syrie - 2014 -1h43 Documentaire)

En partenariat avec le Festival Itinéraires Singuliers et l’Association Solidarité Nevers-Syrie. séance dimanche 15 mars à 19h.

Interdit aux moins de 16 ans.

Depuis le 5 mai 2011, le cinéaste syrien Ossama Mohammed est exilé en France pour avoir critiqué le régime de Bachar el-Assad.Il suit pas à pas l’évolution de la révolution syrienne à travers les vidéos postées par des cinéastes amateurs, jusqu’à ce qu'une jeune Syrienne d'origine kurde lui demande quoi filmer. Commence alors un étrange dialogue entre un exilé et une jeune révolutionnaire. Cette œuvre écrite à deux voix explore toute la puissance du cinéma comme force de résistance et d’oppression.

Troisième programmation 2014 - 2015

Jeudi 5, vendredi 6, dimanche 7, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 février 2015

« La Belle Jeunesse » de Jaime Rosales

(Espagne 2014 -1h43  avec Carlos Rodríguez , Inma Nieto, Fernando Barona)

Dans l'Espagne d'aujourd'hui, Natalia et Carlos, deux jeunes amoureux, se battent pour survivre par tous les moyens possibles, mais, quand elle se découvre enceinte, les petits arrangements ne suffisent plus. En allant à la rencontre de la jeunesse de son pays le metteur en scène donne ainsi forme à un portrait générationnel et social. Malgré les aspects durs au niveau dramatique, une certaine beauté émane de ces jeunes pleins d'énergie et d'espoir. D'où le titre du film.. Prix du Jury Œcuménique
 

Short film de Olaf Held – Fiction – 2013 – 3 min

Jeudi 29, vendredi 30 janvier , dimanche 1, lundi 2 et mardi 3 février 2015

" De L'Autre Côté du Mur " de Christian Schwochow

(Allemagne – 2014 - 1h42 avec Jördis Trebel, Alexander Scheer, Tristan Göbel)

Berlin-Est, 1978. Quelques années après la mort de son compagnon, grand scientifique russe, Nelly décide de fuir la RDA avec son fils pour un nouveau départ de l'autre côté du Mur. Elle se retrouve dans un centre de transit et découvre une autre suspicion.Elle doit répondre à toutes les questions des services secrets. L'histoire singulière d'une " migration intérieure ". Jördis Triebel en femme blessée et combative s'y révèle bouleversante.

Lundi 2 février 19h30 salle Lauberty MCNN

Bienvenu à Gattaca de Andrew Niccol

( USA – 1998 – 1h46 avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law).

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre.

Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Dans un monde parfait, Gattaca est un centre d'études et de recherches spatiales pour des jeunes gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, rêve de partir pour l'espace. Chacun des deux va permettre à l'autre d'obtenir ce qu'il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

Semaine du 21 au 27 janvier 2015

Festival Télérama

En partenariat avec le CinéMazarin , des films qui ont marqué l'année 2014 à revoir ou à voir :

Eden de Mia Hansen-Love, 2h11 Mercredi : 13H45 – Jeudi : 21H15 – Samedi : 16H15 – Dimanche : 13H45 – Mardi : 19H –

Dans la cour de Pierre Salvadori, 1h37 Jeudi : 19H – Samedi : 13H45 – Dimanche : 16h15 – Lundi : 21H30 –

Saint Laurent de Bertrand Bonello, 2h30 Mercredi : 21H – Jeudi : 16H15 – Vendredi : 18H45 – Dimanche : 10H45

Mommy de Xavier Dolan, 2h14 Mercredi : 16H15 – Jeudi : 13H45 – Dimanche : 21H15 – Lundi : 19H

Eastern Boys de Robin Campillo, 2h08 Mercredi : 18H45 – Vendredi : 16H15 – Lundi : 13H45 – Mardi : 21H30

Only lovers left alive de Jim Jarmusch, 2h03 Vendredi : 13H45 – Samedi : 21H30 – Dimanche : 19H – Mardi : 16H15 -

Hippocrate de Thomas Lilti, 1h42 Vendredi : 21H30 – Samedi : 19H – Lundi : 16H15 – Mardi : 13H45 -

 

Mute de Job Roggeven – Animation – 2013 – 4 min

Jeudi 15, vendredi 16, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 janvier 2015

A girl at my door de July Jung

(Corée du Sud – 2014 -1h59 avec Doona Bae, Kim Sae-Ron, Song Sae-Byeok)

Young-nam est une jeune officier de police, contrainte à quitter Séoul pour aller travailler dans un petit port côtier.Une adolescente mystérieuse vient toquer à sa porte pour demander de l'aide. Elle décide de la prendre sous son aile. Un premier film à suspens, fort et poignant. Selection Cannes 2014 "Un certain Regard".
 

Mouse Mazurka de Fritz Freleng – Animation – 1949 – 7 min

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 janvier 2015

71 de Yann Demange

(Grande-Bretagne- 2014 -1h39min avec Jack O'Connell , Paul Anderson, Richard Dormer)

Interdit aux moins de 12 ans

Belfast, 1971. Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front. La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques. Mais son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire ennemi.

Ce film sauvage, fiévreux, à l’image de son héros peut se lire comme la parabole de tous les conflits qui embrasent la planète.

Mercredi 7 janvier 18h30

Espace Stéphane Hessel

Detroit, ville sauvage de Florent Tillon

(France – 2010 – Documentaire - 1h30)

En partenariat avec le CAUE (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement)

En présence du réalisateur L’industrie automobile a créé Detroit, jadis la ville la plus industrialisée des Etats-Unis. Puis, la désertion de cette même industrie fit retourner la ville à son premier état de nature, transformant ainsi le paysage urbain en décor de film de série B. Pourtant des gens vivent encore dans ces décombres, de jeunes Américains viennent d’autres horizons pour s’installer à Detroit, au beau milieu des ruines... Quels sont leurs projets ? Sont-ils les nouveaux pionniers d’une Amérique dévastée ?

 

Superman : The Magnetic Telescope de Dave Fleischer – Animation – 1942 –7 min

Lundi 5 et mardi 6 janvier 2015

" Geronimo" de Tony Gatlif

(France-2014-1h44 avec Céline Sallette, Rachid Yous, David Murcia)

Geronimo, éducatrice dans un quartier difficile d'une ville du sud de la France .Tout bascule quand Nil Terzi, jeune turque, refuse son mariage forcé et s'échappe avec Lucky Molino, un jeune gitan.

Les jeunes des deux clans se battent au nom du code de l’honneur et de la famille. Violemment, en dansant aussi, sur des airs tziganes qu’affectionne Tony Gatlif. Geronimo va tout faire pour apaiser les tensions.

Jeudi 6, vendredi 7, lundi 10 et mardi 11 novembre 2014

Pas de séance dimanche 9

« Near Death Experience » de Gustave Kerven et Benoît Delépine

(France - 2014 - 1 h 27 - avec Michel Houellebecq, Bertram Marius, Manon Chancé)

Un certain vendredi 13, Paul, père de famille presque mutique qui boit trop, en a assez de tout. Il s'échappe de chez lui en vélo, direction la montagne pour un dernier voyage. Il erre en soliloquant sur des chemins escarpés. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Un film de l'ex-duo grolandais entre comédie burlesque et questionnements existentiels.

 

Centenaire de la première guerre mondiale

Mercredi 5 novembre à partir de 19h soirée spéciale : Intervention du Chœur Capriccio et de la Librettiste de l’Oratorio, Arielle Augry « La Vie et rien d’autre » de Bertrand Tavernier présentation par le Colonel Durand .

Mercredi 5 novembre 14h – samedi 8 novembre 14h – dimanche 9 novembre 11h et 14h « Charlot Soldat » de Charlie Chaplin  .

vendredi 7 novembre 20h30 « Johnny s’en va-t-en guerre » de Dalton Trumbo Présentation de Catherine Lebaupin .

Dimanche 9 novembre 19h « Les Sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick Présentation de Mickaël Boudard.

Première programmation 2014 2015

  L' encas de Christophe Caubel - Fiction - 2013 – 3 min
Dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 novembre 2014

Still the water de Naomi Kawase

(Japon – 2014 – 1h59 avec Nijirô Murakami, Jun Yoshinaga, Miyuki Matsuda)

Une jeune fille est confrontée à la mort de sa mère en même temps qu'à ses premiers émois sentimentaux et sexuels. La mer, un personnage à part entière, est filmée ici comme métaphore de la vie. Une ode à la mer. Mais aussi à la Mère. De merveilleux moments de partage, de confiance et de complicité ponctuent ce film.

Avec toujours autant de grâce et de poésie, Naomi Kawase s'attarde sur des thèmes qui lui sont chers, la vie, la mort, mais aussi la transmission et la relation de l'homme à l'environnement.

Lundi 3 novembre 2014

Moderato Cantabile de Peter Brook

(France – 1960 – 1h30 avec Jeanne Moreau, Jean-Paul Belmondo, Didier Haudepin)

salle Lauberty MCNN à 19h30

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre.

Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma.

Anne Desbaredes, femme d'un industriel d'une petite ville du Bordelais, s'ennuie. Seul son fils l'occupe. Un jour, pendant que l'enfant etudie une sonatine au piano, on entend un cri epouvantable. Une femme vient d'etre assassinée. A cette occasion Anne fait la connaissance d'un jeune ouvrier qu'elle va bientôt aimer.

 

L' encas de Christophe Caubel - Fiction - 2013 – 3 min

Jeudi 30 et vendredi 31 octobre 2014

Mange tes Morts de Jean-Charles Hue

(France, 2014 –1h 34min avec Jason François, Mickaël Dauber, Frédéric Dorkel)

Cette fiction, entre polar et western, est une plongée explosive dans le monde des gitans. L’intrigue gravite autour de la virée de trois frères yéniches dans le monde des “gadjos” à la recherche d’une cargaison de cuivre. L’un d’entre eux, Jason, 18 ans, est à la veille de son baptême religieux. La folle virée nocturne qu’il entreprend avec ses frères prend des allures de passage initiatique musclé et tendu. Film d’une poésie sauvage.

Sélection Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2014

 

Time 2 split de Fabrice Bracq - Fiction - 2012 – 4 min

Jeudi 23, vendredi 24, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 octobre

Léviathan de Andrej Zviaguintsev

(Russie – 2014 - 2h21 avec Alexeï Serebriakov, Elena Liadova, Vladimir Vdovitchenkov)

Kolia et Lylia vivent dans une ville côtière de la mer de Barents, au nord de la Russie. Le maire corrompu, cherche à leur reprendre leur terre. Kolia résiste, il devient alors plus agressif. Images magnifiques du Grand Nord russe, d'un point de vue formel, c'est du grand cinéma. Les acteurs sont tous remarquables.

Prix du scénario, Cannes 2014.

  Tous les hommes s'appellent Robert de Marc-Henri Boulier - Fiction - 2010 – 6 min
vendredi 17, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 octobre 2014

Blue Ruin de Jeremy Saulnier

(2014 - USA - 1h32 avec Macon Blair, Devin Ratray, Amy Hargreaves)

Interdit aux moins de 12 ans

De la Virginie au Kentucky, Blue Ruin suit le parcours d'un vagabond qui retourne à sa maison d'enfance pour accomplir une vieille vengeance. Un film noir dans la plus pure tradition américaine, qui prend sa source dans la haine tenace entre deux familles.

Ce portrait de société donne froid dans le dos. Un thriller atypique maîtrisé de bout en bout.

 

Tous les hommes s'appellent Robert de Marc-Henri Boulier - Fiction - 2010 – 6 min

Jeudi 16 octobre 2014 (16h30 et 20h00)

« Une Chambre en Ville » de Jacques Demy

(France – 1982 restauré en 2013 – 1h32min avec Dominique Sanda, Richard Berry, Michel Piccoli)

Séance de 20h00 présentée par le Centre d'Art contemporain

En partenariat avec le Parc Saint-Léger, centre d'art contemporain

Dans le cadre de l'exposition La vie domestique.

Nantes, 1955. Les chantiers navals sont en grève. François, métallurgiste fiancé à Violette, rencontre Edith. Une passion naît entre eux mais il ne sait pas qu’elle est la fille de la Colonelle chez qui il loue « une chambre en ville ».

 

Old Fangs de Alan Holly - Animation - 2010 – 11 min

Jeudi 9, vendredi 10, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 octobre

Xenia de Panos H Koutras

(Grèce - 2014 – 2h08 avec Kostas Nikouli , Nikos Gelia , Yannis Stankoglou)

En partenariat avec l' Amicale Nevers- Stavroupoli

Portrait tendre et vibrant de deux adolescents qui parcourent la Grèce après le décès de leur mère, une Albanaise chanteuse de cabaret, pour retrouver leur père, un Grec qu’ils n’ont pas connu. Etrangers dans leur propre pays, ils veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque.

Xenia capte avec un plaisir fou et communicatif la liberté de l’adolescence dans cette quête qui mènera les deux garçons de l’enfance à l’âge adulte.

Sélection Un Certain Regard du Festival de cannes 2014

  Beach Flags de Sarah Saidan – Animation - 2014 – 13 min

Dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 octobre 2014

« Les combattants » de Thomas Cailley

( France – 2014 - 1h38 avec Adèle Haenel, Kevin Azaïs, William Lebghil)

L’été d'Arnaud, garçon sensible et solaire, s’annonce tranquille… jusqu'à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et annonciatrice de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu'où la suivre alors qu'elle ne lui a rien demandé ?

Film plein d'humour, drôle et touchant, qui donne à voir des personnages attachants, à fleur de peau.

Unanimement salué à la Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2014.

 

Beach Flags de Sarah Saidan – Animation - 2014 – 13 min

Jeudi 2, vendredi 3 octobre 2014

« Des Chevaux et des Hommes » de Benedikt Erlingsson

(Islande 2014-1h21 avec Ingvar Eggert Sigurðsson, Charlotte Bøving)

Quelque part en Islande dans de vastes paysages glacés.

Six histoires aux confins de l’absurde et de la poésie nous transportent au cœur de la communauté rurale islandaise et de la nature humaine où les chevaux créent le lien.

Premier film de ce réalisateur, film atypique intelligent et souvent drôle.

  The Voorman Problem de Mark Gill - Fiction – 2011 – 13 min
Lundi 29 et mardi 30 septembre 2014

« Adieu au Langage » de Jean-Luc Godard

(Suisse – 2014 – 1h10 avec Héloïse Godet, Zoé Bruneau, Kamel Abdelli)

Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s'aiment, se disputent, les coups pleuvent. Un chien erre entre ville et campagne. L'ancien mari fait tout exploser. Un deuxième film commence. Le même que le premier. Et pourtant pas. De l'espèce humaine on passe à la métaphore.

S'il professe encore des théories, Godard fait surtout en sorte de susciter l'envie, la curiosité.

 

The Voorman Problem de Mark Gill - Fiction – 2011 – 13 min

Jeudi 25, vendredi 26, dimanche 28 septembre 2014

"A la Recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel, John Maloof

(USA – documentaire - 1h24min avec Vivian Maier, John Maloof, Mary Ellen Mark)

Ce documentaire dresse le portrait d'une mystérieuse inconnue, asociale et excentrique, passant son temps à photographier les passants dans les rues de Chicago. Vivian Maier est reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes photographes du 20ème siècle. Par hasard John Maloof mit la main sur ses photos en 2007 et aujourd'hui les expositions se multiplient partout dans le monde.


Lundi 22 septembre 19h30

"Les Ailes du Désir" de Wim Wenders

(Allemagne - 1987 – 2h08 avec Bruno Ganz, Solveig Dommartin, Peter Falk)

salle Lauberty MCNN

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Des anges s'intéressent au monde des mortels, ils entendent tout et voient tout, même les secrets les plus intimes. Chose inouïe, l'un d'entre eux tombe amoureux. Aussitôt, il devient mortel. Un film sur le désir et sur Berlin.

  Blind spot de Simon Rouby - Animation – 2007 – 3 min

Dimanche 21 (10h30 et 20h15), lundi 22 (14h et 20h15) et mardi 23 (16h30 et 20h15) septembre 2014

Winter sleep de Nuri Bilge Ceylan

( Turquie – 2014 – 3h16 – avec Haluk Bilginer, Melisa Sözen, Demet Akbağ)

Aydin, comédien à la retraite, tient un petit hôtel en Anatolie centrale avec sa jeune épouse Nihal, dont il s'est éloigné sentimentalement, et sa soeur Necla qui souffre encore de son récent divorce. A mesure que la neige recouvre la steppe, l'hôtel devient leur refuge mais aussi le théâtre de leurs déchirements...

Huis-clos mélancolique dans une demeure hivernale.

Palme d'Or Cannes 2014.

Samedi 20 septembre 2014 20h30 à l'Espace Stéphane Hessel Courts-métrages de jeunes réalisateurs locaux : De Chair et d'Os d'Antoine Swarz ; Om Brisé de Fiona Bourbao, D'arrache-pied de Victoire Guilbaud ; Le Ballon de Damocles de  Benjamin Ducloux; Famille Clown de Jonathan Kahn et Deha Vani de David Ayoun,

 

Blind spot de Simon Rouby - Animation – 2007 – 3 min

Jeudi 18, vendredi 19 septembre 2014

Ton Absence de Daniele Luchetti

(Italie – 2014 - 1h46 avec Kim Rossi Stuart, Micaela Ramazzoti, Martina Gedeck)

Rome, 1974 année vue à travers les yeux de Dario, 10 ans, fils aîné d'un couple qui se déchire. Le père, Guido, voudrait être un artiste d'avant-garde. Serena qui l’aime passionnément, a du mal à accepter son art et surtout son intérêt pour ses modèles… Personne ne fait attention à Dario, alors c'est avec une caméra super-8 qu'il s'attribue le rôle de témoin dans cette famille.
  Leave not a cloud behind de Pablo Gonzalez – Fiction - 2010 – 7 min

lundi 15 et mardi 16 septembre 2014

Zero Theorem de Terry Gilliam

(2014 - Grande-Bretagne -1h46 avec Christoph Waltz, Mélanie Thierry, Tilda Swinton)

Londres, dans un avenir proche. Les avancées technologiques ont placé le monde sous la surveillance d’une autorité invisible et toute-puissante. Il fait travailler Qohen Leth, génie de l’informatique, sur un projet secret visant à décrypter le fameux Théorème Zéro qui prouve que l’infini existe.

Terry Gilliam livre la critique violente et stylisée d'un monde ultra-connecté. Une œuvre extravagante, débordante, stimulante.

 

Leave not a cloud behind de Pablo Gonzalez – Fiction - 2010 – 7 min

Jeudi 11, vendredi 12, dimanche 14 septembre 2014

Under the Skin de Jonathan Glazer

(Grande-Bretagne - 2014 – 1h47 avec Scarlett Johansson, Jeremy McWilliams).

Une extraterrestre déambule souvent au crépuscule ou la nuit, dans les brumes d'Écosse. Elle prend des hommes en auto-stop à bord de son van puis les envoûte et les fait disparaître. Une rencontre bouleverse ses plans...

Un film étrange, à la musique hypnotisante, entre polar fantastique et création d'art contemporain.

  La queue de Yacine Sersar – Fiction – 2013 – 10 min
dimanche 7, lundi 8 (14h et 20h15) et mardi 9 (16h30 et 20h15) septembre 2014

Boyhood de Richard Linklater

(États-Unis - 2014 - 2h45 avec Ellar Coltrane, Lorelei Linklater, Patricia Arquette).

Le cinéaste relève un défi : filmer pendant 12 ans les mêmes acteurs. Il en résulte la saga d'Américains moyens, au Texas, depuis le début des années 2000. On voit l'enfant grandir et évoluer de 6 à 18 ans.

Sincérité, empathie et authenticité se dégagent de ce récit au long cours.

 

La queue de Yacine Sersar – Fiction – 2013 – 10 min

Jeudi 4, vendredi 5 septembre 2014

Palerme d' Emma Dante

(Italie – 2014 - 1h 42 - avec Emma Dante, Alba Rohrwacher, Elena Cotta.

Sous un soleil de plomb à Palerme, Rosa et Clara en route pour célébrer le mariage d'une amie se retrouvent dans une ruelle avec une autre voiture en face occupées par Samira et sa famille. Aucune ne veut faire marche arrière, elles vont s'affronter dans un duel silencieux jusqu'au matin.

Meilleure interprétation féminine à Venise 2013.

Cinquième programmation 2013 - 2014
 

Le chat d'appartement de Sarah Roper – 1998 - Animation – 8 min

Lundi 7 et mardi 8 juillet 2014

« My Sweet Pepper Land »  de Hiner Saleem

(France-Kurdistan - 2013 - 1h35 avec Golshifteh Farahani, Korkmaz Arslan)

Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, Baran officier de police va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit affronter le caïd local. Il rencontre Govend, l’institutrice du village, jeune femme belle et insoumise... Deux mondes s’opposent au cœur des montagnes kurdes. Une conquête de l’Ouest burlesque transposée dans des paysages magnifiques. Sélection officielle Un Certain Regard Cannes 2013
 

Le chat d'appartement de Sarah Roper – 1998 - Animation – 8 min

Jeudi 3, vendredi 4, dimanche 6 juillet 2014

«  Le Promeneur d'oiseau » de Philippe Muyl

(France – 2014 – 1h40 avec Baotian Li, Yang Xin Yi, Li Xiao Ran)

Afin de tenir la promesse faite à sa femme, Zhigen, un vieux paysan chinois, décide de retourner dans son village natal pour y libérer son oiseau, unique compagnon de ses vieilles années. Il fera le voyage de Pékin à Yangshuo avec Renxing, sa petite-fille, jeune citadine gâtée, contrainte de partir avec lui. Ces deux êtres que tout sépare vont se dévoiler l’un à l’autre, partager des souvenirs et des aventures.
  L' aurore boréale de Keren Ben Rafeal – Fiction – 2012 – 16/9 – 12 min

dimanche 29, lundi 30 juin et mardi 1 juillet 2014

« L'Eclat du jour » de Tizza Covi et Rainer Frimmel.

(Autriche – 2013 – 1h32 avec Philpp Hochmair, Walter Saabel, Vital Léonti)

Justesse et beauté de la relation qui se noue entre un brillant acteur et un vieil artiste. Variation aussi fascinante qu'accessible sur le rôle du théâtre dans la vie, sur la manière aussi dont il peut nous en éloigner, si on ne vit que pour, et par le texte.
  L' aurore boréale de Keren Ben Rafeal – Fiction – 2012 – 16/9 – 12 min

Jeudi 26 à 20h30, soirée en présence des réalisateurs Autres séances le jeudi 26 à 16h30 et vendredi 27 juin 2014

« Tout va bien (1er commandement du clown) » de Pablo Rosenblatt et Emilie Desjardins

( France – 2014 – 1h33 - documentaire)

Jeudi 26 à 20h30, soirée en présence des réalisateurs

Deux ans dans une école de clowns. Les réalisateurs suivent une quinzaine d’élèves à « la recherche de leur clown ».Une aventure pour apprendre à faire rire de la condition humaine. Ce nez, c’est la liberté, le lâcher-prise, la pudeur oubliée. Peu à peu, se dessinent les contours de cet art populaire, vivant et plus que jamais nécessaire.

 

Tout doit disparaître de Jean-Marc Moutout - Fiction – 1996 – 14 min

Jeudi 19, vendredi 20, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 juin 2014

Viva La Libertà de Roberto Andò

(Italie – 2014 – 1h34 avec Toni Servillo, Valerio Mastandrea, Valeria Bruni Tedeschi)

Enrico Oliveri, secrétaire général du parti de l’opposition, est inquiet : les sondages le donnent perdant. Un soir, il disparaît brusquement laissant une note laconique.C’est la panique au sein du parti. Un conseiller rencontre le frère jumeau du secrétaire général, un philosophe de génie, atteint de dépression bipolaire. Une réflexion fine, tout à la fois mélancolique et joyeuse, sur la gémellité et ses enjeux, sur l'Italie contemporaine et ses manquements, et sur la capacité qu'ont certains fous à ré-enchanter la vie. Avec Toni Servillo, encensé dans La Grande Belleza.
  Le Chant du styrène de Alain Resnais - Documentaire – 1958 – 15 min

lundi 16 et mardi 17 juin 2014

« Dallas buyers Club » de Jean-Marc Vallée

(USA-2014- 1h57 avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto,)

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.
  Le Chant du styrène de Alain Resnais - Documentaire – 1958 – 15 min

Jeudi 12 juin à 20h30 En présence des réalisateurs  . Autres séances Jeudi 12 à 16h30 et 1es vendredi 13, dimanche 15 juin 2014 aux heures habituelles

« Se battre » de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

(France-2014- 1h33. Documentaire)

Jeudi 12 juin à 20h30 En présence des réalisateurs

Aujourd’hui, pour plus de 13 millions de Français, la vie se joue chaque mois à 50 euros près. Derrière ces statistiques, se livrent au quotidien des combats singuliers menés par des hommes et des femmes qui ont la rage de s’en sortir et les mots pour le dire. À leurs côtés, des bénévoles se donnent sans compter pour faire exister un monde plus solidaire. Les documentaristes nous offrent un magnifique témoignage d’humanité : sans angélisme ni pathos mais avec retenue et dignité.

  La femme à cordes de Vladimir Mavounia-Kouka - Animation - 2010 - 15 min

Dimanche,8, lundi 9 (sauf 14h00) et mardi 10 juin 2014

« Tom à la ferme » de Xavier Dolan.

(Canada-2014-1h35 avec Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy)

Tom, un jeune publicitaire citadin, se rend à la campagne aux funérailles de son amant. Il constate que personne ne connaît sa relation avec le défunt. Le frère de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille. Une relation toxique s’amorce…La vérité éclatera quelles qu’en soient les conséquences. Thriller psychologique. Prix Fipresci Mostra de Venise.
  La femme à cordes de Vladimir Mavounia-Kouka - Animation - 2010 - 15 min

Jeudi 5, vendredi 6 juin 2014

« Pas son Genre » de Lucas Belvaux

( France – 2014 – 1h51 avec Emilie Dequenne, Loïc Corbery, Sandra Nkake )

Choix des lycéens de l'option cinéma du Lycée Alain Colas Clément, jeune professeur de philosophie parisien, est affecté à Arras pour un an.Il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people ». Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?
  Leur jeunesse de David Roux – Fiction – 2012 – 14 min

Lundi 2 et mardi 3 juin 2014

« Sacro Gra » de Gianfranco Rosi.

(Italie -1h 33 - documentaire)

Derrière le vacarme continu du périphérique de Rome, défilent les histoires de vie des personnages qui hantent ces lieux. Elles sont parfois drôles, parfois difficiles, mais tellement réalistes ... Rome telle que les touristes ne la voient jamais. Lion d'or à la Mostra de Venise.
  Leur jeunesse de David Roux – Fiction – 2012 – 14 min

Jeudi 29 (16h30, 19h00), vendredi 30 mai (19h), dimanche 1er juin (11h et 19h) 2014

« Eastern Boys » de Robin Campillo

(France – 2014 – 2h08 avec Olivier Rabourdin, Kirill Emelyanov, Danil Vorobyev)

A Paris, Daniel, un banlieusard aisé, est attiré par Marek, un jeune venu de l’Est qui traîne du côté de la gare du Nord. Il hésite, mais convient avec lui d’un rendez-vous à son domicile. C’est un traquenard ... Plus tard, Marek revient sonner à sa porte. Des liens se tissent entre eux. L'immigration moderne traitée dans toute sa complexité.
  Ce n'est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent – Fiction - 2012 – 12 min

lundi 26 et mardi 27 mai 2014

Pelo Malo de Mariana Rondon

(Vénézuela – 2014 - 1h33 avec Samuel Lange Zambrano, Samantha Castillo, Beto Benites

) Junior a 9 ans. Il vit à Caracas avec sa mère et son frère de 2 ans. Junior a les cheveux frisés de son père. Il voudrait avoir les cheveux lisses de sa mère. Junior adore chanter, danser avec sa grand-mère et se coiffer devant la glace. Ce très beau drame évoque la question du genre chez un petit garçon, avec une réelle finesse de trait. La réalisatrice parvient à dresser le tableau assez inquiétant d’une société vénézuelienne par le biais d’un regard documentaire particulièrement aiguisé.
  Chaque jour et demain de Fabrice Main - Documentaire - 2011 – 13 min

Autres séances Jeudi 22 16h30 et 20h30 et 1es vendredi 23, dimanche 25 mai 2014 aux heures habituelles

« Au bord du monde » de Claus Drexel

(France-2014- 1h38. -Documentaire)

Jeudi 22 mai à 20h30 En présence de Sylvain LESER, chef opérateur

Paris, la nuit. C’est ici que vivent Jeni, Wenceslas, Christine, Pascal et les autres. Sans-abri, ils hantent trottoirs, ponts et couloirs du métro, au bord d’un monde où la société ne protège plus. Ils nous font face, ils nous parlent. Ce documentaire plein de noblesse et d’humanisme nous saisit par son esthétisme, la beauté de ses images.

Samedi 17 mai à 20h30

« Downtown 81 » de Glenn O’Brien

(USA-2001-1h13 Documentaire)

à l’Auditorium Jean Jaurès en partenariat avec la Médiathèque Un jeune artiste de 19 ans, Basquiat, à la fois peintre, poète et musicien, a besoin d'argent pour récupérer l'appartement dont il vient d'être expulsé. Il se promène à travers les rues de Manhattan, avec un tableau qu'il espère vendre. Il passe la nuit à errer de club en club, à la recherche d'une jolie fille qui pourra l’aider.
  Time 2 split de Fabrice Bracq - Fiction – 2012 – 4' min

Jeudi 15, vendredi 16, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 mai 2014

« Le Sens de l’humour » de Maryline Canto

(France-2014- 1h28 avec Maryline Canto, Antoine Chappey, Sanson Dajczman)

Elise vit seule avec son fils et le fantôme de son compagnon disparu brutalement. Elle entretient une relation avec Paul mais elle est tiraillée entre le passé et le présent. La comédienne réalise ce premier film inspiré de son histoire personnelle avec beaucoup de délicatesse. Pas de larmes. Tout est filmé au bord de l’espoir.
  Miniyamba de Luc Perez – 2012 – 15 min

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 mai 2014

« La Cour de Babel» de Julie Bertuccelli

(France 2014-1h34 - Documentaire)

Des ados venus du monde entier se retrouvent dans une « classe d’accueil » d’un collège parisien pour apprendre le français. Pendant un an, la réalisatrice a filmé cette année transitoire entre une vie et l’autre, entre ailleurs et ici. Elle réussit un tour de force : nous offrir une grande aventure dans un petit espace où la France est encore une terre d’asile.. La Cour de Babel réconforte et revigore.

4e programmation 2013 -2014

Lundi 5 mai à 19h30

« Citizen Kane» de Orson Welles

(USA-1941-1h 59 avec Orson Welles, Joseph Cotten, Everett Sloane

à la MCNN salle Lauberty Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Catherine Lebaupin enseignante en cinéma. A la mort du milliardaire Charles Foster Kane, un grand magnat de la presse, Thompson, un reporter, enquête sur sa vie. Les contacts qu'il prend avec ses proches lui font découvrir un personnage gigantesque, mégalomane, égoïste et solitaire.
 

Mendelssohn est sur le toit de Jean-Jacques Prunés – Animation – 2010 – 14 min

Jeudi 1, vendredi 2, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 mai 2014

« Ida » de Pawel Pawlikowski

(Pologne– 2014 - 1H19 avec Agata Kulesza, Agata Trzebuchowska, Dawid Ogrodnik)

Dans la Pologne des années 60, avant de prononcer ses vœux, Anna, jeune orpheline élevée au couvent, part à la rencontre de sa tante, seul membre de sa famille encore en vie. Elle découvre alors un sombre secret de famille datant de l'occupation nazie.
 

Mon monstre et moi de Claudia Röthlin - Animation - 2008 – 3 min

Jeudi 24, vendredi 25, dimanche 27, lundi 28 (sauf 14h) et mardi 29 avril 2014

« Real » de Kiyoshi Kurosawa

(Japon - 2014 - 2h07 - avec Takeru Sato, Haruka Ayase, Jô Odagiri)

Atsumi, dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après une tentative de suicide. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte, d'autant qu'ils s'aimaient! Koichi, lors d'une expérience scientifique, pénètre dans le cerveau d'Atsumi et mène son enquête pour comprendre l'acte d'Atsumi!... Quête magnifique dans un univers apocalyptique entre l'effroi et la poésie. Un des plus beaux films de Kurosawa.
 

7 tonnes 3 de Nicolas Deveaux - Animation - 2010 – 3 min

Jeudi 17, vendredi 18, dimanche 20, lundi 21(sauf 14h) et mardi 22 avril 2014

« Les Chiens errants» de Tsai Ming-liang

(Taïwan- 2014 - 2 h 18, avec Lee Kang-sheng, Lee Yi-Cheng, Lee Yi-Chieh)

Un père et ses deux enfants vivent en marge de Taipei, entre les bois et les rivières de la banlieue et les rues pluvieuses de la capitale. Le jour, le père gagne chichement sa vie en faisant l'homme sandwich pendant que son fils et sa fille hantent les centres commerciaux à la recherche de nourriture. Un soir d'orage, il décide d'emmener ses enfants dans un voyage en barque… Un hommage avoué à La Nuit du chasseur. Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise 2013.
 

Suiker de Jeroen Annokkee - Fiction - 2010 – 8 min

Jeudi 10, vendredi 11 dimanche13, lundi 14 et mardi 15 avril 2014

«  The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson

(USA-2014-1h40 avec Ralph Fiennes, F Muraray Braham, Mathieu Amalric)

Le film retrace les aventures de Gustave H., l'Homme aux clés d'or d'un célèbre hôtel européen de l'entre-deux-guerres et du garçon d'étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d'un tableau volé d'une inestimable valeur datant de la Renaissance et un conflit autour d'un important héritage familial forment la trame de cette comédie au cœur de la vieille Europe en pleine mutation.

jeudi 3 avril 2014 à 20h30

« No Gazaran » de Doris Buttignol, Carole Menduni

(France-2014-1h30 Documentaire)

Semaine du développement durable en partenariat avec la ville de Nevers en présence des réalisatrices.

L’alerte est lancée dans le sud est de la France début 2011 : le gaz de schiste arrive dans nos villages, nos paysages, nos vies. Carnet de route d’une mobilisation citoyenne imprévue, le film témoigne des soubresauts d’une société prise au piège d’un modèle économique en crise.

 

Tempête dans une chambre à coucher de Laurence Arcadias - Animation – 2011- 12 min

Jeudi 3, vendredi 4 dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 avril 2014

« Goltzius et la Compagnie du Pélican » de Peter Greenaway

(Grande-Bretagne – 2014 - 1h56 avec F. Murray Abraham, Ramsey Nasr)

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 

Pays-Bas, 16ème siècle. Hendrik Goltzius pratique l'art très particulier de la gravure érotique. Il voudrait diversifier ses activités en ouvrant une imprimerie pour éditer des livres illustrés. Avec l’aide financière du Marquis d'Alsace, il doit confectionner un livre regroupant des contes érotiques, d’après l’Ancien Testament. Avec sa Compagnie du Pélican, il compte bien le séduire davantage en proposant un spectacle autour de ces histoires coquines. Un plaidoyer pour la liberté d'expression avec un réalisme extrême tempéré par une stylisation poussée, ce qui évite au film d'être classé X.

Lundi 31 mars 19h30 à la MCNN.

« La Rose pourpre du Caire» de Woody Allen

(USA-1985-1h 25 avec Mia Farrow, Jeff Daniels, Danny Aiello)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe. Cecilia mène une existence morne et tourmentée. Le cinéma est son seul refuge et sa seule évasion. Lors d'une projection, Tom Baxter, le héros d'un mélo, La Rose pourpre du Caire, sort de l'écran et l'enlève. Un époustouflant exercice de style technique sur le rêve, un hommage à la magie du septième art.
 

Schengen de Annarita Zambrano – Fiction – 2012 – 10 min

Jeudi 27, vendredi 28, dimanche 30, lundi 31mars, mardi 1er avril 2014

« Le Village de carton » de Ermanno Olmi

(Italie-2014- 1h27 avec Michael Lonsdale, Rutger Hauer, Massimo de Francovich)

Un prêtre assiste, impuissant et désemparé, à la désacralisation de son église. C’est alors qu’un groupe d’immigrés trouve refuge dans le bâtiment. Hôte involontaire de ces clandestins, il s’interroge sur la foi et le sens de sa mission d’homme d’église.

Samedi 29 mars 2014 à 20h30

« L’Etrange Petit Chat » de Ramon Zürcher

(Allemand-2014- 1h12 avec Jenny Schily, Anjorka Strechel, Armin Marewski )

Avant-première au Cinémazarin en présence du réalisateur.

Simon et Karin rendent visite à leurs parents et à leur petite sœur Clara dans leur appartement berlinois. Ces retrouvailles apparemment ordinaires font basculer les personnages dans un monde étrange où se déploie une exaltante chorégraphie du quotidien. Film soutenu par l'ACID.

 

Kali le petit vampire de Regina Pessoa – Animation – 2012 – 9 min

Jeudi 20, vendredi 21, dimanche 23, lundi 24, mardi 25 mars 2014

« Only lovers left alive » de Jim Jarmusch

(USA-2013-2h03 avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska)

Choix des lycéens de l’option cinéma du lycée Alain Colas

Dans les villes romantiques et désolées de Detroit et Tanger, Adam, un musicien underground, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. L’histoire d’amour dure depuis des siècles. Quoi de mieux que des vampires pour injecter du sang neuf dans un cinéma spectral ? Leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre?

Jeudi 20 mars à 13h30

« To be or not to be » de Ernst Lubitcsh

(USA-1947-1h30 avec Carole Lombard, Jack Benny, Robert Stack)

L’ACNE et l’option cinéma du lycée Alain Colas au Cinémazarin

Durant la Deuxième Guerre mondiale, entre Varsovie et Londres, une troupe de comédiens parvient à déjouer un plan de la Gestapo...

  Printemps du cinéma : dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 mars. Tous les films à 3,50 €
 

L' ère bête de Thomas Caudron - Animation - 2011 – 7 min

Jeudi 13 (sauf 20h), vendredi14, dimanche 16, lundi 17, mardi 18 mars 2014.

«  Aime et fais ce que tu veux » de Malgorzata Szumowska

(Pologne- 2014 - 1h41 avec Andrzej Chyra, Mateusz Kosciukiewicz)

Adam, jeune prêtre doit travailler en milieu rural dans un foyer de jeunes adultes. Il s'éprend de Lukasz, beau jeune homme, passionné et un peu paumé ! Malgré sa foi profonde, rongé par la culpabilité, il tente en vain de lutter contre cet amour naissant… Images surprenantes d'une Pologne contemporaine, catholique, hypocrite et sans pitié.

Jeudi 13 mars à 20h30

« A nos Amours » de Maurice Pialat

(France- 1983-1h35 avec Sandrine Bonnaire, Evelyne Ker, Pierre-Loup Rajot)

Jeudi 13 mars à 20h30 au Cinémazarin en partenariat avec le Parc Saint Léger de Pougues et en présence de l’artiste Sarah Tritz, dans le cadre de son exposition "L'œuf et les sandales".

A quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes, c'est l'amour et rien d'autre. Le reste ne serait-il qu'ennui ou illusion ?

 

Ya Basta ! de Sébastien Rost - Fiction – 2010 – 11 min

Lundi 10 (14h -20h30), mardi 11(16h30 -19h) mars 2014.

« A Ciel Ouvert » de Mariana Otero

(France-2014-1h50.Documentaire)

Débat lundi 10 à 20h30 animé par l’Association pour la Cause Freudienne en présence de Philippe Hellebois, directeur thérapeutique du Courtil.

Alysson observe son corps avec méfiance. Evanne le fait tourner jusqu'à s'étourdir, Amina ne parvient pas à s'exprimer. A la frontière franco-belge, Le Courtil, centre spécialisé prend en charge les enfants psychotiques. Jour après jour, les adultes essaient de comprendre l'énigme que représente chacun d'eux et inventent au cas par cas des solutions pour les aider à vivre. La caméra attachée au corps, Mariana Otero filme avec discrétion la vie quotidienne des enfants.

 

Skallamann de Maria Back - Fiction – 2011 – 12 min

Jeudi 6, vendredi 7, dimanche 9 mars 2014.

« Avec Dédé » de Christian Rouaud

( France - 2013 – 1h20 avec André Le Meut, Christine Le Meut, Océane Mignon)

En présence du réalisateur le jeudi 6 mars à 21h.

Irrésistible Monsieur Hulot breton, André Le Meut, virtuose de la bombarde, arpente avec une énergie communicative le Morbihan pour collecter et transmettre la culture orale. Le réalisateur de Tous au Larzac signe un documentaire plus intimiste, à la fois réjouissant et plein d’humanité.

Lundi 6 et mardi 7 janvier 2014

« Vandal » de Hélier Cisterne

(France - 2013 - 1h24 avec Zinédine Benchenine, Chloé Lecerf, Emile Berling)

Chérif enchaine les bêtises, à tel point que sa mère décide de le faire partir de Paris chez une tante à Strasbourg. Il s'éloigne pour une nouvelle vie qu'il pense ennuyeuse. Il va découvrir le monde du graff.

Le réalisateur montre la complexité d'une vie adolescente, les amours naissants, les amis et la recherche de soi. Très belle introspection.

 

3e programmation 2013/2014

 

Samedi 21 décembre 2013 Festival Le Jour le Plus Court.

Un programme spécifique sera disponible.

 

 

Partir de Joanna Lurie - Animation - 2012 - 1,66 - 03'00

Jeudi 19 décembre 2013 à 13h30 et 19h00

Le dernier des injustes de Claude Lanzmann

(France – 2013 - 3h40 - Documentaire)

1975. Rome. Claude Lanzmann filme B. Murmelstein, le dernier Président du Conseil Juif du ghetto de Theresienstadt. Rabbin à Vienne, Murmelstein, après l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne en 1938, lutta pied à pied avec Eichmann, réussissant à faire émigrer 121.000 juifs.
2012. Claude Lanzmann exhume et met en scène ces entretiens de Rome.
Le film éclaire comme jamais auparavant la genèse de la solution finale.
  Manila Running de Anuj Gulati - Fiction - 2011 - 14'39
Jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 décembre 2013

Omar de Hany Abu Assad

(Palestine – 2013 – 1h37 avec Waleed Zuaiter, Adam Bakri, Samer Bisharat)

Omar vit en Cisjordanie. Il franchit quotidiennement le mur qui le sépare de Nadia, la fille de ses rêves et de ses deux amis d'enfance. Les trois garçons ont décidé de créer leur propre cellule de résistance. Leur première opération tourne mal.

Capturé par l'armée israélienne, Omar est conduit en prison. Relâché contre la promesse d'une trahison, Omar parviendra-t-il malgré tout à rester fidèle à ses amis, à la femme qu'il aime, à sa cause ?

Sélection Un Certain Regard Cannes 2013.

  L' échappée belle de François Tessier - Fiction - 2009 - 1,85 - 15'00
lundi 2 et mardi 3 décembre 2013

« La Tendresse » de Marion Hänsel

( Belgique – 2013 - 1h 18min avec Olivier Gourmet, Marilyne Canto, Adrien Jolivet)

Un couple séparé depuis quinze ans se retrouve le temps d’un voyage de deux jours pour aller chercher leur fils hospitalisé à l’étranger suite à un grave accident de ski. Que ressentent-ils encore l’un pour l’autre ?

Ce road-movie léger, qui nous emmène de Bruxelles au sommet des Alpes, nous fera découvrir Frans et Lisa deux êtres profondément sincères pour qui nous ne pourrons ressentir que de l’affection.

  L' échappée belle de François Tessier - Fiction - 2009 - 1,85 - 15'00

Jeudi 5, vendredi 6, dimanche 8 décembre 2013

« Histoire de ma mort » de Albert Serra

( Espagne – 2013 – 2h28 avec Vicenç Altaió i Morral, Lluis Serrat Masanellas)

Casanova fait la connaissance d’un nouveau serviteur qui sera le témoin des derniers moments de sa vie. Quittant un château suisse aux ambiances galantes et libertines typiques du 18ème siècle, il passe ses derniers jours dans les terres pauvres de l’Europe septentrionale. Là-bas, son monde s’effondre face à Dracula et son pouvoir éternel.
  ABCDEFGHIJKLMNOP(Q)RSTUVWXYZ de Bertrand Schefer - Expérimental – 2011 – 4/3 - 06'00
Lundi 2 et mardi 3 décembre 2013

« Haewon et les Hommes » de Hong Sang-Soo

(Corée – 1h30 avec Lee Seon-gyoon, Jeong Eun-chae, Kim Hee-seong)

Haewon, une jeune et belle étudiante, veut mettre fin à la liaison qu’elle entretient avec son professeur Seongjun. Se sentant déprimée par le départ de sa mère qui part s’installer au Canada, elle le contacte à nouveau. Ce jour-là, ils rencontrent des étudiants dans un restaurant et leur relation est révélée. Haewon est de plus en plus perturbée et Seongjun émet l’idée qu’ils partent ailleurs tous les deux…

Par le réalisateur de In Another Country et Ha Ha Ha

  ABCDEFGHIJKLMNOP(Q)RSTUVWXYZ de Bertrand Schefer - Expérimental – 2011 – 4/3 - 06'00
Jeudi 28, vendredi 29 novembre, dimanche 1 décembre 2013

« La Belle et la Bête » de Jean Cocteau

(France-1946 reprise 2013-1h 36 avec Josette Day, Jean Marais, Marcel André)

Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.

Cette adaptation par Cocteau du conte de Jeanne Marie Leprince de Beaumont reste indéniablement un chef d’œuvre. Une belle féerie à redécouvrir sur grand écran.

Lundi 25 novembre 2013 Salle Lauberty, MCNN, 19h30

The Misfits (Les Désaxés) de John Huston

(USA-1960 - 2h05 avec Clark Gable, Marilyn Monroe)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty, MCNN, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

A Reno, Roslyn s'apprête à divorcer. Fasciné par la beauté de la jeune femme, un cow-boy entre deux âges lui demande de partager son existence. Elle se lie également d'amitié avec un riche éleveur et un garagiste veuf. Ils paraissent comblés mais subissent en fait une misère affective et intellectuelle.

  505 g de Jérémy Azencott - Fiction - 2012 - 16/9 - 10'00
Dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 novembre 2013

Salvo de Fabio Grassadonia, Antonio Piazza

(2013 – Italie - 1h 48min avec Saleh Bakri, Sara Serraiocco, Mario Pupella

Salvo est un homme de main de la mafia sicilienne, solitaire, impitoyable. Alors qu’il s’introduit dans une maison pour éliminer un homme d’une bande rivale, il découvre Rita. La jeune fille est aveugle et assiste impuissante à l’assassinat de son frère.

Quelque chose d’extraordinaire se produit lorsque Salvo décide de laisser la vie sauve à ce témoin. La vie des deux protagonistes se voit chamboulée. Désormais, hantés l’un et l’autre par le monde auquel ils appartiennent, ils sont liés à jamais.

Grand Prix de Semaine de la Critique Cannes 2013

  505 g de Jérémy Azencott - Fiction - 2012 - 16/9 - 10'00

Jeudi 21, vendredi 22 novembre 2013

Rock the Casbah de Laïla Marrakchi

(Maroc – 2013 - 1h40 avec Morjana Alaoui, Nadine Labaki, Lubna Azabal)

Choix des lycéens de l'option cinéma lycée A Colas

C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit dans la maison familiale suite au décès du père. Il faut quitter les plages, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble. L’arrivée de Sofia, celle qui a fait sa vie à New York, va être le moyen de régler ses comptes avec ses sœurs et bouleverser l’ordre établi. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même...

Mardi 19 novembre 20h30

El Gusto de Safinez Bousbia

(Algérie – 2012 - 1h33 mn)

La Nièvre rencontre l'Algérie du 15 au 24 novembre à l'initiative de l'AMTCN

En présence de la réalisatrice, et avec l'intervention musicale de Hassen Karbiche

El Gusto est l'histoire d'un groupe de musiciens juifs et musulmans séparés par l'Histoire il y a cinquante ans et réunis aujourd'hui sur scène pour partager leur passion commune : la musique Chaâbi.

Un message fort pour la jeune génération

El Gusto est un avant-goût de la création musicale « Rivières de Sables »

  Les lézards de Vincent Mariette – Fiction – 2012 – 1,85 - 14'38
Dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 novembre 2013

« La bataille de Solférino » de Justine Triet

(France- 2013-1h 34 avec Lætitia Dosch, Vincent Macaigne, Arthur Harari

6 mai 2012, rue de Solférino. Laetitia, journaliste à LCI, couvre les présidentielles. Mais débarque son ex-compagnon, pour voir leurs filles. France coupée en deux : c'est dimanche, tout s'emmêle, rien ne va plus ! La tension monte, le rythme s'accélère.

Étonnante performance que de conjuguer l’histoire intime d’un microcosme familial perturbé et l'élection présidentielle, dans l’attente de la décision qui va modifier l’histoire de tous.

Un film touchant croisant fiction et documentaire avec humour. (ACID - Cannes 2013)

  Les lézards de Vincent Mariette – Fiction – 2012 – 1,85 - 14'38
Jeudi 14, vendredi 15 novembre 2013

Les Conquérants de Xabi Molia

(France - 2013 - 1 h 36 avec Mathieu Demy, Denis Podalydès, Christian Crahay)

Galaad et Noé, les Conquérants, sont deux demi-frères aux rêves échoués : l'un acteur de théâtre et l'autre, entraîneur de foot. Convaincus d'avoir le mauvais œil, ils décident de briser cette malédiction. Il s'agit pour cela de voler dans un château une coupe sacrée, dérobée un jour par leur père. S'ensuit une " aventure " rocambolesque en montagne, où les deux hommes sont bien obligés de se supporter et d'apprendre à se connaître.

Une comédie originale entre réalisme et conte.

 

Groove your life de Vincent Burgevin – Fiction - 2011 – 1,85 - 06'38

lundi 11 et mardi 12 novembre 2013

Alabama Monroe de Felix Van Groeningen

(Belge – 2013 – 1h52 avec Avec Veerle Baetens , Johan Heldenbergh , Nell Cattrysse ).  

Didier, chanteur d’un groupe de bluegrass (musique country) rencontre Elise, tatoueuse. Lui est athée et passionné d’Amérique. Elle est furieusement indépendante. Ils donnent naissance à Maybelle, c'est le bonheur. Quelques années plus tard, on leur annonce que leur fille est atteinte d’un cancer. Une construction en puzzle surprenante qui relaie le caractère profondément aléatoire de l’existence humaine. Un vrai petit miracle de cinéma.
  Groove your life de Vincent Burgevin – Fiction - 2011 – 1,85 - 06'38

Jeudi 7, vendredi 8, dimanche 10 novembre 2013

Yema de Djamila Sahraoui

(Algérie -1h31- 2013 avec Djamila Sahraoui, Samir Yahia) 2013

Dans l'Algérie sanglante des années 1990, une femme, en deuil de son fils, retenue chez elle par un gardien soumis et estropié, élève son petit-fils orphelin et tente de cultiver la terre. Tragédie antique sur le sol algérien, “Yema” met en scène le chagrin, l'orgueil, l'impossibilité du pardon et les luttes fratricides qui mènent à d'absurdes drames.
  Les irradiants de Raphaël Lefèvre – Fiction – 2011 – 16/9 - 10'30

Jeudi 31, vendredi 1er, dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 novembre 2013

Tirez la langue mademoiselle ! de Axelle Ropert

(2013 – France - 1h 42min avec Louise Bourgoin, Cédric Kahn, Laurent Stocker)

Boris et Dimitri sont médecins dans le quartier chinois à Paris. Ils sont frères et pratiquent leur métier ensemble. Une nuit, ils sont amenés à soigner une petite fille diabétique que sa mère, Judith, élève seule. Ils tombent tous deux amoureux de Judith. Bientôt, tout sera bouleversé... Axelle Ropert filme avec un sens aigu du décor urbain, les allers et venues, les hauts et les bas, les jours, et surtout les nuits, d’une galerie de figures un peu désuètes, mais justement attachantes. Une comédie toute en délicatesse
  1ère programmation 2013 -2014
  Yulia de Antoine Arditti – Animation – 2009 – 1,66 – 6 min

Lundi 28, mardi 29 octobre 2013

La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino

(Italie-2013-2h21- avec Toni Servillo, Carlo Verdone)

Rome dans la splendeur de l’été. Jep, bel homme vieillissant au charme irrésistible jouit des mondanités de la ville. Journaliste à succès, il a écrit dans sa jeunesse un roman qui lui a valu un prix littéraire et une réputation d’écrivain frustré. Il donne des fêtes et se joue la comédie du néant. Jep rêve parfois de se remettre à écrire. Surmontera-t-il son profond dégoût de lui-même et des autres ?
 

Yulia de Antoine Arditti – Animation – 2009 – 1,66 – 6 min

Jeudi 24, vendredi 25 et dimanche 27 octobre 2013

Miele de Valeria Golino

(Italie-2013 – 1h40 –avec Jasmine Trinca, Carlo Cecchi, Vinicio Marchioni )

Semaine italienne

Irène, une mystérieuse jeune femme, vit non loin de Rome. Elle semble exercer ses talents professionnels en tant qu’infirmière, d’un genre particulier… Au sein d’un réseau énigmatique, sous le pseudo de Miele, elle se rend au domicile de ses patients avec un but précis : libérer et euthanasier ceux qui n’en peuvent plus de souffrir... Une fiction envoutante servie par l’interprétation de l’actrice ambigüe et sidérante du début à la fin. Prix du Jury Œcuménique Cannes 2013.

 

Chroniques de la poisse : Comme des lapins de Osman Cerfon – Animation – 2012 – 16/9 – 8 min

Lundi 21 et mardi 22 octobre 2013

Vic + Flo ont vu un Ours de Denis Côté

(Canada - 2013 - 1h35min avec Pierrette Robitaille, Romane Bohringer, Marc-André Grondin)

Victoria est en libération conditionnelle. Florence a purgé sa peine et retrouve celle avec qui elle a partagé plus de dix ans d'intimité en cellule. Recluses dans une cabane en forêt, elles réapprennent à vivre et à apprivoiser leur liberté. Guillaume est agent de libération conditionnelle. Il écoute, et observe la réinsertion de ces deux femmes. Traquée par des fantômes du passé, la liberté des deux femmes est gravement mise en péril.
 

Chroniques de la poisse : Comme des lapins de Osman Cerfon – Animation – 2012 – 16/9 – 8 min

Jeudi 17, vendredi 18 et dimanche 20 octobre

Le Congrès de Ari Folman

(USA- 2013- 2h00 avec Robin Wright, Harvey Keitel, Danny Huston)

Robin Wright se voit proposer par la Miramount d’être scannée. Son alias pourra ainsi être librement exploité dans tous les films, même les plus commerciaux.Pendant 20 ans, elle doit disparaître. Ce film fantastique est une véritable réflexion sur l'hyper technologie du cinéma d'aujourd’hui. Le réalisateur israélien de Valse avec Bachir nous raconte une fable futuriste qui mélange images réelles et animation.
  Planet A de Momoko Seto – Animation – 2008 – 16/9 – 7 min

lundi 14, mardi 15 octobre 2013

La danza de la Realidad de Alejandro Jodorowsky

(Chili-2013-2h10 avec Brontis Jodorowsky, Pamela Flores, Jeremias Herskovits)

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Né au Chili en 1929, Alejandro Jodorowsky fut confronté à une éducation très dure et violente, au sein d’une famille déracinée. Bien que les faits et les personnages soient réels, la fiction dépasse la réalité dans un univers poétique où le réalisateur réinvente sa famille On retrouve son excentricité, son inventivité. C’est peut-être son film le plus accessible, car il se rapporte à sa vie.

  Planet A de Momoko Seto – Animation – 2008 – 16/9 – 7 min

Jeudi 10, vendredi 11 et dimanche 13 octobre 2013

Gold de Thomas Arslan

(Allemagne - 2013 - 1 h 37 avec Nina Hoss, Marko Mandic, Lars Rudolph)

1898, Ruée vers l'or du Klondike. Sept immigrés allemands partent chercher les gisements dans le Grand Nord. La plupart ne sont pas préparés. Pendant cette lente chevauchée dangereuse, des conflits finissent par éclater. Le cinéaste oppose la petitesse humaine à la toute-puissance de la nature. Il cadre les grands espaces comme une prison à ciel ouvert. Un western singulier, qui prête son mystère à un personnage d'aventurière féministe avant l'heure.

Interdit aux moins de 16 ans

L'inconnu Du Lac de Alain Guiraudie

(France-2013-1h37 avec Pierre Deladonchamps, Christophe Paou, Patrick D'Assumçao).

lundi 7 octobre 20h00 uniquement en présence de Roy Genty, directeur artistique du film.

Un lac magnifique, des couples gays qui se rencontrent et s'accouplent. Franck devient amoureux de Michel, beau mais dangereux, il l'a vu tuer un autre homme. La passion l'emporte et Franck vit dans l'angoisse de la mort. Thriller métaphysique dans lequel la nature elle-même s’abandonne au mystère.

  Bao de Sandra Desmazières – Animation – 2012 – 1,85 – 12 min

Jeudi 3 , vendredi 4, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 octobre

Ilo Ilo de Anthony Chen

(Singapour 2013-1h39 avec Yann Yann Yeo, Tianwen Chen, Angeli Bayani)

Ilo Ilo relate la relation entre une famille singapourienne et leur domestique, jeune Philippine qui aspire à une vie meilleure. Son arrivée complique les rapports déjà tendus entre les parents et leur fils. Entre Teresa et le jeune Jiale naît une véritable amitié. La crise financière asiatique de 1997 commence à sévir...Ce film raconte avec une infinie justesse une crise familiale sur fond de crise sociale. Caméra d'Or, Cannes 2013
 

Edwige de Mounia Meddour – Fiction – 2011 – 16/9 – 15 min

Jeudi 26, vendredi 27, dimanche 29, lundi 30 et mardi 1 octobre

Les Salauds de Claire Denis

(France – 2013-1h40 avec Vincent Lindon, Chiara Mastroianni, Julie Bataille)

Un marin solitaire commandant un tanker doit rentrer à Paris, à la suite du suicide de son beau-frère. Sa sœur réclame son aide, l'alerte sur un nanti dangereux. Marco Silvestri découvre des secrets et décide de se faire justice en échafaudant un plan... Les acteurs Vincent Lindon et Chiara Mastroianni, sont magnifiques d'intensité et de rétention. Ce polar est un tableau sans concession d'un monde courant à sa perte

Lundi 30 septembre 2013

The Misfits (Les Désaxés) de John Huston (USA-1960 - 2h05 avec Clark Gable, Marilyn Monroe)

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty,MCNN, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

A Reno, Roslyn s'apprête à divorcer. Fasciné par la beauté de la jeune femme, un cow-boy entre deux âges lui demande de partager son existence. Elle se lie également d'amitié avec un riche éleveur et un garagiste veuf. Ils paraissent comblés mais subissent en fait une misère affective et intellectuelle.

  Helmut de Rose Turpin – Fiction – 2012 – 8 min

Jeudi 19, vendredi 20, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 septembre

Michael Kohlhaas de Arnaud des Pallières

(France – 2013 - 2h02 avec Mads Mikkelsen, Mélusine Mayance,Bruno Ganz, Denis Lavant)

Au 16ème siècle dans les Cévennes, le marchand de chevaux ( Michael Kohlhaas) mène une vie familiale heureuse. Victime d'une injustice, il organise une véritable armée pour se venger et reprendre son dû. Il met le pays à feu et à sang. Le scénariste s'inspire d'un texte d’Heinrich Von Kleist sur l'histoire de l'Allemagne sous Napoléon. Scènes de guerre, portraits magnifiques, le film est un véritable tourbillon.
  Portraits de voyage, Japon : Hojo Jutsu de Bastien Dubois - Animation - 2013 – 16/9 - 3'00

Jeudi 12, vendredi 13 et dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 septembre

Shokuzaï de kiyoshi kurosawa

(Japon- 2013- en 2 parties avec Kyoko Koizumi,Yu Aoi, Eiko Koike, Sakuro Ando, Chizuru Ikewaki, Teruyuki Kagawa)

Tiré d'un best seller de Minato Kanae et mini-série de 5 épisodes projetées au Japon,

Jeudi 12, vendredi 13 et dimanche 15 septembre 2013

1ère partie : Celles qui voulaient se souvenir (1h59)

Dans la cour d'école d'un village japonais, 4 fillettes sont témoins du viol et assassinat de leur amie Emili. Choquées, elles ne sauront reconnaître l'assassin. Asako, mère d'Emili les convoque et leur annonce qu'elles devront faire "pénitence" toute leur vie. 15 ans après: Sae et Maki se souviennent: 2 destins étranges

lundi 16 et mardi 17 septembre 2013

2ème partie : Celles qui voulaient oublier (2h28)

Akiko et Yuka veulent oublier. Et la mère, que veut-elle encore après les drames de la 1ère partie ? L’auteur s'attache à nous montrer un Japon différent de notre société. Des portraits de femmes blessées à jamais, un sentiment de culpabilité obsédante et une identité sexuelle très perturbée. Très beau film!

 

Mourir auprès de toi de Simon Cahn - Fiction/Animation – 2011 – 16/9 – 6 min

Jeudi 5, vendredi 6 dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 septembre

Frances Ha  de Noah Baumbac (USA – 2013 - 1h26 avec Greta Gerwig, Mickey Sumner)

Frances, 27 ans, rêve de devenir un jour chorégraphe. Pas tout à fait sortie de l’adolescence, pas encore adulte, elle partage son appartement avec une colocataire, Sophie. Celle-ci s’en va. Le personnage un peu loufoque, perdu et pourtant obstiné de cette jeune New-Yorkaise, le noir et blanc, l’interprétation très physique de l’actrice en font un film attachant, drôle, témoin d’une génération.

Edmond était un âne de Franck Dion – Animation – 2012 – 16/9 – 15 min

  5e programmation 2012 - 2013
  Edmond était un ane
Jeudi 27, dimanche 30 juin, lundi 1er et mardi 2 juillet 2013

Alata de Michael Mayer

(Israél-2013-1h 36 avec Nicholas Jacob, Michael Aloni, Loai Nofi)

Nimer, brillant étudiant palestinien, rêve d’une vie meilleure à l’étranger. Une nuit, il rencontre Roy, un jeune avocat israélien. Ils s’éprennent l’un de l’autre et vivent une belle histoire d’amour, faite de tendresse et de complicité. Le conflit israélo-palestinien les laissera-t-il maîtres de leur destin ? Bien plus que le récit d’un amour contrarié, Alata, premier long métrage de ce réalisateur israélien, est surtout l’âpre démonstration de la double peine que constitue l’homophobie en zone de conflits : elle y devient une arme stratégique redoutable…

 

Conte de faits de umi Yoon – Animation – 2011 – 4 min

Jeudi 20, dimanche 23, lundi 24 et mardi 25 juin 2013

Une Vie Simple de Ann Hui

(Hong-Kong - 2011 - 1 h 58 avec Andy Lau, Deanie Ip, Paul Chun)

Des bribes de vie, quelques souvenirs. Ah Tao, servante de la famille Leung depuis 60 ans, se dévoue comme une mère attentionnée pour Roger, le dernier fils de la famille, producteur de cinéma à succès. Lorsqu'elle subit sa première attaque cardiaque, les rôles s'inversent. L'employeur alors prend soin de l'humble vieille femme. Récit d’une relation tout en tendresse et loyauté entre un employeur et son employée ; drame humain ancré dans la tradition chinoise.

Une satire douce amère pleine d’humour sur le monde du cinéma et la solitude de la vie active des grandes mégalopoles.

Prix d'Interprétation féminine pour Deanie Ip - Mostra de Venise 2011.

 

The game de Marcin Janiec – Animation – 2011 – 16/9 – 5 min

Séances à 13h45, 16h20, 18h50, 21h20 et le dimanche 10h45 et 19h00)

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 juin 2013

Mud - Sur les Rives du Mississipi de Jeff Nichols

(USA - 2013 - 2 h10 - avec Matthew McConaughey, Reese Witherspoon)

Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors de leurs escapades quotidiennes un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi : Mud, un serpent tatoué sur le bras, un flingue. Un Robinson qui n'est pas un naufragé volontaire. Le trésor des garçons ? Un bateau dans un arbre. Très vite Mud leur demande de l'aider à le réparer pour quitter l'île. Difficile pour eux de déceler la vérité dans les paroles de Mud. Qui est-il vraiment ? A-t-il vraiment tué un homme ?

Sous l'influence de Mark Twain, le réalisateur de Talk Shelter filme un chassé-croisé d'histoires courtes autour de l'amour et de sa mythologie, et de la figure du mentor.

 

The pub de Joseph Pierce – Animation – 2012 – 16/9 – 7 min

Jeudi 6 (14h00 et 16h30), lundi 10 (14h00, 16h30 et 21h30) et mardi 11 juin 2013 (14h00, 16h30 et 21h30)

Hannah Arendt de Margarethe von Trotta

(Allemagne - 2012 - 1 h 53 avec Barbara Sukowa, Axel Milberg, Janet McTeer)

Hannah Arendt, célèbre philosophe du 20e siècle, s'interroge sur le sens du mal à Jérusalem, en1961, lors du procès d'Adolf Eichmann, responsable de la déportation de millions de juifs. Au lieu du monstre attendu, elle découvre un homme banal. Refusant le schéma simpliste du coupable et de la victime, elle élabore sa théorie de La banalité du mal, et invite alors chacun à se replacer devant sa propre conscience. Pour cela, elle sera douloureusement rejetée par les siens.

Le film se concentre sur les quatre années tumultueuses pendant lesquelles les vies d’Hannah Arendt et d’Adolf Eichmann se sont croisées, sur l’impact historique et les répercussions émotionnelles de cette expérience.

3 Prix au Festival International du Film d'Histoire - Pessac 2012.

 

Ceci n'est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent – Fiction – 2012 – 12 min

Jeudi 6 (20h30 seulement), dimanche 9 juin 2013

La tête la première de Amélie van Elmbt

(Belge- 2013-1h 29 avec David Murgia, Alice de Lencquesaing, Georges Hicter, Jacques Doillon)

Séance de jeudi 20h30 en partenariat avec l'ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) et en présence d'un membre de l'équipe du film.

Zoé décide de prendre la tangente pour aller à la rencontre d’un écrivain qu’elle admire et dont elle se croit amoureuse. Sur sa route, elle croise Adrien, jeune comédien, curieux qui laisse tout tomber pour la suivre…Ce film drôle et pétillant en forme de road movie initiatique met en évidence les aspirations romanesques, le désir de liberté propre à cet âge de bascule entre adolescence et âge adulte.

Premier film de cette jeune réalisatrice, présenté à la sélection ACID Cannes 2012.

 

Ya Basta ! de Sébastien Rost – Fiction – 2010 – 11 min

Jeudi 30 mai, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 juin 2013

Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont

(France – 2013 - 1h15 avec Juliette Binoche, Jean-Luc Vincent)

Élève et maîtresse du sculpteur Rodin, Camille Claudel est internée contre son gré dans un asile psychiatrique du sud de la France.Elle vit tout ce qui lui est imposé comme une humiliation et entre en résistance contre son bagne et les cris des (véritables) malades qui l'entourent. Le film retrace les trois jours qui précèdent la visite de son frère, l'écrivain Paul Claudel.

Bruno Dumont semble ici confronter deux conceptions de vie en filmant séparément d'abord puis réunis lors d'un intense et vain tête à tête, le frère et la sœur.

Entre rire aux larmes, prostration et illumination, Juliette Binoche se situe bien au delà du jeu d'une actrice.

Mardi 28 mai 2013 20h30

Pierre Rabhi, Au Nom de la Terre de Marie-Dominique Dhelsing

(France - 2013 - 1 h 38 avec Pierre Rabhi)

Mardi 28 mai 2013 séance de 20h30 en présence de la réalisatrice Marie-Dominique Dhelsing et en partenariat avec le Conseil Local du Développement durable et le ciné Mazarin. (Pour d'autres séances consulter le programme du Ciné Mazarin).

Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. L'auteur du livre Du Sahara aux Cévennes est l'un des pionniers de l'agro-écologie en France. Engagé depuis 40 ans au service de l'Homme et de la Nature, il appelle aujourd'hui à l'éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où une « sobriété heureuse » remplacerait la surconsommation et le mal-être des civilisations contemporaines.

Comment repenser le monde en cultivant son jardin ? Le portrait d'un amoureux de la Terre nourricière voulant transmettre son savoir-faire agronomique.

 

Palmipedarium de Jérémy Clapin – Animation – 2012 – 10 min

Jeudi 23, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 mai (sauf 19h05 pour mardi) 2013

Syngué sabour - Pierre de patience de Atiq Rahimi

(France-Afghanistan - 2013 - 1h 42 min avec Golshifteh Farahani, Hamidreza Javdan, Hassina Burgan)

Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma, dans la pièce nue d'une maison. Sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville, les combattants sont à leur porte. Le monde extérieur surgit par effraction, par le biais de soldats en arme. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes...

Ce magnifique film dénonce sans ménagement la détresse de la femme afghane. Monologue bouleversant et subversif d'une femme universelle.

Syngué Sabour est l'adaptation du livre éponyme écrit par Atiq Rahimi lauréat du Prix Goncourt en 2008.

lundi 20 et mardi 21 mai 2013

Les invisibles de Sébastien Lifshitz

(France – 2012 – 1h55 - Documentaire )

Choix des lycéens - Option cinéma - Lycée A Colas

Des hommes et des femmes, nés dans l'entre-deux-guerres. Ils n'ont aucun point commun sinon d'être homosexuels et d'avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l'amour.

Aujourd'hui, ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagée entre la volonté de rester des gens comme les autres et l'obligation de s'inventer une liberté pour s'épanouir. Ils n'ont eu peur de rien...

 

With nature there are no special effects, only consequences de Flatform - Expérimental - 2007 - 2 min

Jeudi 16 (14h00 et 20h00) et dimanche 19 mai 2013 (20h00)

La Porte du Paradis de Michael Cimino

(USA – 1980 - 3h 36min avec Kris Kristofferson, Isabelle Huppert, Christopher Walken, John Hurt)

Deux anciens élèves de Harvard se retrouvent en 1890 dans le Wyoming. Averill est shérif fédéral tandis que Billy Irvine, rongé par l'alcool, est membre d'une association de gros éleveurs en lutte contre les petits immigrants venus pour la plupart d'Europe centrale. Averill s'oppose à l'intervention de l'association sur le district et tente de convaincre son amie Ella, une prostituée d'origine française, de quitter le pays.

Le film est rempli de séquences enivrantes, dotées d'une beauté plastique et d'une puissance émotionnelle qui confèrent à cet anti-western une dimension poétique.

Version remontée par le réalisateur et restaurée.

Samedi 11 mai 20h30

Les bas-fonds de Frisco de Jules Dassin

(USA - 1949 – 1h34 avec Richard Conte, Valentina Cortese, Lee J. Cobb)

En partenariat avec la Médiathèque Jean Jaurès, à l'auditorium

Décidé à venger la mort de son frère, le vétéran de guerre Nico Garcos prend la route pour en découdre avec Mike Figlia, grossiste de San Francisco à l'origine du décès. Sur son chemin, il fait la connaissance de la belle Rica. Il va alors découvrir, bien malgré lui, les bas-fonds de la cité américaine.

 

La quarantième marche de Nicolas Saada – Fiction – 2011 – 6 min

Jeudi 9 (sauf 14h00), dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 mai 2013

No de Pablo Larrain

(Chili – 2013 - 1 h 55 avec Gaël Garcia Bernal, Alfredo Castro, Antonia Zegers)

Attention la séance de dimanche 19h05 est repoussée à 19h35.

Chili 1988. Face à la pression, Pinochet consent à faire un référendum. Les opposants persuadent un jeune et brillant publicitaire de concevoir la campagne. Avec peu de moyens, un plan audacieux sera conçu pour libérer le pays de l'oppression.

C'est drôle, souvent. Grinçant, presque toujours. Comprendre pourquoi et comment le « non » a triomphé...

Réflexion passionnante sur l’emprise de la communication sur les régimes démocratiques.

Un grand film politique présenté à la Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2012.

Lundi 6 mai 19h30

Stromboli de Roberto Rossellini

(Italie – 1950 - 1h 45 avec Ingrid Bergman, Mario Vitale, Renzo Cesana)

 

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Assignée dans un camp de refugiés, Karin, une jeune Lituanienne, ne peut quitter l'Italie de l'après-guerre. Dans ces moments difficiles, elle accepte d'épouser Antonio, jeune pêcheur de l'île volcanique de Stromboli. Mais la vie sur l'île devient rapidement un enfer pour elle. Dans un environnement hostile où se dressent à la fois la barrière de la langue et la violence de son mari, elle décide de fuir...

 

 

Conto de vento de Claudio Jordao – Fiction - 2010 – 12 min

lundi 6 et mardi 7 mai 2013

Wadjda de Haïfaa Al Mansour

(Arabie Saoudite - 2012 - 1 h 37 avec Waad Mohammed, Reem Abdullah, Abdullrahman Al Gohani)

Wadjda est une petite écolière qui arrive à l'âge où les filles ne peuvent plus marcher tête nue dans la rue. Les hommes ici ont tous les droits. Wadjda se moque des convenances, elle rêve d'un vélo, même s'il est interdit pour les filles. Elle décide de s'inscrire au concours de récitation coranique afin d'avoir la somme tant désirée donnée à la gagnante.

Aucune femme n'avait jamais tourné en Arabie Saoudite. La réalisatrice distille des sous-entendus critiques sur la politique, la société et la culture de son pays, nous offrant un film féministe par excellence et subtilement subversif qui célèbre aussi la jeunesse, l'audace et l'indépendance féminines.

 

 

 

Borderline de Dustin Rees - Animation - 2011 - 16/9 – 7 min

Jeudi 18, dimanche 21 , lundi 22 et mardi 23 avri l(séances à 16H20 – 18H50 – 21H20 – le dimanche : 10h45 et 19H00) 2013

La Poussière du temps de Théo Angelopoulos

(Grèce – 2012 - 2h05 avec Willem Dafoe, Bruno Ganz, Michel Piccoli)

Un réalisateur américain d’origine grecque réalise un film sur le destin tragique de ses parents et leurs amours contrariés au temps de la guerre froide. Véritable voyage à travers le monde du XXe siècle, c'est un travail de mémoire, une élégie sur la destinée humaine que seule vient troubler la Poussière du Temps.

Vendredi 19 avril 20h30

L'Eternité et un jour de Théo Angelopoulos

(Grèce – 1998 - 2h12 avec Bruno Ganz, Isabelle Renauld, Fabrizio Bentivoglio )

Hommage à Théo Angelopoulos

A l'Auditorium en partenariat avec la Médiathèque Jean Jaurès

Alexandre, un grand écrivain, est sur le point de quitter définitivement la maison en bord de mer dans laquelle il a toujours vécu. Avant son départ, il retrouve une lettre de sa femme Anna qui lui parle d'un jour d'été, il y a trente ans. Pour Alexandre commence alors un étrange voyage où passé et présent vont s'entremêler.

Palme d'Or 1998.

 

Merci mon chien de Nicolas Bianco-Levrin – Animation – 2011 – 8 min

Jeudi 11, dimanche 14 , lundi 15 (sauf 14h00) et mardi 16 avril (sauf 14h00)

4h44 dernier jour sur terre de Abel Ferrara

(USA - 2012 - 1h22 avec Willem Dafoe, Shanyn Leigh, Natasha Lyonne)

New York : c’est le dernier jour de l'humanité. Demain matin à 4 h 44, l’atmosphère n'existera plus, rongée petit à petit par les émanations toxiques produites par les hommes. À l’abri du monde mais ultra-connectés dans leur loft arty, Cisco et Skye écoutent la rumeur d’apocalypse qui envahit tous les canaux d’images. Ils s’aiment mais sont résignés. Abel Ferrara substitue aux grandes orgues une petite musique de chambre bouleversante. Avec Skype comme fenêtre sur le monde.

Mercredi 10 avril à 20h30

Tous cobayes de Jean-Paul Jaud

(France – Documentaire - 1h 55min)

Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, avec le conseil Local du Développement Durable

Soirée en présence du réalisateur.

Comment se fait-il que les OGM agricoles soient dans les champs et dans les assiettes alors qu’ils n’ont été testés que pendant trois mois sur des rats ? Comment se fait-il que l'énergie nucléaire soit toujours l’énergie du futur alors que les hommes ont vécu Tchernobyl et Fukushima ? Les conclusions seraient-elles accablantes? Pour son troisième film, Jean-Paul Jaud a donné la parole aux agriculteurs japonais de Fukushima, aux Sénégalais et aux Français, aux scientifiques, aux politiques ou aux militants. Autant de personnes qui s’expriment librement sur ces deux problématiques majeures, les OGM et le nucléaire.

Lundi 8 avril 19h30 Stromboli de Roberto Rossellini

(Italie – 1950 - 1h 45 avec Ingrid Bergman, Mario Vitale, Renzo Cesana)

 

Reportée au lundi 6 mai 19h30 à la MCNN

Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Assignée dans un camp de refugiés, Karin, une jeune Lituanienne, ne peut quitter l'Italie de l'après-guerre. Dans ces moments difficiles, elle accepte d'épouser Antonio, jeune pêcheur de l'île volcanique de Stromboli. Mais la vie sur l'île devient rapidement un enfer pour elle. Dans un environnement hostile où se dressent à la fois la barrière de la langue et la violence de son mari, elle décide de fuir...

 

 

Le miroir de Ramon et Pedro - Fiction – 2011 – 16/9 – 6 min

Jeudi 4, dimanche 7 , lundi 8 et mardi 9 avril

Like someone in love de Abbas Kiarostami

(Japon – 2012 – 1h49 avec Rin Takanashi, Tadashi Okuno, Ryo Kase)

Un vieil universitaire renommé rencontre à Tokyo une jeune étudiante qui travaille comme call-girl. A force de jouer à l’amant (au début) puis au grand-père (ensuite), il finit par prendre en charge le destin troublé - et troublant – de la belle Akiko . Une prostituée, son amant, son client : trafic de sentiments et échange de solitudes. Le réalisateur iranien a choisi de filmer avec élégance et ironie les relations faussées par les apparences. Qui aime qui ? Les illusions vont tomber dans un final totalement inattendu.
 

Les chroniques de la poisse (pas de peau pour l'ours) de Osman Cerfon – 2010 - Animation -16/9 – 6 min

Jeudi 28, dimanche 31 mars , lundi 1 et mardi 2 avril

La Parade de Srdjan Dragojevic

(Serbie- 2012 -1h56 avec Nikola Kojo, Milos Samolov)

Lemon, parrain des gangsters de Belgrade doit faire soigner son chien adoré par un vétérinaire homosexuel qui le contraint à assurer la sécurité de la Gay Pride. Auparavant elle n'a pu avoir lieu sans violence meurtrière. Aussi Lemon va-t-il se lancer dans un grand tour de l’ex-Yougoslavie pour recruter des gros bras. Comment cet équipage hétéroclite qui n'aurait jamais dû se rencontrer arrivera-t-il à transcender les frontières et les différences ? Des situations cocasses comme dans certains films de Kusturica.
 

Sillons... de Stéphane Kahn - Expérimental - 2011 – 16/9 – 3 min

Dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 mars

The Master de Paul Thomas Anderson

(USA - 2012 - 2h17 mn avec Joaquin Phoenix, Philip Seymour Hoffman, Laura Dern)

Freddie, vétéran de la seconde guerre mondiale revient en Californie. Alcoolique, désaxé, violent, il erre dans la ville et ne peut se réintégrer dans la société. Il rencontre Lancaster Dodd maître d'une secte appelée La Cause, et c'est une emprise totale sur sa vie ! Le film se construit sur un jeu de rôle entre dominant et dominé, les acteurs sont excellents. Le cinéaste dresse le portrait d'une époque dans l'Amérique de l'après-guerre. Lion d'argent à Venise et prix d'interprétation pour les deux acteurs principaux.

Jeudi 21 mars (séances à 14h00, 16h00, 18h00 et 20h30)

Le Bonheur... terre promise de Laurent Hasse

(France – 2012 – 1h34mn - documentaire)

Dans le cadre du festival Itinéraires Singuliers

Séance de 20h30 en présence du réalisateur

Parti un matin d’hiver, seul, à pied, le documentariste Laurent Hasse veut éprouver ses jambes dont il a failli perdre l’usage. Il nous fait partager son odyssée pédestre de la frontière espagnole à la mer du Nord. Au hasard de ses rencontres, il questionne ses interlocuteurs : "Pour vous, c'est quoi le bonheur ?" Ce documentaire au propos ambitieux, la définition du bonheur, est à la fois un poème introspectif, une fresque sociologique et une aventure humaine.

 

Chaque jour et demain de Fabrice Main – 2011 - Documentaire – 13 min

lundi 18 et mardi 19 mars

Jours de Pêche en Patagonie de Carlos Sorín

(Argentine - 1h 18min avec Alejandro Awada, Victoria Almeida, Oscar Ayala)

A la recherche d'un nouveau départ, Marco, un quinquagénaire solitaire, abandonne son quotidien morose pour visiter la Patagonie. A priori, il veut s'initier à la pêche au requin. En fait, à son arrivée dans la petite ville de Puerto Deseado (Port-Désiré), il cherche à renouer avec son passé, en l'occurrence sa fille perdue de vue. Va-t-il réussir ? Un film aux paysages d'une ascétique beauté adoucie par une superbe musique. Carlos Sorin, l'auteur du brillant Bombon el perro, pratique l'art de la suggestion avec une maîtrise stupéfiante.

Lundi 18 mars – 19h30

Pingpong de Matthias Luthardt (Allemagne – 2006 - 1h29)

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, à la MCNN salle Lauberty. Débat animé par Catherine LEBAUPIN enseignante en cinéma.

Paul, 16 ans, arrive sans prévenir dans la famille de son oncle. Ayant perdu récemment son père, il est à la recherche d'un monde idéal, et s'immisce dans l'univers de cette famille apparemment parfaite. Après lui avoir réservé un accueil sceptique, Anna, sa tante, se rapproche de lui peu à peu. Paul est attiré par elle. Ce n'est que trop tard qu'il réalise qu'il a été manipulé et qu'il est complètement à sa merci. La souffrance de Paul le pousse à un acte de désespoir.

 

Deux de Nicolas Anthomé – 2009 – Fiction - 1,85 – 11 min

Jeudi 14, dimanche 17 mars

Mauvaise fille de Patrick Mille

( France – 2011 - 1h 48min avec Izia Higelin, Carole Bouquet, Bob Geldof)

Choix des lycéens - Option cinéma - Lycée A Colas

 

Louise apprend simultanément qu’elle est enceinte, et que sa mère est gravement malade. Le bonheur et la culpabilité, l’euphorie et la tristesse, l’amour filial et l’amour tout court. Il faudra bien neuf mois pour gérer tout ça… A-t-elle le droit d'être heureuse alors que le malheur pointe? Est-elle une mauvaise fille? Sera-t-elle une mauvaise mère?

Vendredi 8 mars 20h30

Petit à petit de Jean Rouch

( France – 1971 - 1h 32 avec Damoure Zika, Lam Ibrahima Dia, Illo Gaoudel)

En partenariat avec la Médiathèque et le Parc SaintLéger de Pougues Dans le cadre de l'exposition La vie est un songe de Clémence Seilles.

Niger. Au village d'Ayorou, Damouré gère une société d'import-export, "Petit à petit". Pour faire prospérer son affaire, Damouré part à Paris faire une étude sociologique sur le comportement des Blancs. A son retour, il essaie d'instaurer chez lui les principes de la civilisation européenne, avant de redécouvrir les plaisirs de la case de ses ancêtres. Jean Rouch soumet les Parisiens au regard de Nigériens, qui se demandent comment on peut être parisien.

 

The Maker de Christopher Kezelos – Animation – 2011 -16/9 – 5 min

Jeudi 7, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 mars

Blancanieves de Pablo Berger

(Espagne- 1 h 44- avec Maribel Verdu, Daniel Gimenez Cacho, Macarena Garcia)

Blancanieves raconte une histoire familière, celle de la petite princesse tombée entre les griffes d'une marâtre sadique, sauvée par des nains. Mais le conte né en Allemagne, prend racine cette fois sous le soleil d'Andalousie, aux derniers temps de la monarchie espagnole, au début de l'électricité et du moteur à explosion. Tourné deux ans avant The Artist, en noir et blanc, sans dialogues, Blancanieves est un exercice de style brillant. D'autant qu’il laisse peu à peu la place à un authentique mélodrame servi par des acteurs étonnants.
 

En pleine forme de Pierre Etaix -Fiction - 1971 – 1,85 - 12'00

Jeudi 28 février, Dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 mars 2013

Tell me lies de Peter Brook

(1968 version restaurée en 2012 -1h 48min avec Mark Jones, Pauline Munro, Robert Lloyd )

Au cœur du Swinging London de 1968, au croisement de la Beat Generation de Ginsberg, des Black Panthers et de la contre-culture pop, trois jeunes Anglais, horrifiés par la photo d’un enfant vietnamien blessé, essaient de comprendre la spirale de la violence de la guerre du Viêt Nam et de surmonter leur sensation d’impuissance… A travers chansons, témoignages et manifestations publiques, Peter Brook signe une de ses plus grandes œuvres : un film satirique d’une irone dévastatrice sur l’absurdité de la guerre.

 

The Greek Crisis Explained de Nomint Motion Design – Animation – 2010 – 16/9 – 3 min

Jeudi 21, Dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 février 2013

Pas de séance à 14h00.

Après mai de Olivier Assayas

(France - 2012 – 2h02 min avec Clément Métayer, Lola Creton, Félix Armand )

Dès les premières images, Assayas nous embarque au pas de course dans la foulée de Gilles et de ses copains fuyant la charge des CRS. Jeune lycéen, Gilles, artiste en devenir, fils de cadre, se trouve tiraillé entre l’effervescence militante de l’après 68 et ses aspirations personnelles. De rencontres amoureuses en découvertes artistiques, qui les conduiront en Italie, puis jusqu’à Londres, Gilles et ses amis vont devoir faire des choix décisifs. Film d’apprentissage et portrait d’une génération. Assayas propose une ode formidable à la jeunesse de tous les temps.
 

Reulf de Charles Klipfel - Fiction – 2009 – 1,37 - 4'00

Jeudi 14, Dimanche 17, lundi 18 (sauf 14h00) et mardi 19 février(sauf 14h00) 2013

Violeta de Andres Wood

(Argentine – Bresil - Chili – 2011 - 1h50 avec Francisca Gavilan, Thomas Durand, Stephanie Barbagelata)

Le destin de Violeta Parra, chanteuse, poète et peintre est une véritable icône des années soixante de la chilienne. De son enfance près d'un père alcoolique en passant par l'étude de la guitare, ses engagements politiques et esthétiques, sa vie personnelle difficile jusqu'à sa fin tragique. Portrait d'une artiste tourmentée et passionnée, rythmé par ses chants poignants, à l' image de son pays : le Chili.
 

All Flowers in Time de Jonathan Caouette – Fiction – 2010 - 13'00

Jeudi 7 , Dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 février 2013

Rengaine de Rachid Djaidani

(France – 2012 -1 H 15mn avec Slimane Dazi , Stephane Soo Mongo)

A Paris, un Africain catholique et une Algérienne musulmane s'aiment et veulent se marier mais la jeune femme a 40 frères … dont l'un fera tout pour empêcher ce mariage. Les préjugés, le carcan familial, le machisme, le racisme passent à la moulinette, sous le regard tendre et acide de Rachid Djaidani qui a réalisé ce film sans financement après neuf années de travail acharné. Prix Fipresci à la Quinzaine des réalisateurs, sélection Angoulême, Deauville.
 

La dernière journée de Olivier Bourbeillon – Documentaire - 2005 – 1,85 - 11'40

Jeudi 7 février à 20h30

De mémoires d'ouvriers de Gilles Perret

(France – 2012 – 1h19 - Documentaire)

Soirée Débat avec un des protagonistes du film

Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française. De la naissance de l'électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l'industrie, jusqu'au déploiement de l'industrie touristique, c'est l'histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret. Dignes et lucides, ils se souviennent de ce qu'ils furent et témoignent de ce qu'ils sont devenus dans la mondialisation.

Lundi 4 février 2013 Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe. Choix du film communiqué ultérieurement.
  Long Distance Information de Douglas Hart – 2011 - Fiction - 2,35 – 07'00

Jeudi 31 janvier , Dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 février 2013

Une Famille respectable de Massoud Bakhshi

(Iran – 2012 – 1h30 avec Babak Hamidian, Mehrdad Sedighian, Ahoo Kheradmand)

Arash est un universitaire qui vit depuis 20 ans en Occident. Il retourne donner des cours à Chiraz où vit sa mère, loin de Téhéran la turbulente. Entraîné dans un tourbillon d'intrigues familiales et financières, il replonge dans les heures difficiles de son enfance. Perdu dans un Iran où règne la peur, il ne comprend plus son pays ni les siens. Suite à la mort de son père, découvrant ce qu'est devenue sa "famille respectable", il est contraint de faire des choix. Cette habile critique politique rend compte du désarroi des Iraniens et révèle un beau talent de cinéaste en résistance.
  Kin de Atelier collectif – 2011 - Animation 16/9 - 11'00

Lundi 28 janvier 2013 (14h00, 16h30, 19h05 et 21h30)

Mobile home de François Pirot

(Belgique – 2012 – 1h35 avec Arthur Dupont, Guillaume Gouix, Jean-Paul Bonnaire)

Choix des lycéens - Option cinéma – Lycée A Colas

Simon a quitté son travail et son amie en ville pour rentrer dans son village natal où vivent ses parents retraités. Il y retrouve Julien, son copain d'enfance, lequel vit avec son père qui se relève d'une grave maladie. Un soir, sur un coup de tête, ces deux trentenaires décident de réaliser un rêve d'adolescence : partir à l'aventure sur les routes. Ils achètent un camping-car, et se lancent dans leur projet avec enthousiasme.Mais peut-être ont-ils rêvé un peu vite ... Ce premier de François Pirot long-métrage est une fable drôle, d’une subtile sagesse.

 

La tristesse de l'éléphant de Bartlomiej Woznica – 2011 -16/9 - 6'00

Jeudi 24, Dimanche 27 et mardi 29 janvier 2013

Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeltin

(USA – 2012 – 1h32 avec Quvenzhané Wallis, Dwight Henry, Levy Easterly)

La vie d'une petite fille dans un bayou sauvage est radicalement transformée quand son père est victime d'une étrange maladie alors même que le monde subit un déclin brutal. La hausse des températures entraîne une montée des eaux et libère une armée d'aurochs. L'enfant décide alors de partir à la recherche de sa mère. A travers les yeux de cette petite fille, le cinéaste parle de l'opposition entre les lois de la nature et celles des hommes, et donne vie à des images stupéfiantes. Caméra d'or 2012 - Grand Prix du festival américain de Deauville 2012

Vendredi 18 janvier 20h30

Sans Soleil de Chris Marker

(France – 1982 - 1h40)

Auditorium Jean Jaurès, en partenariat avec la Médiathèque.

Hommage à Chris Marker

Parti sur les traces d’un ami cameraman au Japon, Chris Marker s’abandonne à une méditation politique et poétique sur la mémoire. Scènes de rue à Tokyo, visages de femmes sur des marchés africains, chasse à la girafe, explosion des jeux vidéo… Des images d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui s’entrechoquent dans un collage étrange, d’une beauté simple et hypnotique.

Semaine du 16 au 22 janvier 2013

Festival Télérama

Les Enfants loups/ Killer joe / Tabou / Margin call / The Deep Blue sea / Les Adieux à la Reine / Take shelter

Les enfants loups - dessin animé de Mamoru Hosoda - 1h56 Mercredi : 14h00 – - jeudi : 21h30 - samedi : 16h30 – dimanche : 11h – mardi : 19h15

Killer joe (int – 12ans) – thriller de William Friedkin – 1h42 Jeudi : 19h15 – vendredi : 14h00 – samedi : 21h30 – lundi : 16h30

Tabou – drame de Miguel Gomes – 1h58 Vendredi : 19h15 – samedi : 14h00 – dimanche : 16h30 – mardi : 21h30

Margin call – thriller de J.C. Chandor – 1h47 – Mercredi : 21h30 – vendredi : 16h30 – dimanche : 19h15 – lundi : 14h00

The deep blue sea – drame de Terence Davies – 1h38 – Jeudi : 14h00 – samedi : 19h15 – dimanche : 21h30 – mardi : 16h30 –

Les adieux a la reine : film historique de Benoît Jacquot – Mercredi : 19h15 – jeudi : 16h30 – dimanche : 14h00 – lundi : 21h30

Take shelter  - drame de Jeff Nichols - 1h56 Mercredi : 16h30 – vendredi : 21h30 – lundi : 19h15 – mardi : 14h00

 

Tre ore de Annarita Zambrano – 2010 - Fiction - 12'00

Jeudi 10, Dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 janvier 2013

César doit mourir de Paolo et Vittorio Taviani.

(Italie 2012 . 1 H 15 avec Cosimo Rega, Salvatore Striano, Giovanni Arcuri)

On assiste à la création de Jules César de Shakespeare à l'intérieur d'une prison de Rome où échouent souvent les membres de la mafia.Dès le choix des rôles, on est fasciné par l'implication physique et psychologique des détenus dont la simple existence est confrontée à la force poétique des mots du dramaturge.

Les auteurs de Padre Padrone, La nuit de St Lorenzo filment avec force l'échappée belle des condamnés vers l'imaginaire.

Ours d'or au Festival de Berlin.

     
Jeudi 27 décembre à partir de 15h Jeudi 27 décembre à partir de 15h Ciné-Marathon avec la Médiathèque Jean-Jaurès sur le thème du Japon. Un programme spécifique sera disponible.
Vendredi 21 décembre 2012 à l'espace ouest (ESGO) à Nevers Vendredi 21 décembre 2012 Festival du court métrage : Le jour le plus court Espace Ouest Un programme spécifique sera disponible.
 

Munk - Pierre-Louis Garnon – Animation – 2011 – 3 min

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17, mardi 18 décembre 2012

Au delà des Collines de Cristian Mungiu

(Roumanie - 2012 - 2h28mn avec Cosmina Stratan, Cristina Flutur)

Alina ne peut pas vivre sans Voichita, la seule personne qu'elle ait jamais aimée et qui l'a jamais aimée. Elle quitte l'Allemagne pour la retrouver dans un monastère de Roumanie. Mais Voichita a rencontré Dieu! Voichita hésite à quitter le monastère et Aline, fragile, sombre dans l'hystérie. Au-delà des collines s’avère plus complexe qu’un pamphlet anticlérical. On est, dans ce film dans l'éternel affrontement entre l'aspiration au salut et l'attirance vers la perte. Fascinant !

Une métaphore parfaite d’un pays post-communiste qui ne peut et ne sait guérir de ses plaies.

Prix d'interprétation féminine pour les deux actrices, Cannes 2012.

Lundi 10 décembre 2012 19h30-

La famille Tenenbaum de Wes Anderson (USA – 2002 - 1h 48min avec Gene Hackman, Gwyneth Paltrow, Luke Wilson)

Analyse filmique en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, à la MCNN salle Lauberty Débat animé par Catherine LEBAUPIN enseignante en cinéma.

Chez les Tenenbaum, les enfants ont toujours été des génies. Mais un jour, Etheline, leur mère, demande le divorce. Elle ne supporte plus le caractère égoïste de Royal Tenenbaum, son mari. Cette crise familiale a une influence négative sur le développement personnel de leur progéniture. Vingt ans plus tard, Royal écume les palaces, Etheline s'adonne à l'archéologie. Le père Tenenbaum annonce bientôt à ses enfants qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre en prétextant une grave maladie. Il souhaite se réconcilier avec eux et s'invite dans la maison familiale. Il s'agit d'un essai de burlesque subversif, le résultat est plaisant, le look insolite et coloré, le casting insurpassable.

  Paths of hate - Damian Nenow – animation - 2010 - 10 min
Lundi 10, mardi 11 décembre 2012

God Bless America de Bob Goldthwait

(USA – 2012 - 1h 40min avec Joël Murray, Tara Lynne Barr, Melinda Page Hamilton)

Interdit aux moins de 12 ans
Seul, privé de sommeil par le vacarme de ses voisins, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il décide d’assassiner les personnes qui le méritent selon lui.

Bientôt rejoint par une lycéenne révoltée qui partage sa fureur, c’est le début d’une équipée sauvage et sanglante. Tempéré par un ton plein d’ironie, ce film politiquement incorrect est provocateur et dérangeant.

  Paths of hate - Damian Nenow – animation - 2010 - 10 min
Jeudi 6, dimanche 9 décembre 2012

La Dette de Rafael Lewandowski

(Pologne – 2012 - 1h 48min avec Borys Szyc, Marian Dziedziel, Magdalena Czerwinska)

À son retour d'un voyage en France, Pawel constate avec stupéfaction que la photo de son père fait la Une d'un journal polonais. Ce héros du syndicat Solidarnosc, est soupçonné d’être un traitre vendu aux services secrets de l’ancien pouvoir.

Le cinéaste, ancien documentariste, a choisi le point de vue d'un fils refusant de croire au passé noir que cacherait son père, son héros. Deux fils noués : celui de l’histoire nationale, et celui de la relation entre un fils et son père ; une œuvre qui mêle romanesque et chronique politique.

  Il fait beau dans la plus belle ville du monde - Valérie Donzelli - Fiction - 2008 – 12 min

Dimanche 2, lundi 3, mardi 4 décembre 2012

In another country de Hong Sang-soo

(Corée du Sud – 2012 - 1h 29 min avec Isabelle Huppert, Yu Junsang, Yumi Jung)

Dans ce film, Isabelle Huppert interprète trois rôles différents, dont les seuls points communs sont le prénom Anne et le voyage au même endroit où elle rencontre les mêmes personnes qui lui feront vivre à chaque fois une expérience inédite. C'est un peu la même femme déclinée sous trois aspects différents.

Une comédie radieuse pleine de tendresse et de légèreté.

Sélection officielle au festival de Cannes 2012

Jeudi 29 novembre 2012 (14h00, 16h00, 18h00 et 20h30)

La Pirogue de Moussa Touré

(France, Sénégal - 2012 - 1h 27 avec Souleymane Seye Ndiaye, Laity Fall, Malamine Dramé).

En partenariat avec la Cimade de Nevers, dans le cadre du Festival Migrant'Scène. Débat après la séance de 20h30 animé par la Cimade.

Une embarcation en bois. Quittant leur famille et leur village, des hommes font le grand saut dans l'inconnu. Ils lèvent l'ancre depuis Dakar, au Sénégal, espérant arriver aux îles Canaries, cet eldorado. Huit-clos poignant dévoilant le rapport ambigu face au départ, le sentiment aigu du péril, mêlés à la nécessité de partir, et à l'espérance. Une traversée dont personne ne sort inchangé. Sélectionné à Cannes dans la catégorie "Un certain regard".

  Flamingo pride - Tomer Eshed – Animation - 2011 - 6 min

Jeudi 22, dimanche 25, lundi 26, mardi 27 novembre 2012

The We and the I de Michel Gondry

(USA – 2012 - 1h43 avec Michael Brodie, Teresa Lynn)

C'est la fin de l'année. Les élèves d’un lycée du Bronx grimpent dans le même bus pour un dernier trajet ensemble avant l’été.

Au début, le bus est un chaudron de ­langues vivantes, où les filles comme les garçons se chambrent et se cherchent sans arrêt, où les petits caïds ont tendance à faire la loi. Mais à mesure qu'il se vide, la frime tombe et le « je » s'affirme davantage.

Réaliste, joyeux, parfois touchant, "The We and the I" impressionne par la justesse de ton de ses acteurs, un groupe de jeunes issus d'une école du Bronx, qui portent à l'écran le même prénom que dans la vie.

  BlinkyTM - Robinson Ruairi -Fiction -2010 - 16/9 – 12 min
Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 novembre 2012

Quelques heures de printemps de Stéphane Brizé

(Français - 2012 - 1h 48min avec Vincent Lindon, Hélène Vincent, Emmanuelle Seigner)

A 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère au sortir de prison. Cohabitation forcée qui fait resurgir toute la violence de leur relation passée. Il découvre alors que sa mère est condamnée par la maladie. A défaut d’avoir réussi sa vie, elle décide de ne pas rater sa mort.

Splendide suspense affectif, ce n'est pas un film triste, ni complaisant, ni militant.

Des acteurs remarquables.

Rencontre reportée ultérieurement

 

Les Habitants de Alex Van Warmerdam (Pays Bas-1995- 2012-1h 45min avec Annet Malherbe, Leonard Lucieer)

 

jeudi 15 novembre 2012 à partir de 20h30, rencontre avec Fabrice Leroy de ED distribution qui viendra nous parler de la sortie de ce film, qui fut le 1er distribué par cette société. 1960 : une femme qui se prive de nourriture, sur les conseils de Saint François, un enfant fasciné par la guerre civile au Congo, un garde-chasse myope et stérile, un facteur indiscret, un boucher à l’appétit sexuel débordant...Tous s’épient, et vivent dans la seule rue d’un lotissement perdu du Nord de l’Europe. Voilà les ingrédients de cette comédie néerlandaise des plus insolites, redistribuée pour le plaisir des amateurs d’humour noir.

 

De riz ou d'Arménie - Marchal Hélène – Animation – 2011 – 7 min

Jeudi 8 (sauf 14h00), dimanche 11, lundi 12, mardi 13 novembre 2012

Wrong de Quentin Dupieux

(France – 2012 - 1h 34min avec Jack Plotnick, Eric Judor, William Fichtner)

Un matin au réveil, Dolph réalise que son chien a disparu. C’est le début d’une comédie à l’humour acide où se croisent des personnages pittoresques : un jardinier filou, un gourou des animaux de compagnie, un détective canin, un voisin qui fait du jogging…

Quentin Dupieux, homme-orchestre, pousse à leur comble tous les tics des séries américaines. Son sens de la déraison dépayse agréablement. Malgré la tonalité absurde de l’ensemble, le cinéaste donne chair à ses personnages. Un bel exercice de style avec des dialogues insensés, des images très précises.

7 nominations

  Hand of God- Rune Eriksson - Animation - 2010 - 1'30

Jeudi 1er, dimanche 4, lundi 5, mardi 6 novembre 2012 (pas de séances à 14h00 les 3 jours)

La Vierge, les Coptes et Moi de Namir Abdel Messeech

(France – 2012- 1h 31min avec Siham Abdel Messeeh, Namir Abdel Messeeh)

Namir part en Egypte, son pays d’origine, faire un film sur les apparitions miraculeuses de la Vierge au sein de la communauté copte chrétienne. L’enquête lui sert de prétexte pour revoir sa famille, et impliquer tout le village dans une rocambolesque mise en scène…

Un premier long métrage original et attachant, entre documentaire et comédie, plein d’autodérision et de profondeur sur sa famille, la foi des coptes et la puissance du cinéma.

2 nominations (Cannes, Berlin)

Jeudi 25, dimanche 28, lundi 29 et mardi 30 octobre 2012

14h – 16h30 – 19h05 – 21h30 et le dimanche : 11h et 19h05

« Barbara » de Christian Petzold

(Allemagne – 2012 - 1h 45 avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock)

Attention ! lundi et mardi pas de séance à 14h00.

Eté 1980. Barbara est chirurgien-pédiatre dans un hôpital de Berlin-Est. Soupçonnée de vouloir passer à l’Ouest, elle est mutée par les autorités dans une clinique de province, au milieu de nulle part. Elle fait l’objet d’une surveillance incessante. Tandis que son amant Jörg qui vit à l’Ouest prépare son évasion, Barbara est troublée par l’attention que lui porte André, le médecin-chef de l’hôpital. La confiance professionnelle qu’il lui accorde, ses attentions, son sourire... Est-il amoureux d’elle ? Est-il chargé de l’espionner ?

CINE - PHILO

Lundi 22 octobre 2012 Salle Lauberty (MCNN), 19h30.

« Les Moissons du Ciel » de Terrence Malick

(USA – 1978 - 1h 35 avec Richard Gere, Brooke Adams, Sam Shepard)

Lundi 22 octobre 2012 Ciné-Philo en partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Salle Lauberty, 19h30. Débat animé par Daniel Ramirez, philosophe.

1916 - Ouvrier dans une aciérie, Bill s'enfuit de Chicago, emmenant avec lui sa jeune soeur, Linda, et Abby, sa compagne. Tous trois arrivent au Texas au moment où commencent les moissons. Ils sont embauchés chez un riche propriétaire terrien, Chuck. Celui-ci remarque bientôt la beauté d'Abby, que Bill, pour simplifier les choses, fait passer pour sa soeur. Bientôt, le paysan improvisé apprend que Chuck est condamné par la maladie.

Les Moissons du Ciel met aux prises deux hommes et une femme, de différentes classes sociales. Un mélodrame des champs au goût d'apocalypse. Une mythologie incandescente de l'Ouest.

Le deuxième film de ce réalisateur secret reste, à tout jamais, un chef-d’œuvre.

Prix de la mise en scène Cannes 1979

  Bye Bye de Edouard Deluc – Fiction – 2011 – 11 min

Jeudi 18, dimanche 21, lundi 22 et mardi 23 octobre 2012

14h – 16h30 – 19h05 – 21h30 et le dimanche : 11h et 19h05

« Les Femmes du Bus 678 » de Mohamed Diab

(Egypte – 2012 - 1h40 avec Nahed El Sebaï, Bushra Rozza, Nelly Karim)

Trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces femmes courageuses et déterminées qui se permettent d’ébranler une société basée sur la suprématie de l’homme ?
  The sick boy and the tree de Paul Jaeger - Animation – 2009 – 4 min

Jeudi 21, dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 juin 2012

Séances à 14H15, 17h45 et 20h15. Le dimanche à 10h45.

Bullhead de Mickaël Roskam

(Belgique -2012 _ 2 h 09 avec Mathias Schenaerts, Jersen Perceval, Jeanne Dandoy)

Polar peuplé de gangsters et de paysans sur fond de mafia d’hormones animales. Tragédie charnelle d’exception que l’on ressent physiquement comme son héros meurtri dans sa chair par un jeu d’enfants qui a mal tourné, interprété par un comédien remarquable.

Nominé aux Oscars meilleur film étranger, prix du jury et de la critique au festival du film policier de Beaune, prix du cinéma flamand.

  Styri (quatre) de Ivana Sebestova - Animation – 2007 – 15 min
Jeudi 14, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 juin 2012

Ulysse, souviens-toi ! de Guy Maddin

(Canada - 2012 – 1h34 avec Jason Patric, Isabella Rossellini, Udo Kier)

Du 25 juin au 1er juillet : c'est la fête du cinéma : 1 place achetée = chaque séance suivante à 3 € la place

seulement.Après une longue absence Ulysse Pick rentre enfin chez lui. Une maison qu'il ne reconnaît plus, une maison hantée par les fantômes du passé. Pièce après pièce, il entreprend une odyssée au plus profond de ses souvenirs. Chaque recoin cache un secret dont il cherche la clé.

Pour Maddin, c’est l’occasion de passer en revue toutes les figures de la mémoire telles que la littérature et le cinéma ont pu les rêver.

Jeudi 7, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 juin 2012

Dix hivers à Venise de Valerio Micli

(Italie - 1 h 39. avec Isabella Ragonese, Michele Riondino, Glen Blackhall)

Silvestro et Camilla se rencontrent sur un vaporetto : elle timide et travailleuse, lui extraverti et fantaisiste. C’est l’histoire d’amour sans cesse différée de deux étudiants qui se perdent de vue et se retrouvent tous les hivers pendant dix ans à Venise.

Œuvre romanesque dont le charme opère par petites touches à l’image du lien entre les deux personnages qui se rencontrent et ne vont cesser de se croiser.

  Des morceaux de ma femme de Frédéric Pelle – Fiction – 2000 – 10 min
Jeudi 31 mai, dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 juin 2012

Walk away Renée de Jonathan Caouette

(USA – 2012 – 1h30 documentaire)

C’est à l’occasion d’un voyage à travers les Etats-Unis avec sa mère entre deux centres de santé où celle-ci est soignée pour graves troubles mentaux que « Walk away Renée » a été conçu comme un véritable « road trip » familial, avec ce qu’il faut d’émotions et de rebondissements !

"Walk Away Renée" traite de l'amour, du sacrifice et de la perception de la réalité qui nous entoure.

  Majorité opprimée de Eléonore Pourriat - Fiction – 2010 – 10 min

Jeudi 24, dimanche 27, lundi 28, mardi 29 mai 2012

Les vieux chats de Sebastian Silva,Pedro Peirano
(Chili – 2012 - 1h29 avec Belgica Castro, Claudia Celedon, Catalina Saavedra)


Isidora et Enrique vivent une retraite paisible avec deux vieux chats dans un appartement de Santiago du Chili. Une panne d'ascenseur et l'arrivée impromptue de la fille d'Isidora, Rosario, va tout changer. Le pire est à venir!....
A la fois drôle et acerbe, ce film est interprété par des acteurs remarquables.

Jeudi 24 mai à 20h30

Les nouveaux chiens de garde de Gilles Ballastre et Yannick Kergoat.

(France - 2011 - 1H 44 – Documentaire)

Séance en présence de Alain Geneste Jeudi 24 mai à 20h30

En 1997, Serge Halimi publiait «les nouveaux chiens de garde», un pavé dans la mare journalistique qui épinglait la collusion des journalistes les plus en vue et des politiques. Il dénonçait la concentration des médias aux mains de quelques groupes. Les médias qui se proclament "contre-pouvoir", appartiennent à des groupes intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues.

  Renifleur de Boobie Peers – Fiction – 2006 – 9 min

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 mai 2012

Oslo, 31 août de Joachim Trier

(Norvège – 2012 – 1h36 avec Anders Danielsen Lie, Hans Olav Brenner, Ingrid Olav)

3 séances supplémentaires mercredi 16 mai.

En partenariat avec la MCNN,  dans le cadre du cycle consacré à la Norvège. En fin de cure de désintoxication, Anders se rend en ville pour une journée, à l'occasion d'un entretien d'embauche. Il en profite pour renouer avec sa famille et ses amis, perdus de vue. Une lutte intérieure s'engage en lui, entre un profond sentiment de gâchis face aux occasions manquées, l'espoir d'une belle soirée et, peut-être, d'un nouveau départ.

D'une beauté foudroyante, d'une lucidité perçante, c’est une perle rare. Son héros au bord du vide est du genre inoubliable.

  Signalis de Adrian Flückiger – Animation – 2008 – 5 min
Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 mai 2012

Elena de Andreï Zviaquintsev

(Russie – 2011 - 1 h 49 - avec Nadezhda Markina, Andrei Smirnov, Elena Lyadova)

Elena, ancienne infirmière modeste et docile est mariée avec un vieil homme riche de Moscou, plein de morgue. Le couple s’affronte froidement. Elena quémande de l’argent pour son fils chômeur, l’époux refuse. La mise en scène glisse des luxes de Moscou aux écorchures des cités, le drame se noue.

Prix spécial du jury « un certain regard » à Cannes 2011.

  Contacts de Michael Guerraz – Fiction - 2009 – 13 min

Mercredi 9 mai 2012 (3 séances)

Bovines de Emmanuel Gras

(France – 1h04 – Documentaire)

Choix des lycéens - Option cinéma – Lycée A Colas

La vraie vie des vaches : Brouter, ruminer, contempler mais aussi s’émouvoir, meugler sa peine ou tout simplement se délecter d’une pomme…

On a le sentiment de retourner à l’origine. Une terre, vierge, que l’homme n’a pas encore recouverte de parkings et de ronds-points. Ce film se passe du commentaire en off. C’est magnifiquement filmé, comme par un maître flamand.

  Planet Z de Momoko Seto – Animation – 2011 – 9 min
Jeudi 3, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 mai 2012

Une bouteille à la mer de Thierry Binisti

(France – 2012 - 1h39 Agathe Bonitzer, Mahmud Shalaby, Hiam Abbass)

Jeune Française juive installée à Jérusalem avec sa famille, Tal a 17 ans, l’âge des premières fois. Mais l’explosion d’un kamikaze dans un café de son quartier lui fait perdre son insouciance. Elle écrit alors une lettre à un Palestinien imaginaire où elle exprime sa colère. Puis elle glisse la lettre dans une bouteille qu’elle confie à son frère pour qu’il la jette à la mer, près de Gaza, où il fait son service militaire. Quelques semaines plus tard, Tal reçoit une réponse d’un mystérieux «  Gazaman ».

Des personnages spontanés rendent le film attachant. Agathe Bonitzer en est une remarquable interprète.

Ciné-Philo

Vendredi 4 mai 2012 19h30 à l’auditorium Jean Jaurès. Entrée gratuite.

Les fraises sauvages de Ingmar Bergman

L’ACNE innove ! Ciné-Philo animé par Daniel Ramirez, philosophe.

Le docteur Isak Borg part à Lund pour assister à une cérémonie de jubilé en son honneur. Au cours de ce voyage, dans sa propre limousine et accompagné de sa bru, il fait le point sur sa vie et finalement se réconcilie avec lui-même.

Un chef d'œuvre absolu sur la fin d'une vie et ses réminiscences, qui réunit un vieillard et l'enfant qu'il était.

Ours d'or au festival de Berlin de 1958.

 

Le loup à poil de Valère Lommel - Animation - 2010 -1,85 - 10'00

Attention la séance de jeudi 8 est à 17h00 au lieu de 18h

Jeudi 8, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 mars 2012

A Dangerous Method de David Cronenberg
( Canada – 2011 - 1h39 avec Keira Knightley, Michael Fassbender, Christoph Waltz)

Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud.
Jeu d'acteurs remarquable et passionnante réflexion sur la condition humaine.

 

Time Travel Boyfriends de Joséphine Halbert – Fiction – 2009 - 1,85 – 10 min

Horaires spéciaux : Jeudi 15, vendredi 16 , lundi 19 et mardi 20 mars 2012 14H15 et 20H15 (pas de séance à 18h00) ainsi que le dimanche 18 mars à 10h45.

La Folie Almayer de Chantal Akerman

( France - 2012 - 2h 07min avec Stanislas Merhar, Aurora Marion, Marc Barbé)

Horaires spéciaux 

Quelque part, en Asie du Sud-Est, installé sur les rives d'un fleuve sauvage, un Européen isolé rêve de faire fortune pour assurer le bonheur de sa fille adorée. Mais il échoue.

Le film qui se passe dans les années 50 est une libre adaptation du premier roman de Joseph Conrad (1895).

L'intrigue, les personnages et les ambiances sont romanesques. Un caractère romanesque vivifié par le théâtre et l'opéra.

Une histoire de passion et de perdition dans laquelle Stanislas Mehrar livre une composition remarquable.

  La vache qui voulait devenir un hamburger de Bill Plympton – Animation – 2010 - 1,66 – 6 min
Jeudi 22, dimanche 25 et mardi 27 mars 2012

« Take Shelter » de Jeff Nichols

( Etats-Unis - 2011 – 2 h 00 avec Michael Shannon, Jessica Chastain, Tova Stewart)

Dans une banlieue du Middle West, une maison ouverte sur la campagne où vit une famille sans histoire. Curtis, le père, est responsable sur un chantier de construction et mène une vie paisible avec sa femme Samantha et leur fillette Hannah, qu'une opération, financée par la mutuelle de santé de Curtis, pourrait guérir de sa surdité.

Mais soudain, Curtis est assailli de visions et de cauchemars apocalyptiques (tornades, pluies noires…). Voulant mettre sa famille à l'abri, il entreprend de ruineux travaux dans l'abri anti-tornades au fond du jardin.

 

 

La vache qui voulait devenir un hamburger de Bill Plympton – Animation – 2010 - 1,66 – 6 min

lundi 26 mars 2012 (3 séances)

17 Filles de Muriel et Delphine Coulin

( France - 1h30 avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran)

Dans le cadre du Salon des Dames

A Lorient, des adolescentes pour suivre l'exemple de la meneuse du groupe, décident d'être enceintes en même temps

Dans leur famille, leur lycée, leur ville, c'est l'incompréhension.

Inspiré d'un fait divers américain, ce premier long métrage se déroule dans une cité ouvrière en déclin. Chez ces adolescentes leur besoin de faire “clan” devient le vrai sujet du film avec une touche d'arrogance typiquement française. 

 

Le thé de l'oubli de Sandra Desmazières – Animation - 2007 - 1,85 – 13 min

Jeudi 29, dimanche 1, lundi 2 et mardi 3 avril 2012

Bruegel, le Moulin et la Croix de Lech Majewseki

( Pologne – 2011 - 1 H 32 avec Rutger Hauer, Charlotte Rampling, Mickaël York)

Au XVIe s, les Espagnols envahissent brutalement les Flandres. En 1564, Pieter Bruegel l'Ancien achève ‘Le Portement de croix'. Derrière la Passion du Christ : la souffrance d'un pays en plein chaos.

Le film plonge littéralement le spectateur dans le tableau et suit le parcours d'une dizaine de personnages au temps des guerres de Religion.

Mélange de prises de vues réelles et d'images de synthèse, le film est d'une beauté plastique indéniable. Il apporte aussi un éclairage précis sur l'histoire de l'art.

Mardi 3 avril, 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès

Notre poison quotidien de Marie-Monique Robin

Semaine du développement durable avec le conseil Local du Développement Durable , soirée animée par Geneviève Omessa administratrice CNAD (Collectif Nivernais de l'Agriculture durable) et VAGB (Veille au Grain Bourgogne ) et Pierre Kaluzny administrateur CNAD & VAGB

Au cours des 30 dernières années, le cancer, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n'ont cessé de progresser. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits « développés » ?

S'appuyant sur de nombreuses études scientifiques, mais aussi sur les témoignages de représentants des agences de réglementation le film montre que la cause principale de l'épidémie est d'origine environnementale et aux quelques 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement.

 

Tôt ou tard de Jadwiga Kowalska – Animation – 2008 - 1,66 – 5 min

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 avril 2012

L'oiseau de Yves Caumon

( France - 2011 - 1h 33 avec Sandrine Kiberlain, Clément Sibony, Bruno Todeschini)

L'héroïne, belle au bois dormant aux cheveux blonds  n'a rien d'une princesse. Elle dort, mange seule et travaille dans une entreprise de cuisine industrielle.

Son enfant est mort et cela coupe sa vie de couple et sa vie tout court : Elle sort peu à peu de son chagrin après l'apparition d'un oiseau dans son appartement.

L'impeccable présence de S Kiberlain, la lumière du sud-ouest et l'oiseau sont les atouts de ce moment de vie.

 

L' essentiel féminin de Sophie Guillemin – Fiction – 2011- 1,66 – 11 min

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 avril 2012

Corpo Celeste de Alice Rohrwacher

( Italie – 2011 - 1h 40 avec Yle Vianello, Salvatore Cantalupo, Anita Caprioli)

Choix des lycéens option cinéma – Lycée Alain Colas

Marta observe sa ville natale en Calabre, où elle vient tout juste de rentrer avec sa mère et sa sœur, après avoir grandi en Suisse. Elle se sent comme une étrangère dans cette ville. Tourmentée, les yeux brillants, elle prête attention à des sons et à des odeurs. Elle a maintenant l'âge de faire sa confirmation et le catéchisme est le meilleur endroit pour tenter de s'intégrer. Elle va être confrontée à la morale de la communauté catholique locale.

Samedi 21 avril 20h30 Auditorium Jean Jaurès. En présence du réalisateur

En partenariat avec le Centre d'Art de Pougues

Qu'ils reposent en révolte de Sylvain George

( France – 2011 -2h34 Documentaire)

Le réalisateur suit sur une durée de trois ans les conditions de vie des personnes migrantes à Calais. Il montre comment les politiques des états modernes débordent du cadre de la loi et font surgir des espaces d'indistinctions entre l'exception et la règle. Les individus se voient ainsi traités comme des criminels et sont dépouillés des droits les plus élémentaires et réduits à l'état de « vie nue ».

Sylvain George fait du cinéma expérimental au sens le plus noble : son film est une expérience, partagée avec les personnes qu'il a rencontrées auxquelles il redonne leur humanité.

 

Même en rêve de Alice Taylor - Animation – 2006 - 1,66 – 7 min

Jeudi 19, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 avril 2012

Louise Wimmer de Cyril Mennegun

( France – 2012 - 1h20 avec Corinne Masiero, Jérome Kircher, Anne Benoit)

A la veille de la cinquantaine, Louise, tente de se reconstruire.

Seule, cette femme divorcée, se bat quotidiennement pour conserver son emploi de femme de ménage, tout en dormant temporairement dans le coffre de sa voiture. Son combat le plus dur est celui de rester digne.

Malgré son apparente noirceur, c'est un film lumineux et plein d'optimisme, magnifiquement interprété par Corinne Masiero.

 

Tôt ou tard de Jadwiga Kowalska – Animation – 2008 - 1,66 – 5 min

Jeudi 26, dimanche 29, lundi 30 avril et mardi 1 mai 2012

Tous au Larzac de Christian Rouaud

( France – 2011 - 1h58 Documentaire)

Jeudi 26 à 20h30, soirée débat en présence du réalisateur.

Petit flash back à l'usage des moins de 40 ans : En 1971, Michel Debré, alors Ministre de la Défense, projette d'expulser bergers et paysans du plateau du Larzac, pour étendre démesurément le camp militaire local. Commence alors un incroyable combat qui durera 10 ans.

Christian Rouaud bâtit son documentaire sur les témoignages « d'anciens ». Comme dans Les Lip ou l'imagination au pouvoir , il revient sur une des luttes les plus animées et fédératrices des années 70. Un documentaire joyeux dont la force subversive porte l'espoir de tous les possibles.

  La métaphore du manioc de Lionel Meta – Fiction – 2010- 1,85- 15 min

Jeudi 1, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 mars 2012

Les géants de Bouli Lanners

( Belgique – 2011 - 1h 25 avec Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen, Paul Bartel )

C'est l'été, Zak et Seth se retrouvent seuls et sans argent dans leur maison de campagne. Ils rencontrent Danny, un autre ado du coin. Ensemble, à un âge où tout est possible, ils vont commencer la grande et périlleuse aventure de leur vie.

Un road-movie inattendu, où ils feront de nombreuses rencontres, pouvant leur porter malchance ou au contraire, leur apporter ce qui leur manque, à savoir une mère de substitution. Film sublimé par de magnifiques paysages et le naturel de ces jeunes acteurs.

  Mendelssohn est sur le toit de Jean-Jacques Prunés – Animation – 2010 - 1,85 – 14 min

Jeudi 23, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 février 2012

Curling de Denis Côté

( Canada - 2011- 1h32 avec Emmanuel Bilodeau, Philomène Bilodeau, Roc LaFortune)

Une route couverte de neige, un vent glacé, deux silhouettes cheminent côte à côte : un homme, Jean-François et sa fille Julyvonne âgée de douze ans. Il l'élève seul, limite ses contacts avec l'extérieur et ne l'envoie pas à l'école. Il partage son temps entre son travail et sa fille.

Ce réalisme austère va dérailler progressivement et laisser la place au mystère, à la folie. Ce cinquième film du cinéaste québécois pour la première fois distribué en France offre une version brillante, originale et inattendue de Psychose .

Prix de la mise en scène et prix d'interprétation au Festival de Locarno.

 
La mina de oro de Jacques Bonnavent – 2010 - 1,85 – 11 min

Jeudi 16, dimanche 19, lundi 20 et Mardi 21 février 2012 Khodorkovski de Cyril Tuschi

( Allemagne – 2011 – 1h51 – Documentaire)

Président de Ioukos, la plus grande compagnie pétrolière russe privée, l'oligarque Mikhail Khodorkovski a été inculpé en 2003 pour escroquerie à grande échelle et évasion fiscale, et condamné à huit ans de prison. Alors qu'il devait être mis en liberté en 2011, le plus célèbre prisonnier de Russie a comparu pour un nouveau procès en décembre 2010 et prit cinq années de réclusion supplémentaires. L'affaire Khodorkovski est pleine de mystères et d'interrogations.

 

 
Les journaux de Lipsett de Theodore Ushev – Animation – 2010 – 14 min
Lundi 13 et Mardi 14 février 2012

Ici on noie les Algériens de Yasmina Adi

( France - 2011 - 1h30 Documentaire)

ATTENTION AUX SEANCES CETTE SEMAINE

Choix des lycéens - Option cinéma du lycée Alain Colas

A l'appel du FLN, des milliers d'Algériens défilent à Paris, le 17 octobre 1961, pour protester contre le couvre-feu imposé. 50 ans après la répression sanglante de cette manifestation pacifique, Yasmina Adi compile dans le film archives visuelles et sonores inédites, et souvenirs individuels de Français et d'Algériens. Contrepoint contemporain du film Octobre à Paris , témoignage d'époque de Jacques Panijel tourné clandestinement et censuré, ce documentaire est le fruit de 2 ans d'enquête pour défier le déni et l'oubli. Une reconstitution minutieuse doublée d'une mise en lumière de la manipulation de l'opinion publique venue du plus haut niveau de l'Etat.

Vendredi 10 février à l'auditorium Jean Jaurès et en partenariat avec la médiathèque

Ciné-marathon à partir de 18h00 jusqu'au bout de la nuit.

Un programme spécifique sera disponible.

Jeudi 9, dimanche 12 février 2012

Le cheval de Turin de Bélà Tarr

( Hongrie 2011 – 2h26 avec Erika Bok, Mihály Kormos, Janos Derzsi)

Attention séances à 14h15 – 17h30 et le dimanche à 10h45

En 1889, à Turin, Friedrich Nietzsche se jette au cou d'un cheval durement rabroué par son cocher. Dehors le vent se lève. Peu après, le philosophe allemand perd la raison. Bélà Tarr s'est posé une question insolite : “Qu'est-il arrivé au cheval ?”. Il y répond en imaginant l'existence du cocher et de sa fille reclus dans une ferme.

Le réalisateur est considéré comme un des cinéastes majeurs contemporains, une rétrospective lui est consacrée au Centre Pompidou.

Jeudi 9 février 2012 séance unique à 20h30

Gainsbourg une vie Héroïque de Joann Sfar

( France – 2010 – 2h12 avec Eric Elmosnino, Lucy Gordon, Laetitia Casta)

ATTENTION AUX SEANCES CETTE SEMAINE

En partenariat avec la MCNN « Hommage à Serge Gainsbourg »

La vie de Gainsbourg, du jeune Lucien Ginsburg dans le Paris occupé des années 1940, jusqu'au poète, compositeur et chanteur Gainsbourg de Joann Sfar célébré dans le monde entier.
Le film explore son itinéraire artistique, du jeune homme épris de peinture à la consécration de sa musique dont l'avant-gardisme en a fait une véritable icône de la culture française. Mais aussi la complexité de sa vie adulte à travers ses amours tumultueuses.

 

Bonne nuit Malik de Bruno Danan – Fiction – 2006 - 1,85 – 15min

Dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 février 2012

Duch de Rithy Panh

( France – 2011 – 1h45 Documentaire)

Sous le régime Khmer rouge, Kaing Guek Eav, dit Duch, a dirigé la prison M13 pendant 4 ans, avant d'être nommé à la tête du S21, la terrifiante machine à éliminer les opposants au pouvoir en place. Quelques 12280 Cambodgiens y trouvèrent la mort. En juillet 2010, Duch fut le premier dirigeant Khmer à comparaître devant une cour de justice pénale internationale, qui le condamna à 35 de prison. Il fit appel du jugement. Alors que Duch attend son nouveau procès, Rithy Panh l'a longuement interrogé et a recueilli sa parole...

Jeudi 2 février 2012 (14h30, 18h00 et 20h30)

Pettruciani de Michael Radford

( France – 2011 – 1h42 - Documentaire)

A 20h30 soirée en partenariat avec D'jazz et en présence de Benjamin Halay biographe de Michel Pettrucciani

Atteint de la maladie des os de verre, Petrucciani, pianiste de jazz talentueux et de renommée mondiale, a toujours refusé de se complaire dans la souffrance, porté par un insatiable appétit de vivre et par le jazz qui l'habitait. Grâce à des témoignages drôles et émouvants et à des images d'archives souvent inédites, Michael Radford évoque le parcours d'un artiste hors du commun qui voulait seulement «marcher sur la plage avec une femme à ses côtés»…

 
This is Alaska de Gunilla Heilborn – Fiction – 2009 - 1,66 – 11 min

lundi 30 et mardi 31 janvier 2012

Séances à 14h15 – 17h30 et 20h15 Donoma de Djinn Carrenard

( France – 2011 – 2h13 avec Emilia Derou-Bernal, Sékouba Doucouré, Salomé Blechmans)

ATTENTION 2 FILMS CETTE SEMAINE ET HORAIRES SPECIAUX

En partenariat avec l'ACID

Ce film est un voyage, une invitation à regarder le territoire de l'autre. Chaque personne est un pays, une histoire exaltante et complexe. La relation trouble d'un professeur et son élève, la tentation sacrificielle d'une jeune fille pour sa soeur, le silence de la jeune femme photographe…Toutes ces histoires se croisent sans s'influencer, et trouvent une symbolique dans le lever de soleil qui donne son nom au film : Donoma (en sioux : « Le jour est là »). Film d'un homme-orchestre de 29 ans, qui a fait le buzz sur internet. Il rebat les cartes du cinéma français et impose une nouvelle donne. Programmation ACID Cannes 2010.

 
This is Alaska de Gunilla Heilborn – Fiction – 2009 - 1,66 – 11 min

Jeudi 26, dimanche 29 janvier 2012

Les acacias  de Pablo Giorgelli

( Argentine – 2011 - 1h25 avec German de Silva , Hebe Duarte)

ATTENTION 2 FILMS CETTE SEMAINE

Un routier taiseux prend une femme et son bébé en auto stop d'Asunción (Paraguay) à Buenos Aires. Au cours de 1500 Km ils vont faire plus qu'un bout de chemin  ensemble. Ce road-movie minimaliste est filmé à hauteur de pare-brise. La présence du bébé favorise les échanges de regards pudiques et bouleversants.

Ce film a  reçu la Caméra d' Or à Cannes et l'Abrazo à Biarritz en 2011. 

Lundi 23 et mardi 24 janvier 2012 aux trois séances.

Documentaire 3D, (+ 2 € pour les lunettes)

Pina de Wim Wenders

( Allemagne – 2011 – 1h43 avec Pina Bausch, Regina Advento, Malou Airoudo)

en partenariat avec la MCNN.

C'est un film dansé en 3D, porté par l'Ensemble du Tanztheater Wuppertal et l'art singulier de Pina Bausch, disparue à l'été 2009.
Ses images nous convient à un voyage au cœur d'une nouvelle dimension, d'abord sur la scène de ce légendaire Ensemble, puis hors du théâtre, avec les danseurs, dans la ville de Wuppertal et ses environs - cet endroit dont Pina Bausch a fait son port d'attache durant 35 ans et où elle a puisé sa force créatrice.

Semaine du 18 au 24 janvier, festival Télérama . Un programme spécifique sera disponible au cinéma.
 

La femme-squelette de Sarah Van Den Boom – Animation – 2009 -1,85 – 9 min.

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 janvier 2012

We need to talk about Kevin   de Lynne RAMSAY

( GB – 2011 - 1 h50 avec Tilda Swinton, John C. Reilly, Ezra Miller)

Interdit aux moins de 12 ans

A travers le regard d'une mère, nous découvrons son fils. Au fil de ses souvenirs, on reconstitue peu à peu l'histoire de leur relation.

 Tilda SWINTON interprète à la perfection cette mère terrorisée par son fils, puis dévastée par la culpabilité.

 

Inukshuk de Camillelvis Thery – Animation – 2008 - 1,85 – 9 min

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 janvier 2012

Hors Satan de Bruno Dumont

( France- 2011 1h 49 avec David Dewaele, Alexandra Lematre, Valérie Mestdagh)

Sur la Côte d'Opale, près d'un hameau, un étrange clochard vivote, braconne et prie. Comme une sentinelle, il veille à faire reculer le Mal, s'imposant comme ange exterminateur ou guérisseur. Le réalisateur de La vie de Jésus et de Flandres filme cette silhouette minuscule dans des lieux magnifiques. Bruno Dumont livre un film sur la transcendance sans musique où le souffle du vent résonne comme une basse.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Le Havre à l'honneur dans cette programmation…

mercredi 14 décembre à 20h30

Le Havre de Aki Kaurismäki

( Finlande – 2011 - 1h38 avec André Wilms, Kati Outinen, Jean-Pierre Darroussin)

Avant-première , mercredi 14 décembre à 20h30

Marcel Marx, cireur de pompes au Havre, ancien écrivain bohème renommé, mène une vie bien réglée entre son pavillon, son chien, sa femme Arletty et le bistrot où il a ses habitudes. A l'heure du déjeuner, il tombe sur un gamin black, échappé d'un container échoué sur le port. Clandestin, le gosse essaie de gagner l'Angleterre. Marx l'héberge et le soutient aidé par ses copains.

Le célèbre réalisateur d' Un homme sans passé livre un film sobre, une fable décalée où l'humour et l'utopie politique sont au rendez-vous.

 

Casus Belli de Yorgos Zois Fiction/Expérimental – 2010 – 11 min

Jeudi 8, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 décembre 2011

Le cochon de Gaza de Sylvain Estibal

( France – 2011 - 1h39 avec Sasson Gabai, Baya Belal, Myriam Tekaïa)

Jafaar pêcheur palestinien de Gaza prend dans ses filets un cochon bel et bien vivant ! Que faire de cet animal « impur » ? Le pauvre pêcheur se lance alors dans un commerce rocambolesque et bien peu recommandable.

Ce film réaliste et burlesque dénonce avec beaucoup d'humour et d'humanisme l'absurdité du conflit israélo-palestinien.

« Ce cochon vietnamien, c'est en quelque sorte ma colombe de la paix » dit Sylvain Estibal avec conviction.

 

3ème B, 4ème gauche de Stéphanie Vasseur ( Fiction – 2010 - 1,85 – 12 min )

Jeudi 1er, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 décembre 2011

Léa de Bruno Rolland

( France – 2011 - 1h33avec Anne Azoulay, Ginette Garcin, Eric Elmosnino)

Séance exceptionnelle, en présence du réalisateur mardi 6 à 20h30. Un partenariat avec l'ACID.

Léa vit au Havre, va à la fac, s'occupe seule de sa grand-mère et, pour boucler les fins de mois, travaille comme serveuse dans une boîte de nuit.
Mais Léa rêve d'une autre vie. Son admission à Science Po Paris va précipiter ses décisions.

Ce premier long-métrage troublant dresse deux portraits de femmes attachantes, toutes deux dans leurs combats de vie. Anne Azoulay, jeune comédienne remarquable, co-scénariste et Bruno Rolland commencent une collaboration artistique prometteuse.

 

Saison mutante de Jimmy Audoin (Animation - 2009 - 4 min)

lundi 28 et mardi 29 novembre 2011

Au revoir de Mohamad Rasoulof.

( Iran - 2011- 1 h 44 - avec Leyla Zareh, Hassan Pourshirazi, Benhame Tashakor )

Semaine iranienne : deux films vous sont proposés

Dans l'Iran d'aujourd' hui, une jeune femme avocate à qui on a retiré sa licence d'exercer, est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste vit dans la clandestinité. Traquée par les autorités, et se sentant étrangère dans son propre pays, elle décide de fuir.

C'est le récit de son combat vers la liberté face à la chape de plomb qui pèse sur ceux qui veulent lutter pour la démocratie.

Ce film admirable a été tourné de manière totalement clandestine.

Prix de la mise en scène Un certain regard à Cannes.

Jeudi 24, dimanche 27 novembre 2011

Une Séparation de Ashgar Farhadi

( Iran - 2010 - 2h 03 avec Leila Hatami, Peyman Moadi, Shahab Hosseini)

Semaine iranienne : deux films vous sont proposés

La scène d'ouverture pourrait presque se passer dans n'importe quel tribunal français mais nous sommes en Iran. Un juge aux affaires familiales reçoit un couple qui se sépare.

Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s'occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l'accord de son mari, un homme psychologiquement instable...

Ashgar Farhadi nous embarque dans une sorte de thriller intimiste dans la continuité d' À propos d'Elly .

Ours d'or du meilleur film et Ours d'argent pour l'ensemble des interprètes au Festival de Berlin.

 

Cauchemar blanc de Mathieu Kassovitz ( Fiction – 1991 - 10 min)

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 novembre 2011

La fée de Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy

( Belgique – 2011 - 1h33 avec Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy)

Veilleur de nuit dans un hôtel miteux du Havre, Dom grand dadais timide reçoit la visite de Fiona, fée rousse dégingandée. Elle lui promet d'exaucer trois de ses vœux. Les deux premiers seront concrets : un scooter et de l'essence à vie, Dom sèche pour le troisième….

Après Iceberg et La Rumba , le trio de clowns franco-belge signe une nouvelle comédie burlesque, poétique empreinte de Tati et de Keaton où la ville du Havre offre un décor de cinéma grandeur nature.

Abel et Gordon, acteurs très physiques nous séduisent par l'inventivité de leurs chorégraphies. Ce cinéma onirique est une véritable alternative à la sinistrose.

Vendredi 18 novembre à l'auditorium Jean Jaurès 2011 à 20h30, en partenariat avec la Médiathèque Jean Jaurès en présence de la réalisatrice

Remue-ménage dans la sous-traitance de Ivora Cusack

( France – 2008 –1h00 documentaire)

Soirée en présence de la réalisatrice

En mars 2002, des femmes de chambre des hôtels Accor, en région parisienne, se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de famille d'origine africaine, qui ne savent pas lire ni écrire. Après un an de lutte, elles sortent victorieuses...

Mais, en mai 2004, la déléguée syndicale qui avait joué un rôle prépondérant dans la grève est licenciée. La lutte reprend autour d'elle.

 

L' Enfant sans bouche de Pierre-Luc Granjon ( Animation – 2004 – 4 min)

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 novembre 2011

L'Apollonide - souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello

( France – 2011 - 2h02 avec Hafsia Herzi, Céline Sallette, Jasmine Trinca)

Interdit aux moins de 12 ans

À l'aube du XXème siècle, dans L'Apollonide, une maison close parisienne, une prostituée a le visage marqué d'une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique. Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles s'organise, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs... Du monde extérieur, on ne sait rien.

Evitant le voyeurisme et le sensationnalisme, Bertrand Bonello a voulu nous confiner entre les murs, afin de nous faire adopter exclusivement le point de vue des occupantes.

La poésie, son intemporelle fulgurance, est bel et bien le maître mot de cette œuvre.

 

La pagella de Alessandro Celli (Fiction – 2009 – 11 min )

Jeudi 3, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 novembre 2011

Une Vie tranquille de Claudio Cupellini

( Italie - 2011 - 1h45 avec Toni Servillo, Marco D'Amore, Francesco Di Leva)

 

Rosario Russo, un restaurateur italien installé depuis 15 ans dans la campagne allemande, mène une vie familiale paisible.

Le passé resurgit : un fils abandonné en Italie des années auparavant s'en vient honorer un étrange contrat lié à des affaires mystérieuses. Mais avec le poids d'un secret, les retrouvailles sont tendues…

Rosario va devoir choisir entre son enfant et une vie bien tranquille.

Ce polar italien très maîtrisé est servi par un exceptionnel Toni Servillo, Grand Prix d'interprétation masculine au Festival international de Rome.

 

La fille en face de Renaud Callebaut – Fiction – 2010 - 1,85 – 8 min 30

Jeudi 27, dimanche 30, lundi 31 octobre et mardi 1 novembre

Habemus Papam de Nanni Moretti

( France, Italie - 1h42min – 2011 avec Michel Piccoli, Nanni Moretti)

Après la mort du Pape, le Conclave se réunit afin d'élire son successeur. Enfin, un cardinal est élu ! "Habemus Papam". Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l'apparition au balcon du nouveau souverain pontife. Tout juste élu, le Pape est en proie au doute... Angoisse ? Dépression ? Peur de ne pas se sentir à la hauteur ? Il décide alors de suivre une psychothérapie afin de lutter contre son profond malaise.

Nanni Moretti a souhaité faire cohabiter deux genres : la comédie et le drame.

Sélection officielle Cannes 2011.

Prix de la presse italienne 2011

  Regarder Oana de Sébastien Laudenbach – Animation – 2009 - 1,85 – 15 min
Changement de date : jeudi 20 et dimanche 23 octobre 2011

Et maintenant on va où de Nadine Labaki

( France- 2011 – 1h50 avec Claude Msawbaa, Leyla Fouad, Antoinette El-Noufaily,

Attention : 2 films cette semaine.

Les dates de projections ont changées.

La réalisatrice a imaginé un conte drôle et rusé où les femmes d'un village divisé entre musulmans et chrétiens prendraient les mesures les plus inattendues et les plus extrêmes pour empêcher que des rivières de sang ne se mettent à couler. Faisant preuve d'une grande ingéniosité, unies par une amitié indéfectible, les femmes n'auront qu'un objectif : distraire l'attention des hommes et leur faire oublier leur colère et leur différence.

Jusqu'où seront-elles prêtes à aller pour éviter de perdre ceux qui restent ?

Sélection Un certain Regard, Cannes 2011. Prix du Jury Œcuménique.

Les dates de projections ont changées.

lundi 24 et mardi 25 octobre.

Le débat avec Jean-François Perret aura lieu le lundi 24 octobre à la séance de 20h30.

La grotte des rêves perdus de Werner Herzog.

Film 3D

( Documentaire – 2010 – 1h30 avec Werner Herzog, Dominique Baffier, Jean Clottes)

Soirée débat lundi 24 octobre à la séance de 20h30. en présence de Jean-François Perret journaliste, qui a suivi durant 15 ans le dossier Grotte Chauvet sur les plans scientifiques et juridiques.

 

C'est une grotte immense, protégée du monde depuis 20 000 ans.

En 1994, au sud de la France, les scientifiques qui ont découvert la grotte sont tombés, ébahis, face à des centaines de peintures rupestres, des œuvres d'art spectaculaires. Werner Herzog a obtenu l'autorisation d'y réaliser un documentaire d'exception. Avec ses caméras 3D, il a capté toute la beauté de ces merveilles dans l'un des sites les plus grandioses qui soit.

Séance unique

Mercredi 19 octobre 2011 à 20h30

Tournée de Mathieu Amalric

( France – 2010 – 1h51 avec Miranda Colclasure, Suzanne Ramsey, Linda Maracini)

 

PROJECTION EN PRESENCE DES ACTRICES !

En partenariat avec la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre

En parallèle du spectacle Le cabaret new burlesque à la MCNN, nous vous proposons de (re)voir le film de Mathieu Almaric, à l'origine du spectacle.

Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout pour repartir à zéro en Amérique à l'aube de ses quarante ans. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses «New Burlesque» à qui il fait fantasmer la France.
De port en port, l'humour des numéros et les rondeurs des filles enthousiasment les hommes comme les femmes.

 

Home Road Movie de Robert Bradbrook – Animation – 2001 - 1,85 -12 min

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 octobre 2011

La guerre est déclarée de Valérie Donzelli

( France – 2010 -1h40 avec Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm, César Desseix)

séance supplémentaire le vendredi 14 octobre à 14h30

Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d'amour, la leur... L'émotion n'est pas niée, mais décuplée par l'humour percutant des dialogues et des commentaires off.

Un formidable cri de vie.

Ce second long métrage de l'actrice-réalisatrice Valérie Donzelli, a été projeté en ouverture de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 2011.

 

La gran carrera de Kote Camacho - Fiction – 2010 - 1,85 – 7 min

Jeudi 6, dimanche 9, lundi 10 et mardi 11 octobre

Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Løve

( France – 2010 - 1h50min avec Lola Creton, Sebastian Urzendowsky, Magne Havard Brekke)

Camille, adolescente ne vit qu'à travers son amour pour Sullivan. A la fin de l'été, il part à l'aventure à l'autre bout du monde et ne revient pas. Camille tente de mourir.

Dix ans ont passé. Camille vit avec Lorenz lorsque Sullivan réapparaît.

Après Tout est pardonné et Le père de mes enfants , cette jeune réalisatrice s'impose avec le troisième film de sa trilogie. Œuvre très personnelle, pleine de retenue, de délicatesse et d'émotion.

 

En France de Ramzi Ben Sliman - Fiction – 2010 - 1,85 - 12 min

Jeudi 29 septembre, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 octobre

Pater de Alain Cavalier

( France – 2011 -1h45 avec Vincent Lindon, Alain Cavalier, Bernard Bureau)

Alain Cavalier est un réalisateur à part dans le paysage cinématographique. On se souvient de Irène où le réalisateur arrivait littéralement à faire vivre à l'écran ses sentiments pour sa compagne disparue.

Avec Pater il quitte le récit autobiographique pour une expérience avec Vincent Lindon : Ils jouent à être Président et premier ministre le temps d'un film où fiction et réalité se mêlent intimement. Chacun filme l'autre dans son rôle et dans sa vie quotidienne. Où commence la fiction, où s'arrête le jeu ?

Standing ovation lors du festival de Cannes 2011.

 

Rubika de Margaux Vaxelaire – animation – 2010 - 16/9 – 4 min

Jeudi 22, dimanche 25, lundi 26 et mardi 27 septembre

Melancholia de Lars von Trier

( Danemark – 2011 – 2h10 avec John Hurt, Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg)

Les séances de Melancholia sont avancées à 14H15 - 17H45 et 20H15 et  le dimanche à 10H45. Séances supplémentaires vendredi 23 14H15 et 17H45.

À l'occasion de leur mariage, Justine et Michael donnent une somptueuse réception dans la maison de la soeur de Justine et de son beau-frère. Pendant ce temps, la planète Melancholia se dirige vers la Terre...

Bercées par des airs wagnériens, ces noces, sous l'emprise d'éléments cosmiques, offrent au cinéaste l'occasion d'une médiation poétique à la beauté magnétique.

Kirsten Dunst a reçu le prix d'interprétation féminine, Cannes 2011.

 

A main nue de Guillaume Foresti – Fiction – 2009 - 1,85 – 12 min

Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 septembre

Tomboy de Céline Sciamma

( France - 2011 - 1h22 - avec Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson)

 

Deuxième film de la réalisatrice de La naissance des pieuvres qui traitait déjà de la recherche d'identité sexuelle de jeunes filles.

Laure, 10 ans, emménage dans un nouveau quartier. Pour les autres enfants avec lesquels elle se lie d'amitié, elle est Mickael. Son physique androgyne la fait aisément passer pour un garçon.

La supercherie marche très bien, trop peut être ? Jusqu'à quand cela durera t-il ?

 

Chienne d'histoire de Serge Avédikian – Animation – 2009 - 1,66 – 15 min

Jeudi 8, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 septembre

Chico et Rita de Fernando Trueba et Javier Mariscal
(Espagne - 2010 - 1h33 – Animation).


Cuba 1948. Chico, pianiste de jazz joue dans les bars et Rita chante dans les clubs et bals populaires. Vie de saltimbanques de La Havane à New-York, Las Vegas et Paris. Ils s'aiment et aiment le jazz.
Film rythmé, sensuel, inspiré de la vie du pianiste et compositeur Bebo Valdes. Hommage sensuel et nostalgique des années 1940-1950.

 

Les barbares de Jean-Gabriel Périot - Documentaire de fiction – 2010 - 1,85 – 5 min

Jeudi 1, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 septembre

My little princess de Eva Ionesco

( Françe - 1h45 - 2011 avec Isabelle Huppert, Anamaria Vartolomei, Georgetta Leahu )

Hannah, photographe, choisit sa fille de onze ans comme modèle. Alors tout bascule dans la vie de Violetta qui vivait jusque là avec sa tendre grand mère.

Dérangeant sans sombrer dans le scabreux, le film décrit une relation mère - fille dénaturée et la révolte de la jolie poupée qui souffre de la perversité et de l'inconscience de sa mère. Il propose une réflexion sur ce que l'on peut faire - ou ce qu'on a pu faire - au nom de l'art.

   
 

Munjiai de Yumi Jung ( Animation – 2009 - 1,85 – 10 min)

Jeudi 16, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 juin 2011

Ha ha ha de Hong Sangsoo

( Corée du sud – 2010 – 1h56 avec Kim Sang-kyung, Moon So-ri, Jun-Sang Yu)

Verre après verre, deux trentenaires enjoués se racontent le séjour qu'ils ont effectué chacun de leur côté dans une petite ville de la côte sud-coréenne. Ils échangent leurs souvenirs de l'été en ne gardant que les bons, les mésaventures sentimentales, les errances professionnelles. Ils multiplient les gaffes.

Une comédie imprévisible qui charme par ses scènes à la fois gracieuses et burlesques.

Prix ‘Un certain regard' au festival de Cannes 2010

 

Marottes de Benoît Razy ( Animation – 2005 - 1,85 – 14 min)

Jeudi 9, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 juin 2011

Le voleur de lumière de Aktan A Kurbat

( kirghiztan – 2010 - 1 h 16 - Avec Aktan Arym Kubat, Taalaïkan Abazova, Askat Sulaimanov)

On l'appelle « Monsieur Lumière », parce qu'il détourne le courant public pour éclairer les plus pauvres. Coeur ouvert et généreux, il ne leur apporte pas seulement l'électricité : il écoute, conseille, conforte les peines et tempère les disputes conjugales de ces villageois oubliés par la civilisation moderne.

Un réquisitoire passionné contre la corruption qui gangrène le Kirghistan.

Mercredi 8 juin 20h30 uniquement.

Africa united de Debs Gardner-Paterson

( Sud-Afrique – 2010 – 1h25avec Eriya Ndayambaje, Roger Nsengiyumva, Sanyu Joanita Kintu)

En partenariat avec l'UNICEF

"C'est l'histoire extraordinaire de trois enfants rwandais qui tentent de réaliser le rêve de leur vie : assister à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde de Football 2010 à Johannesburg. Mais les problèmes commencent quand Fabrice, Dudu et Béatrice montent dans le mauvais bus et se retrouvent au Congo. Sans papiers, sans argent, ils sont amenés dans un camp d'enfants réfugiés. Mais nos héros s'échappent du camp et repartent à la poursuite de leur rêve, en embarquant avec eux une «dream team» d'enfants réfugiés qui les aideront à traverser une série d'aventures palpitantes.

Le film est rythmé par la chaleureuse musique africaine et les très belles images d'une Afrique méconnue, luxuriante et colorée.

 

Mon petit frère de la lune de Frédéric Philibert ( Animation – 2008 - 1,66 – 6 min)

Jeudi 2, dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 juin 2011

Jimmy Riviere de Teddy Lussi-Modeste

( France – 2011 – 1h30 avec Guillaume Gouix, Béatrice Dalle, Hafsia Herzi)

Jimmy Rivière est un jeune Gitan qui, sous la pression de sa communauté, se convertit au pentecôtisme. Il doit alors renoncer à ses deux passions : la boxe thaï et Sonia, alias Hafsia Herzi révélée par ‘La graine et le mulet'. Son entraîneur lui propose un combat dont il a toujours rêvé, Sonia ne veut pas le perdre. Jimmy cherche sa voie en tergiversant beaucoup.

Ce premier long-métrage touchant est l'histoire d'un apprentissage où l'eau et la forêt jouent un rôle initiatique. Il pose les problématiques de l'appartenance à un groupe et de la manière dont on peut s'en affranchir.

 

ATTENTION CHEF-OEUVRE, nominé aux aux Oscars !

Madagascar, carnet de voyage de Bastien Dubois ( Animation – 2009 - 1,85 – 12 min)

Jeudi 26, dimanche 29, lundi 30 et mardi 31 mai 2011

La nostra vita de Daniele Luchetti

( Italie – 2010 – 1h33 avec Elio Germano, Raoul Bova, Isabella Ragonese)

Claudio, ouvrier dans le bâtiment, travaille sur un chantier dans la banlieue de Rome. Un drame inattendu va soudain bouleverser l'insouciance de sa vie familiale simple et heureuse. Pour survivre, Claudio va affronter avec rage l'injustice intime et sociale qui le touche. Cependant le film ne tombe jamais dans le mélo ni dans le discours politique facile.

La nostra vita est né d'un désir de filmer la classe moyenne italienne où chacun s'emploie à survivre.

Elio Germano, primé au dernier festival de Cannes, est l'anti-héros de cette chronique italienne douce-amère.

 

Mon homme de Ramzi Ben Sliman ( Fiction – 2007 - 1,66 – 11 min)

Jeudi 19, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 mai 2011

Boxing gym de Frederick Wiseman

( USA – 2010 – 1h31 documentaire)

Le cinéaste a posé ses caméras et son regard dans une salle de boxe de la périphérie d'Austin au Texas. Ici, pas de grand match mais l'entrainement, de la pratique, des gammes mille fois répétées.

Des personnes d'origines et de classes sociales et d'âge différents s'entrainent dans ce gymnase : Tout le monde devient égal dans l'effort et la sueur.

Le gymnase est une illustration du "melting pot" à l'américaine où les gens se parlent, se rencontrent... pas de commentaire, pas de musique off, une histoire et un sens qui prennent forme au montage.

Ce film, passionnant, est une étape supplémentaire dans la quête sociologique que le documentariste Wiseman poursuit depuis toujours.

 Mercredi 18 mai 2011 à 20h30

Severn de Jean-Paul Jaud

( France – 2010 – 2h00 – Documentaire avec Jean-Paul Jaud, Severn Cullis-Suzuki, Takao Furuno)

Mercredi 18 mai 2011 à 20h30 et en association avec Artisans du monde.

Débat à l'issue de la projection.

En 1992, lors du Sommet de la terre de Rio, Severn Cullis-Suzuki, âgée de 12 ans, interpelle les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la Terre. En 2009, elle a 29 ans et attend son premier enfant...

 

Cul de bouteille de Jean-Claude Rozec ( Animation – 2010 - 1,85 - 9 min)

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 mai 2011

Avant l'aube de Raphaël Jacoulot

( France 2010 – 1h44 avec Jean-Pierre Bacri, Vincent Rottiers, Ludmila Mikaël)

Un client espagnol disparaît. Frédéric, jeune homme au passé trouble, employé d'un hôtel de luxe dans les Pyrénées, suspecte son patron car il a vu quelque chose qui l'implique. Toutefois, il choisit de se taire. Une complicité bizarre s'instaure entre les deux...

Raphaël Jacoulot signe un thriller chabrolien où s'affrontent bourgeois des cimes et prolos de la vallée d'en bas.

L'interprétation du duo Bacri/Rottiers mérite une mention particulière

 

Avaler des couleuvres de Jurgis Krasons ( Animation - 2010 - 1,85 -10 min)

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9 et mardi 10 mai 2011

Winter's bone de Debra Granik

( USA – 2010 – 1h40 avec Jennifer Lawrence, John Hawkes, Kevin Breznahan)

Ree, 17 ans, s'occupe de sa mère malade et élève vaille que vaille son petit-frère et sa petite sœur au fin fond du Missouri. Tout bascule lorsque son père, à peine sorti de prison disparaît après avoir hypothéqué la maison familiale. Ree part à sa recherche à travers la montagne et la forêt des Ozarks.

Peu à peu ce récit initiatique se transforme en conte de fée envoûtant et fantastique d'une rare noirceur.

La réalisatrice filme l'Amérique profonde et pauvre avec une mise en scène sobre et dénudée.

Grand prix du jury à Sundance.

Vendredi 29 avril 20h30

Qu'as-tu fait à la guerre, Papa ? de Blake Edwards

( USA – 1966 – 1h56 avec James Coburn, Dick Shawn, Sergio Fantoni).

 

Vendredi 29 avril à l‘auditorium Jean Jaurès, en association avec la médiathèque. Entrée gratuite.

Hommage à Blake Edwards récemment disparu

Eté 1943, le capitaine américain Cash reçoit l'ordre de ses supérieurs d'envahir le village de Valerno en Sicile. Les habitants acceptent de se rendre à condition de pouvoir célébrer le soir même la fête annuelle du vin...Les Américains et les Italiens vont alors s'unir pour une journée et nuit sous le signe des femmes et de l'alcool.

 

Malban de Elodie Bouédec ( Animation – 2008 – 1',85 – 8 min)

Jeudi 28 avril , dimanche 1, lundi 2 et mardi 3 mai 2011

Never let me go de Mark Romanek

( Grande Bretagne – 2010 – 1h43 avec Carey Mulligan, Andrew Garfield, Keira Knightley)

Kathy. Elle, Ruth et Tommy se sont rencontrés sur les bancs du pensionnat où ils ont passé leur enfance.

Devenus jeunes adultes, leur vie bascule : ils découvrent un inquiétant secret. Adapté d'un roman de Kazuo Ishiguro Les vestiges du jour, Never Let Me Go est un mélodrame étrange dont il serait malvenu de déflorer le propos.

 

Là où je pense de Bénédicte Portal (fiction - 2008 -1,85 – 14 min )

Jeudi 21, dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 avril 2011

La BM du seigneur de Jean-Charles Hue

( France – 2010 - 1h24 avec Frédéric Dorkel)

Chez les Yéniches, communauté de gens du voyage, le respect des aînés et la ferveur religieuse côtoient indifféremment le vandalisme. Fred Dorkel est l'un d'entre eux : craint et estimé par les siens, il vit du vol de voitures. Une nuit, sa vie bascule : un ange lui apparaît. Pour Fred, c'est le signe d'une seconde chance qu'il doit saisir. Il décide de se ranger, mais ce choix va l'opposer à sa famille...

Jean-Charles Hue filme le quotidien explosif de la communauté yéniche. Un docu-fiction en transe.

 

Jazzed de Anton Setola (animation- 2008 -1,85 -8 min)

Jeudi 14, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 avril 2011

Je suis un no man's land de Thierry Jousse

( France – 2010 - 1 h 32 avec Philippe Katerine, Julie Depardieu)

 Hommage à l'univers du chanteur fantasque jouant son propre rôle. Harcelé par une ancienne camarade de classe, il se retrouve prisonnier du village et de ses parents.

Je suis un no man's land épouse les atermoiements et la perception tordue du personnage principal, incarné par un Philippe Katerine qui s'amuse à caricaturer sa propre image

Loufoque à souhait!

(Tourné en Bourgogne).

 

Rébus de François Vogel (fiction - 2008 - 1,85- 5 min)

Jeudi 7, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 avril 2011

Fix me de Raed Andoni

( France Palestine – 2010 - 1h38- Documentaire)

Jeudi 7 à l'issue de la séance de 20h30 débat en présence de Palmyre Badinier co-productrice du film (Films de Zayna et Dar films), en partenariat avec l' ACID. En association avec SPP ((Solidarité avec le peuple palestinien).

Raed, auteur réalisateur, est épuisé par des maux de tête à répétition qui l'empêchent de travailler. Au risque de déconcerter sa propre famille et ses vieux amis, il décide de se faire soigner et de filmer sa psychothérapie... Armé d'humour et d'une certaine ironie, il interroge alors sa place dans la société palestinienne. Avec ce premier long métrage pas totalement un documentaire, pas vraiment une fiction, Andoni propose une réflexion à la fois personnelle et universelle sur l'intégration dans une société tout en préservant son individualité. Un cinéma politique de l'intime.

Sélection officielle aux festivals de Cannes et Sundance 2010.

Rencontres cinématographiques Nivernaises  : Nouvelle formule, le festival se déroulera uniquement à Nannay les 9 et 10 avril 2011.

Le programme au format pdf :

Recto Verso

mardi 5 avril 2011 (14h30, 18h00 et 20h15)

Moi, la finance et le développement durable de Jocelyne Lemaire Darnaud

( France – 2010 – 1h34 Documentaire)

Dans le cadre de la semaine du développement durable organisée par la ville de Nevers. Débat à l'issue de la séance.

Que se cache-t-il derrière un livret de développement durable ? Développement de quoi et durable pour qui ?

Ce film enquête est une réflexion sur la schizophrénie dans laquelle nous enferme le système capitaliste ultra-libéral. Il dénonce les abus des grandes entreprises, la destruction des territoires, le non-respect du droit humain, les drames sociaux et les licenciements.

 

Final de Irène Jouannet (Fiction - 1989 - 1,66 – 14 min)

Jeudi 31 mars, dimanche 3, lundi 4 avril 2011

Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch de d'Anne Linsel et Rainer Hoffmann

( Allemagne – 2010 – 1h29 – Documentaire)

 

En 2008, Pina Bausch, quelques mois avant sa mort, décide de reprendre son fameux spectacle KONTAKTHOF, non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène. En se tenant au plus prés du corps et des pensées de ces très jeunes gens, les deux réalisateurs de ce documentaire adoptent une position idéale, à la fois distante et bienveillante.

Très beau documentaire sur la jeunesse et la métamorphose des corps.

 

Conte de quartier de Florence Miailhe (Animation - 2006 - 15 min)

Jeudi 24, dimanche 27, lundi 28 et mardi 29 mars 2011

Octubre de Daniel et Diego Vega Vidal

( Pérou – 2010 - 1h20 avec Bruno Odar, María Carbajal, Carlos Gassols)

Un appartement sombre de Lima... Clemente, un prêteur sur gages, profite de la misère ambiante et exploite son prochain avec une apparente indifférence. Une nuit, surprise colossale, on dépose chez lui anonymement un nouveau-né. Sa voisine, la très dévote Sofia, qui voue chaque octobre un culte au Seigneur des Miracles, y voit une occasion rêvée de fonder enfin une famille. L'antihéros va-t-il être gagné par un humanisme inattendu ?

Dès ce premier film, les frères Vega portent un regard à la fois tendre et caustique sur des solitaires, avec un humour décalé et une dimension poétique qui donne à cette comédie l'aspect d'un conte moderne.

 

Ah MA de Anthony Chen (Fiction - 2007 - 14 min)

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 mars 2011

Angele et Tony  de Alix Delaporte

( France - 2010 - 1h27 avec Clotilde Hesme ,Grégory Gadebois)

C'est une romance pas comme les autres : Angèle, belle revêche qui sort de prison, monnaye son corps comme une marchandise. Tony marin pêcheur en quête de sentiments, vient de perdre son père. Ces deux là vont s'apprivoiser.

Premier film humble d'Alix Delaporte qui regarde avec délicatesse ce couple de guingois dans le contexte économique qui frappe l'industrie de la pêche. Une réussite à mettre au crédit de ses deux interprètes principaux qui crèvent l'écran.

Vendredi 18 mars à 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès , entrée gratuite.

En association avec la médiathèque.

Number 17 de Alfred Hitchcock

( Grande Bretagne – 1932 – 1h00 avec John Stuart et Anne Grey)

Un détective, à la recherche d'un collier volé, se retrouve dans une maison étrange qui semble à l'abandon. Il va alors se retrouver nez à nez avec un vagabond, puis avec une femme et enfin un corps.

 

Rien de grave de Renaud Philipps (Fiction - 2004 - 10 min)

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 mars 2011

Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu

( 2010 – France -1h42 avec Jean-Paul Rouve, Sophie Quinton, Guillaume Gouix)

Ayant grandi à Mouthe en Franche-Comté, la ville la plus froide de France, Candice Lecoeur, une miss météo locale, s'identifie à Marilyn Monroe au point de suivre sa trajectoire, amours et mort mystérieuse comprises. Un romancier parisien auteur de romans policiers manque d'inspiration. Ils se rencontrent à Mouthe, mais elle est déjà morte. Il enquête sur son passé.

Le réalisateur signe un polar original, drôle, tragique et burlesque. Un exercice de style très amusant qui fait de ce film un polar malicieux teinté de cinéphilie sur le fantasme de l'Amérique.

Mercredi 9 mars 20h00

En partenariat avec le Centre d'Art de Pougues dans le cadre de l'exposition Desire in representation de Peggy Buth. Débat à l'issue de la séance en présence de l'artiste .

Vénus noire de Abdellatif Kechiche

( France – 2010 - 2h44 avec Yahima Torres, André Jacobs, Olivier Gourmet)

Interdit aux moins de 12 ans

Le film raconte les dernières années de Saartjie Baartman, plus connue sous le surnom de « Vénus Hottentote ». Domestique d'un fermier sud-africain, elle s'installe en ­Europe en 1810 avec son maître qui l'exhibe en public. D'abord dans les « foires aux monstres » de Londres, puis dans les salons de l'aristocratie impériale, à Paris. Avant de devenir un objet d'étude pour les scientifiques du Muséum d'histoire naturelle, puis de tomber dans la prostitution.

A travers une histoire vraie, Kechiche réfléchit sur la pornographie esthétique et politique, les dérives du colonialisme et la dialectique maître-esclave.

 

Dix de Bif (Fiction- 2008 – 7 min)

Jeudi 3, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 mars 2011

I Wish I Knew, histoires de Shanghai de Jia Zhang Ke VO

( 2010 – Chine - 1h58 documentaire avec Dan-qing Chen, Rebecca Pan, Tao Zhao)

I Wish I Knew a été réalisé par Jia Zhangke à l'occasion de l'Exposition universelle de Shanghai. Le film parcourt sept décennies de la ville, des concessions internationales aux préparatifs de l'Exposition universelle de 2010.
Portrait d'une ville, à travers les récits entrelacés de dix-huit de ses habitants comme dix-huit chapitres d'un roman. La belle idée est de compléter ces récits, souvent bouleversants, par les grandes évocations de Shanghai au cinéma

C'est un film de recueillement. Il n'y a pas de provocation ni de haine au sein de ce film, C'est là que se situe sa beauté délicate et subtile.

 

Mei Ling de Stephanie Lansaque ( Animation - 2009 - 1,85 – 15 min )

Jeudi 24, dimanche 27, lundi 28 février et mardi 1 er mars 2011

Entre nos mains de Mariana Otero

( France – 2010 – 1h28 Documentaire)

"La société Starissima, spécialisée dans le sous-vêtement féminin, est au bord du dépôt de bilan. Pourtant une perspective très étroite mais plus optimiste s'ouvre : la possibilité de devenir une SCOP, une coopérative gérée et dirigée par les salariés".

Mariana Otero ( Le secret ) est une cinéaste engagée mais elle n'essaye pas d'illustrer un slogan. Elle aime ceux qu'elle filme.

 

Thé noir de Serge Elissalde ( Animation - 2008 - 5 min)

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 février 2011

Incendies de Denis Villeneuve

( Canada – 2009 -2h03 avec Rémy Girard, Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin)

A la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon son jumeau se voient remettre deux enveloppes : l'une destinée à un père qu'ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l'existence.

Jeanne qui voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère décide immédiatement de partir au Moyen Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…Simon la rejoint.

Le jeune réalisateur québécois signe l'adaptation cinématographique de la magnifique pièce de Wajdi Mouwad Incendies

Prix du meilleur film canadien au Festival de Toronto.

 

Acteur de Jocelyn Quivrin ( Fiction – 2006 - 12 min )

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 février 2011

Le Dernier voyage de Tanya de Aleksei Fedorchenko

( Russie – 2010 – 1h15 avec Igor Sergeyev, Yuriy Tsurilo, Yuliya Aug)

A la mort de son épouse Tanya, Miron respecte le rituel des Méria, des Russes issus de tribus finnoises très anciennes : il effectue un dernier voyage avec sa bien-aimée. Accompagné de son meilleur ami Aist, ils sillonnent la Russie. Miron partage avec son confident les souvenirs les plus intimes de sa vie conjugale.
Mais au bord du lac sacré, Miron fait une découverte…

Un film nostalgique très russe qui exprime la mélancolie de l'âme, l'insatisfaction de l'être mais aussi l'obéissance à un destin mystérieux.

 

A ce soir de Olivia Basset ( Fiction – 2009 - 8 min )

Jeudi 3, dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 février 2011

Benda Bilili ! de Renaud Barret, Florent de La Tullaye

( France -2010 - 1h25 avec Roger Landu, Coco Ngambali, Djunana Tanga-Suele)

Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo.
Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés. Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s'évader. Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, Benda Bilili nous raconte ce rêve devenu réalité.

Un film optimiste, plein de joie de vivre.

 

Motodrom de Jörg Wagner (Documentaire – 2006 - 9 min )

 

 

Jeudi 27, dimanche 30 janvier 2011

Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman

( Chili - 2009- 1h30-Documentaire)

Lundi 31 janvier et mardi 1 février 2011

Draquila, l'italie qui tremble de Sabina Guzzanti

( Italie – 2009 – 1h30 Documentaire)

Semaine documentaire, deux vous sont proposés

Jeudi 27, dimanche 30 janvier 2011

Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman

( Chili - 2009- 1h30-Documentaire)
Au Chili dans le désert d'Atacama à plus de 3000m, les astronomes du monde entier sont là pour observer les étoiles. Dans le désert aussi, on retrouve à cause de la sécheresse du sol des restes humains intacts : momies de la période inca mais aussi explorateurs, mineurs. Le cinéaste filme surtout des femmes qui continuent de fouiller le sol : mères, épouses, sœurs de disparus sous la dictature de Pinochet. Un documentaire poétique et politique.

Lundi 31 janvier et mardi 1 février 2011

Draquila, l'italie qui tremble de Sabina Guzzanti

( Italie – 2009 – 1h30 Documentaire)

Le 6 avril 2009, un tremblement de terre frappe L'Aquila dans les Abruzzes. Plus de 300 victimes. Silvio Berlusconi saisit l'occasion pour s'imposer partout comme le sauveur du peuple italien. En réalité son action n'est qu'une vaste opération de com.

Sabina Guzzanti, actrice, réalisatrice et auteur satirique très populaire en Italie mène une attaque anti-berlusconienne sans illusions avec un « humour lucidement désespéré ».

Le film constitué d'une série d'entretiens avec des sinistrés et divers spécialistes dénonce un système politico-mafieux dont les excès prêteraient à rire s'ils n'étaient pas si dramatiques.

Vendredi 21 janvier à l'auditorium Jean Jaurès. Entrée gratuite

Picasso et Sima, le modeleur d'amitié de Christian Tran

( France – 2009 – 58 min – Documentaire)

Soirée en présence du réalisateur ! le retour de Chrstian Tran qu'on accueille toujours avec plaisir.

En 1946, Picasso retrouve la Méditerranée avec Françoise Gilot, sa compagne. Pendant deux mois et demi, à la fin de l'été, Picasso travaille dans une salle du château Grimaldi à Antibes. Michel Sima, sculpteur et photographe lui a trouvé cet atelier et à la demande du peintre, il photographie jour après jour le travail en cours et la vie quotidienne.

Un vent de liberté souffle sur les œuvres de Picasso autant que sur l'œuvre photographique de Sima. Avec rien comme matériaux pour peindre ou photographier, cette aventure humaine va transformer l'espace du château Grimaldi en atelier puis en musée ouvert aux regards de tous.

Semaine du 19 janvier 2011 "festival Télérama"

Dans ses yeux / Another year / Bright star / Mr fox / Ghost writter / Mammuth / Social network.

Un programme complet sera disponible au Mazarin.

 

Terre et pain de Carlos Armella (Fiction -2008 – 8 min )

dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 janvier 2011

Séances à 14h15 et 20h15, le dimanche à 10h45

Biutiful de Alejandro González Inárritu

( Mexique – 2010 – 2h18 avec Javier Bardem, Maricel Álvarez, Eduard Fernàndez)

Séances supplémentaires vendredi à 14h15 et 20h15 !

Barcelone ressemble à une ville irréelle où se croisent comme dans toutes les grandes villes les exclus de la terre. Sensible aux esprits, Uxbal, père de deux enfants, sent que la mort rôde. Confronté à un quotidien corrompu et à un destin contraire, il se bat pour pardonner, pour aimer.

Javier Bardem incarne magistralement ce personnage « dostoïevskien » en ombre et lumière.

Prix d'interprétation à Cannes

Jeudi 13 janvier 2011

Projection numérique de haute qualité (DCP) qui se déroulera, selon les souhaits du distributeur, avec une première partie à 18h00 jusqu'à 20h00 puis reprise à 20h15 (afin de ne pas trop perdre l'atmosphère) jusqu'à 22h45

Mystères de Lisbonne de Raoul Ruiz

( Portugal – 2010 – 4h26 avec Adriano Luz, Maria Joao Bastos, Ricardo Pereira)

Exceptionnel, encore un film de très grande qualité que vous ne verrez pas ailleurs dans la région.

Séances spéciales . Le film sera projeté en deux parties entrecoupées d'une pause (voir ci-contre).

Adapté d'un roman fleuve portugais du XIXe siècle. Mystères de Lisbonne brasse les genres, les pays, les générations et les destins. Un prêtre, un vil séducteur, une amoureuse éconduite, une épouse tyrannisée composent la galerie de personnages qui influe sur le destin de Pedro da Silva orphelin, interne d'un collège religieux. Le réalisateur chilien nous entraîne dans un puzzle éblouissant dont les pièces s'emboîtent à la perfection, où le monde est une scène et où règne l'illusion.

Mercredi 12 janvier 2011 20h30 uniquement

Les yeux ouverts de Frédéric Chaudier .

( France - 2010-1h33-Documentaire)

Soirée débat avec l'association Ecoute et vie et le service des soins palliatifs du C.H. de Nevers.

Le réalisateur a accompagné son père en fin de vie durant 10 mois dans la maison médicalisée Jeanne Garnier. Il retourne quelques années plus tard pour filmer. Le réalisateur écoute, accompagne les patients, les soignants, les bénévoles.

Avec ce film sombre et lumineux, Frédéric Chaumier invite en douceur à la réflexion, et rend hommage à son père, aux malades et aux soignants. A la vie.

A l'époque... de Nadine Buss ( Animation – 2005 - 8 min)

Jeudi 6, dimanche 9, lundi 10 et mardi 11 janvier 2011

Amore de Luca Guadagnino

( Italie – 2009 - 1h58 avec Tilda Swinton, Alba Rohrwacher, Pippo Delbono)

La chronique enivrante d'une passion amoureuse au sein d'une famille bourgeoise milanaise. Une mère voit sa vie bouleversée par l'arrivée d'un cuisinier, et le coeur va l'emporter sur la raison.

Le renouveau du cinéma italien avec une mise en images aux accents viscontiens.

 

Allons-y ! Alonzo ! de Camille Moulin-Dupré(Animation - 2009 – 8 min)
Jeudi 16 décembre uniquement (3 séances)

Film Socialisme de Jean-Luc Godard

( 2010- France - Suisse - 1h42min – avec Catherine Tanvier, Christian Sinniger, Agatha Couture)

En deux temps et trois mouvements Godard confronte les splendeurs et misères des deux grandes utopies que furent le socialisme et le cinéma.

En Méditerranée, la croisière du paquebot. Multiples conversations, multiples langues entre des passagers presque tous en vacances...

Notre Europe : Le temps d'une nuit, une grande sœur et son petit frère ont convoqué leurs parents devant le tribunal de leur enfance. Ils demandent des explications sérieuses sur les thèmes de liberté, égalité, fraternité.

Nos humanités : Visite de six lieux de vraies/fausses légendes, Egypte, Palestine, Odessa, Hellas, Naples et Barcelone.

Sélection Un Certain Regard au Festival du film de Cannes 2010.

 

7h57 am-pm de Simon Lelouch (Fiction – 2009 – 11 min)

Jeudi 9, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 décembre 2010

Belle épine de Rebecca Zlotowski

( France – 2010 - 1h20 avec Léa Seydoux, Anaïs Demoustier, Agathe Schlencker)

Prudence Friedman a 17 ans, elle vient de perdre sa mère et reste seule dans l'appartement familial. Elle rencontre Marilyne qui lui fait découvrir le circuit de motos sauvage de Rungis. Fascinée par la bande de motards du circuit, Prudence tente d'y gagner sa place, en essayant de faire passer sa solitude pour de la liberté.

Léa Seydoux incarnait ‘ La Belle Personne' de Christophe Honoré. Dans le rôle de Prudence, elle apparaît sauvage, touchante.

Des images composées avec la précision des plus grands artistes. Un film délicat sur l'adolescence.

Mercredi 8 décembre 2010 à 20h30

Black diamond de Pascale Lamche

( 2010 – France - 1h41min – Documentaire)

En partenariat avec le MRAP

En Afrique, des milliers de jeunes sont recrutés sous le prétexte de les faire entrer dans une équipe de football en Europe.

C'est une vieille histoire : auparavant on parlait de la traite négrière, aujourd'hui c'est simplement un business qui va de l'artisanat local au réseau organisé. Réseaux mafieux anarchiques et internationaux, exploitation des familles.
Le film nous mène des taudis d'Accra et d'Abidjan aux rutilants temples du sport financés par les pétrodollars.

Le mérite de ce documentaire est de traiter une forme d'esclavage moderne sous de multiples angles.

 

Mon petit frère de la lune de Frédéric Philibert ( Animation -2008 – 6 min )

Jeudi 2, dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 décembre 2010

Un homme qui crie de Mahamat-Saleh Haroun

( Tchad- 2010 -1h32 avec Youssouf Djaoro, Diouc Koma, Emil Abossolo M'bo, Hadjé Fatimé N'goua….)

Le film se passe de nos jours à N'Djamena dans un hôtel de luxe avec piscine où Adam officie comme maître nageur depuis une trentaine d'années. Son fils Abdel l'assiste et il lui apprend le métier jusqu'au jour ou l'hôtel est racheté par des repreneurs chinois qui restructurent…Le Tchad est en proie à la guerre civile depuis des décennies et le chef du quartier impose à Adam de participer à « l'effort de guerre ».

Le réalisateur de Daratt illustre ici les déchirements du Tchad pris en étau entre la mondialisation et ses éternels conflits locaux. Il filme au plus près dans la sphère de l'intime ceux qui subissent la guerre.

Prix du Jury Cannes 2010

Vendredi 3 décembre à l'auditorium Jean Jaurès – Entrée gratuite

 

Les nains aussi ont commencé petits de Werner Herzog

( Allemagne – 1970 – 1h36)

En partenariat avec la médiathèque et le Centre d'Art de Pougues

Dans le cadre de l'exposition Kerstin Brätsch : (Nothing, nothing), (rien,rien)

Révolte dans un centre où sont enfermé des nains : les pensionnaires s'en prennent à tous et à tout, retournant même parfois la violence contre eux-mêmes…

Souvent comparé au Freaks de Tod Browning, ce film contient quelques constantes de l'œuvre du cinéaste : goût pour les personnages hors du commun, pour une certaine folie absurde, et passion pour les situations extrêmes.

 

Le Lit froissé de Myriam Donasis ( Fiction – 2007 – 13 min)

Jeudi 25, dimanche 28, lundi 29 et mardi 30 novembre 2010

Milk (séances 14h30 et 20h30 les jeudi et lundi ; 18h00 mardi)

( Turquie – 2010 – 1h42 avec Melih Selcuk, Basak Koklukaya, Riza Akin)

Miel (séances 14h30 et 20h30 mardi ; 18h00 les jeudi et lundi et le dimanche à 11h00)

( Turquie – 2010 – 1h43 avec Bora Altas, Erdal Besikçioglu, Tülin Özen)

Exceptionnel : Deux films de Semih Kaplanoglu Deux films en bonne partie autobiographiques qui font le choix d'une histoire de vie à rebours.

Milk (séances 14h30 et 20h30 les jeudi et lundi ; 18h00 mardi) ( Turquie – 2010 – 1h42 avec Melih Selcuk, Basak Koklukaya, Riza Akin) Yusuf, qui vient de terminer le lycée, est passionne de poésie. Certaines de ses œuvres commencent à être publiées dans d'obscures publications littéraires ; pourtant il est inquiet sur son avenir.

Miel (séances 14h30 et 20h30 mardi ; 18h00 les jeudi et lundi et le dimanche à 11h00) ( Turquie – 2010 – 1h43 avec Bora Altas, Erdal Besikçioglu, Tülin Özen) Yusuf a 6 ans, il vit avec ses parents dans un village isolé d'Anatolie. Pour le petit garçon, la forêt environnante est un lieu de mystère et d'aventure où il aime accompagner Yakup, son père apiculteur. « Limpide, élégiaque, radieux dans sa manière d'évoquer les épreuves de Yusuf, le cinéma de Kaplanoglu apaise, fascine, grandit » (Le Monde).

 

Alma de Rodrigo Blaas ( animation -2009 – 5 min )

Séances à 14h15 et 20h15 et le dimanche à 10h45

Séances supplémentaires le vendredi à 14h15 et 20h15

Jeudi 18, vendredi 19, dimanche 21, lundi 22 et mardi 23 novembre 2010

Mourir comme un homme de João Pedro Rodrigues

( Portugal – 2009 – 2h13 avec Fernando Santos, David Alexander, Gonçalo Ferreira de Almei)

Tonia, une transsexuelle voit s'effondrer le monde qui l'entoure : son statut de star est menacé par la concurrence des jeunes artistes. Pressée par son jeune copain d'assumer l'identité de femme, Tonia lutte contre ses convictions religieuses les plus intimes. Elle part à la campagne avec Rosário. Après s'être égarés, ils se retrouvent dans une forêt enchantée…

Un film remarquable, d'une sensibilité poignante.

Sélection Un Certain Regard Cannes 2009, sélectionné aux festivals de Munich, Toronto, Reykjavik, Rio, New York. grand prix du jury (République Tchèque 2009).

 

Brouillard de Peter Salmon (Fiction – 2007 – 15 min)

Jeudi 11, dimanche 14, lundi 15 et mardi 16 novembre 2010

Les amours imaginaires de Xavier Dolan

( Canada – 2010 – 1h35 avec Monia Chokri, Niels Schneider, Xavier Dolan)

Francis et Marie, deux amis, tombent amoureux de Nicolas, Adonis, allumeur venu de sa campagne. Leur trio va rapidement se transformer en relation malsaine où chacun va tenter d'interpréter à sa manière les mots et gestes de celui qu'il aime... Après J 'ai tué ma mère , le jeune prodige québécois s'attaque au thème éternel : le caractère illusoire du sentiment amoureux. Il s'impose avec un style très personnel, désinvolte et sophistiqué. Le charme opère du début à la fin.

Enfin un film de jeunes fait par un jeune.

 

Masques de Jérôme Boulbès ( Animation – 2009 - 1,85 – 7 min)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8 et mardi 9 novembre 2010

L'Illusionniste de Sylvain Chomet

( France – 2010 - 1h20 – animation)

Fin des années 50, une révolution agite l'univers du music-hall : les numéros traditionnels, acrobates, jongleurs, ventriloques sont jugés démodés. Notre héros, l'illusionniste, ne peut que constater qu'il appartient désormais à un monde en voie de disparition. Alors, il prend la route et va courir les cachets jusqu'en Ecosse où il rencontre Alice, jeune fille douce et naïve qui va changer sa vie.

Tati réapparaît devant nous, réinventé en héros de dessin animé avec sa silhouette de grand échalas paumé.

L'auteur des Triplettes de Belleville a découvert et dépoussiéré le scénario inédit écrit par Tati en 1959. Il réalise un film touchant, fin, d'une drôlerie discrète comme l'animation nous en offre rarement.

   

RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES NIVERNAISES, 4e édition :

Jeudi 28 octobre à 20h30 à La Charité (cinéma municipal) : Long métrage choisi par l'ACNE Les Murmures du vent - film de Shahram Alidi Irak - 2009 1h17 avec Omar Chawshin, Barzani FakherMohammad. Mam Baldar (l'oncle volant), le personnage principal, est postier. Véritable passeur de mémoire, il est le messager qui transmet non pas des lettres mais des sons et des paroles enregistrées sur un vieux magnétophone. Il est le lien qui fraye avec les fragments du quotidien pour rendre palpable l'invisible. Mémoire à la fois collective et particulière, dérisoire et essentielle, elle n'est pas un refuge dans le passé, au contraire, elle donne ou redonne la vie, l'espoir.

En partenariat avec l'ACID

Programme complet : recto et verso

Le bûcheron des mots de Izu Troin (Animation – 2009- 11 min)

Jeudi 28, dimanche 31 octobre, lundi 1 et mardi 2 novembre 2010

Oncle Boonmee who can recall his past life de Apichatpong Weerasethakul

( Thaïlande – 2010 – 1h53 avec Thanapat Saisaymar, Jenjira Pongpas, Sakda Kaewbuadee)

Après Tropical malady et Syndromes and a century Apichatpong Weerasethakul revient couronné de la palme d'or à Cannes cette année.

Oncle Boonmee souffre d'une insuffisance rénale aiguë et décide de finir ses jours auprès des siens à la campagne. Etrangement, les fantômes de sa femme décédée et de son fils disparu lui apparaissent et le prennent sous leurs ailes. L'approche de la mort l'amène à se rappeler ses différentes incarnations.

La réalité est filmée comme un rêve, où la nature et le surnaturel reprennent leurs droits.

La beauté sidérante des images du cinéaste témoigne de son travail de plasticien.

RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES NIVERNAISES, 4e édition :

Dimanche 24 octobre à 17h15 à Saint-Honoré Les bains (cinéma municipal) : film documentaire proposé par le ciné-Club de Nannay

Small is beautiful - Film de Agnes Fouilleux

documentaire - 1h 46

Le bon sens paysan qui faisait l'agronomie d'hier a peu à peu, depuis plus de

cinquante ans, été remplacé par des logiques marchandes, qu'une poignée d'entreprises multinationales a réussi à imposer en prenant le pouvoir jusqu'au plus haut niveau. Les petites fermes polyvalentes et autonomes des paysans d'hier ont laissé la place à d'immenses “exploitations” qui portent bien leur nom... Pourquoi, comment et au profit de qui la production agricole s'est-elle industrialisée au point de désertifier les campagnes, d'empoisonner l'eau et les sols, de stériliser les paysages, de confisquer les semences et d'affamer des millions de paysans dans le monde ?

Séance en présence de la réalisatrice.

Programme complet : recto et verso

 

Résistance aux tremblements de Olivier Hems (Fiction - 2007– 15 min )

dimanche 24, lundi 25 et mardi 26 octobre 2010

Lola de Brillante Mendoza

( Philippines – 2009 – 1h50 avec Anita Linda, Rustica Carpio, Tanya Gomez)

Lola ( grand-mère en philippin) suit le parcours croisé de « mamies courage » à travers les rues pluvieuses de Manille. L'une vient de perdre son petit-fils poignardé par un voleur et sillonne la ville pour lui offrir des obsèques décentes. L'autre se démène pour faire sortir son petit-fils de prison. A Manille tout se monnaie. Le réalisateur rend hommage avec une impressionnante humanité aux petites gens, aux « lolas » capables de résister contre monts et marées.

RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES NIVERNAISES, 4e édition :

Jeudi 21 octobre à 20h30 à Nevers (cinéma Mazarin): Long métrage proposé par Les Amis du Cinéma de La Charité Tant qu'on aura la santé - Film de Pïerre Etaix France - 1966 - 1h20 avec : Pierre Étaix, Denise Peronne, Simone Fonder, Jean-Claude Carriere. Un jeune homme candide tente de vivre dans le monde que nous avons organisé. Dans le bruit, la précipitation, l'artifice, la cohue. Comment faire ? Où trouver le petit coin tranquille où il ferait bon vivre ? Où se cache le bonheur ? Sirène d'argent au Festival International de Sorrente Concha d'argent au Festival International de San Sébastian. Après de nombreuses années d'imbroglio juridique, Pierre Etaix peut enfin faire voir ses films, lui qui est considéré comme un des grands comiques mondiaux.

Programme complet : recto et verso

 

Dialogue de sourds de Bernard Nauer ( Fiction - 1985– 10 min)

Jeudi 14, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 octobre 2010

Un poison violent de Katell Quillévéré

( France – 2010 – 1h32 avec Clara Augarde, Lio, Michel Galabru)

Anna 14 ans, d'une famille bretonne très croyante, voit sa vie bouleversée par le départ de son père. Elle se raccroche à son grand-père, tendre et fantaisiste et se découvre un sentiment nouveau pour un garçon.
Sa mère, aussi bouleversée trouve refuge auprès du jeune prêtre du village.
Ce premier film traite avec pudeur des questions de la foi, de l'amour, de la mort.

Prix Jean Vigo 2010.

 

Arena de Joao Salaviza ( Fiction - 2009 – 15 min )

Jeudi 7, dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 octobre 2010

Les mains libres  de Brigitte Sy

( France – 2010 – 1h40 avec Ronit Elkabetz, Carlo Brandt, Noémie Lvovsky)

Attention ! Soirée en présence et de la réalisatrice Brigitte Sy et de Jean Charles Dumais acteur, mardi 12 à 20h30.

Un casting de qualité pour une histoire profondément humaine. La réalisatrice relate son histoire et une expérience de dix années de travail avec des détenus :

Barbara qui travaille dans le milieu carcéral depuis plusieurs années, prépare un film écrit et interprété par des détenus. Elle se rend donc régulièrement à la prison et remarque Michel, un détenu du groupe.

Brigitte Sy a pour ambition au travers de ce film, de redonner une certaine dignité à la qualité des relations entre les personnes évoluant dans cet environnement hostile.

 

Le trop petit prince de Zoia Trofimova ( Animation - 2001– 7 min )

Séances à 14h15 et 20h15 seulement, le dimanche à 10h45

Jeudi 30 septembre, vendredi 1 er , dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 octobre 2010

Poetry de Lee-Chang-Dong

( Corée du Sud - 2009 - 2h19 avec Yoon Jung-hee, David Lee, Kim Hira )

Et si la poésie pouvait guérir des maux? Voilà le propos de Poetry.

Mija vit avec son petit-fils, qui est collégien. Cette vieille dame excentrique découvre la poésie, qui lui ouvre de nouveaux horizons et lui fait voir la beauté de son environnement habituel. Un événement inattendu lui fait réaliser que la vie n'est pas aussi belle.

Ce film passe comme un rêve, avec ses moments dramatiques, contemplatifs ou même burlesques.Le réalisateur de Secret Sunshine nous révèle une grande actrice sud coréenne, à la fois forte et fragile.

Prix du scenario Cannes 2010.

 

Nue de Catherine Bernstein ( fiction - 2008– 8 min )

Jeudi 23 (pas de séance à 20h30) , dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 septembre 2010

Puzzle de Natalia Smirnoff
( Argentine - 2009 – 1h28 avec Maria Onetto, Gabriel Goity, Arturo Goetz)

Maria Del Carmen, femme au foyer, consacre sa vie à son mari et ses enfants. Le jour de son anniversaire, elle reçoit un puzzle. Sa vie si bien organisée bascule…

Le moyen choisi par la jeune cinéaste pour raconter l'histoire de l'émancipation de ce grillon du foyer est étonnant, dérisoire et touchant. Ce film aux images limpides est avant tout le terrain de jeu d'une actrice exceptio nnelle.

Jeudi 23 septembre 20h30. Débat à l'issue de la projection en partenariat avec la FOL.

Les Arrivants de Claudine Bories, Patrice Chagnard

( France – 2008 –1h53 - Documentaire)

Ils arrivent du monde entier avec leur angoisse, leur culture, leur espoir, sans bagage à la Coordination de l'Accueil des Familles Demandeuses d'Asile. Leur avenir dépend de l'administration, mais aussi de Caroline, Colette, assistantes sociales et de Juliette, juriste qui les accueillent sans relâche. Dans l'huis clos de bureaux ingrats s'affrontent étrangers en détresse et employées impuissantes. Les réalisateurs font de ce documentaire une rencontre tragi-comique entre ces gens venus d'ailleurs et nous. Un film humain.

 

avant l'aube de Balit Kenyeres ( 2005 – 13 min - Fiction )

Jeudi 16, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 septembre 2010

A cinq heures de Paris de Leon Prudovsky
( Israël – 2009 – 1h30 avec Dror Keren, Helena Yaralova, Vladimir Friedman)

A Tel Aviv, Yigal, anti-héros parfait, phobique de l'avion rencontre la belle Lina, professeure de musique d'origine russe sur le point de rejoindre son mari au Canada. Le récit aurait pu tomber dans la banalité et la facilité. Au contraire, l'écriture cinématographique habile de ce jeune réalisateur, l'interprétation nuancée des acteurs en font une comédie douce-amère, drôle et émouvante.

 

Et si... de Henri Liebman ( Fiction - 2008– 8 min )

Jeudi 9, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 septembre 2010

Copacabana de Marc Fitoussi

( France – 2009 – 1h47 - avec Isabelle Huppert, Lolita Chammah, Aure Atika)

Babou, inconséquente, insouciante et exubérante est reniée par Esméralda, sa fille, trop sage. Elle décide de s'acheter une conduite pour regagner son estime et lui offrir un cadeau de mariage digne de ce nom. Ce portrait de femme est doublé d'une satire sociale. Une comédie jubilatoire, mettant en scène une Isabelle Huppert explosive.

 

Dreams and Desires - Family Ties de Joanna Quinn ( Animation - 2006– 10 min )

Jeudi 2, dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 septembre 2010

Tamara Drewe de Stephen Frears

( Grande-Bretagne- 2009 - 1H49 avec Gemma Arterton, Roger Allam, Bill Camp )

Tamara Drewe, jeune et belle journaliste, avec son nez refait et son physique irréprochable, séduit avec facilité et brise tous les coeurs.

Son retour au village où vécut sa mère est un choc pour la petite communauté. Les passions vont se déchaîner chez ses voisins: écrivains bobos, adolescents, fermiers du pays.

Stephen Frears croque à merveille ces représentants d'un milieu britannique, perclus d'hypocrisie et étouffés de faux semblants. Tamara Drewe , film féroce et malicieux, a tous les charmes d'une excellente comédie.

 

 

 

Donky Toys de Olivier Surville (Animation – 2005 - 1,85 – 4 min )

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 juin

The limits of control de Jim Jarmusch

( USA – 2009 – 1h56 Avec Isaach de Bankolé, Alex Descas, Jean-François Stévenin)

Un homme solitaire accepte un contrat mystérieux dans un aéroport parisien qui va le conduire à travers l'Espagne. Il est focalisé par son objectif professionnel à l'écart des lois et doté d'une détermination sans faille. S'ensuivent des rencontres avec des personnages excentriques. Le film déborde d'obsessions enveloppantes et de gimmicks discrets, dans un art consommé de la répétition.

 

Le couloir de Alain Gagnol/Jean-Loup Felicioli ( Animation – 2005 - 1,66 – 15 min )

Jeudi 3, dimanche 6, Lundi 7 et mardi 8 juin

La Pivellina de Tizza Covi, Rainer Frimmel

( Italie et Autriche – 2009 – 1h40  avec Patrizia Geraldi, Walter Saabel, Taico Caroli, Asia Crippa)

Patty et son mari Walter, artistes de cirque vivent dans un terrain vague à la périphérie de Rome. Patty trouve une petite fille de 2 ans abandonnée. Malgré le refus de Walter, elle décide de la recueillir. L'amour grandit entre la pivellina et sa famille de substitution. Un jour, Patty reçoit une lettre de la mère de l'enfant...

 

X de Wahl Raphael (Animation – 2005 - 1,85 - 6'30)

Attention séances à 14h15 et 20h15 uniquement et le dimanche à 10h45

Jeudi 27, vendredi 28 , dimanche 30, lundi 31 mai et mardi 1 juin

Mother de Joon-ho Bong

( Corée du Sud – 2009 – 2h10 avec Won Bin, Kim Hye-Ja, Jin Ku)

Une veuve se démène pour prouver l'innocence de son fils, jeune homme un peu simplet, accusé du meurtre d'une jeune lycéenne. Entre un policier paresseux et un avocat vénal, cette mère courage est prête à tout pour sauver la chair de sa chair.

Le réalisateur virtuose coréen de The Host signe ici un long métrage beau et intriguant sur l'amour fusionnel entre une mère et son fils. Le thriller oscille entre le tragique et le comique tout en ménageant un suspens formidable.

 

El horno de Raoul Antonio Caballero ( Fiction – 2009 - 1,85 - 10'00)

Jeudi 20, dimanche 23, lundi 24 et mardi 25 mai

La vida loca de Christian Poveda

( France– 2009 - 1h30 min Documentaire)

Mardi 25 mai à 20h30 rencontre avec Pascal Tedes et Nathalie Jadot amis et collaborateurs du réalisateur.

Ce documentaire est une plongée dans le quotidien des membres d'une armée invisible de très jeunes gens dans les banlieues de San Salvador. On les appelle les «Maras» ces gangs connus pour leurs tatouages spectaculaires, qui sèment la terreur dans toute l 'Amérique centrale. Au cours du tournage, la mort fr appe à de nombreuses reprises les membres du gang.

Christian Poveda, photographe et réalisateur français, a été assassiné par balles au Salvador en septembre 2009, peu avant la sortie française de son film.

Nominé aux Etoiles d'Or du documentaire français 2010

 

Le petit dragon de Bruno Collet ( Animation – 2009 - 1,85 – 8min)

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 mai

Precious de Lee Daniels

( USA – 2008 – 1h49 avec Lenny Kravitz, Mariah Carey et Mo'Nique)

Interdit aux moins de 12 ans
Lorsqu'à 16 ans, Precious pauvre, obèse, illettrée apprend à lire et à écrire dans une école d'alternative, un monde nouveau s'ouvre à elle, un monde où elle peut enfin parler, raconter ce qui l'étouffe. Il a suffi d'une rencontre décisive avec une enseignante pour qu'elle prenne confiance en elle.

Sélection officielle Cannes 2009 - Un certain regard - Sélection officielle Festival du cinéma américain de Deauville 2009

 

Les escargots de Joseph de Sophie Roze (Animation – 2009 - 1,85 - 11'48)

Jeudi 6, dimanche 9, lundi 10 et mardi 11 mai

Un soir au club de Jean Achache

( France – 2009 – 1h30 avec Thierry Hancisse, Elise Caron, Marilyne Canto)

En partenariat avec D'Jazz

D'après le roman éponyme de Christian Gally.

Simon Nardis, ancien Jazzman célèbre, mène une vie rangée depuis 10 ans, marié et père de famille. Par hasard, il passe une nuit décisive dans un club de jazz à Brest. Il se retrouve face à ses démons : la musique, l'alcool, les doutes, l'ivresse amoureuse. Une belle chanteuse affranchie l'attire, son existence va basculer.

 

La Svedese de Nicolas Liguori ( Animation – 2008 - 1,66 – 10 min)

Jeudi 29 avril, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 mai

Liberté de Tony Gatlif

( France – 2009 - 1h 50 avec James Thierrée, Marc Lavoine, Marie-Josée Croze, Rufus)

 

Au contrôle des Roms par les autorités de Vichy, Tony Gatlif oppose la liberté d'un homme, la solidarité et la culture des gitans et le courage des citoyens qui vont les aider pour éviter la déportation. Histoire et poésie se croisent dans ce film touchant, emmené par une partition dynamique et des acteurs convaincants.

Vendredi 23 avril 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès

Tyson de James Toback

( USA – 2008 – 1h28 Documentaire avec Mike Tyson)

Vendredi 23 avril 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès en partenariat avec le Centre d'Art de Pougues. Dans le cadre de l'exposition Oscar Tuazon en présence de l'artiste.

Un documentaire sur l'ascension et la chute du boxeur Mike Tyson.

 

Le chien au collier électriquede Steve Baker (Animation - 2008 -4 min)

Jeudi 22, dimanche 25, lundi 26 et mardi 27 avril 2010

Tsar de Pavel Lounguine VO

(Russie – 2009 – 1h56 avec Piotr Mamonov, Youri Kuznetzov, Oleg Yankovsky)

1565. Ivan le Terrible, tsar de Russie, subit une défaite dans la longue guerre qui l'oppose à la Pologne. Il ne voit autour de lui que trahison. Pour lutter contre les traîtres, il crée une garde personnelle, "les Chiens du tsar", dont le signe de reconnaissance est une tête de chien accrochée à leur selle. "Les Chiens du tsar" plongent la Russie dans un bain de sang.
 

Film de Zabou Breitman de Zabou Breitman ( Fiction - 2007 -1,85 - 2 min )

Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 avril 2010

Bright star de Jane Campion VO

( Australie – 2009 – 1h59 avec Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider)

Londres, 1818. Un jeune poète secret, John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée et peu sensible à la poésie. John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse.
C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...

 

Paradise de Jesse Rosensweet (Animation - 2007 - 1,85 - 8 min )

Jeudi 8, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 avril 2010

Nord de Rune Denstad Langlo VO

( Norvège – 2009 – 1h18 avec Anders Baasmo Christiansen, Lars Olsen, Mads Sjogard Pettersen)

Jomar Henriksen, ancien skieur professionnel, travaille sur les pistes. Il passe son temps à fumer, à boire et surtout à ne rien faire.
Un jour, un ancien copain se présente chez lui et lui annonce qu'il est le père d'un enfant qui vit avec sa mère dans le nord du pays : c'est le moment où jamais de tourner le dos à cette existence. Commence ainsi un voyage à moto-neige ponctué de rencontres loufoques et d'aventures insolites.

Dans le cadre de la semaine du développement durable

Jeudi 1er avril à 20h15 uniquemement

Solutions locales pour un désordre global de Colinne Séreau

( France - 2009 -1h53 documentaire)

En avant-première

Les films d'alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu'il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s'est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives.

Autres films au programme : SDD

 

Eût-elle été criminelle... de Jean-Gabriel Periot ( Expérimental - 2006 - 1,85 – 9 min )

Jeudi 1, dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 avril 2010

Eastern plays de Kamen Kalev VO

( Bulgarie – 2009 – 1h23 avec Christo Christov, Ovanes Torosian, Saadet Isil Aksoy)

Séance du jeudi 1er avril 20h30 annulée ! (voir ci-dessus)

Itso a pris ses distances avec ses parents jusqu'au jour où il secourt une famille turque, agressée par un groupe de néo-nazis. Parmi eux, se trouve son jeune frère Georgi, qui participe depuis peu à des ratonnades. En se rapprochant de Georgi et de la jolie Turque qu'il a sauvée, le tourmenté Itso entreprend un cheminement intérieur.

 

Siberia de Renata Duqe ( Fiction - 2007 -1,85 – 10 min )

Jeudi 25, dimanche 28, lundi 29 et mardi 30 mars 2010

Le père de mes enfants de Mia Hansen-Love

( France – 2009 – 1h50 avec Chiara Caselli, Louis-Do de Lencquesaing, Alice de Lencquesaing)

Grégoire Canvel a tout pour lui. Une femme qu'il aime, trois enfants délicieuses, un métier qui le passionne. Il est producteur de films. Hyperactif, il ne s'arrête jamais, sauf les week-ends qu'il passe à la campagne en famille. Il semble invincible. Pourtant sa prestigieuse société de production est chancelante. Les menaces se précisent. Et un jour, il est obligé de voir la réalité en face. Librement inspiré de la vie de Humbert Balsan.

 

Jona/Tomberry de Rosto ( Animation - 2005 - 1,85 - 12 min)

Jeudi 18, dimanche 21, lundi 22 et mardi 23 mars 2010

A serious man de Joel Coen, Ethan Coen VO

( USA – 2008 – 1h45 avec Catalina Saavedra, Claudia Celedón, Alejandro Goic)

Avec Michael Stuhlbarg, Sari Lennick, Richard Kind

1967. Larry Gopnik, professeur de physique dans une petite université du Midwest apprend que sa femme va le quitter. Elle est amoureuse d'une de ses connaissances. Son frère et ses enfants lui posent problèmes ainsi que son travail… Il cherche conseil auprès de trois rabbins. Qui l'aidera à faire face à ses malheurs et à devenir un mensch, un homme bien ?

 

Plus que tout au monde (Mas quel mundo) de Lautaro Nunez De Arco ( Fiction - 2004 - 1,85 - 12 min)

Jeudi 11, dimanche 14, lundi 15 et mardi 16 mars 2010

Samson et delilah de Warwick Thornton VO

( Australie – 2009 – 1h41 avec Avec Rowan McNamara, Marissa Gibson, Mitjili Napanangka Gibson)

Samson et Delilah vivent dans une communauté aborigène isolée dans le désert du centre de l'Australie. La vie là-bas est un éternel recommencement. Quand le malheur s'abat sur eux, ils décident de s'enfuir. Commence alors un véritable périple pour leur survie. Les deux adolescents tombent amoureux l'un de l'autre. C'est tout ce qu'ils ont, leur seule réalité.

 

Sex and Violence de Bill Plympton ( Animation - 1997 - 1,66 – 8 min)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8 mars 2010

Persécution de Patrice Chéreau

( France – 2009 - 1h40 avec Romain Duris, Charlotte Gainsbourg, Jean-Hugues Anglade)

Daniel est poursuivi par un inconnu qui s'introduit chez lui régulièrement et l'espionne systématiquement. Un jour cet inconnu se poste devant lui, le regarde et lui dit : "Tu es l'homme de ma vie". Daniel le chasse. Il vit seul et rencontre deux ou trois fois par semaine Sonia qu'il persécute et idéalise en même temps !…

 

Une pute et un poussin de Clément Michel ( Fiction – 2008 – scope – 15 min )

Jeudi 25, dimanche 28 février, lundi 1 et mardi 2 mars 2010

Les Chats persans de Bahman Ghobadi

( Iran - 2009 - 1h41 Avec Negar Shaghaghi, Ashkan Koshanejad, Hamed Behdad)

 

 A leur sortie de prison, une jeune femme et un jeune homme musiciens décident de monter un groupe. Ils parcourent Téhéran à la rencontre d'autres musiciens underground et tentent de les convaincre de quitter l'Iran. Ce film fait appel à ce que l'homme a de plus précieux : sa soif d'expression. La musique devient le dernier rempart à un Etat qui réprimande, obstrue la pensée et anéantit les individualités.

Sélection Un Certain Regard au festival de Cannes 2009

 

La queue de la souris de Benjamin Renner ( Animation – 2007 - 1,66 - 4'10 )

 

Séances à 14h15 et 20h15 et le dimanche à 10h45

Jeudi 18, dimanche 21, lundi 22 et mardi 23 février 2010

La Danse, le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman

( France – 2009 – 2 h 38 avec Brigitte Lefèvre, Emilie Cozette, Aurélie Dupont, )

 

Frederick Wiseman s'est installé durant douze semaines au coeur de l'Opéra Garnier de Paris. Sa caméra se glisse partout de la cantine à la salle de spectacle. Travail titanesque et passionnant, où l'ennui ne guette jamais grâce à la beauté des images, un sens précis du cadre, qui permettent de faire ressentir la danse dans toute sa complexité. Le documentariste parvient à fixer sur la pellicule la magie de la danse.

 

Bonne nuit Malik de Bruno Danan ( Fiction – 2006 - 1,85 – 15 min )

 

 

 

 

 

 

 

Séances annulées suite à un problème de format de film

Himalaya, le chemin du ciel de Marianne Chaud

( France – 2008 – 1 h 05 – Documentaire)

 

 

 

 

 

Lundi 15 et mardi 16 février 2010.

Lettre à la prison de Marc Scialom

(France – 1969 – 1h10)

 

 

 

ATTENTION DEUX FILMS CETTE SEMAINE :

Bienvenue sur une autre planète : Un paysage minéral et désolé, d'une beauté à couper le souffle, une vallée perdue à 4000 mètres d'altitude, la plus élevée qui soit habitée dans l'Himalaya. Bienvenue au monastère de Phuktal : dans la région du Zanskar. Les moines vivent là une existence moyenâgeuse, accrochés au flanc d'une falaise quasi inaccessible.

La réalisatrice Marianne Chaud qui parle tibétain, a passé trois mois avec eux pour filmer la vie de cette communauté bouddhiste particulièrement les enfants, et elle est revenue avec un beau film, aussi modeste que surprenant.

 

 

Séance de mardi 16 février 20h30 en présence réalisateur et en partenariat avec l'ACID .

Ce film réalisé grâce à Chris Marker qui a prêté le matériel, oublié pendant 40 ans, a été retrouvé par Chloé Scialom.

En 1970, un jeune Tunisien débarque en France, où il est chargé par sa famille de porter secours à son frère aîné. Il fait d'abord halte à Marseille. Là, il rencontre des Tunisiens étrangement différents de ceux qu'il croisait en Tunisie, des Français qui lui paraissent énigmatiques et une ambiance générale assez inquiétante à ses yeux. Lettre à la prison est la trace d'une expérience intime de l'immigration.

 

L' occupant de Gabriel Le Bomin ( Fiction – 2008 – scope – 14 min)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8 et mardi 9 février 2010

L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea

( France – 2009 – 1 h 34 avec Romy Schneider, Serge Reggiani, Bérénice Bejo )

En 1964, HG Clouzot se lance dans un projet ambitieux d'un film qu'il veut visionnaire. Sur la trame classique d'un mari jaloux, il tente d'entraîner le spectateur au cœur de la folie destructrice de son personnage. Mais L'Enfer ne verra jamais le jour, hélas, car les images retrouvées sont saisissantes, et Romy Schneider somptueuse.Serge Bromberg et Ruxandra Medrea réussissent ici une "recomposition" de l'oeuvre disparue, créant un nouveau film qui raconte l'histoire de ce naufrage magnifique et qui permet au projet d'exister enfin.

 

Love You More de Sam Taylor-Wood ( Fiction – 2008 – scope – 15 min)

Jeudi 28, dimanche 31 janvier, lundi 1 et mardi 2 février 2010

La Nana (La bonne) de Sebastiàn Silva

( Chili – 2009 – 1h35 avec Catalina Saavedra, Claudia Celedón, Alejandro Goic).

Raquel, bonne à tout faire dans une belle maison bourgeoise de Santiago du Chili, occupe dans la famille une place à la fois centrale et annexe depuis plus de vingt ans. Lorsque sa patronne lui annonce l'arrivée de Mercedes officiellement recrutée pour la seconder, Raquel défend son territoire bec et ongles en déployant différentes stratégies pour chasser celle qu'elle perçoit comme une rivale.

Récompensé au festival de Sundance, le deuxième film de Sebastiàn Silva, brosse le portrait d'un personnage revêche et haut en couleur formidablement interprété par Catalina Saavedra, actrice comique de la télévision chilienne.

Mercredi 3 février 20h30

Jeudi 4 février : 14H30 et 20H30 et vendredi 5 février : à 18H

Hadewijch de Bruno Dumont

(France - 2009 - 1h45 avec Julie Sokolowski, Karl Sarafidis, Yassine Salim)

L'événement cinématographique 2010, Bruno Dumont viendra présenter son film Mercredi 3 février à la séance de 20h30 au cinéma Mazarin de Nevers.

Choquée par la foi extatique et aveugle d'Hadewijch, une novice, la mère supérieure la met à la porte du couvent. Hadewijch redevient Céline, jeune parisienne et fille de diplomate.

Jeudi 28 janvier : 18h et 20H30 Vendredi 29 janvier : 14H30 et 18H00 lundi 1er février : 20H30 mardi 2 février : 14H30

Tetro de Francis Ford Coppola

(USA - 2009 - 2h07 avec Vincent Gallo, Alden Ehrenreich, Maribel Verdu)

SEANCES EXCEPTIONNELLES en plus de la programmation

Tetro en VO

Tetro est un homme sans passé. Il y a dix ans, il a rompu tout lien avec sa famille pour s'exiler en Argentine.
A l'aube de ses 18 ans, Bennie, son frère cadet, part le retrouver à Buenos Aires.
Entre les deux frères, l'ombre d'un père despotique, illustre chef d'orchestre, continue de planer et de les opposer.
Mais, Bennie veut comprendre. A tout prix. Quitte à rouvrir certaines blessures et à faire remonter à la surface des secrets de famille jusqu'ici bien enfouis.

Semaine du 20 janvier 2010 le cinéma Mazarin vous propose :

festival télérama

Mercredi 20 : 14H : le temps qu'il reste  ; 16H non ma fille, tu n'iras pas danser ; 18H Harvey Milk ; 20H 15 Inglorious Basterds

Jeudi 21 : 14H Harvey Milk ; 16H15 still Wallking ; 18h15 What ever works ; 20H 30 still walking

Vendredi 22 : 14H; le temps qu'il reste   16H What ever works 18H le temps qu'il reste  ; 20H 30 Harvey Milk

Samedi 23 : 14H 30 non ma fille, tu n'iras pas danser ; 17H Still walking  ; 19H 30 Harvey Milk 22H Still walking

Dimanche 24 : 11 non ma fille, tu n'iras pas danser ; 14H 30 le temps qu'il reste  ;17H Inglorious Basterds ; 20H 30 non ma fille, tu n'iras pas danser

Lundi 25 : 14H Vincere ; 16H What ever works 18H Inglorious Basterds ; 20H 30 Vincere

Mardi 26 : 14H What ever works ; 16H Vincere , 18H Vincere 2OH15 Inglorious Basterds

25 façons d'arrêter de fumer de Bill Plympton ( Animation – 1989 - 1,37 – 5 min )

Jeudi 14, dimanche 17, lundi 18 et mardi 19 janvier 2010

La religieuse portugaise de Eugène Green

( France – 2009 – 2h07 avec Leonor Baldaque, Beatriz Batarda, Carloto Cotta)

Julie, une jeune actrice française parlant la langue de sa mère, le portugais, arrive pour la première fois à Lisbonne, où elle doit tourner dans un film inspiré des Lettres de la Religieuse Portugaise de Guilleragues. Au cours de son séjour la jeune femme se promène et fait d'étranges rencontres qui, à l'image de son existence antérieure, semblent éphémères et sans suite, mais après une nuit où elle parle avec une religieuse, elle entrevoit le sens de sa vie et de son destin. Des visages radieux, des acteurs qui fixent la caméra, une langue soutenue, une musique qui transporte contribuent à rendre perceptible le sujet de ce film : une quête sentimentale, spirituelle et linguistique.

Vendredi 15 janvier à 20h30

Eros + massacre de Kiju Yoshida

( Japon – 1969 – 2h48 avec Mariko Okada, Toshiyuki Hosokawa, Yoko Kusonoki)

A l'auditorium Jean Jaurès et en partenariat avec la médiathèque – Entrée gratuite !

La vie de l'anarchiste Sakae Osugi, assassiné par la police en 1923, et ses relations avec trois femmes : Yasuko Hori, sa première épouse, Noé Ito, la seconde, qui mourut avec lui, et Itsuko Masaoka, alias "Mlle K", une militante des droits des femmes qui tenta de l'assassiner dans une maison de thé en 1916.
Parallèlement, deux étudiants d'aujourd'hui cherchent un sens aux théories politiques d'Osugi et à ses idées sur l'amour libre. Les personnages du passé et du présent se rencontrent, s'entrecroisent et dialoguent.

Un film étonnant par le maître de la nouvelle vague Japonaise.

 

Bluff de Philippe Bensoussan ( Fiction – 1982 - 1,66 - 14'00 )

Jeudi 7 , dimanche 10, lundi 11 et mardi 12 janvier 2010

Les vies privées de Pippa Lee de Rebecca Miller

( USA – 2009 – 1h33 avec Robin Wright Penn, Julianne Moore, Winona Ryder)

Pippa Lee est dévouée à son mari plus âgé, ainsi qu'à ses enfants déjà adultes. A l'approche de la cinquantaine, cette sérénité en apparence parfaite s'effrite. Pippa a connu une enfance tumultueuse où se sont mêlés sexe, drogue et rock'n'roll. Elle doit donc trouver un équilibre entre sa jeunesse troublée et la femme "trop rangée" qu'elle est devenue.

Cette révolte d'une femme mariée trop longtemps anesthésiée par son confort petit-bourgeois après avoir été abusée par la parenthèse enchantée des années 1970 reste aussi sympathique que convenue.

Il se dégage de ce récit d'une émancipation tardive une bonne dose d'autodérision et une énergie communicative.

 

Love You More de Sam Taylor-Wood ( Fiction – 2008 – scope - 15'00)

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14 et mardi 15 décembre 2009

Rapt ! de Lucas Belvaux

( France – 2009 – 2h05 – avec Yvan Attal, Anne Consigny, André Marcon)

Homme d'industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin devant son immeuble par un commando de truands. Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Coupé du monde, Graff ne comprend pas que personne ne veuille payer la somme qui le délivrerait.

Au-dehors chacun découvre un homme qui est loin de ressembler à celui qu'il imaginait. Certains secrets vont être révélés par les médias…

Le film est adapté de l'histoire vraie du kidnapping du baron Empain. Lucas Belvaux s'intéresse en premier lieu au fait-divers et à la trajectoire personnelle de la victime.

 

Doxologie de Michael Langan ( Expérimental – 2007 - 1,85 - 06'00)

 

 

 

 

 

Jeudi 3, dimanche 6 décembreIrène de Alain Cavalier ( France – 2009 – 1h25 )
 

 

 

lundi 7 et mardi 8 décembre 2009

Rachel de Simone Bitton

( Documentaire – 2009 –1h40)

 

ATTENTION DEUX FILMS CETTE SEMAINE :

En 1972, Irène, la femme d'Alain Cavalier disparaissait dans un accident. Peut-on filmer l'absence ? Réponse dans ce film admirable. Le prénom Irène devient ici très vite celui d'une femme désirée, aimée et aujourd'hui disparue. Fait de multiples fragments qui composent une sorte de vanité, le film a bien pour sujet l'amour. Pourtant au delà des épitaphes, élégies et poèmes, il tente avant tout d'apporter une réponse toute cinématographique à la question: Comment filmer ce qui n'existe plus sans passer par l'archive? Et le miracle se produit...

 

Après «  Mur » Simone Bitton définit son 2 ème long métrage « comme une enquête cinématographique sur la mort d'une jeune fille écrasée par un engin militaire dans un pays malade ». Rachel était américaine, le bulldozer israélien, le pays la Palestine.

Le film médite sur les thèmes de l'idéalisme, l'engagement et l'utopie politique.

 

Dilemme de Boris Paval Conen (– Fiction – 2005 - 1,85 – 10 min)

Jeudi 26, dimanche 29, lundi 30 novembre et mardi 1 er décembre 2009 Les herbes folles de Alain Resnais

( France – 2009 – 1h44 avec André Dussollier, Sabine Azéma, Emmanuelle Devos)

Alain Resnais n'a que faire des contraintes inhérentes au 7e art, ses herbes folles sont autant de personnages rocambolesques aux pulsions insensées et leur vie s'égare entre illusion et réalité.

Marguerite n'avait pas prévu qu'on lui volerait son sac à la sortie du magasin. Encore moins que le voleur jetterait le contenu dans un parking. Quant à Georges, s'il avait pu se douter, il ne se serait pas baissé pour le ramasser.

Sélection officielle Cannes 2009.

Vendredi 20 novembre 2009 – Auditorium Jean Jaurès – En partenariat avec la médiathèque Jean Jaurès et le centre d'art contemporain de Pougues – Entrée gratuite.

Burden of dreams de Les Bank

( USA– 1982- 1h35 documentaire avec Werner Herzog , Klaus Kinski , Claudia Cardinale , Jason Robards , Mick Jagger )

Le réalisateur allemand Werner Herzog combat vents et marées, perdu au centre de la jungle amazonienne lors du tournage du film “Fitzcarraldo”.

Film choisi par Simon Starling qui expose actuellement au centre d'art.

 

Le p'tit bal de Philippe Découflé ( Fiction – 1993 - 1,66 – 4 min )

Jeudi 19, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 novembre 2009

A propos d' Elly  de Asgha Farhadi

( Iran -  2009 - 1h56 - avec Golshifteh Farahani, Taraneh Alidousti, Shahab Hosseyni).

Trois couples d'amis passent des vacances dans une vaste demeure au bord de la mer Caspienne avec leurs enfants. Sepideh invite Elly, institutrice d'un des enfants espérant qu'elle plaise à Ahmad qui sort d'une rupture. Tout se passe  joyeusement jusqu'à la disparition d'Elly.

Ce conte persan moderne est un thriller passionnant qui jette un regard inattendu sur la société iranienne moderne.

Ours d'argent à la 59eme biennale de Berlin.

 

Mon lappin Hoppy de Anthony Lucas ( Fiction – 2008 - 1,85 - 03'00)

Jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 novembre 2009

Saawariya de Sanjay Leela Bhansali

( Inde – 2009 – 2h22 avec Ranbir Kapoor, Sonam Kapoor, Salman Khan)

Attention : séances à 14h15 et 20h15, dimanche 10h45

Artiste vagabond et doux idéaliste, Raj arrive dans une ville rêvée. Lors d'une nuit étoilée, il remarque une jeune femme voilée de noir, mélancolique et mystérieuse, dont il tombe amoureux. Tentant de la séduire, le jeune homme découvre peu à peu le secret dissimulé dans le coeur de Sakina...

L'inde, plus grand producteur de film, ne s'était jamais invité à Nevers. L'erreur est réparée par ce film dans la tradition des films de Bollywwod , tout en chants et en passion.

mardi 10 novembre 2009 20h30

Inju,la bête dans l'ombre de Barbet Schroeder

( France – 2008 – 1h45 avec Benoît Magimel, Lika Minamoto, Shun Sugata)

En partenariat avec la cinémathèque Jean DOUCHET

Débarqué au Japon pour la promotion de son nouveau roman, Alex Fayard rencontre une geiko, Tamao, menacée de mort par un ancien amant. En acceptant de l'aider il plonge dans un monde de mystère et de perversité.

Jean DOUCHET, critique notamment aux cahiers du cinéma viendra nous parler de l'œuvre de Barbet Schroeder à l'issue de la séance.

 

Saving mom and dad de Kartik Singh ( Fiction – 2007 - 1,85 - 14'55)

Jeudi 5, dimanche 8 et lundi 9 novembre 2009

Tu n'aimeras point de Haim Tabakman

( France- Israël – 2009 - 1h30 avec Zohar Strauss, Ran Danker, Ravit Rozen) 

Aaron est un membre respecté de la communauté juive ultra-orthodoxe de Jérusalem, marié et père dévoué de quatre enfants. Cette vie en apparence solide et structurée va être bouleversée le jour où Aaron rencontre Ezri un bel étudiant de 22 ans. Bientôt la culpabilité et les pressions exercées par son entourage le rattrapent, le forçant à faire un choix...

Un thème poignant magnifié par une mise en scène envoûtante.

Sélection officielle Un certain regard Cannes 2009

 

Fêlures de Nicolas Pawlowski ( Animation – 2007 - 1,85 - 09'30)

Jeudi 29 octobre, dimanche 1, lundi 2 et mardi 3 novembre 2009

Non ma fille, tu n'iras pas danser de Christophe Honoré

( France - 2009 -  1 h 45 avec Chiara Mastroianni, Marina Foïs, Marie-Christine Barrault, Jean-Marc Barr, Louis Garrel)

Depuis qu'elle s'est séparée de Nigel, Léna traverse la vie comme elle peut avec ses deux enfants. Mais, il lui reste à affronter l'implacable bonté de sa famille qui a décidé de faire son bonheur.

Auteur des Chansons d'amour , La belle personne ...Christophe Honoré signe une chronique familiale  très maîtrisée où il a su s'entourer d'un casting cohérent et attachant.

 

Pas de repos pour Billy Brakko de Jean-Pierre Jeunet ( fiction – 1983- 1,66 - 4'24)

Jeudi 22, vendredi 23, dimanche 24, lundi 25, mardi 26 octobre 2009

Attention : séances à 14h15 et 20h15, dimanche 10h45

Departures de Yojiro Takita VOST

(Japon – 2009 – 2h11 avec Masahiro Motoki, Tsutomu Yamazaki, Ryoko Hirosue)   

Attention, deux films cette semaine !

Daigo, violoncelliste au chômage quitte Tokyo pour retourner dans son village natal. Il finit par accepter un bien étrange métier, persuadé de postuler pour un emploi dans une agence de voyage au doux nom de Departures.

Oscar 2009 du meilleur film étranger.

Mercredi 21 octobre 2009, 20h30 seulement

Gerboise bleue de Djamel Ouahab

(France – 2009 – 1h30 –Documentaire)

Gerboise bleue raconte l'histoire des vétérans français et des Touaregs algériens victimes des premiers essais atomiques français dans le Sahara de 1960 à 1966. Pour la première fois, les derniers survivants témoignent de leur combat pour la reconnaissance de leurs maladies et révèlent dans quelles conditions les tirs se sont véritablement déroulés sur le point zéro, interdit d'accès depuis 47 ans par lesGerboise bleue autorités algériennes.

A l'issue de la projection de 20h30, débat en présence de Michel Verger, président National de l'AVEN (Association des vétérans des essais nucléaires) et de Jean Bojko, témoin.

 

La vita nuova de Arnaud Demuynck (Animation- 2008- 1,66- 12'00)

Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19, mardi 20 octobre 2009

36 vues du Pic Saint-Loup de Jacques Rivette

(France - 2009 - 1h24 avec Jane Birkin, Sergio Castellitto)

A la veille du début d'une tournée estivale, le propriétaire et fondateur d'un petit cirque meurt soudainement. Désemparés, les membres de la troupe font appel à la fille de celui-ci, Kate.

Jane Birkin retrouve Jacques Rivette 18 ans après la Belle Noiseuse.

Vendredi 9 octobre 2009 20h30 Maison de la culture Salle Jean Lauberty en partenariat avec la MCNN

Intimité de Patrice Chéreau ( Sous réserve)

(France - 2001 – 2h avec Mark Rylance, Kerry Fox, Timothy Spall )

Interdit aux moins de 12 ans

Maison de la culture Salle Jean Lauberty en partenariat avec la MCNN

Jay et Claire se retrouvent, chaque mercredi, dans le sous-sol d'une petite maison londonienne pour y faire l'amour. Dans cette relation passionnée, toute idée de sentiment et d'attachement est bannie. Les deux amants ne savent rien de leur vie respective jusqu'au jour où Jay va vouloir en savoir plus sur sa maîtresse. C'est ce mélange de quotidien et de tragique qui fait de ce film une incontestable réussite. Ours d'Or à Berlin.

 

Le baiser de Stefan Le Lay ( fiction – 2005-1,66 - 4min20)

Jeudi 8, vendredi 9, dimanche 11, lundi 12, mardi 13 octobre 2009

Attention : séances à 14h15 et 20h15, dimanche 10h45

Inland de Tariq Teguia

(France-Algérie - 2009 – 2h18 avec Kader Affak, Ines Rose Djakou, Ahmed Benaissa)

A Oran, Malek, topographe en rupture de société, accepte de partir pour une mission dans l'ouest algérien dans un zone terrorisée il y a encore peu de temps par les islamistes.

Inland est à la fois un film de grands espaces, « contemplatif », au lyrisme photographique du désert, mais c'est aussi l'Algérie actuelle, avec son administration tatillonne, son carcan autoritaire, ses vaines promesses. La « mission » va se transformer en un long road-movie, en compagnie d'une rescapée d'un carnage de clandestins d'Afrique noire…

 

Les derniers jours de Simon Olivier Fecteau (Fiction- 2004- 1,85- 08'00)

Jeudi 1, dimanche 4, lundi 5, mardi 6 octobre 2009

Le temps qu'il reste d'Elia Suleiman VOST

( Palestine– 2009 – 1h45 avec E.Suleiman, Saleh Bakri, Yasmine Haj )

E Suleiman, réalisateur du sublime " Intervention divine ", revient sur son enfance jusqu'à aujourd'hui, exprimant l'absurdité du quotidien des Palestiniens.

Il mêle étroitement finesse, émotion et dérision avec un sens du cadre splendidement théâtralisé : un ravissement.

Sélection officielle Cannes 2009

 

La dernière journée de Olivier Bourbeillon (Documentaire- 2005- 1,85- 11'40)

Jeudi 24, dimanche 27, lundi 28, mardi 29 septembre 2009

Adieu Gary de Nassim Amaouche

( France – 2008 – 1h15 avec Jean-Pierre Bacri, Yasmine Belmadi, Dominique Reymond )

Une cité ouvrière en Ardèche vidée de ses habitants, quelques uns décident de rester où ils ont toujours vécu. Francis, ouvrier veut terminer un travail; Samir, son fils revient au pays, Maria la voisine dont le fils José, convaincu d'être le fils de Gary Cooper, attend son père désespérément. Une comédie sociale qui se démarque agréablement. Pas de banlieue parisienne, pas d'esthétisation de la misère.

Grand prix de la semaine de la critique, Cannes 2009.

Vendredi 25 septembre à l'auditorium Jean-Jaurès 20h30 en partenariat avec la Médiathèque – Entrée gratuite.

Voyage ordinaire de Colette Isambert

( 2008- documentaire- 1h15 min - avec Thomas Wauquiez )

 

Thomas est trisomique. De la maison familiale à l'école spécialisée, il fait l'apprentissage de la vie. Il revendique son autonomie, il rêve d'un futur lieu à lui et parfois se heurte à des obstacles. Comment arrivera-t-il à s'accomplir en tant qu'adulte ?

La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice et de Thomas.

 

Zcuse-nous de Chad Chenouga ( Fiction – 2008 -1,85 - 5'43)

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21, mardi 22 septembre 2009

J'ai tué ma mère de Xavier Dolan

( Québec – 2009 – 1h40 avec Xavier Dolan, Anne Dorval, Suzanne Clément )

Hubert 17 ans ne supporte plus sa mère qui l'a élevé seule, loin d'un père trop absent. Mélancolique et drôle, le film restitue par la forme et le fond, les arcanes d'une adolescence à la fois marginale et typique, dans ses débordements, sa fougue, son effervescence, son homosexualité, son insolence et sa cruauté.

Ce jeune Québécois de 20ans signe cette première oeuvre autobiographique, stylée dont il est à la fois le scénariste, le producteur, le réalisateur et l'interprète principal.

Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs Cannes 2009.

 

C'est d'accord de Marilyne Canto ( Fiction - 8'30 - 1,66- 2007)

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14, mardi 15 septembre 2009

Le roi de l'évasion de Alain Guiraudie

( France – 2009 – 1h30 avec Hafsia Herzi, Luc Palun Ludovic Berthillot, Pierre Laur)

Dans le cinéma rabelaisien d' A. Guiraudie, un film gai, gaillard, libérateur, loufoque, où une improbable histoire d'amour réunit un vendeur de tracteurs, célibataire homosexuel, et une pimpante adolescente.

Cette rencontre aura bien des prolongements ; dans un décor de France rurale, la fièvre gagnera ses habitants (dialogues, portraits savoureux), entre sexe et tendresse.

Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2009.

Les crayons de Didier Barcelo ( animation - 2004 - 1,66- 3 min)

Jeudi 3, vendredi 4, dimanche 6, lundi 7, mardi 8 septembre 2009

Attention : séances à 14h15, 20h15, dimanche 10h45

Ce cher mois d'août de Miguel Gomez VOST

(Portugal – 2009 - 2h30 avec Sonia Bandeira, Fabio Oliveira)

Une histoire d'amour contrariée entre une adolescente et son cousin, au cœur du Portugal alors qu'une équipe de cinéma vient faire un repérage. Une docu-fiction, un jeu de cache-cache entre le vrai et le faux. Un regard plein de tendresse du réalisateur sur sa terre natale.
 

Erémia Erémia de Olivier Broudeu - ( Fiction – 2007 – scope - 12)

 

Jeudi 18, dimanche 21, lundi 22, mardi 23 juin 2009

Des idiots et des anges de Bill Plympton

( USA – 2009 – 1h18 - animation)

Angel est un homme égoïste et sans principes qui s'éveille un matin avec des ailes dans le dos. Il s'efforce de les dissimuler mais les autres clients du bar où il a ses habitudes vont finir par percer son secret...

Plympton signe une nouvelle comédie fantastique à l'humour noir réjouissant.

Aucun dialogue dans cette merveille d'animation réalisée à l'ancienne avec un crayonné et des musiques inspirés.

 

 

 

De l'air de Alexis Mallet (Fiction – 2003 - 1,66 – 8 min)

Jeudi 11, dimanche 14, lundi 15, mardi 16 juin 2009

Tony Manero de Pablo Larrain VO Interdit aux moins de 12 ans

( Chili – 2008 – 1h38 avec Alfredo Castro, Amparo Noguera, Paola Lattus)

Raùl presque vieux est la figure d'un bar miteux de Santiago. La samedi soir il donne une pâle réplique de La fièvre du samedi soir et rêve de devenir John Travolta. Il est aveugle au contexte politique qui l'entoure - le Chili de Pinochet – et amoral au point d'aller jusqu'au crime pour réaliser son projet.

Noirceur et performance d'acteur.

 

 

 

Commerce équitable (Fair Trade) de Michael Dreher ( Fiction – 2006 - 1,85 – 14 min)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8, mardi 9 juin 2009

Le déjeuner du 15 août de Gianni Di Gregorio VO

( Italie – 2008 – 1h16 avec Gianni Di Gregorio, Valeria De Franciscis)

Un quinquagénaire célibataire vit avec sa vieille mère, au coeur de Rome, où il s'occupe de tout : cuisine, ménage et courses. Pour payer son loyer le voilà contraint d'héberger au cœur de l'été trois vielles dames.

Une comédie à l'italienne avec une modestie bienvenue.

 

Open the door please de Khalil Joreige ( Fiction - - 2006 – scope – 12 min)

Jeudi 28, dimanche 31 mai, lundi 1, mardi 2 juin 2009

L'autre de Patrick Mario Bernard, Pierre Trividic

( France – 2008 – 1h37 avec Dominique Blanc, Cyril Gueï, Peter Bonke)

Anne-Marie se sépare d'Alex, ils restent bons amis jusqu'au jour où il rencontre « l'autre ». Folle de jalousie, Anne-Marie dérape lentement et affronte sa part d'ombre. La composition de Dominique Blanc contribue à la réussite de cette fiction très singulière.

Prix d'interprétation féminine, Venise 2008

Mercredi 27 mai 20h30 en présence du réalisateur.

En partenariat avec Ecoute et vie .

Comme une étoile dans la nuit de René Féret

( France – 2008 – 1h30 avec Salomé Stévenin, Nicolas Giraud, Jean-François Stévenin)

 

En partenariat avec Ecoute et vie et

en présence de l'actrice principale, Salomé STEVENIN

Mercredi 27 mai 20h30.

Marc et Anne décident d'avoir un enfant. Marc apprend alors qu'il est atteint d'une maladie en phase terminale. Ce film traite avec délicatesse et sans pathos de l'approche de la mort. Ce n'est pas l'histoire d'une maladie, c'est l'histoire d'un amour, un amour qui fait échec à la tristesse et à la peur de la mort

 

Chemins croisés de Roberval DUARTE ( Fiction – 1999 - 1,66 – 12 min)

Attention, deux films cette semaine !

Jeudi 21, dimanche 24, lundi 25, mardi 26 mai 2009

Puisque nous sommes nés de Jean-Pierre Duret, Andréa Santana VO

( France Brésil – 2008 – 1h30 Documentaire)

Brésil. Nordeste. Une immense station-service au milieu d'une terre brulée, traversée par une route sans fin. Cocada et Nego ont 13 et 14 ans. Cocada a un rêve, devenir chauffeur routier. Son père est mort assassiné alors il s'est trouvé un père de substitution. Un routier qui prend le temps de lui parler et de le soutenir. Nego, lui, vit dans une favela, entouré d'une innombrable fratrie. Ces deux garçons passent le temps à tenter d'oublier la faim et à rêver à un avenir meilleur.

Dernier film de ces cinéastes déjà reçus par l'ACNE.

Attention, deux films cette semaine !

Du 21 au 26 mai (sauf le 23) tous les soirs à 20h30 avec une projection exceptionnelle le jeudi 21 à 20h30 : Concert-ciné : Deux musiciens feront en directe dans la salle un set de jazz des Balkans. C'EST UN PARTENARIAT ACID !!!

Je suis de Titov Veles de Téona STRUGAR MITEVSKA

( France – 2007 – 1h47 avec Labina Mitevska, Ana Kotovska, Nikolina Kujaca)

Concert-ciné le jeudi 21 à 20h30  : Deux musiciens feront en directe dans la salle un set de jazz des Balkans. C'EST UN PARTENARIAT ACID !!!

site de l'ACID

A Titov Veles, il reste l'usine qui ronge ses habitants, et la maison des trois sœurs : Sapho, Slavica et Afrodita. Que se passe-t-il quand celles qui étaient toute votre vie décident à leur tour de partir ?

 

Ver Llover de Miller Elsa ( Fiction – 2006 - 1,85 – 13 min )

Jeudi 14, dimanche 17, lundi 18, mardi 19 mai 2009

Loin de la terre brûlée de Guillermo Arriaga VO

( USA – 2008 – 1h48 avec Charlize Theron, Kim Basinger, Jennifer Lawrence)

Dans le désert du Nouveau Mexique, une caravane explose mystérieusement, à l'intérieur ; Gina et Nick, son amant secret, meurent. Une quinzaine d'années plus tard, à Portland, Sylvia, jeune femme perdue qui multiplie les conquêtes amoureuses est poursuivie par un homme étrange. Guillermo Arriaga signe avec ce premier film un récit choral magnifié par ses deux actrices.
 

En bouquets serrés de Spenceley Ornette - ( Fiction – 2007 - 1,85 – 10min)

Jeudi 7, dimanche 10, lundi 11, mardi 12 mai 2009

24 City de Jia Zhang Khe VO

( Chine – 1h47 avec Joan Chen, Zhao Tao, Lu Liping)

Dans la ville de Chengdu, l'usine 420 et sa cité ouvrière modèle disparaissent pour laisser place à un complexe d'appartement de luxe 24 City . A mi-chemin entre fiction et documentaire, le film est construit autour de huit témoignages, anciens ouvriers, nouveaux riches chinois. L'auteur de Still Life décrit à nouveau les mutations titanesques de la Chine contemporaine.

Samedi 9 mai 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès, en partenariat avec la médiathèque et le Centre d'art contemporain de Pougues dans le cadre de l'exposition Black Maria .

Prenez garde à la sainte putain de Rainer Werner Fassbinder

( Allemagne _- 1971 – 1H43 avec Eddie Constantine, Hanna Schygulla, Rainer Werner Fassbinder)

 

En présence de l'artiste Lili Reynaud Dewar.

En Espagne, le tournage d'un film provoque une succession de malentendus et de tensions. Il manque à la fois du matériel et...un réalisateur. Les deux principaux protagonistes du long métrage en préparation tentent alors de sauver ce qui peut encore l'être.

 

Rencontres cinématographiques nivernaise ! A La Charité 20h30!

ultime acte Courts métrages néerlandais en présence d'Harry Bos

voir le programme ci-contre : Programme recto et verso

 

Raging Blues de Vincent Paronnaud ( Animation – 2003 - 1,66 – 6 min)

Jeudi 30 avril, dimanche 3, lundi 4, mardi 5 mai 2009

Tokyo sonata de Kiyoshi Kurosawa

( Japon – 2008 – 1h59 avec Koji Yakusho, Teruyuki Kagawa, Kyôko Koizumi)

Tokyo Sonata dresse le portrait d'une famille japonaise ordinaire.
Le père, licencié sans préavis, le cache à sa famille. Le fils aîné est de plus en plus absent. Le plus jeune prend des leçons de piano en secret. Et la mère, impuissante, ne peut que constater qu'une faille invisible est en train de détruire sa famille.

 

La leçon de natation de Danny De Vent ( Animation – 2008 - 1,66 – 10 min)

 

Rencontres cinématographiques nivernaise ! A Premery 17h00 !

En présence du réalisateur !

ante-pénultième acte Nous avons bu la même eau

voir le programme ci-contre : Programme recto et verso

 

Jeudi 23, dimanche 26, lundi 27, mardi 28 avril 2009

En partenariat avec l'ACID

Nulle part, terre promise de Joana Emmanuel Finkiel

( France – 2008 – 1h34 avec Elsa Amiel, Nicolas Wanczycki, Haci Aslan)

Séance du mardi 28 avril à 20h30 en présence de l'acteur Nicolas Wanczycki ! Plus d'infos sur notre invité : Nicolas

Trois personnages sillonnent l'Europe d'aujourd'hui.
Un jeune cadre. Une étudiante. Un kurde et son fils. Vers l'est ou vers l'ouest, en camion, en business class, en stop, en train, avec ou sans papier, à travers l'Europe contemporaine, chacun en quête de sa terre promise. On suit ceux qui sont en quête d'un monde meilleur et dont ils n'aperçoivent que des fragments du fond d'une semi-remorque.

Vendredi 24 avril 2009, 20h30 à l'auditorium Jean Jaurès et en partenariat avec la médiathèque, projection gratuite de :

Crise de Ingmar Bergman

( Suède – 1946 – 1h33 - avec Inga Landgré, Marianne Löfgren, Stig Olin)

Jenny vient de Stockholm pour retrouver sa fille Nelly, elevée dans un petit bourg par Ingeborg, jeune professeur de piano. Elle est rejointe par son amant Jack, un acteur raté. A l'occasion d'un bal organisé par le maire du village, Jack séduit Nelly.

Premier film d'Ingmar Bergman à qui nous rendons hommage.

 

Reflet d'enfant (Spegelbarn) de Erik Rosenlund ( Animation – 2007 – scope – 5 min)

Jeudi 16, dimanche 19, lundi 20, mardi 21 avril 2009

le bon, la brute et le cinglé  de Kim Jee-Woon

( Sud Corée – 2008 – 2h08 avec Jean Woo-sung Jung, Lee Byung-Hun, Song Kang-Ho)

 

Mandchourie, années 1930. le cinglé vole une carte aux trésors à un haut fonctionnaire japonais, la brute, tueur à gages est payé pour récupérer cette carte, le bon veut récupérer la carte pour toucher la prime.

Western oriental aussi fougueux que divertissant.
 

Rencontres cinématographiques nivernaise ! A Nannay 17h00

Deuxième acte 35 rhums en présence de Jean-Pol Fargeau

voir le programme ci-contre : Programme recto et verso

 

Fioritures de Garri Bardine ( Animation – 1987 - 1,33 – 10 min)

Jeudi 9, dimanche 12, lundi 13, mardi 14 avril 2009 (sauf 20h30 !)

Tulpan de Sergeï Dvortsevoy

( Allemagne – 2006 – 1h40 avec Ondas Besikbasov, Samal Esljamova, Askhat Kuchencherekov)

Après avoir fait son service dans la marine, Asa revient dans les steppes kazhakes vivre avec sa soeur et son beau-frère, un éleveur de moutons. Asa rêve de cette vie simple : une famille, une yourte, un élevage. D'abord, il faut qu'il se marie. Tulpan est la seule épouse possible, dans ce bout de désert. Hélas, Tulpan ne veut pas de lui : elle trouve ses oreilles trop décollées…
 

Rencontres cinématographiques nivernaise ! A Nevers 20h30

Premier acte Mascarades voir le programme ci-contre : Programme recto et verso

 

Les Williams de Alban Mench ( Fiction – 2008 - 1,66 – 14min)

lundi 6, mardi 7 avril 2009

Séance du mardi 7 20h30 en présence de l'actrice Denise Aron-Schropfer

Plus tard tu comprendras de Amos Gitaï

( France-Israël – 2008 – 1h28 avec Jeanne Moreau, Hippolyte Girardot, Dominique Blanc, Denise Aron-Schropfer)

Séance du mardi 7 20h30 en présence de l'actrice Denise Aron-Schropfer

Film tiré du roman autobiographique, écrit en 2005 par Jérôme Clément Président d'Arte. Celui-ci découvre à 51 ans à l'occasion de la mort de sa mère ses origines juives et le destin tragique de ses grands-parents disparus à Auschwitz.

Le vrai fil du film n'est pas la judaïté ou la shoah mais le mensonge, le secret, le silence dans la famille.

 

Semaine du développement durable en partenariat avec la ville de Nevers à partir 1er avril. Un programme spécifique sera édité.

 

Lundi 35 mg de Benoît Lestang ( Fiction – 2007 – scope – 14 min)

Jeudi 25, dimanche 29, lundi 30 et mardi 31 mars 2009

Frozen river de Courtney Hunt

( USA – 2008 – 1h37 avec Melissa Leo, Misty Upham, Michael O'Keefe)

Dans une petite ville américaine à la frontière du Canada, deux femmes cabossées par la vie se rencontrent. Lila, indienne Mohawk propose à Ray de gagner de l'argent rapidement en faisant traverser une rivière gelée à des clandestins.

Le film suit une aventure dure et bouleversante de deux mères qui se battent pour pouvoir élever dignement leurs enfants.

Grand Prix du Jury - Sundance 2008 où il a aussi été décrit comme « le thriller le plus excitant de l'année »

 

La dama en el umbral (La dame sur le seuil) de Jorge Dayas ( Animation – 2007 - 1,85 – 14 min)

dimanche 22, lundi 23, mardi 24 mars 2009

En partenariat avec l'ACID

Séance du mardi 24 20h30 en présence d'une réalisatrice de l'ACID.

Le chant des oiseaux  de Albert Serra

( Espagne –2008 - 1h38 avec Mark Peranson, Lluís Carbó, Montse Triola)

Dans un noir et blanc somptueux, Albert Serra revisite le mythe chrétien des Rois mages. Ils traversent, un peu au hasard, des déserts de glace, puis de sable. Ils vivent au gré des saisons, en harmonie avec la nature, se nourrissant simplement et dormant à la belle étoile. La grâce et le trivial, le grandiose et l'absurde se côtoient dans cette deuxième œuvre du cinéaste espagnol dont la première, Honor de Cavalleria, a surgi comme un météorite dans le ciel du cinéma.

Une heure et demie de sidération poétique.

jeudi 19 mars.

Discussion à l'issue de la séance de 20h30.

Il est dur d'être aimé par des cons de Daniel Leconte

( France – 2008 – 1h48 avec Philippe Val, Elisabeth Badinter, François Bayrou)

Pour avoir reproduit les douze caricatures danoises ayant déclenché la colère des musulmans aux quatre coins du monde, Charlie Hebdo, est assigné en justice. Un procès hors norme que Daniel Leconte suit en temps réel. Ce film propose une réflexion sur l'Islam, sur la presse mais aussi une tentative de réponse aux défis lancés par l'intégrisme à toutes les démocraties.

Vendredi 20 mars 20h30 Auditorium Jean Jaurès, Nevers en partenariat avec la médiathèque Jean Jaurès. Entrée gratuite.

Discussion à l'issue de la projection.

Pierrot le fou de Jean-Luc Godard

( France – 1965 – 1h55 avec Jean-Paul Belmondo, Anna Karina)

Ferdinand prend la route avec Marianne, une étudiante qu'il a aimée autrefois, mais le voyage en amoureux tourne vite à la course poursuite. Une bande de gangsters à laquelle Marianne semble être mêlée les traque en permanence…
 

Rencontres Cinématographiques Nivernaises  :Troisième édition fin mars. Un programme spécifique sera édité.

 
Une leçon particulière de Raphaël Chevènement ( Fiction – 2007 - 1,85 – 10 min)

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16 et mardi 17 mars 2009

Le bal des actrices de Maïwenn

( France– 2007 - 1h45 avec Jeanne Balibar, Romane Bohringer, Julie Depardieu)

Jouant habilement sur l'image publique des comédiennes, la jeune réalisatrice surfe avec malice sur les fantasmes et les idées reçues entourant l'univers des actrices. Cette fiction déguisée en documentaire surprend par son sens aigu de la caricature et de l'autodérision.

 

Au bout du monde de Konstantin Bronzit ( Animation – 1999 - 1,66 – 7 min)

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9, mardi 10 mars 2009

Parc de Arnaud des Pallieres

( France – 2006 – 1h49 avec Jean-Marc Barr, Sergi López, Nathalie Richard)

Georges Clou vit dans une de ces nouvelles banlieues résidentielles. Marié, il part au bureau le matin, va à la messe le dimanche, aime sa femme, son fils, son chien. Paul Marteau est jeune, beau, riche, intelligent. Mais déchiré entre la sévérité du jugement qu'il porte sur le monde et son désir malgré tout d'y appartenir. Un jour, par hasard, les chemins des deux hommes se croisent… Un clou est une victime rêvée pour un marteau. La caméra glisse lentement autour des êtres, en apesanteur, décrit leur détresse qu'une bande son angoissante rend d'autant plus prégnante.

 

Ark de Grzegorz Jonkajtys ( Animation – 2007 - 1,85 – 8 min)

Jeudi 26 février, dimanche 1, lundi 2, mardi 3 mars 2009

Quatre nuits avec Anna de Jerzy Skolimowski VO

( Pologne – 2008 – 1h27 avec Artur Steranko, Kinga Preis, Redbad Klynstra)

Dans une petite ville de Pologne, grise et triste, Anna, jeune infirmière, travaille dans le même hôpital que Léon. Il passe son temps à l'espionner, à la guetter de jour comme de nuit. Cela devient une véritable obsession... Un soir, il finit par s'introduire dans l'appartement d'Anna par la fenêtre. Alors, Léon s'installe sur son lit, l'observe dans son sommeil, s'imprègne de son univers. Du peu qui se passe entre l'endormie et son voyeur naît un suspense trouble et diffus que Skolimowski filme avec habileté.

Ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs.

 

Calypso Is Like So de Bruno Collet ( Animation – 2003 - 1,66 – 7 min)

Jeudi 19, dimanche 22, lundi 23, mardi 24 février 2008

Les trois singes de Nuri Bilge Ceylan VO

( Turquie – 2008 – 1h49 avec Ahmet Rifat Sungar, Hatice Aslan, Yavuz Bingol)

Une famille disloquée à force de petits secrets devenus de gros mensonges, tente désespérément de rester unie en refusant d'affronter la Vérité. Pour ne pas avoir à endurer des épreuves et des responsabilités trop lourdes, elle choisit de nier cette Vérité, en refusant de la voir, de l'entendre ou d'en parler, comme dans la fable des "trois singes". Mais jouer aux trois singes suffit-il à effacer toute Vérité ?

 

Nocturne de Guillaume Delaunay ( Animation - 2005 - 1,66 – 4 min )

 

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16, mardi 17 février 2009

L'apprenti de Samuel Collardey

( France – 2007 – 1h25 avec Paul Barbier, Mathieu Bulle)

Après La vie moderne , voilà de nouveau le monde rural à l'honneur.

Dans le Haut Doubs, Paul tient avec sa femme une petite exploitation laitière. Il accueille Mathieu, 15 ans, élève dans un lycée agricole, en apprentissage. Mathieu doit s'intégrer à la vie de la famille, prendre ses marques, trouver sa place. Autour des gestes du travail, des liens se tissent avec Paul. Il apprend à son contact ce qui ne s'apprend pas dans une salle de classe. Car c'est aussi un père absent que Paul remplace...

Ce premier long métrage, docu-fiction a remporté le prix de la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise.

 

La révolution des crabes de Arthur de Pins ( Animation – 2004 - 1,66 – 4 min )

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9, mardi 10 février 2009

les plages d'Agnès de Agnès Varda

( France – 2007 – 1h50 – documentaire)

En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d'autodocumentaire. Agnès se met en scène au milieu d'extraits de ses films, d'images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe de théâtre puis de cinéaste novatrice dans les années cinquante, sa vie avec Jacques Demy, son engagement féministe, ses voyages à Cuba, en Chine et aux USA, son parcours de productrice indépendante, sa vie de famille et son amour des plages. Une femme libre et curieuse !

 

Arrêt demandé de Thomas Perrier ( Fiction – 2007 – scope – 10 min)

Jeudi 29 janvier, dimanche 1, lundi 2, mardi 3 Février 2009

Serbis de Brillante Mendoza VO Interdit aux moins de 12 ans

( Philippine –2008 - 1h33 avec Gina Pareño, Jaclyn Jose, Julio Diaz)

La famille Pineda a élu domicile dans un vieux cinéma qu'elle exploite et qui projette des films érotiques des années 70.

Cette plongée dans les entrailles d'un cinéma philippin au coeur d'une assourdissante cité, bouillonne de pulsions, de crasse et de sexe jusqu'à déborder.

Entre acuité documentaire et sensualité romanesque des corps, par le chef de file de la nouvelle vague philippine.

Sélection officielle Cannes 2008.

 

Festival Télérama  / AFCAE 2009

Mercredi  : 14H : Juno ; 16H Valse avec Bashir ; 18H A bord du Darjeeling limited; 20H 15 into the wild

Jeudi : 14H Séraphine ; 16H A bord du Darjeeling limited; 18H Vicky Christina ; 20H 30 hunger Vendredi : 14H A bord du Darjeeling limited ; 16H Vicky Cristina Barcelona 18H juno ; 20H 30 Séraphine

Samedi  : 14H 30 Valse avec Bashir ; 17H Hunger ; 19H 30 Séraphine 22H Hunger

Dimanche : 11H Valse avec Bashir ; 14H 30 Juno ; 17H into the wild ; 20H 30 Valse avec BAshir

Lundi  : 14H Hunger ; 16H Vicky Christina Barcelona 18H Into the wild ; 20H 30 Juno

Mardi : 14H Vicky Christina Barcelona; 16H Séraphine , 18H A bord du Darjeeling 2OH 15 Into the wild

 

Tout est là (Alt ï alt) de Torbjon Skarild ( Expérimental – 2003 - 1,66 – 4 min )

Mercredi 21 et jeudi 22 janvier 2008

Let's get lost de Bruce Weber

( USA – 1988 – 2h00 documentaire avec Chet Baker, William Claxton, Flea)

Evocation de la vie du célèbre trompettiste blanc, qui defraya la chronique dans les années cinquante. Le film décrit l'itinéraire du musicien, de l'Oklahoma à la Californie, de New York à l'Europe. Sa famille, ses amis et des musiciens du mouvement jazz de la Côte Ouest font partie du voyage jusqu'en 1987, un an avant sa mort.

 

Le recensement du dernier village de Shahram Alidi ( Fiction – 2003 - 1,37 – 14 min )

Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19 et mardi 20 janvier 2009

Je veux voir de Joana Hadjithomas, Khalil Joreige

( France Liban – 2008 – 1h15 avec Catherine Deneuve, Rabih Mroué)

Juillet 2006. Une guerre éclate au Liban. Une nouvelle guerre mais pas une de plus, une guerre qui vient briser les espoirs de paix et l'élan d'une génération.

Les deux cinéastes ont imaginé confronter une « icône » de cinéma à la trace d'événements très durs, pour répondre à la question : « Que peut le cinéma ? »

Sélection Un Certain Regard 2008.

Vendredi 9 janvier 18h00 Auditorium Jean Jaurès

Ciné-Marathon entrecoupé d'un buffet « communard »

La commune de Peter Watkins

( France – 2000 – 375 min avec Eliane Annie Adalto, Pierre Barbieux, Bernard Bombeau et 300 comédiens et techniciens)

 

Dans le Paris de 1871, La Commune de Peter Watkins – en créant des passerelles avec notre société actuelle – nous réveille pour nous rappeler que l'histoire est un matériau vivant, en devenir, et qu'à tout moment nous pouvons en devenir les acteurs lucides, conscients et responsables.

Dans un espace théâtralisé, les acteurs interprètent, devant une caméra fluide travaillant en plans séquences, les personnages de La Commune - tout particulièrement la population du quartier Popincourt dans le XI ème arrondissement - pour nous raconter leurs propres interrogations sur les réformes sociales et politiques.

Le casting du film est composé de 210 participants, pour la plupart des intermittents du spectacle, chômeurs, sans papiers mais aussi de simples citoyens.

Télérama - Cécile MuryIl s'agit d'un mélange extraordinairement vivant et ambitieux de rigueur historique, de "documenteur", et de work in progress . (...) Peter Watkins fait de chaque spectateur un acteur de l'Histoire éveillé et conscient.

Cahiers du Cinéma  - Charlotte Garson

Cette dévoration de l'Histoire et du cinéma par le quatrième pouvoir suscite tantôt l'admiration pour un didactisme assumé, tantôt le plaisir d'un anachronisme vivifiant, tantôt le regret des nuances d'"Edvard Munch", le chef d'oeuvre de Watkins.

 

 

Delivery de Till Nowak ( Animation – 2005 - 1,85 – 9 min )

Jeudi 7, dimanche 11, lundi 12 et mardi 13 janvier

Stella de Sylvie Verheyde

( France – 2007 – 1h43 avec Léora Barbara, Karole Rocher, Benjamin Biolay)

1977. Stella onze ans vie dans la banlieue parisienne. Elle est admise en sixième dans un grand lycée parisien. Elle rencontre Gladys, fille d'un intellectuel argentin. Sa nouvelle meilleure amie va l'initier dans ce nouveau monde à l'opposé de celui qu'elle connaît.

 

Natan de Jonas Bergergard et Jonas Holmström ( 2003 – fiction – 12 min -1,85)

Dimanche 4, lundi 5 et mardi 6 janvier 2009

Les grandes personnes de Anna Novion

( France- Suède – 2008 1h24 avec Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier, Judith Henry)

 

Pour les 17 ans de sa fille Jeanne, Albert l'emmène visiter une petite île suédoise, convaincu d'y trouver le trésor perdu d'un Viking légendaire. Voilà que la maison louée pour leur séjour est déjà occupée par deux femmes. Les vacances soigneusement organisées par Albert vont alors prendre un tout autre tournant, ce qui est loin de déplaire à Jeanne...

Premier film, sensible et délicat, plein d'humour, sélectionné à la Semaine de la Critique 2008.

 

Surprise cinema de Bill Plympton (1999 – Animation – 7 min - 1,66 )

Jeudi 11, dimanche 14, lundi 15, mardi 16 décembre 2008

Les bureaux de Dieu de Claire Simon

( Belgique, France – 2007 – 2h00 avec Anne Alvaro, Nathalie Baye, Michel Boujenah, Nicole Garcia, Isabelle Carré)

Pendant six ans, Claire Simon s'est rendu dans divers plannings familiaux pour tirer de ses observations la matière de son film. Dans ce centre reconstitué à Marseille, les actrices professionnelles jouant les conseillères médicales côtoient les femmes, jeunes comédiennes non professionnelles qui leur confient leurs angoisses sur la contraception, la grossesse, l'avortement... Les bureaux de Dieu est une fiction aux allures de documentaire.

 

Vendredi 5 décembre 2008 – 20h30 Auditorium Jean Jaurès - Entrée gratuite

En partenariat avec la Médiathèque Jean Jaurès – Ville de Nevers et le Centre d'Art Contemporain de Pougues les Eaux

Cocorico Monsieur Poulet de Jean Rouch

( France – 1974 – 1h37 avec Damouré Zika, Lam Ibrahim Dia, Tallou Mouzourane)

Dans le cadre de l'exposition Verdun en présence de l'un des deux artistes : Laurent Tixador.

Les tribulations de trois personnages qui vendent leurs poulets à bord d'une vieille 2CV en partant de la grande ville de Niamey au Niger jusqu'au fond de la brousse. Le voyage est ponctué d'évènements insolites comme la rencontre de la femme-diablesse ou le passage du fleuve Niger, qui sont prétextes à de nombreuses palabres et discussions. Un film surprenant de drôlerie et de vitalité réalisé par le cinéaste-ethnologue Jean Rouch, grand amoureux de l'Afrique, en collaboration avec ses deux interprètes.

La projection sera suivie d'un débat avec l'artiste.

 

Petite routine de Matthieu Van Eeckhout ( 2004 – Animation – 5 min - 1,85)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8, mardi 9 décembre 2008

Cherry Blossoms de Doris Dorrie

( Allemagne – 2007 – 2h02 avec Elmar Wepper, Hannelore Elsner, Aya Irizuki)

Trudi apprend que son époux Rudi est atteint d'une maladie incurable et ne trouve pas le courage de le lui annoncer. Elle l'incite à partir en voyage, lui qui est si casanier. Ce périple le conduira de Berlin, où habite plusieurs de ses enfants à la mer Baltique puis au Japon. Doris Dorrie décrit les conflits de génération, la perte d'un être cher en quelques scènes poignantes et oniriques.

 

Sans peur de Therese Jacobsen ( 2003 – Fiction – 4 min - 1,66)

 

 

 

 

 

 

 

 

Novembre, mois du documentaire

Jeudi 27, vendredi 28 et dimanche 30 novembre, 2008

La vie moderne de Raymond Depardon

( France – 2007 - 1h30 – Documentaire)

Lundi 1er et mardi 2 décembre 2008

En Construccion de Jose Luis Guerin

( Espagne– 2001 - 2h05 avec Juana Rodríguez Molina, Iván Guzmán Jiménez, Juan López (II))

La vie moderne

Troisième volet d'une trilogie sur le monde paysan filmé spécialement pour le cinéma. Depardon a suivi pendant dix ans des paysans de moyenne montagne. Il nous fait entrer dans leurs fermes avec un naturel extraordinaire. Ce film nous parle, avec une grande sérénité, de nos racines et du devenir des gens de la terre sans misérabilisme ni pittoresque.

 

En Construccion

Dans un quartier populaire de la ville de Barcelone, au cours de travaux de réhabilitation, il est construit un immeuble de résidence. Ce film nous montre comment la transformation du paysage urbain implique une modification du paysage humain d'un quartier. Le véritable chantier du film est celui de la mutation urbaine qui fait disparaître le petit peuple et sa mémoire du coeur des villes européennes.

 

Pas de repos pour Billy Brakko de Jean-Pierre Jeunet ( 1983 – Fiction – 4 min - 1,66)

dimanche 23, lundi 24, mardi 25 novembre 2008

Be happy de Mike Leigh

( Grande Bretagne – 2008 – 1h58 avec   Sally Hawkins, Alexis Zegerman, Andrea Riseborough)

Mike Leigh est de retour avec une comédie à l'optimisme diablement communicatif. Poppy, jeune et séduisante instit' à qui tout réussit, en est l'héroïne.

Tendre et coloré, ce dernier Mike Leigh déploie des tonnes d'énergie pour nous faire apprécier une histoire bienveillante teintée d'une critique sociale plus souterraine que d'habitude mais toujours aussi féroce. Sally Hawkins a obtenu

l'Ours d'argent du Prix d'interprétation féminine au Festival de Berlin en 2008.

MODIFICATION :

Suite à une demande du Mazarin, la rencontre avec Michelange Quay réalisateur de Mange ceci est mon corps avec Sylvie Testud  est avancée  au mercredi 19 novembre à 20h30 (en remplacement du jeudi du 20).

SEANCE DE 20H30 EN PRESENCE DU REALISATEUR

 

Mange ceci est mon corps de Michelanage Quay

( France / Haïti - 2007 -1h45 min avec Sylvie Testud, Catherine Samie, Hans Dacosta Saint Val)

Haïti, île noire, solitaire, abandonnée à sa pauvreté et à sa misère.
Madame, une femme blanche, vit dans ses fantasmes coloniaux où elle enseigne et nourrit les masses damnées de la terre.
Une expérience cinématographique hypnotique et viscérale qui nous emmène au plus profond de la souffrance spirituelle et matérielle de la première République Noire.

Texte de soutien de L'ACID :

Ce film marque une rupture franche et déterminée avec le naturalisme ambiant, qui piège tout le monde au cliché. Il nous parle, poétiquement, prophétiquement, d'un rapport métaphysique entre le nord et le sud, le noir et le blanc, le riche et le pauvre. S'il ne veut pas en parler "ordinairement", c'est que le film porte un message extrême, un avertissement ultime, celui d'une fin, d'une mort prochaine et réciproque des deux parties, et que le malheur, enfin là et seulement à ce point là, réunit et rassemble.C'est bien évidemment épouvantable. Ceci endossé avec grandeur, abnégation et générosité : conscience, par Catherine Samie et Sylvie Testud, qu'un grand hommage leur soit rendu. La facture du film est à la hauteur de sa vision : à la recherche de ce qui renverse l'ordre des choses, annule toute caricature. A la recherche aussi de ce qui peut encore et toujours nous sauver : sortir du cliché, aller au-delà de ce qui sépare et coupe définitivement, tenter une percée régénératrice. C'est très difficile aujourd'hui d'accomplir ce travail là, très difficile. Ce film le fait.

Séance en partenariat avec l'ACID L'ACID

Quelques critiques :

Le Monde - Jean_Luc Douin - 22/10/2008
Dans la lignée de Glauber Rocha et de Werner Herzog, ce jeune cinéaste haïtien orchestre des plans séquences hypnotiques, afin de "plonger le spectateur dans une expérience spirituelle". La souffrance de son peuple, le choc des identités et la fatalité des dominations, le rapport entre nantis et damnés sont illustrés par des scènes métaphoriques, poétiques, parfois superbes, parfois énigmatiques. Parcours aérien au-dessus d'une mer, de bidonvilles, de terres arides, desséchées, puis plongée dans une cérémonie vaudou, ensorcellement par la musique, beauté des transes.
LES INROCKUPTIBLES - Vincent Ostria - 23/10/2008
De temps en temps sortent des œuvres inclassables qu'on nomme des ovnis. Mange, ceci est mon corps appartient à cette non-catégorie. (...) Aucun dialogue, à peine quelques monologues poétiques des deux femmes, et tout un travail formel sur le geste, un jeu élégant avec les couleurs noires et blanches. Un enchaînement de séquences sensuelles et délicates mises en scène avec un vrai talent plastique. .

Séances réalisées avec l'aide de la ville de Nevers et du Conseil Général de la Nièvre.

 

Insomnie de Vladimir Leschiov ( 2004 – Animation – 7 min - 1,37)

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17, mardi 18 novembre 2008 Premières neiges de Aida Begic

( Bosnie – 2008 – 1h39 avec Zana Marjanovic, Jasna Ornela Bery, Sadzida Setic)

Dans un village bosniaque perdu, aux maisons délabrées, il n'y a que des femmes. Les hommes ? Disparus, la guerre ethnique les a emportés. Un serbe vient leur proposer de racheter terrains et maisons pour le compte d'une société. Ce premier long métrage d'une jeune cinéaste ne manque ni de force ni d'ambition. Belle ode aux femmes. Grand prix du jury de la Semaine de la Critique à Cannes.

 

Mur de Benjamin d'Aoust ( 2006 - Fiction / Expérimental – 10min - 1,85)

Jeudi 6, dimanche 9, lundi 10, mardi 11 novembre 2008

Frownland de Ronald Bronstein VO

( USA – 2008 – 1h46 avec Dore Mann, Mary Wall, Paul Grimstad)

Film totalement déjanté, Frownland nous catapulte dans le présent de Keith, jeune homme inadapté, dont le métier est de faire du porte à porte pour vendre des coupons de réduction pour une œuvre caritative. Nous pénétrons dans sa vie tels des intrus, par une porte qui nous ouvrirait sur un monde atypique et absurde.

 

Orange juice de Ronan Moucheboeuf ( 2007- Fiction- 12 min - 1,85)

Jeudi 30 octobre, dimanche 2, lundi 3, mardi 4 novembre 2008

Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne

( Belgique – 2008 – 1h45 avec Arta Dobroshi, Jérémie Renier, Fabrizio Rongione)

Le dernier film des frères Dardenne, prix du scénario à Cannes, se démarque des films précédents par des images moins «  bougées ». Lorna, d'origine albanaise, est impliquée dans un réseau de mariages blancs afin de financer son rêve. Son mari actuel est un toxicomane dont elle doit se débarrasser pour un nouveau mariage.

 

Raymond de Bif (2006 – Animation – 5 min - 1,85)

Jeudi 23, dimanche 26, lundi 27, mardi 29 octobre 2008

Le sel de la mer de Annemarie Jacir VO

( Palestinien – 2008 – 1h49 avec Suheir Hammad, Saleh Bakri, Ryad Dias)

Le Sel de la mer entremêle le récit personnel d'une jeune femme Soraya, américaine née à Brooklyn et d'origine palestinienne, à la recherche de ses origines, à l'histoire du peuple palestinien et aux raisons de son conflit avec l'Etat d'Israël. Véritable Odyssée, ce retour géographique se double d'un voyage dans le temps.

Sélection officielle Un Certain Regard, Cannes 2008

 

Les volets de Lyèce Boukhitine ( 2005 – Fiction – 12 min 20 - 1,85)

 Jeudi 16, dimanche 19, lundi 20, mardi 21 octobre 2008

Sparrow de Johnnie To

( Hong Kong – 2008 – 1h27 avec Simon Yam, Kelly Lin, Ka Tung Lam)

A Hong Kong, un sparrow est un pickpocket aussi agile qu'un moineau. Kei, le roi des sparrow partage son butin avec ses quatre complices. Chaque membre du gang va tomber sous le charme d'une femme fatale et mystérieuse. Sparrow est une récréation légère parfois frivole mais ô combien rafraîchissante.

Présenté en compétition officielle au festival de Berlin.

Date confirmée

A l'auditorium Jean Jaurès, vendredi 24 octobre 2008 à 20h30, entrée gratuite . Partenariat avec la médiathèque de Nevers.

En hommage à un cinéaste disparu

Au nom du peuple italien de Dino Risi

( Italie – 1971 – 1h55 avec Ugo Tognazzi, Vittorio Gassman, Ely Galleani)

Un petit juge en lutte contre l'affairisme tente de compromettre un PDG dans l'affaire du meurtre d'une call-girl.

 

Cuisine de François Vogel (2007 – Expérimental -4 min - 1,37)

Jeudi 9, dimanche 12, lundi 13, mardi 14 octobre 2008

Eldorado de Bouli Lanners

(Franco-belge – 2008 – 1h25 avec Bouli Lanners, Fabrice Adde, Philippe Nahon)

Yvan, la quarantaine colérique, surprend le jeune Elie en train de le cambrioler. Pourtant il ne lui casse pas la gueule. Au contraire, il se prend d'une étrange affection pour lui et accepte de le ramener chez ses parents au volant de sa vieille Chevrolet. Commence alors le curieux voyage de deux bras cassés à travers à un pays magnifique, mais tout aussi déjanté. Un road-movie décalé et surprenant servi par des paysages à couper le souffle, une belle B.O et des acteurs plus vrais que nature.

Prix Europa Cinémas et prix Regards Jeunes à la quinzaine des réalisateurs, Cannes 2008

 

L' union fait la force (De beste gar forst) de Hans Petter Moland ( 2002 – Fiction – 9min- 1,85)

Jeudi 2, dimanche 5, lundi 6, mardi 7 octobre 2008

La nouvelle vie de Monsieur Horten de Bent Hamer

( Norvège – 2008 – 1h30 avec Baard Owe, Peter Bredal, Bjorn Floberg)

Odd Horten est un conducteur de train qui a atteint l'âge de la retraite. Loin des itinéraires balisés, c'est un nouveau voyage qui attend le vieil homme...

Pour fêter son départ à la retraite, ses copains cheminots lui offrent une (hideuse) locomotive miniature et organisent un concours (désopilant) A partir de cette soirée au déroulement très imprévu, la vie cadenassée du jeune retraité vire au burlesque.

Sélection un certain regard, Cannes 2008

 
En rachâchant de Danièle Huillet / Jean-Marie Straub ( 1982 – fiction – 7min - 1,37)

Jeudi 25, dimanche 28, lundi 29 et mardi 30 septembre 2008

Cantique des cantiques de Josh Appignanesi VO

( GB – 2008 – 1h20 avec Nathalie Press, Joël Chalfen, Julia Swift)

Ruth, juive profondément religieuse et célibataire, rentre d'Israël pour prendre soin de sa mère mourante. Cette dernière lui demande de faire venir son frère, professeur de littérature anglaise, ayant rejeté son passé religieux. Aussitôt, le frère et la sœur, reprennent une relation trouble et intense faite de désirs sexuels et de refoulements. David qui considère sa sœur comme une esclave de la religion, l'initie à un jeu sado-maso, parfois violent.

Film soutenu par l'ACID.

 
Hoy no estoy (Je ne suis là pour personne ) de Gustavo Taretto (2007- Fiction – 8 min - 1,85)

Jeudi 18, dimanche 21, lundi 22, mardi 23 septembre 2008

Les toilettes du Pape de Enrique Fernandes , Cesar Charlone VO

( Uruguay – 2008 – 1h35 avec César Troncoso, Virginia Ruíz, Virginia Méndez)

Nous sommes en 1988, et Melo, petite ville uruguayenne à la frontière brésilienne qui survit essentiellement de la contrebande, attend fébrilement la visite du pape Jean-Paul II. Les médias annoncent des centaines de visiteurs...
Beto pense avoir trouvé la meilleure source de revenus, des toilettes publiques où les pèlerins pourront venir se soulager. Mais avant de pouvoir construire ses toilettes, il va devoir multiplier les allers-retours de plus en plus risqués à la frontière, sur son vieux vélo.
 
Lapsus de Juan Pablo Zaramella ( 2007 – Animation – 3min30- 1,85)

Jeudi 11, dimanche 14, lundi 15, mardi 16 septembre 2008

Séances à 14h15, 20h15 et dimanche 10h45

Séances supplémentaires vendredi 12 14h15, 20h15.

Gomorra de Matteo Garrone VO

( Italie – 2008 – 2h15 avec Salvatore Abruzzese, Gianfelice Imparato, Maria Nazionale)

Rentrée du cinéma du 14 au 16 septembre : tarif 3,50 euros.

Adaptation du best-seller italien de Roberto Saviano, condamné à mort par la mafia. Gomorra est une assonance entre la cité biblique et la Camorra, le crime organisé. Le cinéaste nous plonge dans cet univers de folie, de violence, de crimes et de sang… ou comment on en est arrivé à trouver de la dioxine dans la mozzarella.

Grand prix à Cannes 2008

 
Les voisins de Norman McLaren ( 1952 - Animation - 8 min - 1,33)

Jeudi 4, dimanche 7, lundi 8, mardi 9 septembre 2008

 Française de Souad El-Bouhati

( France – 2008 - 1h24 avec Hafsia Herzi, Farida Khelfa, Maher Kamoun )

Hafsia Herzi meilleur espoir féminin aux césars 2008 pour La graine et le mulet , est dans Française Sofia adolescente intelligente et studieuse, arrachée à une enfance française heureuse par des parents si écœurés par un pays qui ne voulait pas d'eux, qu'ils ont préféré retourner au Maroc. Elle se jure de retourner en France à 18 ans.
 

Notice de Roelof Van Den Bergh ( Animation – 2004 - 1,37 - 2'00 )

Jeudi 19, dimanche 22, lundi 23, mardi 25 juin

Séances à 14h15, 20h15 et dimanche 10h45

Julia de Eric Zonca

( USA – France – 2h20 – 2008 avec Tilda Swinton , Saul Rubinek , Kate del Castillo )

Dix ans après La vie rêvée des anges, Eric Zonca suit la cavale de Julia, séductrice et alcoolique. Une rencontre entraîne la jeune femme dans un engrenage infernal qui l'amène à kidnapper Tom, un enfant de huit ans. Commence alors une fuite sans issue à travers le sud des Etats-Unis et qui les conduira jusqu'au Mexique.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Un beau matin de Serge Avedikian ( Animation- 2005 - 1,66 - 12'20)

Jeudi 12, dimanche 15, lundi 16, mardi 17 juin 2008

Andalucia de Alain Gomis

( France – 1h25 – 2007 avec Samir Guesmi , Djolof Mbengue , Delphine Zingg )

Dans son royaume coloré – sa caravane, sa musique, ses héros – Yacine la trentaine, rêveur dégingandé est le maître du jeu.
Qu'il soit animateur pour enfants ou guide touristique, il vit chaque expérience au présent. Il se trouve confronté à lui-même, à ses origines, à son désir de reconnaissance...

Mercredi 11 juin 2008 à 20h30 (séances supplémentaires les jeudi 12, vendredi 13, lundi 16 et mardi 17 juin à 18h00)

Vous êtes de la police ? de Romuald Beugnon

( France – 1h30 – 2007 avec Jean-Pierre Cassel, Philippe Nahon, Jean-Claude Brialy, Micheline Presle, Yolande Moreau)

Simon, inspecteur de police à la retraite, est placé dans une résidence pour personnes âgées. Il se lie très vite d'amitié avec un autre pensionnaire, Alfred, l'ancien propriétaire des lieux, jovial et débonnaire. Mais ce dernier décède dans d'étranges circonstances.
Simon commence son enquête, persuadé qu'il s'agit d'un meurtre.

Si l'action se déroule dans les couloirs aseptisés de la maison de retraite, le résultat n'a rien de funèbre, il est drôle et plein de vitalité.

Premier long métrage d'un jeune réalisateur nivernais issu de la Fémis, présent à la séance de 20h30, mercredi.

 

Louise de Anita Lebeau ( Animation – 2005 - 1,33 - 10'00)

Jeudi 5, dimanche 8, lundi 9, mardi 10 juin 2008

Young Yakusa de Jean-Pierre Limosin

( France- 1h39 – 2008 - documentaire)

Véritable plongée dans l'univers de la mafia japonaise, Young Yakuza est le récit initiatique d'une rencontre, celle d'un jeune homme désoeuvré et d'un parrain, lui-même en pleine crise identitaire. Placé par sa mère en apprentissage au sein d'un clan mafieux, Naoki va découvrir le quotidien des Yakuzas pendant une année entière. Ensuite, il lui appartiendra de choisir : rester ou quitter ce monde qui s'accroche à son passé.

Sélection Officielle Hors Compétition au Festival de Cannes 2007.

Suite de notre participation au projet Studio-ciné avec La cabine et Accords de Loire , Nous vous proposons le mercredi 4 juin à 14h30 et 18h00 :

Dans la vie de Philippe Faucon  

( France - 2008 1h13 avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok)

Le jeudi 5 à 20h30 soirée spéciale . Une discussion s'engagera à l'issue de la séance, animée par Jean Baffier responsable du MRAP.

Esther, une femme âgée de confession juive, a besoin d'une assistance permanente. Mais elle use ses gardes-malades, du fait de sa mauvaise humeur. Elie son fils ne sait plus quoi faire. L'infirmière de jour, propose les services de sa mère, Halima, musulmane pratiquante. Une vraie complicité se crée entre les deux femmes. Pleine d'énergie, elle redonne à Esther le goût de vivre.

Un film plein d'humanisme.

Des séances supplémentaires pourront être proposées .

 

Mourir d'amour (Morir de amor) de Gil Alkabetz ( Animation – 2004 - 1,85- 12'00 )

du Jeudi 29 mai au mardi 3 juin 2008 à toutes les séances

Lady Jane de Robert Guédiguian

( France – 1H42 - 2007 avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin)

A l'époque où les Rolling Stones chantaient "Lady Jane", Muriel, François et René, amis d'enfance, nés dans les ruelles populaires de Marseille distribuaient des fourrures volées à toutes les ouvrières de leur quartier. Ils cessèrent leurs cambriolages après avoir tué un bijoutier dans un parking et, pour se faire oublier, ne se virent plus jusqu'au jour où le fils de Muriel est enlevé...

La bande se reforme alors pour réunir l'argent de la rançon.

 

La chute de l'ange de Geoffroy Barbet Massin ( Animation- 2005- 1,85- 4'00)

Jeudi 22, dimanche 25, lundi 26, mardi 27 mai 2008

Séances à 14h15, 20h15 et dimanche 10h45

There will be blood de Paul Thomas Anderson VO

( USA 2h38 – 2008 avec Daniel Day-Lewis , Paul Dano , Dillon Freasier )

Au début du 20 ème siècle, dans un endroit perdu de Californie où chacun lutte pour sa survie, où l'unique distraction est l'église animée par un prêtre charismatique, Daniel Plainview et son fils voient le sort leur sourire : le pétrole comble leurs attentes et fait leur fortune. Mais plus rien ne sera comme avant : les tensions s'intensifient, les conflits éclatent. Lutte à mort où la violence semble couler comme le sang dans les veines des personnages.

Daniel Day-Lewis a reçu l'Oscar du Meilleur Acteur.

 

La femme papillon de Virginie Bourdin ( Animation – 2002 - 1,85 - 10'00)

Jeudi 15, dimanche 18, lundi 19, mardi 20 mai 2008

La Maison jaune de Amor Hakkar

( France-Algérie – 1h24 – 2008 avec Aya Hamdi , Amor Hakkar , Tounés Ait-Ali )

Jeudi 15 mai à 20h30 séance en présence du réalisateur

Un paysan modeste des Aurès prend la route au guidon de son tricycle à moteur pour récupérer le corps de son fils tué dans un accident de voiture. Aidé de sa fille Aya, parviendra t-il à redonner le sourire à sa femme et aux siens ?

La maison jaune montre avec pudeur et tendresse une région pauvre mais solidaire où l'on sait encore partager la peine de son voisin et préserver sa dignité envers et contre tout.

 

L' homme sans ombre de Georges Schwizgebel ( Animation- 2004- 1,66 - 9'00)

Jeudi 8, dimanche 11, lundi 12, mardi 13 mai 2008

Be kind, rewind ! (Soyez sympa, rembobinez !) de Michel Gondry VO

( USA - 1h 34min – 2008 avec Jack Black , Mos Def, Danny Glover )

Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l'un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels "SOS Fantômes", "Le Roi Lion" et "Robocop". Film décalé, original, hommage au septième art.
 

New York, N.Y . de Raymond Depardon ( Documentaire- 1985- 1,37 - 10'00)

Jeudi 1, dimanche 4, lundi 5, mardi 6 mai 2008

L'état du monde de Apichatpong Weerasethakul , Vicente Ferraz , Wang Bing , Ayisha Abraham, Pedro Costa – Tarrafal, Chantal Akerman VO

( Portugal - 1h45 - 2008)

Film de commande proposé à six cinéastes contemporains par la fondation C. Cubenkian de Lisbonne. Les œuvres sont très différentes : épisodes noirs de la révolution culturelle, cérémonie sur le Mékong, conversations insolites avec un immigré capverdien, et voyage jusqu'en Chine avec Chantal Akerman …

 

L' aîné de mes soucis de Carine Tardieu – Fiction – 2003 - 1,85 – 9 min

Jeudi 24, dimanche 27, lundi 28, mardi 29 avril 2008

Shotgun stories de Jeff Nichols VO

( USA – 2007 – 1h32 avec Michael Shannon, Douglas Ligon, Barlow Jacobs)

Dans une petite ville du sud de l'Arkansas, trois frères âgés d'une vingtaine d'années n'ont plus aucun contact avec leur père depuis qu'il les a abandonnés. Il s'est remarié et a eu d'autres enfants. Quand il meurt, les conflits étouffés depuis des années éclatent entre les demi-frères, déclenchant une spirale de violence mortelle.

 

Suite et fin de notre festival : Les rencontres cinématographiques nivernaises en collaboration avec Sceni qua non, le ciné-club de Nannay et les amis du cinéma de La Charité .

Jeudi 24 avril à 20h00 au cinéma Crystal Palace de La Charité
sur Loire l'ACNE propose  :

SEANCE EN PRESENCE DU REALISATEUR
Rêves de poussières de Laurent Salgues
( France - 2007 - 1h26 avec Makena Diop, Rasmané Ouedraogo, Fatou Tall-Salgues) Mocktar Dicko, un paysan Nigérien, vient chercher du travail à Essakane, une mine d'or au nord-est du Burkina-Faso. Mais ne connaissant rien au métier d'orpailleur, il doit tout apprendre. Dans cette prison aux barreaux de vent et de poussière, il espère oublier un passé qui le hante...

 

 

Fin du festival en beauté au ciné-club de Nannay (salle de la mairie, village situé sur la route entre La Charité et Varzy) avec une séance de courts métrages proposés par Sceni qua non :

dimanche 27 avril à 17h00 à Nannay

Clermont fait son nordique , une séance de 1h36 composés de films courts issus du festival de Clermont Ferrand.

SEANCE EN PRESENCE D'UN PROFESSIONNEL

Chaque séance se terminera par un moment convivial autour d'un verre.

 

Les fables en délire - 1ere partie de Fabrice Luang-Vija (Animation – 2003 - 1,66 – 9 min 30 )

Jeudi 17, dimanche 20, lundi 21, mardi 22 avril 2008

Capitaine Achab de Philippe Ramos

( France – 2007 – 1h40 avec Denis Lavant, Jacques Bonnaffé, Bernard Blancan)

Librement inspiré de Moby Dick de Herman Melville le réalisateur à voulu raconter, non pas une étape de la vie de ce capitaine comme c'est le cas dans le roman, mais toute une existence, de la naissance à la mort.

 

Migration assistée de Pauline Pinson ( Animation – 2006 – 4 min 30)

Séances à 14h15, 20h15 et dimanche 10h45

Jeudi 10, dimanche 13, lundi 14, mardi 15 avril 2008

California dreamin de Cristian Nemescu - VO

( Roumanie – 2006 – 2h35 avec Armand Assante, Jamie Elman, Razvan Vasilescu)

1999, dans un petit village roumain, par excès de zèle le chef de gare arrête un convoi de l'OTAN gardé par des soldats américains. C'est la rencontre de l'occident avec l'est traditionnel.

Premier et dernier film de ce cinéaste, décédé au cours du montage du film.

Prix un certain regard, Cannes 2007.

Avril verra la deuxième édition des Rencontres cinématographiques nivernaises en collaboration avec Sceni qua non, le ciné-club de Nannay et les amis du cinéma de La Charité. Un programme spécifique sera disponible courant mars dans les lieux de diffusion habituels des programmes de l'ACNE.

Une discussion sera engagée à  l'issue de la séance avec Noël Herpe historien du cinéma, maître de conférences à  l'Université de Caen, commissaire de l'exposition « Sacha Guitry, une vie d'artiste » à  la cinémathèque française

Jeudi 10 avril à la séance de 20h30 du Mazarin, Film proposé par Les amis du cinéma de La Charité :

Le roman d'un tricheur de Sacha Guitry

(France - 1936 - 1h20 avec Sacha Guitry, Jacqueline Delubac, Marguerite Moreno)

Un homme, depuis son enfance, n'a qu'une seule ambition, devenir riche. Pour cela il a decide de devenir tricheur et voleur professionnel. A douze ans, il survit a l'empoisonnement collectif dans lequel perit sa famille: pour avoir vole des champignons, il avait ete puni et n'avait pas pu en mange

 

En plus de notre 4 ème programmation l'ACNE participe à :

- Studio-ciné avec le quartier des bords de Loire et l'association La cabine  :

Au Mazarin, mercredi 9 avril à la séance de 18h00 .

Charlie et la chocolaterie de Tim Burton VO

(USA - 2004 - 1h56 avec Johnny Depp, Freddie Highmore, Annasophia Robb)

Charlie est un enfant issu d'une famille pauvre. Travaillant pour subvenir aux besoins des siens, il doit économiser chaque penny, et ne peut s'offrir les friandises dont raffolent les enfants de son âge. Pour obtenir son comptant de sucreries, il participe à un concours organisé par l'inquiétant Willy Wonka, le propriétaire de la fabrique de chocolat de la ville. Celui qui découvrira l'un des cinq tickets d'or que Wonka a caché dans les barres de chocolat de sa fabrication gagnera une vie de sucreries.

L'ACNE participera aussi à :

- La semaine du développement durable organisée par la ville de Nevers  :

Au Mazarin jeudi 3  20H30 un débat sera animé par Serge Athiel de SAP (Solidaire avec les Paysans) et Laurent Barle du GABNI (Groupement des Agrobiologistes de la Nièvre).

Autres séances : lundi 6 et mardi 7 avril à 18h00

Notre pain quotidien de Nikolaus Geyrhalter

(Autriche - 2007- 1h32 documentaire)

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles. Il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production pour réaliser un documentaire cinéma qui interroge et implique intimement chaque spectateur.
 
Instantané de Julien Ralanto ( Fiction – 2003 - 1,66 – 4 min)

Jeudi 3, dimanche 6, lundi 7, mardi 8 avril 2008

La ronde de nuit de Peter Greenaway VO.

( GB – 2007 – 2 h05 avec Martin Freeman, Emily Holmes, Michael Teigen)

Amsterdam. Rembrandt, au sommet de son art et de sa gloire, travaille sur son oeuvre la plus célèbre, La Ronde de Nuit commande de la milice des Mousquetaires d'Amsterdam.

Malgré sa réticence Rembrandt accepte cette toile monumentale assurerait un futur stable à son futur enfant. Mais le peintre a un mauvais pressentiment ; Il ne sait pas peindre avec complaisance et pressent que ce tableau précipitera sa chute.

 

La baguette / série C'est ainsi que tout a commencé de Philippe Pollet-Villard ( Fiction – 2003 - 1,85 – 13 min)

Jeudi 27, dimanche 30, lundi 31 mars et mardi 1 er avril 2008

It's a free world de Ken Loach VO

( GB – 2007 – 1h33 avec Kierston Wareing, Juliet Ellis, Leslaw Zurek)

Angie, licenciée, ouvre avec sa locataire un bureau d'intérim pour clandestins. Dure en affaires et sans scrupules, elle a vite oublié sa condition passée.

Loach ne juge pas son personnage mais c'est plutôt le système qui pousse à faire les mauvais choix.

Prix du Scénario 64e Mostra de Venise.

 

La baguette / série C'est ainsi que tout a commencé de Philippe Pollet-Villard ( Fiction – 2003 - 1,85 – 13 min)

Jeudi 20, dimanche 23, lundi 24, mardi 25 mars 2008

La visite de la fanfare de Eran Kolirin VO

( Israël – 2007 - 1h26 avec Sasson Gabai, Ronit Elkabetz, Saleh Bakri )

Une fanfare égyptienne se retrouve en plein désert israélien. Les musiciens attendent un véhicule qui doit les amener dans une autre ville. Celui-ci ne viendra jamais. Avec les hôtes de l'unique hôtel local, une rencontre singulière et improbable s'engage pour 24 heures. Film tendre tourné résolument du côté de l'espoir.

 

Perles à rebours de Pierre Excoffier / François Hernandez (Documentaire – 2003 - 1,66 – 5 min )

Jeudi 13, dimanche 16, lundi 17, mardi 18 mars 2008

Séances à 14h15, 20h15 et dimanche 10h45

La graine et le mulet de Abdellatif Kechiche

( France – 2007 - 2h31 avec Habib Boufares, Hafsia Herzi, Faridah Benkhetache).

Slimane, la soixantaine fatiguée est licencié sans ménagement. Loin de se laisser abattre, il se mobilise autour d'un projet qui redonne un sens à sa vie. Kechiche film la tragédie d'un homme qui veut se prouver qu'il existe encore.

Prix Louis Delluc 2007 et prix spécial du Jury 64e Mostra de Venise.

 
Un dimanche matin à Marseille "Béranger" de Mario Fanfani ( Fiction – 1998 – 4 min)

Lundi 17, dimanche 20, lundi 21 et mardi 22 janvier

Tickets de Ermanno Olmi, Ken Loach, Abbas Kiarostami VO

( italie, GB, iran – 2005 – 1h 55 – Valeria Bruni Tedeschi, Carlo Delle Piane, Silvana De Santis)

Issu d'un projet original : Un film dont l'unité d'action se déroule le train trans-europe entre Innsbruck et Rome. Il est composé de trois parties par trois réalisateurs prestigieux de sensibilité cinématographique différente.

Les personnages du voyage se trouvent confrontés, à travers des rencontres anodines, à l'amour, au hasard et au sacrifice.

Présenté en sélection officielle à la 55eme Berlinale.

 

Le guichet (Urzad) de Krzysztof Kieslowski (Documentaire – 1966 - 1,66 – 9 min)

Jeudi 6, dimanche 9, lundi 10, mardi 11 mars 2008

 Le dernier voyage du juge Feng de Liu Jie VO

( Chine – 1h41 – 2006 avec Baotian Li, Yulai Lu, Yang Yaning)

Un tribunal ambulant : un juge, une greffière, un apprenti et un vieux cheval qui transporte les dossiers. Un voyage hors du commun à travers la Chine rurale et ses minorités ethniques .

Les villages et paysages du Yunnan sont rendus en toute beauté.

Premier long-métrage qui relate une situation toujours d'actualité en Chine.

 
Une histoire vertébrale de Jérémy Clapin (Animation – 2004 - 1,66 – 9 min )

Jeudi 28 février, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 mars