retour à la page d'accueil

 

Troisième programmation 2019 - 2020

 

programmes 2003 à 2017

 

 

CHAQUE FILM EST PRECEDE D'UN COURT METRAGE, INDIQUE EN ITALIQUE

(plus de détail sur les courts en cliquant sur Programmation des courts métrages)

 

  Le chat qui pleure de Jean-Loup Felicioli, Alain Gagnol - France - 2018 - Animation – 9 min

 

 

Jeudi 27, vendredi 28 février, dimanche 1er, lundi 2 et mardi 3 mars 2020

« LA FILLE AU BRACELET » de Stéphane Demoustier ❶❹❺❼❿
(France -2019 - 1h35 avec Chiara Mastroianni, Roschdy Zem, Anaïs Demoustier)

 

« LA LLORONA » de Jayro Bustamante ❷❸❻❽❾
(Guatemala - 2019 - 1h37 avec Maria Mercedes Coroy, Margarita Kénefic)

Lise, 18 ans, vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d'avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet car elle est accusée d'avoir assassiné sa meilleure amie.
Le procès commence, mais à mesure que sa vie intime est dévoilée, il est difficile de dire qui est exactement Lise. Le mystère d’une génération mise à nu dans un drame judiciaire sobre et maîtrisé.

Selon la légende, la Llorona est une pleureuse, un fantôme qui cherche ses enfants morts durant le génocide des indiens mayas Ixil (1982). Le général responsable du massacre, mais acquitté, est hanté par la Llorona. Le travail fait sur le son est extraordinaire . Bustamante choisit de raconter un épisode atroce de l’histoire du Guatemala à travers le cinéma de genre.

  Saint-Jean de Simon Rieth - France - 2018 - Fiction - 10 min

 

Jeudi 20, vendredi 21, dimanche 23, lundi 24 et mardi 25 février

« 5 EST LE NUMÉRO PARFAIT » de Igort ❶❹❺❼❿
(Italie - 2019 - 1h46 avec Toni Servillo, Valeria Golino, Carlo Buccirosso)

« LA CRAVATE » de Mathias Théry et Étienne Chaillou ❷❸❻❽❾
( France - 2020 - 1h38 - documentaire)

Peppino, ex-tueur à gages de la Camora est fier de son fils mafieux. Mais quand celui-ci est froidement tué dans un guet-apens, il reprend du service avec Toto le boucher. Leur quête va déclencher une spirale de vengeances et de trahisons dans les clans mafieux de Naples. Un film noir à l'esthétique sublime bourré de références à la BD.

Bastien a vingt ans et milite depuis cinq ans dans le principal parti d’extrême-droite. Quand débute la campagne présidentielle, il est invité par son supérieur à s’engager davantage. Initié à l’art d’endosser le costume des politiciens, on le surprend à rêver d’une carrière, mais de vieux démons resurgissent...

  Mercredi 19 février 19h30, partenariat avec le lycée Alain Colas
« L’AFFAIRE MONTCHARMONT » de Mireille Hannon
(France - 2015 - 51 min - documentaire)
En 1850, toute la Bourgogne est secouée par le double meurtre commis par Claude Montcharmont. C'est l'histoire tragique d'un petit maréchal-ferrant de 29 ans qui a cru à l'avènement de la République de 1848.
  Je suis un problème socio-mathématique de Étienne Husson - France - 2015 - Animation – 2 min

 

Jeudi 13, vendredi 14, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 février 2020

«  NOURA REVE » de Hinde Boujemaa ❷❸❻❽❾
(Tunisie - 2019 - 1h30 avec Hend Sabri, Lotfi Abdelli, Hakim Boumsaoudi)

 

« MERVEILLES A MONTFERMEIL » de Jeanne Balibar (France - 2020 - 1h49 - avec Jeanne Balibar, Emmanuelle Béart, Ramzy Bedia) ❶❹❺❼❿

5 jours, c’est le temps qu’il reste avant que le divorce entre Noura et
Jamel, un détenu récidiviste, ne soit prononcé. Noura qui rêve de liberté pourra alors vivre avec son amant Lassad. Mais Jamel est relâché plus tôt que prévu, et la loi tunisienne punit sévèrement
l’adultère... Histoire poignante d'une femme tunisienne qui se bat pour sa liberté.

Toute l'équipe municipale de la nouvelle Maire de Montfermeil, travaille à la mise en œuvre d'une nouvelle et très surprenante politique plutôt burlesque, dont la pierre angulaire est la création de la « Montfermeil Intensive School of Languages » où 62 langues sont enseignées. Dans son premier film J. Balibar déplore «qu'ici la République ne fasse pas son travail pour garantir l'égalité entre les citoyens ». En y montant une comédie, elle veut opposer à ce scandale les joies de l’imaginaire.

L'ACNE fête ses 30 ans : Week-end inaugural

Vendredi 7 février 2020 à 20h : au CineMazarin, AVANT PREMIÈRE

Au CineMazarin, AVANT PREMIÈRE
«  LA BONNE ÉPOUSE»
de Martin Provost
(France - 2020 - avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky)

Samedi 8 février 2020 20h : au Théâtre de Nevers,

 

Dimanche 9 février 2020 15h : au Théâtre de Nevers

 

 

Lundi 10 février 2020, 19h00 La Maison, Petite Salle -

Rencontres cinématographiques et philosophiques
Débat animé par Daniel Ramirez

Samedi 8 février 2020 20h : au Théâtre de Nevers,
"Le troisième personnage : réflexions sur le travail de composition de musique à l'image" avec Irina Prieto Botella (compositrice).

Dimanche 9 février 2020 15h : au Théâtre de Nevers,
Introduction au cinéma d'animation japonais par Sébastien Colasse
Suivi de la projection du film Horus, Prince du soleil.

« AGUIRE, LA COLÈRE DE DIEU » de Werner Herzog
(Allemagne - 1h31 - 1975 avec Klaus Kinski, Ruy Guerra, Helena Rojo)

En 1560, une troupe de conquistadors espagnols à la recherche de l'Eldorado s'enlise dans les marais. Une plus petite expédition devra reconnaître l'aval du fleuve sur des radeaux. Aguirre, le second,
aventurier ambitieux et brutal, manoeuvre habilement pour proposer à ses compagnons un nouveau chef, le falot Fernando de Guzman.

  The Robbery de Jim Cummings - Etats-Unis - 2016 - Fiction – 10 min

Jeudi 6, vendredi 7, dimanche 9, lundi 10 et mardi 11 février 2020

« CAMILLE » de Boris Lojkine ❶❷❸ ❺❻❼❽❾❿
( France - 2019 - 1h 30 - avec Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini )

Jeune journaliste éprise d’idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare. Très vite, elle se passionne pour ce pays et sa jeunesse emportée par la tourmente. Désormais, son destin se jouera là-bas.
D'après une histoire vraie.
  Clapotis de Mor Israeli - France - 2017 - Animation – 4 min

 

 

Jeudi 30, vendredi 31 janvier, dimanche 2, lundi 3 et mardi 4 févier 2020

« SÉJOUR DANS LES MONTS FUCHUN » de Gu Xiaogang jeu 16h15, ven 18h45, dim 10h45, lun 13h45, mar 18h45
(Chine - 2019 - 2 h 30 avec Qian Youfa, Wang Fengjuan, Zhang Renliang)

 

« ECHO » de Rùnar Rùnarsson❷❸❻❽❾
(Islande - 2020 - 1h19 avec Sigurmar Albertsson, Bent Kingo Andersen)

 

Le jour de ses 70 ans, la doyenne d’une famille, les Gu, est victime d’une crise cardiaque. Ses quatre fils sont confrontés à des changements cruciaux dans leurs relations, tout en devant faire face aux problèmes de leur propre famille. Leurs destins, bien que liés par l’amour, se heurtent à des défis, des dilemmes. L’histoire se déroule sur quatre saisons au rythme de la nature et de la vie d’un fleuve. «  Un complet ravissement. »

 

En Islande, alors que tout le monde se prépare pour les fêtes de Noël, une ambiance particulière s’empare du pays. Entre exaltation et inquiétude. Les festivités servent seulement de prétexte pour présenter une vue panoramique de la société islandaise à travers 56 scènes, qui diffèrent toutes par leur longueur et leur thème. En effet, au lieu de se concentrer sur une seule histoire, Rúnarsson essaie d'intégrer à son film autant d'éléments que possible, dans un acte de gloutonnerie filmique qui, sans surprise, convient très bien au décor choisi.

  Tea Time on Hip Hop Nation de Kelly Fulton - Etats-Unis - 2018 - Fiction – 5 min

 

 

 

Jeudi 23, vendredi 24, dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 janvier 2020

« LA VIE INVISIBLE D'EURIDICE GUSMAO » de Karim Aïnouz
jeu 16h15, ven 18h45, dim 10h45, lun 13h45, mar 18h45


(Brésil - 2019 - 2h19 avec Carole Duarte, Julia Stocker)

 

« FREEDOM » de Rodd Rathjen ❷❸❻❽❾
(Australie - 2019 - 1 h 32 avec Sarm Heng, Thanawut Kasro, Mony Ros)

Rio de Janeiro, 1950. Euridice, 18 ans, et Guida, 20 ans, sont deux sœurs inséparables. Elles vivent chez leurs parents et rêvent, l’une d’une carrière de pianiste, l’autre du grand amour. A cause de leur père, elles vont devoir construire leurs vies l’une sans l’autre et prendre en main leur destin, sans jamais
renoncer à se retrouver. Ce récit sur des parcours de vie souligne aussi l'évolution de la place des femmes dans la société. 

Prix Un Certain Regard Cannes 2019.

 

Interdit aux moins de 12 ans
Au Cambodge, Chakra, garçon vif de 14 ans, travaille dans la rizière avec sa famille. Aspirant à
l’indépendance, il sollicite un passeur pour trouver un emploi rémunéré dans une usine de Thaïlande. Sans rien dire à ses proches, il se rend à Bangkok. En arrivant sur place il découvre qu’on lui a menti. Le suspense est distillé progressivement. D’authentiques témoignages pour dénoncer l’exploitation humaine.

Vendredi 24 janvier 2020 à 17h30.

Partenariat avec Sceni Qua Non, dans le cadre de Passeurs d'images


« VANDAL » de Hélier Cisterne En présence d’un grapheur
(France - 2013 - 1h24 avec Zinédine Benchenine, Chloé Lecerf, Emile Berling)

Chérif enchaine les bêtises, à tel point que sa mère décide de le faire partir de Paris chez une tante à Strasbourg. Il s'éloigne pour une nouvelle vie qu'il pense ennuyeuse. Il va découvrir le monde du graff.
Le réalisateur montre la complexité d'une vie adolescente, les amours naissants, les amis et la recherche de soi. Très belle introspection.

Semaine du 15 au 21 janvier 2020

Festival Télérama : un programme spécifique sera édité

 

Martin Eden | Pour Sama | Le lac aux oies sauvages | An elephant sitting still | El Reino | Douleur et gloire | Une grande fille | J'ai perdu mon corps |
Jeune public: la fameuse invasion des ours
Avant première : Un fils de Mehdi M. Barsaoui (sortie le 11 mars 2020)

  Musique-Musique de Ned Wenlock - Nouvelle-Zélande - 2016 - Animation - 6 min

 

 

 

Jeudi 9, vendredi 10, dimanche 12, lundi 13 et mardi 14 janvier 2020

« LE CHAR ET L’OLIVIER, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA PALESTINE » de Rolland Nurier ❷❸❻❽❾
( France - 2015 - 1h41 - Documentaire)

 

 

 

« UNE COLONIE » de Geneviève Dulude-De Celles ❶❹❺❼❿
(Canada - 2020 - 1h42 avec Emilie Bierre, Irlande Côté)

Le film rappelle un certain nombre de fondamentaux oubliés et apporte un éclairage sur l'histoire de la Palestine, ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien, de son origine à aujourd'hui. Apprendre du passé pour comprendre le présent. Ce documentaire réunit analyse
géopolitique, interviews de personnalités internationales, et
témoignages de citoyens palestiniens et français. Il propose des clefs de compréhension et souhaite débarrasser les esprits des clichés et idées reçues. Le char et l’olivier parle d’un territoire magnifique, et d’un peuple qui affirme sans cesse que “vivre c’est déjà résister” !

 

Mylia, une enfant timide et farouche, s’apprête à quitter sa campagne natale pour la grande école. À la recherche de repères dans ce milieu qui lui semble hostile, elle apprendra à mieux se connaître à travers la rencontre de Jimmy, un jeune autochtone marginal de la réserve voisine. Mylia avancera comme elle peut, parfois maladroitement, en se frottant à l’absurdité de l’adolescence, à ses malaises et à ses petites victoires.
Meilleur film et meilleure actrice à 14 ans aux Canadian Arwards 2019.

  All Inclusive de Corina Schwingruber Ilić - Suisse - 2018 - Documentaire - 10 min

Dimanche 5, lundi 6 et mardi 7 janvier 2020

« IT MUST BE HEAVEN» de Elia Suleiman ❻❼❽❾❿
(Palestine - 2019 - 1h37 avec Elia Suleiman, Gael García Bernal, Tarik Kopty)

Le cinéaste palestinien quitte Nazareth et ses citronniers pour voir si ailleurs le ciel est moins lourd à porter. La promesse d’une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l’absurde. De Paris à New York, tel un Buster Keaton buveur d’arak, il explore la question de l’identité, la nationalité et l’appartenance : où peut-on se sentir « chez soi » ?
Un conte burlesque au sous-texte politique ravageur.
Mention spéciale du jury et le Prix FIPRESCI. Cannes 2019
Dernière mise à jour le :16 janvier 2020
retour à la page d'accueil